blog

Santé

Infirmier

Plaies et cicatrisation

Plaie nécrotique

La plaie nécrotique : définition et soins infirmiers

Alphonse Doutriaux

Co-fondateur de Walter

|

Une plaie nécrotique désigne la mort des cellules. La nécrose est rapidement évolutive, c’est pourquoi il est important d’agir vite. Par ailleurs, il existe différents types de nécroses (nécrose sèche et nécrose humide) ne nécessitant pas la même prise en charge. Zoom sur la plaie nécrotique. 

img test

Maîtrisez la prise en charge des plaies

Évaluation des plaies, maîtrise des différents types de pansements, prescription, surveillance et cicatrisation.

Découvrir la formation

La plaie nécrotique : définition

L'évaluation des plaies se fait sur une échelle colorimétrique (colorielle) qui a été instaurée par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Que vous soyez en France, en Angleterre, aux USA ou en Afrique, vous aurez la même évaluation de votre plaie. Cette échelle colorimétrique contient différentes couleurs. La couleur noire correspond à la nécrose. Dans ce cas, il faut amputer le membre atteint de nécrose.

 

La définition de la nécrose est la suivante : la nécrose cellulaire désigne les modifications morphologiques irréversibles coïncidant avec la mort cellulaire. Ces modifications touchent aussi bien le noyau que le cytoplasme. Elles sont observables lorsque la cellule morte reste dans un environnement vivant, et doit donc être distinguée de l’autolyse.  

 

On distingue de nombreuses nécroses différentes : 

 

  • la nécrose sèche : ce sont des escarres talonnières ou au niveau du sarcome ;
  • la nécrose humide : c’est un délabrement conséquent, comme la gangrène. 

 

La nécrose correspond à la mort cellulaire. Il est donc nécessaire d’enlever la peau nécrosée, car elle n’aura pas d’objectif de cicatrisation. La cause des nécroses peut être diverses. La nécrose peut s’installer très rapidement. En effet, 30 minutes suffisent pour que la nécrose puisse apparaître sur un talon ou un sacrum. Le phénomène de nécrose est dûe à une anoxie tissulaire en particulier lorsqu’il y a écrasement ou une trop longue compression. Par exemple, une personne qui reste assise trop longtemps sur un plan dur suite à une chute. 

 

La nécrose peut être provoquée par un agent chimique. Prenons un exemple : le cas d’un(e) patient(e) en cancérologie, souffrant d'obésité Le(a) soignant(e) doit lui administrer son traitement via une chambre implantable. Malheureusement, l’aiguille prise par le(la) professionnel(le) de santé n’est pas assez longue. Cela induit alors la fuite du produit dans l’espace cutané. Or, les traitements de chimiothérapie sont des cytotoxiques qui vont délabrer tout l’espace sous cutané et vont finir par faire mourir toute la peau autour de la chambre. 

 

Pire que les cytotoxiques, il y a l’alimentation parentérale sur voie centrale. Cela fait mourir toutes les cellules. Cette nécrose tissulaire autour des chambres est certainement une cause de nécrose. Enfin, les agents chimiques ou les médicaments peuvent aussi induire des nécroses. 

 

En résumé, voici toutes les causes d’une plaie montrant des signes de nécrose :

 

  • anoxie, en particulier ischémie ;
  • agents physiques, trauma mécanique, thermique, radiations ;
  • agents chimiques et médicamenteux ;
  • agents infectieux : virus, bactéries, champignons, parasites ;
  • réactions immunologiques ;
  • déséquilibres nutritionnels.
img test

Formations Infirmiers

Découvrez les formations Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé, conçues par des experts et réalisées par des professionnels.

Découvrir les formations

Comment nettoyer une plaie nécrotique ?

Pour nettoyer une peau nécrosée, il faut tout d’abord rincer abondamment celle-ci à l’eau (stérile ou non) ou au liquide physiologique. L’idéal est de passer la plaie nécrotique sous la douche pendant 15 à 20 minutes à température du corps humain.Dans le cas où la plaie serait plane, il est possible d’essayer d’utiliser des éponges pour débrider rapidement et sans douleur. 

