Les différents traitements pour soigner un cancer

blog

Santé

Infirmier

Cancérologie

Traitements du cancer

Quels traitements contre le cancer ?

|

8 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Il existe différents traitements pour soigner un cancer : chirurgie, radiofréquence, radiothérapie, curiethérapie, hormonothérapie, immunothérapie, chimiothérapie… Zoom sur les traitements du cancer.

Catalogue de formations DPC infirmier

+ de 6000 téléchargements

Partager sur :

Traitement par chirurgie

Le premier traitement du cancer est la chirurgie. Elle reste, à ce jour, le meilleur traitement du cancer. La raison ? Grâce à la chirurgie, il est possible de retirer le maximum de masse tumorale. En cancérologie, l’ablation consiste à retirer la tumeur, un organe ou une partie d’un organe afin d’obtenir la guérison du malade. 

 

Selon l'étendue de la maladie, les chirurgiens procède à : 

 

  • une tumorectomie, qui consiste à l'ablation de la tumeur ; 
  • une mastectomie, qui consiste à l'ablation de l’organe atteint, ainsi qu’une partie de tissu sain par sécurité et les ganglions voisins, dit sentinelles. Cette intervention a lieu si l’organe est gangréné par les cellules cancéreuses. C’est souvent le cas, dans le traitement par chirurgie d’un cancer du sein. 

La chirurgie ne fonctionne que si le cancer est localisé. Cependant, certains cancers sont inopérables. En effet, si le cancer est “étoilé”, la chirurgie sera insuffisante. Les cellules cancéreuses ont envahi le corps ou une partie du corps trop importante. 

Bon à savoir

En plus d’avoir une visée thérapeutique, la chirurgie permet de poser un diagnostic. On l’utilise dans le but de prélever une partie du tissu cancéreux pour l’étudier. Cela permet d’identifier la carte d’identité de la cellule maligne et de déterminer la prise en charge et le traitement. 

img test
Maîtrisez les soins infirmiers en cancérologie

Maîtrise des principaux protocoles en chimiothérapie et recommandations sur le soin à domicile.

Découvrir la formation

Radiofréquence

La radiofréquence à pour but de détruire les tumeurs cancéreuses de petite taille grâce à la chaleur produite par des micro-ondes générées par un électrode. Une fois dans l’organe, la chaleur liquéfie les cellules cancéreuses par échauffement cellulaire. 

 

La radiofréquence pour traiter le cancer s’effectue sous contrôle d’imagerie médicale, et le plus souvent, sous anesthésie générale. Concernant les tumeurs du rein ou du foie, les médecins utilisent l’échographie. Lorsqu’il faut traiter des tumeurs dans les poumons ou dans des lésions osseuses, c’est le scanner qui est utilisé. 

 

L’instrument qui sert pour effectuer la radiofréquence se présente sous la forme d’une aiguille constituée de deux parties : 

 

  1. un introducteur ; 
  2. un électrode.

Radiothérapie

La définition de la radiothérapie est la suivante : il s’agit d’un traitement du cancer par des rayons qui détruisent les cellules cancéreuses ou stoppent leur développement. En d’autres termes, elle a pour but de détruire la tumeur cancéreuse par irradiation, tout en préservant les tissus sains voisins. Selon le cas, ce traitement peut être utilisé seul ou associé à d’autres méthodes. Dans un premier temps, le médecin cible la tumeur grâce à l’imagerie médicale en pratiquant un scanner de repérage. Avec les progrès scientifiques, ce dernier est de plus en plus précis. 

 

La radiothérapie pour traiter le cancer est couramment utilisée en duo avec une chirurgie classique car elle permet de réduire la taille de la tumeur avant l’intervention. Il s’agit d’un traitement par radiothérapie néoadjuvante lorsqu’elle intervient après l’opération chirurgicale. 

Curiethérapie

La curiethérapie, aussi appelée brachythérapie, est surtout pratiquée pour traiter les cancers suivants : 

 

  • le cancer du col de l'utérus ; 
  • le cancer de la prostate ;
  • le cancer du sein ; 
  • le cancer de la peau.

Le traitement du cancer par curiethérapie se déroule de la manière suivante : le soignant introduit une sonde radioactive scellée dans l'organe touché, ce qui permet d'irradier à même la tumeur. Comme la sonde est scellée, les radiations n'atteignent pas les tissus situés en-dehors de la tumeur. Même si le patient doit rester dans une chambre plombée et inconfortable pendant toute la durée du traitement (4 à 5 jours), cette méthode est très efficace.

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations continues Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Hormonothérapie

L'hormonothérapie est un traitement hormonal du cancer. Il est notamment utilisé pour les tumeurs hormonosensibles, c'est-à-dire, celles qui se développent au contact de certaines hormones, comme le cancer du sein ou de la prostate. 

