Fiche IDE : les anti-inflammatoires

blog

Santé

Infirmier

Fiche IDE : les anti inflammatoires

Fiche IDE : mode d'action et classification des anti-inflammatoires

|

7 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Les anti-inflammatoires sont des médicaments utilisés pour réduire l'inflammation et soulager les symptômes tels que la douleur et la fièvre.

Cette fiche IDE consacrée aux anti-inflammatoires vous donnera les clés pour comprendre leur utilisation, leurs différentes propriétés et indications, ainsi que les précautions à prendre et les effets indésirables associés.

Catalogue de formations DPC infirmier

+ de 6000 téléchargements

Les anti-inflammatoires

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Qu'est-ce que les anti-inflammatoires ?

La cortisone et les anti-inflammatoires sont des médicaments utilisés pour réduire l'inflammation et soulager les symptômes associés, tels que la douleur et la fièvre. Ils agissent en modulant la réponse inflammatoire de l'organisme. 

 

Deux grandes catégories d'anti-inflammatoires sont couramment prescrites :

  • les anti-inflammatoires stéroïdiens (AIS), appelés aussi corticoïdes, tels que la cortisone ;
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tels que l’aspirine et l’ibuprofène.

Walter Santé vous offre une fiche mémo IDE complète sur les médicaments anti-inflammatoires à la fin de cet article.

Astuce

Pour suivre une formation IDE en ligne et en apprendre davantage sur la cortisone et les anti-inflammatoires, rendez-vous sur notre site Walter Santé. Vous y trouverez également d’autres fiches mémo IDE sur des sujets indispensables à votre pratique professionnelle tels que le fonctionnement des diurétiques ou le traitement aux corticoïdes.

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations continues Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Les anti-inflammatoires stéroïdiens (AIS)

Qu'est-ce que les AIS ?

Les médicaments anti-inflammatoires stéroïdiens (AIS) ou corticoïdes :

  • luttent contre le processus inflammatoire de la maladie, qu'il soit local ou généralisé ;
  • possèdent les propriétés pharmacologiques suivantes : anti-inflammatoire, immunosuppressive et anti-allergique.

Voici le nom des médicaments AIS que vous pouvez retrouver sur le marché :

  • Hydrocortisone ;
  • Prednisone (Cortancyl®) ;
  • Prednisolone (Solupred®) ;
  • Méthylprednisolone (Medrol®) ;
  • Betamethasone (Betnesol®, Celestene®, Celestamine®) ;
  • Dexamethasone (Dectancyl®, Neodex®).

Le traitement peut être de courte ou de longue durée :

  • le traitement de courte durée est un traitement d'attaque avec des posologies élevées ;
  • le traitement de longue durée est un traitement d'entretien nécessitant la diminution progressive des doses jusqu'à obtenir la posologie minimale efficace.

Les AIS sont utilisés dans le traitement des conditions suivantes.

  • Rhumatologie : sclérose en plaques, polyarthrite rhumatoïde, rhumatisme articulaire aigu, arthrose, maladie de Horton.
  • Inflammation : laryngite aiguë, otite séreuse, œdème cérébral, uvéite.
  • Dermatologie : psoriasis, eczéma.
  • Pneumologie : asthme, fibrose pulmonaire interstitielle, sarcoïdose.
  • Gastro-entérologie : maladie de Crohn, rectocolite hémorragique, hépatite chronique.
  • Transplantation d'organes : traitement curatif ou prophylactique du rejet de greffe.
  • Allergie : urticaire, choc anaphylactique, œdème de Quincke, rhinite allergique.

Contre-indications des AIS

  • Infections non contrôlées ;
  • hémorragies digestives, ulcères gastroduodénaux en évolution ;
  • psychoses graves ;
  • hypertension artérielle sévère ;
  • diabète décompensé.

Effets indésirables des anti-inflammatoires stéroïdiens

Ces médicaments anti-inflammatoires peuvent provoquer divers effets indésirables :

  • métaboliques : rétention hydrosodée avec oedèmes, hyperglycémie (diabète cortico-induit), hypokaliémie, augmentation du catabolisme protéique ;
  • cardiovasculaires : thrombose vasculaire, hypertension artérielle ;
  • endocriniens : syndrome de Cushing, freinage de l’activité des glandes surrénales ;
  • digestifs : ulcère gastroduodénal, gastralgie ;
  • neuropsychiques : insomnie, agitation, euphorie, obnubilation ;
  • ophtalmologiques : cataracte, glaucome ;
  • peau : acné, érythrose du visage, purpura, hématomes, vergetures ;
  • squelette : ostéoporose, ostéonécrose épiphysaire ;
  • muscles : atrophie musculaire ;
  • risque infectieux accru : tuberculose, mycose.

Administration des anti-inflammatoires stéroïdiens (AIS)

Pour un traitement court, l'arrêt peut être brusque. En cas d'administration prolongée, il est nécessaire d'effectuer un sevrage progressif afin de prévenir le risque d'insuffisance surrénalienne. Il est également recommandé d'administrer systématiquement du calcium et de la vitamine D pendant cette période.

Surveillance des AIS

  • Évaluation de l’efficacité du traitement et de la survenue des effets indésirables ;
  • surveillance du poids, de la tension artérielle, de la présence d’oedèmes, de la température, de l’état cutané et musculaire du patient ;
  • surveillance biologique : ionogramme sanguin et numération formule sanguine (NFS).

