blog

Santé

Infirmier

Insuffisance cardiaque et rôle infirmier

Insuffisance cardiaque et rôle de l'infirmier

Alphonse Doutriaux

Co-fondateur de Walter

|

Une insuffisance cardiaque aiguë peut mener un patient à une décompensation cardiaque grave. Cette dernière nécessite systématiquement une hospitalisation. Votre rôle, en tant qu’infirmier(ère) intervenant dans le cadre d’un PRADO insuffisance cardiaque, est de surveiller les signes vitaux du patient, mais aussi de prévenir la récidive. Apprenez-en davantage sur l’insuffisance cardiaque et le rôle de l’infirmier(ère).

Prise en charge infirmière de l'insuffisance cardiaque décompensée

Les causes principales de décompensation cardiaque sont :

 

  • l’arrêt du traitement par le (la) patient(e) ;
  • les écarts de régime, notamment la nourriture salée ;
  • les complications des troubles du rythme, comme la fibrillation ventriculaire ;
  • les aggravations de coronaropathies ou de valvulopathie ;
  • les infections graves, si le germe envahit un cœur faible.

Vous avez plusieurs soins techniques à effectuer, en fonction des signes cliniques du (de la) patient(e), face à une phase de décompensation, par exemple :

 

  • un branchement à oxygène, avec le matériel adapté ;
  • un ECG ;
  • une surveillance scotopique, tensionnelle et saturomètre ;
  • la pose d’une voie veineuse périphérique ;
  • un bilan sanguin effectué au cours de la pose ;
  • la mise en place des différents traitements intraveineux prescrits par le médecin.

Si le matériel d’urgence n’est pas disponible sur place, vous devez appeler le Samu pour que la prise en charge du patient soit la plus rapide possible. En attendant, vous devez réaliser les gestes de premiers secours. Attention, ils sont différents de ceux pratiqués habituellement. Ainsi, vous devez :

 

  • mettre le patient en position semi-assise et non pas allongé ;
  • les jambes pendantes, si possible et non surélevées.

Important

Vous devez, bien sûr, conserver une attitude calme et rassurante, aussi bien pour le patient que pour sa famille. La diminution du stress ressenti amoindrit la décompensation.

img test

Maîtrisez le PRADO cardiologie

Évaluation clinique, réalisation d’un PRADO cardiologie, accompagnement thérapeutique.

Découvrir la formation

Surveillance de l'insuffisance cardiaque décompensée

Surveiller un patient en insuffisance cardiaque

Suite à une décompensation cardiaque, le(la) patient(e) peut retourner à son domicile et bénéficier d’un PRADO Cardio. La décompensation est alors fraîche et nécessite de travailler avec le(la) patient(e) sur sa mobilité. L’hospitalisation implique l’immobilité et l’alitement de la personne. Vous allez donc vérifier, une fois au domicile :

 

  • l’altération de la mobilité physique ;
  • les signes cutanés, tels que les œdèmes ou les escarres ;
  • la fatigabilité du patient ;
  • la dyspnée associée ;
  • les risques de constipation ;
  • les perturbations de la qualité du sommeil, liées aux angoisses d’endormissement. 

Concernant ce dernier point, les orthopnées sont de plus en plus utilisées. Elles donnent l’opportunité de voir comment le patient vit sa nuit et permettent de diminuer son stress, tout en favorisant un sommeil réparateur. Suite à une première décompensation, les patients dorment souvent en position semi-assise.

Prévenir une nouvelle décompensation cardiaque

Au sein du PRADO Cardio, vous allez travailler à la prévention d’un nouvel épisode de décompensation. C’est à ce moment-là que l’éducation thérapeutique du patient a toute son importance, ainsi que le lien avec vos confrères et consœurs. Un bilan d’entrée-sortie peut sembler pertinent sur une durée de quinze jours.

 

Enfin, la surveillance du poids et du régime alimentaire du patient est extrêmement importante. Elle implique :

 

  • un régime sans sel ;
  • le contrôle quotidien du poids sur la balance ;
  • la mesure du périmètre abdominal en cas d’ascite ;
  • le contrôle des œdèmes.

Découvrez également les conséquences et le suivi infirmier à effectuer suite à un infarctus du myocarde.

L'insuffisance cardiaque pour l'infirmier libéral

Reconnaître l'insuffisance cardiaque

Pour l’infirmier(ère) libéral(e), l’insuffisance cardiaque se décèle en premier lieu grâce aux médicaments prescrits aux patients. Vous pouvez avoir une ordonnance ou bien un compte-rendu médical suite à une hospitalisation. Une fois que vous avez pris connaissance de ces informations, vous devez rester vigilant(e) sur certains points tels que  :

 

  • la tension ;
  • le poids ;
  • la dyspnée ;
  • la coloration de la peau ;
  • l’œdème.


▶︎ Cela vous permet de signaler un problème à un médecin généraliste en vous basant sur les relevés des constantes.

img test

Formations Infirmiers

Découvrez les formations Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé, conçues par des experts et réalisées par des professionnels.

