blog

Santé

Kinésithérapeute

Droit de prescription du kinésithérapeute

Le droit de prescription du masseur-kinésithérapeute

Alphonse Doutriaux

Co-fondateur de Walter

|

Depuis janvier 2006, les masseurs-kinésithérapeutes ont le droit de prescrire des dispositifs médicaux à leurs patients. La liste est précise et des éléments sont obligatoires. Découvrez dans cet article les dispositifs médicaux autorisés que peut prescrire un kiné.

img test
Formations Kinés

Découvrez les formations Kinés DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé, conçues par des experts et réalisées par des professionnels.

Découvrir les formations

Que peut prescrire un kiné à son patient ?

Les masseurs-kinésithérapeutes sont autorisés par l’arrêté du 9 janvier 2006 publié au JO du 13 janvier 2006 à prescrire des dispositifs médicaux dont la liste est fixée de façon limitative et sous réserve d’agir dans le cadre de sa compétence et s’il n’existe pas de contre-indication du médecin.

 

Les dispositifs médicaux dont le droit de prescription est permis aux masseurs-kinésithérapeutes pour leurs patients sont :

 

  • les appareils destinés au soulèvement du patient : les potences et les soulève-malades ;
  • les matelas d’aide à la prévention d’escarres en mousse de haute résilience type gaufrier ;
  • les barrières de lits et cerceaux ;
  • le coussin d’aide à la prévention des escarres en fibres siliconées ou en mousse monobloc ;
  • les fauteuils roulants à propulsion manuelle de classe I, à la location pour des durées de moins de 3 mois ;
  • l’aide à la déambulation : cannes, béquilles, déambulateur ;
  • les ceintures de soutien lombaire de série et les bandes ceintures de série ;
  • les bandes et les orthèses de contention souple élastique des membres de série ;
  • les attelles souples de correction orthopédique de série ;
  • les attelles souples de posture et de repos de série ;
  • la sonde ou électrode cutanée périnéale pour électrostimulation neuromusculaire pour le traitement de
  • l’incontinence urinaire ;
  • les collecteurs d’urines, les étuis péniens, pessaires et urinal ;
  • les embouts de cannes ;
  • les talonnettes avec évidement et amortissantes ;
  • le débitmètre de pointe ;
  • les pansements secs ou étanches pour immersion en balnéothérapie.

Prescription de dispositifs médicaux : les éléments obligatoires

Des éléments obligatoires doivent absolument figurer sur vos prescriptions de dispositifs médicaux pour être correctement traités par le pharmacien, la caisse d’assurance maladie ou encore le fournisseur de produits médicaux.

 

Ainsi, vous devez inscrire de façon précise les éléments suivants :

 

  • vos identifiants : nom, prénom, adresse, téléphone, numéro d’identification…
  • le nom et le prénom du patient ;
  • la date de l’établissement de l’ordonnance ;
  • le nom du dispositif médical et la quantité ;
  • la mention NR (non remboursable) si le dispositif médical n’est pas remboursé tel que les coussins en fibres siliconées, les attelles souples de posture et/ou de repos de série, les embouts de cannes, les talonnettes…
    votre signature.

Sur quel support rédiger une prescription ?

La prescription d’un kiné doit être rédigée sur une ordonnance médicale. Elle doit être établie en double exemplaire. Le patient récupère l’original et le duplicata est transmis à sa caisse d’Assurance Maladie. Vous avez le choix entre une ordonnance manuscrite ou informatisée. Il est à noter que des réserves ont été émises par l’arrêté du 9 janvier 2006.

 

S’il est établi que le droit de prescription est ouvert aux kinés dans le cadre d’une liste limitative de dispositifs médicaux, celui-ci est soumis à deux conditions qui sont les suivantes :

 

  • le kiné doit agir dans le cadre de ses compétences professionnelles ;
  • il ne doit en aucun cas y avoir de contre-indication du médecin.

 

Connaître la liste des dispositifs médicaux que vous pouvez prescrire à vos patients ainsi que les conditions d’application sont nécessaires pour un accompagnement optimal de vos patients. Le droit à la prescription d’ordonnance médicale pour le kiné s’inscrit dans un cadre précis. Vous souhaitez développer vos compétences et vous former ? Les formations DPC pour les kinésithérapeutes dispensées par Walter Santé vous assurent un accompagnement qualitatif et complet pour solidifier vos connaissances. Les formations DPC kiné s’inscrivent dans un cadre de développement professionnel et assure un support dès l’installation d’un kinésithérapeute en libéral.

img test
Appelez-nous

Vous êtes intéressé(e) par nos formations ? Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

Sur le même thème

Qu'est-ce que la proprioception en kinésithérapie ?

Alphonse Doutriaux

|

17 Août 2022

La proprioception se définit comme la perception et la sensibilité du système nerveux par rapport aux informations provenant des muscles, des articulations ou des os. Dans le cas de la cheville, elle est extrêmement précieuse afin de garantir une bonne stabilité, et de limiter les risques d’aggravation ou de récidive d’une blessure. Découvrez dans cet article les bonnes pratiques de la proprioception en kinésithérapie.

Lire l'article

Kiné BPCO : l'éducation thérapeutique du patient

Alphonse Doutriaux

|

22 Août 2022

Kinés, vous intervenez régulièrement auprès de patients BPCO après leur hospitalisation. Bien sûr, vous menez des activités pour améliorer le confort respiratoire des malades BPCO. Mais en tant que professionnel de la santé menant un suivi médical à domicile, vous avez un rôle d’éducateur de santé à jouer. Dans ce cas, quelle éducation thérapeutique mettre en place auprès des patients BPCO ? Et quels autres professionnels peuvent coopérer avec vous pour remplir ce rôle ? On vous explique tout dans notre article.

Lire l'article

Kinésithérapie périnéale : comment respecter l'intimité de la patiente ?

Alphonse Doutriaux

|

7 Novembre 2022

La kiné périnéale est une pratique qui s’insère dans l’intimité de la patiente. C’est pourquoi, il peut y avoir des craintes de la part de cette dernière. Dans ce cas, le rôle du(de la) praticien(ne) est de rassurer et effectuer les gestes en douceur. Découvrez comment bien respecter l'intimité de la patiente en rééducation périnéale.

Lire l'article

L'installation en tant que kiné libéral

Alphonse Doutriaux

|

19 Decembre 2022

Vous êtes kinésithérapeute et vous souhaitez exercer votre profession en libéral ? Plusieurs étapes sont impératives pour obtenir les autorisations. De l’obtention du numéro RPPS au processus d’installation en passant par l’accès au conventionnement, découvrez, dans cet article, comment procéder pour vous installer en toute sérénité.

Lire l'article