blog

Santé

Kinésithérapeute

Bronchiolite du nourrisson et éducation

Bronchiolite du nourrisson et éducation des parents par le kiné

Alphonse Doutriaux

Co-fondateur de Walter

|

Les gestes techniques de la kinésithérapie respiratoire pour la bronchiolite du nourrisson ne sont pas suffisants pour un parcours de soin optimal. En effet, l’éducation à la santé des parents par le praticien en vue d’une démarche d’évaluation diagnostique doit être incluse. L’HAS a souhaité donner des points de repère en émettant des conseils de surveillance et en alertant sur des facteurs environnementaux pouvant aggraver la situation d’un enfant atteint de la pathologie.

Le rôle du kiné dans l'éducation à la santé des parents

Dans une démarche d’évaluation diagnostique de la bronchiolite du nourrisson, le kiné doit inclure une éducation à la santé des parents. Il évalue, dans un premier temps, les savoirs et les gestes des parents vis-à-vis de la bronchiolite de leur enfant tout en pratiquant la kiné respiratoire de la bronchiolite. L’objectif est, si besoin, de provoquer une modification des comportements vis-à-vis du mode de garde ou du lavage de nez par exemple. Un cours du praticien sur les bonnes pratiques ne sera pas suffisant pour réussir à opérer une transformation du comportement des parents et faire émerger de nouvelles pratiques.


C’est par l’apprentissage que le changement de comportement peut être espéré. Il est parfois nécessaire de passer par d’autres cadres théoriques d’apprentissage comme le constructivisme, c’est-à-dire d’aller au-delà de la simple présentation du bon geste à faire, et passer par des créations de situations pour faire émerger de nouvelles pratiques.

 

À titre d’exemple, le lavage de nez n’est souvent pas bien réalisé. Avertir les parents ou montrer les bons gestes ne va pas forcément changer la façon de procéder. Les amener à une réflexion peut être fait en comparant le nez de l’enfant et le leur en faisant prendre conscience qu’un trop grand volume de sérum physiologique administré peut donner une sensation très désagréable proche d’une sensation de noyade. Cette situation doit mener à une prise de conscience, à un impact sur la situation et faire émerger un nouvel usage et de nouvelles pratiques mieux adaptées. Le praticien doit pouvoir être capable de créer des situations d’apprentissage particulières.

 

Le comportement des parents vis-à-vis de la bronchiolite du nourrisson passe aussi par une prise de conscience du comportement de la transmission du VRS qui est très contagieux. Les complications de type bactérien représentent environ 50 % des cas. Il est indispensable pour les parents d’éviter de mettre leur nourrisson en contact avec d’autres enfants un peu malades.

 

Cela n’est pas facile, mais l’intérêt est d’arriver à provoquer un questionnement et un auto-questionnement afin d’aboutir à de nouvelles connaissances et à de nouvelles pratiques. Le praticien doit éveiller et stimuler un esprit critique tout en laissant la porte ouverte à la discussion. Un des objectifs du kiné est de modifier la façon d’être avec les autres. Le but est de les inclure dans le système, les rendre acteurs sans porter de jugement de valeur.

 

En matière de Santé publique, le kiné a un rôle extrêmement important au-delà du geste technique qu’il apprend lors de sa formation en kiné respiratoire de la bronchiolite. Éveiller les consciences quant à la contagiosité de la pathologie est importante, car près de 400 000 enfants vont être contaminés et des hospitalisations vont en résulter. Le rôle du kinésithérapeute dans la relation humaine, la prévention et l’éducation en santé publique justifie ses interventions.

img test

Maîtrisez la prise en charge des bronchiolites

Notre formation complète sur la bronchiolite du nourrisson : compréhension des risques, identification du niveau d’atteinte, kinésithérapie du désencombrement.

Découvrir la formation

Important

Il est nécessaire de montrer aux parents que l’évaluation biologique et le geste technique du kiné appris en formation et perfectionné avec la pratique, ne sont pas suffisants. En effet, une continuité du soin est nécessaire et les parents doivent y participer.

Conseils de surveillance

Dans le cadre des recommandations de 2019 pour la prise en charge des symptômes de la bronchiolite du nourrisson au 1er épisode de bronchiolite dans la 1re année de vie du bébé, des conseils de surveillance ont été établis à destination des parents pendant une consultation ou une hospitalisation. En effet, L’HAS a souhaité leur donner des points de repère sur une situation clinique de façon à ce qu’ils puissent être guidés dans leurs prochaines actions.

