blog

Santé

Infirmier

Diabète

Diabète de type 2 et hyperglycémie

Diabète de type 2 et hyperglycémie

Alphonse Doutriaux

Co-fondateur de Walter

|

L'hyperglycémie correspond à une hausse du taux de glycémie ou de sucre dans le sang au delà des objectifs glycémiques prescrits par le médecin. Cela peut se produire dans deux types de situations, la première est lorsque le taux de sucre est supérieur à 1,20g/L lorsque le patient est à jeun ou en pré-prandial. La seconde apparait lorsque ce taux est au dessus de 1,80 g/L deux heures après le début du repas.

 

Dans cet article, nous expliquerons quels sont les causes et symptômes de l'hyperglycémie chez le diabétique mais aussi dans quelle mesure le rôle de l'infirmière à domicile est essentiel dans l'accompagnement du patient diabétique. Enfin, nous vous expliquerons en quoi consiste le coma hyperosmolaire. 

L'hyperglycémie chez le diabétique

Le diabète est une maladie chronique due à une insuffisance ou absence de production d'insuline ou à l'incapacité de l'organisme à assimiler correctement cette hormone en charge de la régulation de la glycémie. De la même façon que l'hypoglycémie, il est fréquent que les diabétiques soient sujets à des crises d'hyperglycémie.

 

Si pour certains patients ces situations peuvent être imperceptibles, au delà d'un certain seuil, le patient peut faire face à une décompensation. Cette dernière se produit lorsque la glycémie est supérieure à 2,50 g/L avant un repas. Dans ce cas, il faut chercher de l'acétone.

 

L'hyperglycémie peut engendrer de nombreux symptômes. Parmi ceux-ci, nous retrouvons de la fatigue, une soif intense ou une faim supérieure à la norme, des urines abondantes, une perte de poids involontaire ou encore de l'irrabilité et des étourdissements. Par conséquent, afin de prévenir et de traiter l'apparition de crises d'hyperglycémie, il est nécessaire d'en connaître les causes.

 

Apprenez tout ce qu'il faut savoir sur la diabète et le rôle de l'infirmier(ère) dans l'accompagnement du patient diabétique grâce à la formation Diabète de type 2 de Walter Learning, dispensée par Danielle Brie Durain, infirmirmière spécialisée en diabétologie et en ETP. 

img test
Accompagnez les patients diabétiques de type 2

Rappels physio-pathologiques, accompagnement du patient et EPP.

DÉCOUVRIR LA FORMATION

Les causes de l'hyperglycémie

Les principales causes d'une décompensation hyperglycémique sont les suivantes : 

  • un arrêt ou un manque d'insuline ; 
  • une insuline injectée dans une lipodystrophie ; 
  • un traitement oral insuffisant ; 
  • une alimentation trop riche en glucides ; 
  • une baisse ou une insuffisance de l'activité physique et sportive ; 
  • un stress physique, par exemple du à une maladie ou une infection, ou un stress psychologique, notamment du à un deuil, ou un changement fort  ; 
  • la prise d'un médicament contre-indiqué en cas de diabète ou pouvant réagir avec le traitement actuel ; 
  • une prise insuffisante d'insuline et / ou de médicaments antidiabétiques. 

Par conséquent, la prévention d'un épisode hyperglémique passe nécessairement par une mesure fréquente de la glycémie du patient, le suivi d'un plan alimentaire équilibé et mis en place avec un nutritionniste, ainsi que la prise de médicaments selon les prescriptions indiquées.

 

Par ailleurs, en cas d'hyperglycémie, il faut commencer par vérifier le taux de glycémie, mais aussi la présence de corps cétoniques dans l'urine pour les diabétiques de type 1, puis boire régulièrement et prendre des quantités d'insuline supplémentaires. Cependant, il est possible que l'action seule de l'individu ne suffise pas à détecter ou traiter les cas d'hyperglycémie. Dans ce genre de situations, le rôle de l'infirmière à domicile est notamment crucial. Si le patient présente une infection, il faut immédiatement l'envoyer chez le médecin en charge de son suivi.

Rôle de l'infirmière à domicile

Les infirmiers libéraux à domicile jouent un rôle essentiel dans la prise en charge et le soutien actif des patients diabétiques. En effet, la gestion de cette maladie chronique peut être difficile dans la mesure où elle implique le patient lui-même mais aussi sa famille, qu'il est primordial de former. 

 

Il est important de prodiguer un contrôle du lecteur de glycémie tous les trois mois pour les patients diabétiques de type 2 possédant cet appareil. L'infirmier(ère) doit insister sur le fait de veiller à la bonne qualité du lecteur. Dans le cas ou le patient utilise des bandelettes, le professionnel de santé doit prendre garder à leur date de péremption.

