Comment accompagner la patiente qui allaite ?

blog

Santé

Sages femmes

Allaitement maternel

Accompagner la patiente allaitante

Accompagner la patiente allaitante en tant que sage-femme

|

6 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Un accompagnement à l’allaitement commence pendant la grossesse et se poursuit jusqu’à la diversification alimentaire. Le(la) sage-femme est un véritable soutien pendant la grossesse et l’allaitement. Son rôle est d’expliquer, écouter et guider avec bienveillance. Les formations continues à l’allaitement sont de plus en plus sollicitées par les sages-femmes, car il s’agit d’une vraie spécialité médicale. Dans cet article, découvrez comment accompagner la patiente qui allaite.

Programme formation Allaitement

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Apprendre le bon déroulement d'une tétée

Lorsque le bébé est correctement positionné pour téter, il va tout d’abord avoir une stimulation rapide pour provoquer le réflexe d’éjection. Lorsqu’il a le lait maternel en bouche, sa succion devient plus lente jusqu’à adopter un rythme régulier tout au long de sa tétée. Dans l’accompagnement de la mère allaitante, il est important de lui apprendre le massage aréolaire avant chaque tétée pour favoriser l’écoulement du lait maternel. La mère doit aussi surveiller le comportement de son bébé pendant l’allaitement et réagir en conséquence pour, par exemple, le calmer s’il est excité ou bien le relancer s’il s’endort. Avant d’écouter son entourage, la mère doit s’écouter en priorité, car elle est celle qui sait ce qui est bon pour elle et ce qui marche avec son bébé. Elle doit se laisser guider par le comportement de son enfant


Il est inutile de chronométrer une tétée, car c’est le bébé qui guide avec des signes d’éveil : tourne la tête, sort la langue… Une tétée efficace peut durer entre 3 et 20 minutes selon les bébés. Il est important de noter qu’un nourrisson qui reste au sein n’est pas forcément en train de se nourrir. En effet, certains enfants sont apaisés par le contact avec leur mère et aiment rester contre elle.

Bon à savoir

Pour surveiller que le bébé se nourrisse suffisamment, il est important de vérifier les selles et les urines. À partir de la montée de lait, le bébé va avoir à peu près, et ceci à titre indicatif, car cela peut être plus, 6 urines et 4 ou 5 selles par jour. 

Outre les sorties, la mère doit comprendre et surveiller la déglutition et le transfert du lait maternel afin de s’assurer que le bébé se nourrit correctement, grâce au bruit de déglutition par le menton par exemple. En effet, c’est un bon critère d’appréciation, car lorsque le bébé tète, le menton descend, s’immobilise une seconde, il déglutit puis remonte son menton.

img test
Accompagnez les jeunes parents dans le processus d'allaitement

Notre formation DPC 100% en ligne pour maîtriser l'accompagnement et le suivi de l'allaitement maternel.

Découvrir la formation

L'écoute de la patiente en post-partum

Lors d’une formation à l’allaitement, il est expliqué que dans le contexte de la psyché maternelle en post natal, le rôle de la sage-femme est de savoir reconnaître les émotions et d’accompagner la mère avec bienveillance afin de ne pas la heurter. Il est important d’adopter un langage simple et clair, mais surtout de l’écouter attentivement et montrer de l’empathie pour mieux comprendre ce qu’elle souhaite ou non.

 

La sage-femme doit l’accompagner dans l’allaitement et la guider plutôt que de faire à sa place. En suggérant, elle fera ce qui lui convient le mieux. L’objectif est de donner confiance à la mère et de la conforter dans ce qu’elle fait et d’accepter ce qu’elle dit même si ce n’est pas ainsi que vous auriez agi. Il est important de garder à l’esprit que la mère porte son enfant physiquement et psychiquement. Le père ou co-parent est lui aussi soutenant dans la bulle mère-enfant. Durant une formation de sage-femme, il est souligné qu’un soignant est présent pour aider et soutenir dans le début de la parentalité.

Le soutien dans l'allaitement

La France n’a pas un taux d’allaitement élevé, mais il est tout de même en augmentation. Cette évolution s’explique notamment par une meilleure formation des sages-femmes et des professionnels de santé.

