blog

Santé

Kinésithérapeute

Anatomie du périnée profond et superficiel

Comprendre l'anatomie du périnée profond et du périnée superficiel en kinésithérapie

Alphonse Doutriaux

Co-fondateur de Walter

|

Pour savoir en quoi consiste le travail de rééducation périnéale, il est important de connaître l'anatomie du périnée féminin. Il y a le périnée profond et le périnée superficiel. Pour tout savoir sur le fonctionnement de ces deux organes et en quoi ils sont indispensables à la rééducation, suivez le guide.

Le périnée profond ou antérieur

Le noyau fibreux central

Le noyau fibreux central se trouve entre la fourchette vulvaire et l’anus. C’est la zone où s'entrecroisent et s'insèrent tous les les faisceaux du diaphragme pelvien principal. C’est aussi la zone où se trouvent les muscles transverses profonds et le muscle transverse superficiel du périnée, qui s’étendent des tubérosités ischiatiques, au noyau filtreux central.

 

Ces muscles transverses profonds du périnée et transverses superficiels sont horizontaux et permettent de fixer le noyau fibreux central. Ils servent de contre appui à toutes les pressions abdominales.

 

Anatomie du périnée - périnée profond

Anatomie du périnée (extrait de la formation sur la rééducation périnéale de Walter Santé). 

© Walter Santé 2022

Le périnée

À l'extérieur, se trouve l’anatomie du périnée féminin :

 

  • périnée antérieur ;
  • périnée postérieur ;
  • périnée profond ;
  • périnée superficiel.

 

Concrètement, le périnée superficiel est l’ensemble des parties molles que l’on peut voir en position gynécologique.

 

Le périnée profond, lui, est le périnée antérieur qui entoure la partie terminale de l'urètre et le vagin.

img test

Maîtrisez la rééducation périnéale

Notre formation kiné complète : rééducation périnéo-sphinctérienne,  accompagnement de la patiente et rappels anatomiques.

Découvrir la formation

Les muscles du périnée profond

Dans le périnée profond se trouvent des muscles. Ces derniers, mis à part le muscle sphincter strié de l'urètre, n’ont pas un rôle essentiel dans la rééducation périnéale

 

En effet, le seul muscle important pour la rééducation périnéale est le muscle sphincter strié de l'urètre, qui se trouve sur les deux tiers proximaux de l'urètre et sur les phases antérieures et latérales de l'urètre.

 

Dans le plan profond du périnée, il y a le muscle urétro vaginal qui double le sphincter strié de l'urètre et qui entoure le vagin. Il y a aussi le muscle compresseur de l'urètre permettant l'écrasement de l'urètre lors de la continence active. Autrement dit, lorsqu’une femme décide de retenir l’envie d’uriner, elle contracte volontairement ce muscle compresseur avec le sphincter strié de l’urètre. Ce sphincter externe de l'urètre est un manchon musculaire (car l'urètre est un conduit). Ce manchon musculaire va entourer l'urètre et se terminer sur les parois latérales du vagin et du noyau fibreux central. La plupart du temps, il fait entre 2 et 2,5 cm.

 

Cette terminaison permet de comprendre comment, en travaillant le périnée, le(la) praticien(ne) peut avoir une action sur ce sphincter externe de l'urètre. En renforçant et en travaillant au niveau du noyau fibreux central et sur les faces latérales du vagin, il(elle) renforce ces fibres superficielles et augmente le tonus du sphincter externe de l'urètre, à condition de travailler en analytique.

Bon à savoir

Pour tout savoir sur le bilan morphostatique et le rôle du kiné dans la rééducation périnéale, lisez nos articles sur le sujet.

img test

Le rôle du kiné en rééducation périnéale

Découvrez tout de l'accompagnement de vos patientes en rééducation périnéale.

Lire l'article

Le périnée superficiel

Le périnée antérieur est aussi composé d’une partie superficielle : le périnée superficiel. Le plan superficiel du périnée se compose des corps érectiles et de la vulve.

 

Les corps érectiles sont moins importants que chez les hommes mais ont un rôle tout aussi important. Les organes érectiles sont :

 

  • le clitoris ;
  • les deux bulbes vestibulaires ;
  • les glandes vestibulaires majeures aussi appelées glandes de Bartholin ;

 

Cet organe est situé sous le mont de Vénus, à la rencontre des petites lèvres. C’est un corps érectile très innervé et vascularisé. Il est constitué d’une partie interne et d’une partie externe. Jusqu'à récemment, on ne parlait que de la partie externe or, la partie interne est aussi très importante. Elle est notamment utilisée pour la reconstruction des femmes excisées.