 

L'infirmier(ère) intervient aussi chez les patients pour prodiguer des injections d'insuline, vérifier les taux de la glycémie ou dextro et contrôler la tension artérielle de une à quatre fois par jour. Il est aussi en charge de la formation des patients quant aux signes à distinguer dans le cas d'une hyper ou hypoglycémie ou encore pour prévenir l'apparition d'infections surtout au niveau des pieds. Dans le cas échéant, le rôle de l'infirmier(ère) à domicile est de panser les plaies et de veiller quotidiennement à leur évolution et leur bonne cicatrisation. De plus, pour les patients sous insuline de plus de 75 ans, une séance hebdomadaire est prescrite afin de surveiller, prévenir et éduquer le patient au sujet de son alimentation. Cette séance sert aussi à dresser un bilan une fois par semaine de l'état du patient diabétique.

 

Finalement, outre l'aspect purement médical, l'infirmier(ère) à domicile a aussi un rôle moral. Effectivement, face à des troubles dépressifs et anxieux plus fréquents, les professionnels de santé accompagnent les personnes diabétiques dans cette épreuve en les guidant et leur apportant leur soutien.

img test
Accompagnez les patients diabétiques de type 2

Rappels physio-pathologiques, accompagnement du patient et EPP.

DÉCOUVRIR LA FORMATION

Le coma hyperosmolaire

Dans les cas extrêmes d'hyperglycémie, le diabétique peut faire un coma hyperosmolaire. Cette situation rare ne touche que les diabétiques de type 2 surtout chez les personnes âgées et en été. Il peut s'avérer létal. Pour éviter cette situation, plusieurs facteurs pouvant la déclencher sont décelables. Une hyperglycémie supérieur à 6g est favorisée par des infections, un traitement diurétique engendrant une possible déshydratation et/ou la prise de corticoïdes.

 

Le coma hyperosmolaire survient suite à une osmose, c'est à dire une situation dans laquelle le glucose attire de l'eau. Le patient urine alors beaucoup et boit peu, ce qui engendre une déshydratation forte. D'un point de vue biochimique, le patient ne présente pas de corps cétonique, mais a un taux de sodium et de gaz du sang normaux. Cependant, il fait face à une hyperglycémie forte (6 - 20g/L), une glycosurie et une insuffisance rénale.

 

Le traitement passe par une recharge en potassium, l'arrêt des diurétiques ou autres médicaments. Ensuite, le médecin cherche à identifier la cause de cette situation. Afin de prévenir ce genre d'accident, le patient peut suivre une insulinothérapie, il doit veiller à boire sans soif et arrêter certains comprimés.

Sur le même thème

Le diabète, qu'est-ce que c'est ?

Alphonse Doutriaux

|

2 Mai 2022

Le diabète est une maladie chronique touchant plusieurs centaines de millions de personnes dans le monde. Mais en quoi consiste-t-il ? Quels sont les différentes formes que le diabète peut prendre et leur traitement ? Qu'est-ce que le diabète de type 2 ? Découvrez-le avec Walter Santé.

Lire l'article

Les aliments à privilégier et à éviter pour le patient diabétique

Alphonse Doutriaux

|

31 Octobre 2022

L’aspect diététique est inhérent à toute formation en diabétologie. Il est en effet important de connaître l’index glycémique des aliments lorsque l’on suit des personnes diabétiques, ainsi que l’apport glucidique dont elles ont besoin. Nous évoquons ces sujets dans cet article et vous précisons également quels aliments privilégier ou éviter.

Lire l'article

Diabète de type 2 et hypoglycémie

Alphonse Doutriaux

|

3 Mai 2022

L'hypoglycémie correspond à une baisse brutale du taux de glycémie ou de sucre dans le sang en deçà des objectifs glycémiques fixés par le médecin. Sur le plan physiologique, cela arrive lorsque le taux de sucre est inférieur à 0,50g/L, cependant les valeurs de 0,65 à 0,70g/L peuvent aussi être admises pour les patients diabétiques.

 

Attention, cette limite est modulable en fonction de l'âge et de la sensibilité du patient. Dans cet article, nous expliquerons quels sont les causes et symptômes de l'hypoglycémie chez le patient diabétique mais aussi les traitements possibles ainsi que les potentielles conséquences de cette situation pour le patient.

Lire l'article

Diabète et microalbuminurie : examen et suivi

Alphonse Doutriaux

|

9 Janvier 2023

La microalbuminurie qualifie le dosage de l’albumine dans les urines. C’est un examen souvent prescrit aux personnes diabétiques en prévention d’une possible insuffisance rénale. Il est intéressant de pouvoir se poser les questions de qu’est-ce que la microalbuminurie ? Pourquoi est-il important pour les patients diabétiques d’effectuer cet examen ? Pourquoi ne doivent-elles pas négliger son suivi ? Cet article va vous aider à répondre à toutes ces questions.

Lire l'article