blog

Santé

Kinésithérapeute

L'éducation thérapeutique du patient BPCO

Kiné BPCO : l'éducation thérapeutique du patient

Alphonse Doutriaux

Co-fondateur de Walter

|

Kinés, vous intervenez régulièrement auprès de patients BPCO après leur hospitalisation. Bien sûr, vous menez des activités pour améliorer le confort respiratoire des malades BPCO. Mais en tant que professionnel de la santé menant un suivi médical à domicile, vous avez un rôle d’éducateur de santé à jouer. Dans ce cas, quelle éducation thérapeutique mettre en place auprès des patients BPCO ? Et quels autres professionnels peuvent coopérer avec vous pour remplir ce rôle ? On vous explique tout dans notre article.

L'éducation thérapeutique à la santé

L’objectif principal de l’éducation thérapeutique pour un patient BPCO est la réhabilitation respiratoire. Elle se compose, entre autres, des éléments suivants :

 

  • l’entraînement physique ;
  • un suivi nutritionnel ;
  • une composante psychologique ;
  • un suivi tabacologique.

Elle vise, selon l’OMS, à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique. Elle a aussi pour objectif de les responsabiliser par rapport à leurs habitudes, et de maintenir une qualité de vie supportable. Elle comprend des activités organisées, conçues pour rendre les malades conscients et informés sur leur maladie.

 

Donc, l’ETP BPCO n’est en rien une contrainte imposée par les soignants aux personnes suivies, mais elle est une composante des soins. En effet, le suivi curatif n’est pas séparé du palliatif. Au-delà des programmes éducatifs qui peuvent être proposés, c’est aussi une dimension importante de la relation humaine qui se joue entre le professionnel et son patient.

 

Ainsi, l’idée de collaboration est importante : les patients ne doivent en aucun cas subir les interventions et le suivi médical. Les professionnels de santé, dont vous, kinésithérapeutes, doivent expliquer les démarches, accompagner les patients et prendre en considération leur avis et leurs croyances. Aucune contrainte n’est appliquée dans le cadre de l’éducation BPCO.

Maîtrisez la prise en charge du patient BPCO

Notre formation complète sur la Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive en kinésithérapie : identification du déconditionnement à l’effort, évaluation de la dyspnée, mise en place d’un programme de réentrainement et renforcement musculaire.

Découvrir la formation
img test

Les acteurs de l'ETP

Qui intervient dans l’ETP BPCO ? Bien sûr, le suivi mené par le médecin généraliste est le seul à pouvoir diriger le patient vers une spirométrie, par exemple. Mais tous les intervenants paramédicaux peuvent participer à la mise en œuvre d'une ETP pertinente. En effet, l’éducation thérapeutique ne repose pas sur le fait de prescrire un soin ou un traitement, mais bien sûr la relation humaine. Le rôle du kiné dans la prise en charge du patient BPCO est aussi important que celle de ses différents collègues :

 

  • infirmier(ère) ;
  • ergothérapeute ;
  • pharmacien(ne) ;
  • assistante sociale ;
  • etc.

Important

C’est un travail d’équipe qui a pour objectif de maintenir la qualité de vie des patients BPCO. Cette dernière se définit par la perception qu’a la personne malade de sa place dans la société. 

Tous œuvrent en direction de l’autonomie des personnes suivies, afin qu’elles puissent :

 

  • identifier seules leurs besoins ;
  • prendre conscience de leurs obstacles et des moyens facilitants à leur portée ;
  • être actrice de la solution ;
  • mettre en place des comportements facilitateurs ;
  • développer des projets à court terme.

Pour assurer un suivi humain et apprendre à collaborer efficacement avec vos collègues dans le cadre du suivi hebdomadaire des patients, renseignez-vous sur la formation kiné BPCO proposée par Walter Santé.

Maîtrisez la prise en charge du patient BPCO

Notre formation complète sur la Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive en kinésithérapie : identification du déconditionnement à l’effort, évaluation de la dyspnée, mise en place d’un programme de réentrainement et renforcement musculaire.

Découvrir la formation
img test

Les 5 étapes de l'éducation thérapeutique

Un suivi thérapeutique est une action de longue haleine. Pour ça, elle doit etre organisée et évaluée, en suivant un protocole défini mais aussi les particularités du patient.

1. Réaliser un diagnostic éducatif

Réaliser un diagnostic éducatif équivaut à mener une analyse de la situation en se basant sur les réponses du patient à certaines questions.

 

  • Qui est-il ?
  • Que sait-il ?
  • Que fait-il ?
  • Que peut-il faire ?
  • Est-ce qu’il veut participer ?

Elles ont pour but de situer les différentes problématiques et de positionner les possibles avec chaque patient.

Bon à savoir

Pour proposer un suivi de qualité et améliorer vos connaissances de la BPCO, inscrivez-vous à la formation DPC kiné proposée par Walter Santé. Votre DPC kiné vous permet en effet d’y avoir accès sans frais, et vous offre la possibilité de vous former en étant indemnisé.