 

Dès lors que lavage de nez est fait correctement, mais que le bébé continue à être agité ou hypotonique, s’il creuse son thorax à cause d’une gêne respiratoire accentuée et qu’il risque la déshydratation, car il boit moins, les parents doivent prendre rendez-vous chez le médecin ou appeler les urgences.

 

Il est important de faire en sorte que les parents deviennent acteurs de la prise en charge de leur enfant. Il n’est pas suffisant et difficile pour les parents de recevoir une simple information. Une démarche thérapeutique devrait être initiée afin de laisser les parents s’exprimer sur les signes bronchiolites qu’ils ont du mal à interpréter. Les conseils du médecin sont toujours à suivre. L’HAS souhaite, par ces recommandations, intégrer les parents et le patient dans un environnement de bonnes pratiques professionnelles. 

Recommandations environnementales

Des facteurs environnementaux, qui reposent sur différents grades de preuve, sont liés à l’aggravation de la bronchiolite du nourrisson et aux risques d’hospitalisation. On retrouve notamment :

 

  • le tabagisme ; 
  • le tabagisme passif ;
  • la température ; 
  • le contact avec d’autres enfants.

Le tabagisme accroît de manière conséquente le risque de prématurité pendant la grossesse. Il est extrêmement important de supprimer tout tabagisme de l’environnement de l’enfant. Sur avis d’expert, il est recommandé de proposer un sevrage tabagique aux parents fumeurs. Il est également recommandé de maintenir la température de la chambre à 19°C. Cette recommandation de grade A est identique à celle émise pour la prévention de la mort subite du nourrisson.


Un nourrisson atteint d’un symptôme bronchiolite doit être séparé des autres enfants durant toute la durée de la maladie afin d’éviter que ceux-ci ne soient contaminés ou deviennent porteurs sains. Ce contact doit autant que possible être évité chez la nourrice.

 

bronchiolite du nourrisson - facteurs environnementauxLes facteurs environnementaux à surveiller dans le cadre de la bronchiolite du nourrisson (extrait de la formation Bronchiolite du nourrisson de Walter Santé).


L’éducation des parents à la santé par le kiné est une démarche importante soulevée pendant la formation de la bronchiolite du nourrisson. L’accompagnement des parents passe par une prise de conscience des bonnes pratiques et d’une éducation à la santé publique.

img test

Maîtrisez la prise en charge des bronchiolites

Notre formation complète sur la bronchiolite du nourrisson : compréhension des risques, identification du niveau d’atteinte, kinésithérapie du désencombrement.

Découvrir la formation

 

Sur le même thème

Tout savoir sur la bronchiolite du nourrisson

Alphonse Doutriaux

|

4 Juillet 2022

La bronchiolite du nourrisson est une maladie virale très contagieuse qui touche environ 480 000 enfants chaque année. Définie par l’HAS en 2019 dans le cadre de ses nouvelles recommandations, la maladie se manifeste à des grades de sévérité qui diffèrent d’un enfant à l’autre. Infection, incubation, obstruction, évolution… cet article vous permettra de tout savoir sur la bronchiolite du nourrisson et dénouer des croyances qui ont provoqué une perte de conscience de la fragilité de l’enfant. 

Lire l'article

Réaliser un biofeedback périnéal en kinésithérapie : définition et déroulement

Alphonse Doutriaux

|

7 Novembre 2022

Lors de la kiné périnéale, le biofeedback permet de prendre la relève du travail de rééducation périnéal manuel. Découvrez comment se déroule cet examen et comment faire un biofeedback à domicile.

Lire l'article

Le traitement de la bronchiolite du nourrisson

Alphonse Doutriaux

|

4 Juillet 2022

Le traitement de la bronchiolite du nourrisson a fait l’objet d’observations et de recommandations de la part de l’HAS en 2019. Plusieurs recommandations se focalisent sur la prise en charge de l’infection virale par les thérapies non-médicamenteuses et les traitements médicamenteux. Le positionnement ainsi que l’apport nutritionnel ont également été mis en évidence.

Lire l'article

Les techniques de kinésithérapie respiratoire pour désencombrer le patient BPCO

Alphonse Doutriaux

|

22 Août 2022

Kinésithérapeute, en tant que professionnel paramédical, vous êtes amené à pratiquer de la kiné respiratoire avec vos patients atteints d’affections respiratoires chroniques. La BPCO en fait partie. L’objectif de vos interventions est, certes, d’éduquer le patient, mais aussi de l’aider à désencombrer les bronches. Découvrez comment vous pouvez soutenir les malades et améliorer leur quotidien grâce aux différentes techniques respiratoires qui désencombrent les poumons du patient BPCO. 

Lire l'article