 

La partie externe est constituée par le gland, qui est très érogène et sensible. Il est recouvert par un capuchon. La partie interne est une partie beaucoup plus importante, constituée de deux piliers faisant jusqu'à 10 cm de long et entourant les bords latéraux du vagin.

 

Il y a 8000 terminaisons nerveuses au niveau du gland du clitoris, ce qui est beaucoup plus que dans le gland masculin. Lors de l’excitation, le clitoris se gorge de sang et sort de son capuchon, comme le gland du pénis. Il devient d’abord hyper sensible et très douloureux pendant la période réfractaire. À ce moment, le toucher provoque une sensation désagréable. À noter que, l’orgasme va toujours faire intervenir le clitoris quelque soit le lieu de la stimulation (interne ou externe).

 

Autour ou à côté du clitoris (autour du vagin), on retrouve deux muscles importants :

 

  • L’ischio-caverneux : ce sont les muscles qui se trouvent sur les côtés et qui sont parallèles aux branches ischio pubiennes. Ils sont moyennement utiles pour la rééducation périnéale. Ces muscles se contractent de manière automatique lors de l’excitation ou lors de l'orgasme. Leur rôle est d’abaisser le clitoris pour qu’il puisse rentrer en contact avec le pénis lors du rapport sexuel.
  • Le muscle bulbo caverneux ou spongieux : c’est un muscle en anneau autour du vagin. Assez dense, son rôle est d’abaisser le clitoris et de rétrécir l'orifice vaginal. Ce muscle va être détendu et étiré par l’accouchement. Il est très important dans la sexualité car il permet d’éviter la béance vaginale. Après un accouchement difficile (expulsion qui a duré longtemps, gros bébé, grosse tête, dégât vaginaux importants…), une femme peut avoir un vagin ou une vulve béante, c’est-à-dire un écartement vulvaire, pouvant aller jusqu’à deux centimètres. Cette béance va perturber le ressenti, à la fois du partenaire mais aussi de la femme puisqu’il y aura moins de contact entre les parois latérales du vagin et du pénis. 

 

Une béance vaginale importante après un accouchement peut être la porte ouverte à la descente d'organes. Il est donc crucial de faire de la kiné périnéale.

 

Vous aimeriez vous former ? Chez Walter Santé, nous proposons une formation DPC en rééducation périnéale. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter. 

img test

Formez-vous avec Ghislaine Philippe

La rééducation périnéo-sphinctérienne féminine

Découvrir la formation

 

Sur le même thème

Qu'est-ce que la proprioception en kinésithérapie ?

Alphonse Doutriaux

|

17 Août 2022

La proprioception se définit comme la perception et la sensibilité du système nerveux par rapport aux informations provenant des muscles, des articulations ou des os. Dans le cas de la cheville, elle est extrêmement précieuse afin de garantir une bonne stabilité, et de limiter les risques d’aggravation ou de récidive d’une blessure. Découvrez dans cet article les bonnes pratiques de la proprioception en kinésithérapie.

Lire l'article

Le rôle du kiné dans la prise en charge du patient BPCO

Alphonse Doutriaux

|

22 Août 2022

Le rôle du kinésithérapeute dans la prise en charge du patient BPCO ne se résume pas à des exercices de kiné respiratoire. Il s’agit pour lui de mener aussi des actions d’éducation à la santé et de favoriser le renforcement musculaire de son patient. L’objectif principal est de maintenir une qualité de vie supportable pour le malade. Vous vous destinez au métier de kiné ? Vous voulez approfondir vos connaissances sur le suivi BPCO ? On vous dit tout.

Lire l'article

Les symptômes de la bronchiolite du nourrisson

Alphonse Doutriaux

|

4 Juillet 2022

Les premiers signes cliniques d’une bronchiolite du nourrisson correspondent aux symptômes d’une contamination ORL. Les symptômes bronchiolites peuvent atteindre des niveaux de gravité différents. Les critères d’évaluation de la sévérité des symptômes de la bronchiolite du nourrisson ont été listés dans les nouvelles recommandations de l’HAS afin d’orienter le parcours de soin de l’enfant. Des éléments de vigilance sont également à prendre en compte pour gérer les difficultés propres à chaque situation et éviter les complications.

Lire l'article

Les troubles phasiques post-AVC

Alphonse Doutriaux

|

29 Août 2022

Lors d’un AVC, une partie du cerveau est endommagée. Selon le lieu et l’étendue de la lésion, les difficultés seront différentes. Si la partie lésée se situe dans l’hémisphère gauche, des troubles de la parole et/ou de la compréhension peuvent apparaître, c’est l’aphasie. Elle survient dans 20 à 40 % des cas d'AVC. Zoom sur l’aphasie après un AVC. 

Lire l'article