blog

Santé

Infirmier

Qu'est ce qu'une plaie fibrineuse ?

La plaie fibrineuse : définition et traitement

Alphonse Doutriaux

Co-fondateur de Walter

|

La plaie est une effraction de la peau, plus ou moins profonde, qui peut être la conséquence d’un traumatisme ou d’un processus pathologique. Il en existe de nombreuses formes, toutes documentées dans notre formation plaies et cicatrisation. Dans cet article, nous nous intéressons à la plaie fibrineuse. Comment la reconnaître ? Comment nettoyer ce type de plaie et quel pansement appliquer en fonction de l’état de la plaie fibrineuse ? Grâce à notre formation DPC plaies et cicatrisation, vous améliorerez votre prise en charge des plaies en renforçant vos connaissances théoriques sur le processus de cicatrisation et les différents types de plaie.

La plaie fibrineuse : définition

Une plaie fibrineuse, également appelée plaie jaune, est une plaie recouverte de tissu jaunâtre plus ou moins adhérent et visqueux.

 

La définition médicale de la fibrine est la suivante : la fibrine est une protéine fibreuse qui n’est pas présente à l’état naturel dans le corps. Elle est causée par une transformation du fibrinogène sous l’effet de la thrombine. Cela se produit au moment du processus de coagulation sanguine, en prévision de la formation d’un caillot, dans lequel les globules sont emprisonnés dans un maillage de fibrine. La fibrine est aussi présente dans les plaies, dont elle gêne la cicatrisation et dont il faut se débarrasser par différents procédés de soins infirmiers.

Maîtrisez la prise en charge des plaies

Notre formation complète sur les plaies et leur cicatrisation : évaluation des plaies, maîtrise des différents types de pansements, prescription, surveillance et recommandations nationales.

Découvrir la formation
img test

Comment nettoyer une plaie fibrineuse ?

Une plaie fibrineuse jaune se nettoie en fonction du niveau d’exsudats de la plaie. L’exsudat est l’ensemble des liquides produits par les plaies aiguës ou chroniques. Le contrôle des exsudats est un des problèmes que rencontrent fréquemment les infirmier(ère)s. Leur objectif est alors de trouver un équilibre avec les exsudats. S’ils sont trop abondants, on risque de noyer la plaie, mais s’il n’y en a pas assez, la plaie est trop sèche.

 

Peu importe le niveau d’exsudats de la plaie, il est recommandé de commencer par appliquer une solution de rinçage pendant 10 à 15 minutes sur des compresses afin de faciliter la détersion mécanique et diminuer les douleurs. Vous pouvez rincer à l’eau ou au LP au préalable. Séchez ensuite la plaie délicatement en tamponnant.

Quel pansement pour une plaie fibrineuse ?

Lorsque de la fibrine apparaît dans une plaie, cela indique la présence de bactéries, globules blancs et résidus cellulaires, qui peut être liée à une infection. Pour savoir quel pansement utiliser face à une plaie fibrineuse, il faut observer la quantité d’exsudat. L’ensemble des pansements, ainsi que le traitement par pression négative sont développés en détail dans notre formation plaies et cicatrisation 2022.

Fibrine sèche : exsudat -

Dans le cas d’une fibrine sèche, on appliquera de l'hydrogel pour gérer la qualité de l’hydratation de la peau. Pour cela, appliquez 0,5 cm d’hydrogel isotonique après scarification sur la plaie et recouvrez d’une compresse non adhérente (Melolin/Heka Pad) pour éviter les douleurs aux retraits. 

Fibrine peu exsudative : exsudat +

Face à une plaie fibrineuse peu exsudative, vous pouvez utiliser les pansements suivants :

 

  • tulle gras + alginogel ;
  • gel colloïdal + compresses ;
  • irrigo absorbant.

Si vous choisissez la combinaison tulle gras et alginogel, appliquez une fois par jour 0,5 cm d’alginogel enzyme sur un tulle gras (ou une interface siliconée si la peau est fragile et/ou le patient sensible). 

 

En fonction de l’exsudat, recouvrez avec une compresse absorbante non adhérente (comme le Melolin ou l’Heka Pad) ou absorbante (Zetuvit ou Heka Sorb) et la fixation de votre choix.

Bon à savoir

Vous pouvez également décider d’utiliser un gel colloïdal et des compresses. En effet, les gels de détersion colloïdale hydratent et détergent en éliminant le biofilm tout en apportant un effet antimicrobien. Il vous faudra alors recouvrir la plaie de 0,5 cm de gel, puis la couvrir avec une compresse non adhérente.

Enfin, si votre patient à une plaie peu exsudative, vous pouvez utiliser un pansement Hydro Active de type hydro-électrolytique. Celui-ci à un effet hypertonique sur la plaie et permet de l’hydrater et de la ramollir. Commencez par protéger les bords de la plaie avec de la vaseline, puis recouvrez d’une compresse non adhérente et d’un film PU.

Maîtrisez la prise en charge des plaies

Notre formation complète sur les plaies et leur cicatrisation : évaluation des plaies, maîtrise des différents types de pansements, prescription, surveillance et recommandations nationales.