2. Négocier des objectifs

Les objectifs à réaliser par chaque malade sont négociés en fonction d’une balance bénéfices-risques et des demandes du malade. En effet, les résultats à atteindre sont co-construits, qu’il s’agisse d’acquisition, de savoirs, de savoir-être ou de savoir-faire.

Important

Un bémol cependant, car le soignant reste toujours responsable de la sécurité du patient. Il ne pourra pas se soustraire à certaines contraintes, comme celle des aérosols par exemple.

3. Organiser l'action

Pour organiser l’action, après le diagnostic éducatif ETP, chaque paramètre est défini précisément :

 

  • quels intervenants ;
  • les lieux d’intervention ;
  • la fréquence ;
  • actions de groupe ou individuelles ;
  • la durée.

En tant que kinésithérapeute, vous pouvez tout aussi bien mener des séances à votre cabinet qu’au domicile de la personne que vous accompagnez. Comme on l’a dit, chaque situation est personnalisée. Mais la définition de cette organisation aura lieu dans tous les cas en coordination avec les autres professionnels de santé.

4. Évaluer

Des évaluations sont prévues régulièrement dans les protocoles d’éducation thérapeutique du patient. Elles peuvent mettre en évidence les points forts du suivi, mais également ce qui reste à améliorer. Cela permet d’ajuster la procédure aux attentes humaines et médicales.

 

Tout au long du suivi thérapeutique, vous évaluez également l’évolution des connaissances du patient. En effet, puisque vous avez recueilli les idées que le malade se fait de son atteinte chronique en début de parcours, vous pouvez mesurer leur évolution dans le temps. Pour cela, il existe en France un questionnaire officiel de 10 questions.

5. Réajuster la procédure

Évaluer le protocole et l’ajuster aux besoins et connaissances du patient est donc un gage de réussite. Cela permet de passer outre certaines croyances limitantes du malade et de faire évoluer la vision qu’il a de sa situation. Il peut être difficile d’accepter que la maladie soit chronique, par exemple. Ainsi, le suivi éducatif thérapeutique est toujours modifiable dans le temps, car la vision de la personne touchée sur sa maladie évolue. Sa révision aura lieu à mi-parcours, à partir d’un bilan réaliste des connaissances du patient, afin de construire un projet réalisable et motivant pour lui. 

Formations Kinés

Découvrez les formations DPC Kinés en ligne de Walter Santé, conçues par des experts et réalisées par des professionnels.

Découvrir les formations
img test

Ainsi, le fait que les objectifs définis dans l’ETP soient atteignables est très important pour maintenir la motivation du patient. Le suivi BPCO par l’équipe médicale va durer plusieurs mois, mais le patient va vivre avec cette maladie jusqu’à la fin de sa vie. Il doit donc tenir ses engagements sur le long terme.

Sur le même thème

AVC : évaluation de la douleur du patient

Alphonse Doutriaux

|

29 Août 2022

Ressentir des douleurs après un AVC est une chose courante. Il existe plusieurs types de douleurs, comme des douleurs d'épaule, des douleurs dues à une crispation involontaire des muscles ou encore des douleurs neuropathiques… Ces dernières douleurs doivent faire l’objet d’une évaluation. Pour cela, plusieurs méthodes et outils sont utilisés. Découvrez comment évaluer la douleur du patient post-AVC. 

Lire l'article

Les troubles phasiques post-AVC

Alphonse Doutriaux

|

29 Août 2022

Lors d’un AVC, une partie du cerveau est endommagée. Selon le lieu et l’étendue de la lésion, les difficultés seront différentes. Si la partie lésée se situe dans l’hémisphère gauche, des troubles de la parole et/ou de la compréhension peuvent apparaître, c’est l’aphasie. Elle survient dans 20 à 40 % des cas d'AVC. Zoom sur l’aphasie après un AVC. 

Lire l'article

Le rôle du kiné dans la prise en charge du patient BPCO

Alphonse Doutriaux

|

22 Août 2022

Le rôle du kinésithérapeute dans la prise en charge du patient BPCO ne se résume pas à des exercices de kiné respiratoire. Il s’agit pour lui de mener aussi des actions d’éducation à la santé et de favoriser le renforcement musculaire de son patient. L’objectif principal est de maintenir une qualité de vie supportable pour le malade. Vous vous destinez au métier de kiné ? Vous voulez approfondir vos connaissances sur le suivi BPCO ? On vous dit tout.

Lire l'article

Le DPC kiné : tout ce qu'il faut savoir

Alphonse Doutriaux

|

18 Juin 2021

Les kinésithérapeutes sont soumis, comme les autres professionnels de santé, au Développement Professionnel Continu (DPC) depuis le 1er janvier 2013. Comment valider son obligaton triennale de formation ? Comment faire le choix d'une formation DPC kiné ? Nous vous détaillons tout.

Lire l'article