Découvrir les formations

Respecter les préconisations de la HAS

La HAS décrit la décompensation cardiaque aiguë comme « un marqueur de gravité : elle signe un risque élevé de mortalité et de réadmission dans l’année ». Pour un suivi optimal des patients, la HAS préconise :

 

  • un suivi pluriprofessionnel des patients ;
  • la prise en considération des facteurs de comorbidité ;
  • un accompagnement social dans les cas de précarité constatés ;
  • la remise d’un document à la sortie de l’hôpital présentant les préconisations de soins et d’aides à apporter ;
  • une consultation du médecin traitant dans les 7 jours suivants la sortie ;
  • une surveillance accrue de la prise du traitement pour insuffisance cardiaque ; 
  • si besoin, la rédaction d’un PPS, ou plan personnalisé de santé, en lien avec vos collègues des autres professions médicales et paramédicales.

Suivre son patient, à quel rythme ?

Pour les infirmier(ère)s, le suivi d’un patient souffrant d'insuffisance cardiaque débute dans les 7 jours suivants sa sortie de l’hôpital et se poursuit à raison d’une visite hebdomadaire pendant les 2 mois suivants. L’éducation thérapeutique des patients a un rôle primordial dans le PRADO cardio. En effet, bien que chronophages et encore peu reconnues financièrement, les actions d’ETP présentent une forte plus-value pour le patient.

Bon à savoir

Découvrez en quoi l'athérosclérose est un facteur de risque de l'insuffisance cardiaque, mais aussi comment la prévenir.

Le suivi du patient cardiaque en période de crise sanitaire

Dans le cas d’une crise sanitaire comme nous l’avons vécu entre 2020 et 2022, avec la distanciation sociale et les confinements, le suivi se fait essentiellement dans une dynamique locale. Le médecin généraliste et les infirmier(ère)s qui se rendent à domicile jouent alors un rôle décisif, aussi bien dans la prévention que dans les soins apportés.

 

Un certain nombre de maisons de santé ou de CPTS (communauté territoriale de santé) ont vu le jour récemment, mais restent rares. Elles permettent de maintenir le mouvement de regroupement des différents professionnels de santé qui a vu le jour durant les confinements successifs.

 

Le développement de la télétransmission est également une solution en cas de crise sanitaire. Elle vous permet notamment de :

 

  • transmettre vos feuilles de soins ;
  • faciliter l’exercice de vos fonctions à plusieurs endroits ;
  • faire des économies sur l’envoi des formats papier. 

Bien qu’il n’y ait pas encore de retour de l’impact de la pandémie sur les suivis des pathologies cardiaques et respiratoires, l’expérience a prouvé l’importance d’une dynamique locale. L’infirmier(ère) a une place importante à jouer dans le suivi du patient souffrant d’insuffisance cardiaque, en cas d’épidémie et de prise en charge au domicile.

 

Pour tout savoir sur la prise en charge à domicile des pathologies cardiaques, inscrivez-vous en formation PRADO insuffisance cardiaque de Walter Santé.

img test

Maîtrisez le PRADO cardiologie

Évaluation clinique, réalisation d’un PRADO cardiologie, accompagnement thérapeutique.

Découvrir la formation

Sur le même thème

Comment remplir un bilan de soins infirmiers ?

Alphonse Doutriaux

|

22 Mars 2022

Le BSI remplace le DSI depuis 2020, suite à l’avenant 6 de la convention médicale. Grâce au bilan de soins infirmiers, l’évaluation de la situation des patients dépendants se fait de manière plus objective. L’infirmier peut conserver des traces officielles de la prise en charge et établir un plan de soins en coordination avec les acteurs du milieu médical.

 

Vous avez besoin d’aide pour comprendre le fonctionnement et pour remplir un bilan de soin infirmier ? On vous explique comment faire dans cet article.

Lire l'article

Diabète de type 2 et hypoglycémie

Alphonse Doutriaux

|

3 Mai 2022

L'hypoglycémie correspond à une baisse brutale du taux de glycémie ou de sucre dans le sang en deçà des objectifs glycémiques fixés par le médecin. Sur le plan physiologique, cela arrive lorsque le taux de sucre est inférieur à 0,50g/L, cependant les valeurs de 0,65 à 0,70g/L peuvent aussi être admises pour les patients diabétiques.

 

Attention, cette limite est modulable en fonction de l'âge et de la sensibilité du patient. Dans cet article, nous expliquerons quels sont les causes et symptômes de l'hypoglycémie chez le patient diabétique mais aussi les traitements possibles ainsi que les potentielles conséquences de cette situation pour le patient.

Lire l'article

Comment fonctionne la formation continue pour infirmier ?

Alphonse Doutriaux

|

5 Decembre 2022

Tous les professionnels de santé sont assujettis au DPC. Cela signifie que, en tant qu’infirmier(ère) vous êtes dans l’obligation de suivre deux actions de formation ou d’analyse de la pratique en trois ans. Définies par l’Agence Nationale du DPC, en lien avec la Haute Autorité de la Santé (HAS), les orientations prioritaires nationales vous permettent de vous former en associant vos besoins professionnels à la politique de santé publique. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur la formation continue pour les infirmiers.

Lire l'article

Les aliments à privilégier et à éviter pour le patient diabétique

Alphonse Doutriaux

|

31 Octobre 2022

L’aspect diététique est inhérent à toute formation en diabétologie. Il est en effet important de connaître l’index glycémique des aliments lorsque l’on suit des personnes diabétiques, ainsi que l’apport glucidique dont elles ont besoin. Nous évoquons ces sujets dans cet article et vous précisons également quels aliments privilégier ou éviter.

Lire l'article