 

Tout au long de leur grossesse, les femmes enceintes peuvent être suivies par plusieurs sages-femmes qui exercent soit en libéral soit dans la fonction hospitalière ou bien par les deux. Leurs statuts sont très complémentaires. En effet, une future mère peut être accompagnée par un(e) sage-femme libéral(e) avant d’être prise en charge par l’équipe qui l’accouchera à l’hôpital ou dans une clinique. Ensuite, elle peut être accompagnée si elle souhaite allaiter son bébé par un(e) sage-femme spécialisé(e) dans l’accompagnement à l’allaitement. De par leur présence durant tout le suivi de la grossesse et même après, la place du(de la) sage-femme est donc très privilégiée.

 

Si les occasions sont nombreuses pour évoquer l’allaitement avec les futures mères, il est préférable de leur en parler avant l’accouchement pour les préparer, leur expliquer et leur laisser le temps de réfléchir. Le soutien des futures mères passe par de la disponibilité, de l’écoute et doit être dénué de jugement. À titre d’exemple, pour faire en sorte que l’expérience se passe le mieux possible, le soignant peut mettre en contact les futures mères avec des professionnels de santé, mais aussi avec d’autres mères pour leur permettre de trouver un soutien supplémentaire et de s’entraider. Les cours de parentalité en groupe sont une excellente opportunité pour échanger sur ses expériences et aider à mieux comprendre les comportements de bébé et certains aspects de l’allaitement. 


Il est important de souligner que les sages-femmes n’ont pas pour rôle d’enseigner les pratiques d’allaitement ou d’accouchement aux mères, mais pour les accompagner avec bienveillance. Elles doivent s’adapter à chaque famille, quel que soit leur projet de naissance, avec un accompagnement sécurisant. Adopter une attitude bienveillante est une des clés de réussite d’un allaitement, car les femmes se sentent réconfortées et soutenues. 


La formation à l’allaitement maternel dispensée par Walter Santé aborde toutes les connaissances nécessaires à avoir pour pouvoir accompagner de façon optimale vos patientes. La physiologie de la lactation humaine, la nutrition ou encore le savoir-être sont des sujets abordés. La formation à l’allaitement est complémentaire à votre formation pour sage-femme.

img test
Formations Sages-femmes

Découvrez les formations Sages-femmes en ligne de Walter Santé, conçues par des experts et réalisées par des professionnels. 

Découvrir les formations

Téléchargez le programme de la formation Allaitement en PDF

Programme formation Allaitement

Programme formation Allaitement

+ de 1000 téléchargements

Programme formation Allaitement

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Suivre une formation sur l'allaitement pour les sages-femmes

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

13 Février 2023

L’allaitement maternel est une spécialité médicale dont les enseignements sont de plus en plus conséquents dans les formations pour sage-femme. Devenir conseiller(ère) en lactation demande des connaissances précises à la fois théoriques et pratiques. Afin d’accompagner de façon optimale les femmes qui souhaitent allaiter, suivre une formation pour sage-femme spécialisé(e) est recommandée. Alors, pourquoi se former à l’allaitement maternel en temps que sage-femme ?

Lire l'article

La physiologie de la lactation humaine

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

13 Février 2023

Le sein, organe de la production du lait maternel, se forme dès la vie embryonnaire. Pendant la grossesse et l’allaitement, il va se développer à son maximum. De l’anatomie du sein lactant aux fonctions du lait maternel en passant par son acheminement, découvrez dans cet article, la physiologie de la lactation humaine.

Lire l'article

Quel rôle pour le(la) sage-femme dans l'accompagnement à l'allaitement ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

13 Février 2023

Le rôle de la sage-femme dans l’accompagnement à l’allaitement est majeur. Présente avant, pendant et après la grossesse, elle informe les parents tout en restant à l’écoute des attentes et de leur choix. Un(e) sage-femme spécialisé(e) dans l’allaitement va faire fi de sa propre culture de l’allaitement et de parentage pour aider et guider avec bienveillance les femmes allaitantes.

Lire l'article

La préparation des parents à l'allaitement par le(la) sage-femme

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

13 Février 2023

Le rôle de la sage-femme dans l’accompagnement des parents dans l’allaitement maternel est avant tout informatif. En prenant en compte leur conception de l’allaitement, en les conseillant et leur montrant les gestes techniques, vous les rassurez et devenez soutenant dans l’apprentissage de la parentalité. Comment préparer les parents à l’allaitement maternel ?

Lire l'article