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) permettent de lutter contre le processus inflammatoire de nombreuses affections en inhibant la synthèse de prostaglandines par les cyclo-oxygénases (Cox) 1 et 2. 

 

Ils sont utilisés comme :

  • anti-inflammatoires ;
  • analgésiques ;
  • antipyrétiques ;
  • antiagrégant plaquettaire.

Voici quelques exemples de médicaments AINS :

  • Acide acétylsalicylique (Aspirine®, Aspegic®, Salipran®) ;
  • Diclofénac (Voltarène®) ;
  • Kétoprofène (Profénid®) ;
  • Ibuprofène (Advil®, Spifen®, Nurofen®, Nureflex®) ;
  • Piroxicam (Feldene®) ;
  • Acide tiaprofénique (Surgam®) ;
  • Naproxène (Apranax®) ;
  • Acide niflumique (Nifluril®, Niflugel®) ;
  • Indométacine (Indocid®) ;
  • Célécoxib (Célébrex®).

Dans quel cas utiliser les AINS ?

Les AINS sont utilisés pour traiter différentes affections :

  • douleur, fièvre, inflammation ;
  • traumatologie, chirurgie orthopédique, ORL, stomatologie ;
  • rhumatismes inflammatoires chroniques (arthrose, polyarthrite rhumatoïde) ;
  • tendinites, lombalgies, goutte ;
  • laryngite, sinusite ;
  • dysménorrhée ;
  • colique néphrétique.

Astuce

L'acide acétylsalicylique à faible dose est également approuvé en tant qu'agent antiagrégant plaquettaire, selon l'autorisation de mise sur le marché (AMM).

Contre-indications

  • Ulcère gastroduodénal ;
  • asthme, bronchospasme ;
  • grossesse au 1er et 3e trimestre ;
  • insuffisance cardiaque, rénale ou hépatique sévère.

Effets indésirables associés aux AINS

  • Digestif : nausées, vomissements, brûlures d'estomac, diarrhée, constipation, risque d'ulcère gastrique ;
  • cardiovasculaire : hypertension artérielle ;
  • rénal : néphrotoxicité, insuffisance rénale fonctionnelle ;
  • nerveux : étourdissements, somnolence, confusion, difficultés de concentration, acouphènes ;
  • respiratoire : spasme bronchique ;
  • hématologie : risque hémorragique, diminution des défenses immunitaires, thrombopénie, agranulocytose ;
  • réactions allergiques.

Comment administrer les AINS ?

Lors de l'administration des AINS, il est recommandé de suivre les lignes directrices suivantes :

  • privilégier les traitements de courte durée ;
  • associer un protecteur gastrique (inhibiteur de la pompe à protons) en cas d'antécédents d'ulcère gastroduodénal, de traitement prolongé ou d'âge supérieur à 65 ans ;
  • administrer en 2 à 3 prises par jour ;
  • pour la voie orale, prendre le traitement au cours du repas.
img test
Formations Santé

Découvrez nos formations DPC à destination des professionnels de santé.

Découvrir les formations

Surveillance dans le cadre d'un traitement AINS

  • Évaluer l'efficacité du traitement : diminution de l'inflammation, de la douleur ou de la fièvre ;
  • surveiller l'apparition des effets indésirables, notamment les douleurs gastriques et les troubles digestifs ;
  • surveiller la fonction rénale (diurèse et ionogramme).

Astuce

Dans notre fiche IDE anti-inflammatoire, vous trouverez également la liste complète des nombreuses interactions médicamenteuses avec les AINS à prendre en compte telles que : le Méthotrexate, les corticoïdes, les anti vitamines K, les héparines ou encore les autres AINS.

 Téléchargez notre fiche IDE sur les anti-inflammatoires en PDF

Les anti-inflammatoires

Les anti-inflammatoires

+ de 1000 téléchargements

Catalogue de formations DPC infirmier

+ de 6000 téléchargements

Les anti-inflammatoires

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Fiche IDE : comment fonctionnent les hypolipémiants ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

3 Juillet 2023

Les médicaments hypolipémiants, également connus sous le nom d'hypocholestérolémiants, sont des substances spécifiquement conçues pour agir contre le cholestérol LDL. 
Cette fiche IDE vous présentera les différentes familles de médicaments hypolipémiants et leur mode d'action spécifique afin de vous aider à mieux comprendre leur utilisation

Lire l'article

Fiche IDE : la prescription des thymorégulateurs

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

26 Juin 2023

Cette fiche IDE au sujet des thymorégulateurs présente les cas de prescription de ces médicaments ainsi que leurs précautions d’emploi et effets indésirables.

Lire l'article

Les avis de nos apprenants infirmiers sur les formations DPC Walter Santé

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

19 Septembre 2022

Parcourez dans cet article les avis de nos apprenant(e)s sur nos formations Walter Santé à destination des infirmiers. N'hésitez pas à consulter notre .

Lire l'article

Orientations DPC 2023-2025 pour les infirmiers

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

20 Mars 2023

Les infirmiers, tout comme les autres professionnels de santé, doivent répondre à l’obligation triennale de DPC infirmier. Mais qu’est-ce que c’est ? Comment cela fonctionne ? Quelles formations DPC infirmiers choisir pour répondre à cette obligation ? Qu’en est-il des infirmiers spécialisés ? On vous explique en détail tout ce que vous devez savoir sur les orientations DPC 2023-2025 pour les infirmiers. 

Lire l'article