 

Le choix du pansement infirmier se fait en fonction de la quantité d’exsudat :

 

  • la nécrose sèche : exsudat 0 
  • la nécrose ramollie : + et ++ ; 
  • la nécrose humide : +++

 

Selon la nécrose, le traitement peut varier : 

 

  • nécrose sèche : il faut poser un pansement de propreté et laisser à l'air libre ; 
  • nécrose peu humide : il faut utiliser de la lotion tannante et asséchante, comme de la Bétadine dermique ; 
  • nécrose humide sans signe infectieux : il faut privilégier un pansement drainant, absorbant et asséchant, comme un pansement au charbon ;
  • nécrose infectée : la chirurgie est recommandée. 

Bon à savoir

Vous aimeriez en savoir plus sur les plaies et les différents pansements ? Nous vous invitons à parcourir nos différents articles, notamment celui-ci sur la plaie fibrineuse, celui sur la plaie tumorale et celui sur les pansements infirmiers

img test

Quel pansement pour quelle plaie ?

Découvrez notre guide infirmier.

Lire l'article

Quel pansement pour une plaie nécrotique ?

En cas de plaie nécrotique, les pansements suivants peuvent être utilisés : 

 

  • Les pansements alginates : ces pansements de plaie nécrotique se présentent sous la forme de plaque ou de mèche. Ils sont extraits des parois cellulaires d’espèces d’algues brunes. Ces algues ont des propriétés hémostatiques avec un fort pouvoir d'absorption et une capacité bactériostatique leur attribuant un rôle fondamental dans la prise en charge de la nécrose.
  • Les pansements au charbon : ceux-ci sont constitués en tissus de charbon actif, relativement associé à une compresse. Ils disposent d’une capacité d'absorption des odeurs, souvent très présentes en cas de nécrose.
  • Les pansements secondaires : ces pansements de plaie nécrotique peuvent être un film PU ou hydrocolloïde en plaque mince.


Vous souhaitez suivre une formation de pansement infirmier ? Chez Walter Santé, nous proposons une formation plaies et cicatrisation pour les infirmiers. À noter que cette formation peut être 100% financée par votre DPC.

img test

Appelez-nous

Vous êtes intéressé(e) par nos formations ? Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

Sur le même thème

Le traitement infirmier des brûlures

Alphonse Doutriaux

|

3 Mars 2022

Les brûlures touchent plus de 300 000 personnes chaque année en France, dont 3 000 de manière grave, entraînant en moyenne 300 décès. La prise en charge infirmière de la brûlure est déterminante pour sa cicatrisation ; voici donc en détail les éléments clés du traitement infirmier de la brûlure.

Lire l'article

Le traitement infirmier de l'ulcère veineux

Alphonse Doutriaux

|

28 Février 2022

L'ulcère veineux ou variqueux est l'ulcère le plus fréquent. Il varie en gravité, ce qui nécessite de connaître ses différentes formes et traitement associés.

Découvrez les spécificités du traitement infirmier de l'ulcère veineux.

Lire l'article

Le pansement alginate : définition et mode d'emploi

Alphonse Doutriaux

|

12 Septembre 2022

Les pansements alginates font partie des actes utilisés dans le traitement d’une plaie. 
Dans la formation plaies et cicatrisation de Walter Santé, destinée aux infirmier(ère)s qui souhaitent améliorer leur prise en charge des plaies, nous abordons les différents types de pansements infirmiers. 
Ici, nous nous intéresserons particulièrement au pansement alginate afin de savoir à quel moment l’utiliser et comment l’appliquer.

Lire l'article

Combien de temps dure la cicatrisation d’une plaie ?

Alphonse Doutriaux

|

18 Juin 2021

Nous allons ici vous expliquer les différentes phases du processus de cicatrisation. Le but est de vraiment comprendre chaque étape de la cicatrisation, pour ensuite mieux comprendre comment traiter les patients et favoriser la cicatrisation des plaies, qu’elles résultent d’une blessure ou d’une intervention chirurgicale.

Lire l'article