Rappel

L’hormonothérapie consiste donc à injecter des substances rendant inopérantes les hormones, ce qui permet de bloquer la progression des tumeurs. Dans la plupart des cas, on l’associe avec un traitement du cancer par chirurgie ou par radiothérapie

Concernant le cancer du sein, le patient doit, en parallèle, subir un traitement anti-oestrogène. Dans le cas d’un cancer de la prostate, le patient reçoit, lui, un traitement anti-androgène. 

 

Les effets secondaires de l’hormonothérapie, qu’elle soit associée ou non à une radiothérapie ou à un traitement par chirurgie, ne sont pas négligeables. En effet, un patient atteint d’un cancer du sein, peut voir apparaître des syndromes préménopausiques, comme des bouffées de chaleurs, une prise de poids, etc. Concernant un patient souffrant d’un cancer de la prostate, les effets secondaires peuvent prendre la forme d’une impuissance. De même, les médicaments utilisés pour le traitement par hormonothérapie peuvent engendrer des effets secondaires spécifiques.

Immunothérapie

L’immunothérapie a pour but de stimuler ou activer la réponse du système immunitaire afin de le rendre capable de se battre contre les tumeurs cancéreuses. 

 

Il existe plusieurs types de traitement par les médicaments anticancéreux

 

  • l’immunothérapie locale : celle-ci est pratiquée pour traiter le cancer de la vessie. Elle vient en complément, après une opération chirurgicale afin d’éviter toute récidive ;
  • l’immunothérapie générale : elle stimule la sécrétion d'interféron, qui est une substance immunitaire corporelle. Cette substance détruit les cellules cancéreuses.  

Chimiothérapie

La chimiothérapie consiste à administrer au patient atteint d’un cancer, des médicaments puissants permettant de tuer et d'empêcher la prolifération des cellules cancéreuses. En revanche, les cellules saines, plus résistantes que les cellules cancéreuses, s’altèrent mais ne meurent pas. Les médicaments agissent sur les cellules de l'organisme qui se développent rapidement. C’est la raison pour laquelle il existe des effets secondaires à la chimiothérapie

 

Ainsi, le dosage de ce type de traitement est crucial pour limiter les effets de la chimio. Le patient doit faire l’objet d’un suivi minutieux, comme le contrôle de l’évolution de son poids.  

 

Les séances de chimiothérapie peuvent se dérouler de trois manières différentes : 

 

  1. la chimiothérapie en hospitalisation classique ; 
  2. la chimiothérapie en hôpital de jour ; 
  3. la chimiothérapie à domicile

Bon à savoir

Vous souhaitez suivre une formation professionnelle d’oncologie infirmier ? Chez Walter Santé, nous vous proposons une formation en oncologie pour les infirmiers et infirmières.  

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations continues Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Téléchargez le catalogue de nos formations infirmiers en PDF

Catalogue de formations DPC infirmier

Catalogue de formations DPC infirmier

+ de 6000 téléchargements

Catalogue de formations DPC infirmier

+ de 6000 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Quels traitements contre le cancer ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

1 Août 2022

Il existe différents traitements pour soigner un cancer : chirurgie, radiofréquence, radiothérapie, curiethérapie, hormonothérapie, immunothérapie, chimiothérapie… Zoom sur les traitements du cancer.

Lire l'article

Propriétés et risques des traitements anticancéreux

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

7 Août 2023

Les antimitotiques sont une classe de médicaments anticancéreux qui agissent directement sur les cellules normales en division, entraînant plusieurs conséquences indésirables. 

Dans cette fiche IDE dédiée aux anticancéreux, nous explorerons les aspects essentiels de ces médicaments, pour une prise en charge efficace et sécurisée de vos patients traités avec des antimitotiques.

Lire l'article

À quoi sert le plan cancer ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

1 Août 2022

Le plan national cancer a été créé par le gouvernement, avec pour objectifs, la lutte contre le cancer et l’amélioration de la prise en charge des malades. Au fil des années, trois plans cancers ont vu le jour, avec pour chacun, la volonté de faire mieux. Zoom sur les trois plans cancer français.

Lire l'article

Quel est le rôle de l'infirmier en oncologie dans la prise en charge du cancer ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

18 Juin 2021

Le nombre de patients atteints par le cancer ne cesse d’augmenter mais les différents traitements évoluent considérablement diminuant ainsi le nombre de décès liés à cette maladie. La prévention est un outil fondamental servant à cette baisse du nombre de cas recensés. La prise en charge des patients atteints de cancer dans notre pays peut se faire dans des endroits spécialisés, comme les centres de lutte contre le cancer, ou dans des structures hospitalières, publiques ou privées.

Qu’il/elle exerce en milieu hospitalier ou en secteur libéral, l'infirmier(ère) en cancérologie est l'un(e) des acteurs importants de la prise en charge du patient en oncologie. Sa place est capitale tout au long du parcours du patient dans sa prise en charge, ce qui en fait alors une aide de choix pour les médecins et tous les autres acteurs de la prise en charge. Découvrez les spécificités du rôle de l’IDE en oncologie.

Lire l'article