Découvrir la formation
img test

Fibrine humide : exsudat ++

Si la plaie fibrineuse est humide, il faudra choisir un pansement permettant d’absorber tout en gardant un milieu humide. Dans ce cas, deux solutions s’offrent à vous :

 

  • l’hydrocellulaire ;
  • l’alginate. 

Le pansement hydrocellulaire exerce une absorption élevée, il favorise également le drainage et la cicatrisation
Veillez à ne pas humidifier le pansement ni à utiliser de Dakin. Puis, appliquez une plaque d’hydrocellulaire siliconée en faisant dépasser la mousse de 3 cm sur les berges. En fonction de l’exsudat présent sur la plaie, recouvrez avec une compresse non adhérente ou absorbante et la fixation de votre choix.
Ce pansement est à renouveler tous les 3 à 8 jours.

Bon à savoir

Ce genre de plaie peut également être traité avec un alginate. Les pansements alginates favorisent le nettoyage des plaies infectées en absorbant les exsudats.

Tout d’abord, il est important de toujours humidifier votre pansement à l’aide d’un sérum physiologique en fonction des écoulements de la plaie. Par contre, n’utilisez surtout pas de Dakin. Enfin, appliquez un alginate en mèche ou en plaque, et recouvrez d’un pansement secondaire absorbant ou super absorbant selon la quantité d’exsudat. Ce pansement est à renouveler tous les 2 ou 3 jours.

Maîtrisez la prise en charge des plaies

Notre formation complète sur les plaies et leur cicatrisation : évaluation des plaies, maîtrise des différents types de pansements, prescription, surveillance et recommandations nationales.

Découvrir la formation
img test

Fibrine très humide : exsudat +++

Enfin, pour le traitement d’une fibrine très humide, vous pouvez réaliser différents pansements :

 

  • l’hydrofibre ;
  • le bacterio absorbant ;
  • l’alginate miel médical.

L’hydrofibre absorbe les exsudats de façon verticale. Cela évite une dispersion latérale et la macération. Le pansement hydrofibre aide également à réduire les odeurs.

 

N’humidifiez pas le pansement. Vous pouvez appliquer l’hydrofibre, en mèche ou en plaque, puis le recouvrir d’un pansement secondaire super absorbant. 

Important

Si nécessaire, changez le pansement hydrofibre tous les jours (et pas plus de 7 jours).

Enfin, si la plaie montre des signes d’infections, l’alginate imprégné de miel médical HoneyPatch Moist peut rendre de précieux services à ce stade. En effet, le miel possède trois bienfaits pharmacologiques démontrés :

 

  • il est antimicrobien ;
  • il est anti-inflammatoire ;
  • il permet de cicatriser les plaies (plaies post-opératoires, brûlures, ulcères et escarres).

Vous apprendrez à sélectionner le pansement idéal en fonction de l’état de plaie et comment l’appliquer correctement dans notre formation pansement infirmier.

Sur le même thème

L'accompagnement de la famille en soins palliatifs

Alphonse Doutriaux

|

28 Mars 2022

La prise en charge d’un patient n’englobe jamais uniquement l’individu qu’il représente. Un patient apporte son histoire, ses croyances, ses peurs, mais aussi son entourage. Accompagner un patient en soins palliatifs dans le respect le plus total, c’est aussi accompagner ses proches. Comment assurer un accompagnement familial optimal ? Nous évoquons trois aspects essentiels.

Lire l'article

Soins palliatifs et accompagnement de fin de vie : le rôle de l'IDEL

Alphonse Doutriaux

|

18 Juin 2021

Un nombre important de patients exprime le souhait de finir leur vie chez eux, entourés de leurs proches. L’infirmier libéral se retrouve ainsi de plus en plus confronté à des prises en charge de soins palliatifs au domicile. 

Lire l'article

Le traitement par insuline du diabète de type 2

Alphonse Doutriaux

|

6 Mai 2022

L'insuline est une hormone naturellement fabriquée par le corps humain par le pancréas, plus précisemment au niveau des cellules dans les îlots de Langerhans. Elle a pour rôle de favoriser le passage du glucose depuis le sang jusque dans les cellules. Chez le diabétique de type 1, le pancréas est dans l'incapacité de produire cette hormone et pour les patients atteints d'un diabète de type 2, le pancréas en fabrique mais de façon insuffisante ou en mauvaise qualité.

 

Comme l'insuline est une hormone nécessaire au bon fonctionnement du corps humain, il est dès lors primordial de l'injecter chez les patients diabétiques. Mais quelles sont les différentes catégories d'insuline ? Comment se conservent-elles ? Dans quelles zones peut-on injecter l'insuline ? Découvrez-le dans cet article.

Lire l'article

Les avis de nos apprenants infirmiers sur les formations DPC Walter Santé

Alphonse Doutriaux

|

19 Septembre 2022

Parcourez dans cet article les avis de nos apprenant(e)s sur nos formations Walter Santé à destination des infirmiers. N'hésitez pas à consulter notre catalogue de formations DPC pour les infirmier(ère)s.

Lire l'article