Le droit de renouvellement de contraception par l'infirmier

blog

Santé

Infirmier

Prescription infirmière

Renouvellement contraception infirmier

Quel droit de prescription de renouvellement de contraception pour l'infirmier ?

|

10 min

|

Par Alphonse Doutriaux

L’infirmier(e) peut prescrire et renouveler une ordonnance de contraceptif oral. Cependant, que ce soit pour la prescription ou le renouvellement, la pratique est encadrée. Découvrez quel est le droit au renouvellement de contraception par l’infirmier(e). 

Sommaire

  • Le droit de renouvellement des contraceptifs oraux
  • Le principe de précaution des contraceptifs oraux
  • Les modalités de renouvellement
  • Téléchargez votre PDF sur la prescription IDEL
  • Sources

Prescription infirmière

+ de 100 téléchargements

Programme formation Prescription infirmière

+ de 500 téléchargements

Partager sur :

img test
Que connaissez-vous de la prescription infirmière ?

10 questions pour évaluer vos compétences.

Je fais le test

Le droit de renouvellement des contraceptifs oraux

Le rôle de l'infirmière en matière de prescription des contraceptifs

Les infirmiers occupent une fonction essentielle dans l'éducation sanitaire, en particulier dans le domaine de la contraception, grâce à leur interaction régulière avec les patients. Ils ont pour mission de garantir la continuité des traitements contraceptifs choisis par les patients.

Suite au décret du 10 janvier 2012, les infirmiers ont obtenu le droit de prescrire des contraceptifs. Ce décret précise les procédures à suivre pour renouveler les ordonnances datant de moins d'un an. Les infirmiers doivent se conformer à l'ordonnance médicale originale et apposer leur tampon sur l'ordonnance renouvelée, indiquant clairement la mention « renouvellement infirmier », la durée et la date du renouvellement, ainsi que leur numéro RPPS.

 

Les modalités de renouvellement de pilule par l’infirmière sont explicitées dans l'article L4311-1 du Code de la santé publique.

img test
Maîtrisez le droit de prescription infirmier

La prescription infirmière : cadre réglementaire, dispositifs médicaux concernés et cas particuliers.

Découvrir la formation

Les conditions de renouvellement de contraceptifs oraux

L'infirmier(e) est autorisé(e), en vertu de l'article L. 4311-1 du Code de la santé publique, à renouveler les ordonnances de contraceptifs oraux pour une période allant jusqu'à six mois, sans la possibilité d'un renouvellement supplémentaire, sauf si ces contraceptifs figurent sur une liste établie par le ministre de la Santé.

 

Dans l'attente de la publication de cette liste, l'Assurance Maladie peut rembourser tous les contraceptifs oraux qui sont disponibles en pharmacie et qui sont inscrits sur la liste des médicaments remboursables en ville (conformément à l'article L. 162-17 du Code de la Sécurité sociale), sous réserve de la présentation d'une ordonnance renouvelée par l'infirmier(e).

Bon à savoir

Pour mener à bien cette pratique, il est indispensable de suivre une formation prescription infirmière. Chez Walter Learning, nous proposons une formation prescription infirmière en ligne afin de maîtriser parfaitement le droit de prescription infirmier et élargir votre champ de compétences. 

Le principe de précaution des contraceptifs oraux

Validité de l’ordonnance

Il est important que l'infirmier(e) qui prescrit des contraceptifs oraux fasse preuve de prudence, car ce type de prescription contraception d’une infirmière peut avoir des effets indésirables sur des patientes présentant d'autres pathologies.

 

Selon la HAS, l'infirmier est responsable de vérifier la validité de la prescription initiale des contraceptifs oraux, notamment en ce qui concerne sa durée de validité. Une fois vérifiée, l'infirmier peut renouveler la prescription de contraceptifs oraux en respectant les mêmes conditions que la prescription initiale, et en ajoutant les informations nécessaires telles que le nom du patient, la date et la durée de la prescription. Le renouvellement de l'infirmier ne peut excéder six mois.

Bon à savoir

Les contraceptifs oraux inscrits sur la liste des spécialités remboursables sont pris en charge à 65%, tandis que les autres ne sont pas remboursés par l'Assurance maladie, mais peuvent être pris en charge par certaines mutuelles.

Le renouvellement de contraception par l’infirmier se fait dans les mêmes conditions que le pharmacien. 

Important

Il est important de noter qu'en aucun cas, il ne peut être refusé de renouveler une prescription de contraception par l’infirmière en raison de ses convictions morales ou religieuses. 

Enfin, le pharmacien ou l'infirmier(e) peut informer le patient de l'existence d'alternatives de prise en charge anonymes et gratuites dans les centres de planification ou d'éducation familiale (CPEF).

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations continues Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Contre-indications

Il est possible que l'infirmier soit confronté à des situations impliquant des contre-indications ou des interactions médicamenteuses, en particulier avec des médicaments en vente libre. Pour détecter ces interactions, l'historique médicamenteux de l'établissement de santé ou le dossier pharmaceutique peuvent être utilisés.

 

Concernant les contre-indications au moment du renouvellement de la pilule par l’IDE, il faut savoir qu’il existe deux types de contraceptifs oraux : 

  1. progestatifs seuls ;
  2. estroprogestatifs.

Les pilules à base de progestatifs seuls, telles que le lévonorgestrel et le désogestrel, ont l'avantage de présenter peu de contre-indications absolues. Elles ne doivent pas être utilisées en cas d'accident thromboembolique veineux évolutif de moins de 6 mois, de pathologie hépatique sévère, de cancer du sein ou de l'utérus ou encore d'hémorragie génitale inexpliquée. Toutefois, elles peuvent être utilisées en toute sécurité pendant l'allaitement.

 

Les pilules estroprogestatives, telles que celles de 3e génération contenant du désogestrel ou du gestodène, et de 4e génération contenant de la drospirénone, sont associées à un risque accru d'accidents thromboemboliques par rapport aux pilules contenant du lévonorgestrel. Pour cette raison, elles ne devraient pas être utilisées comme traitement de première intention.

 

En outre, les pilules estroprogestatives présentent plus de contre-indications que les pilules progestatives, notamment en cas d'accident thromboembolique veineux ou artériel actuel ou antérieur, d'hypertension artérielle non contrôlée, de diabète avec complications vasculaires, de tabagisme après 35 ans, de migraines avec aura, de tumeurs estrogéno-dépendantes, de tumeurs hépatiques et d'hépatopathies sévères. En principe, elles ne devraient pas être utilisées pendant l'allaitement et sont contre-indiquées pendant les trois premières semaines du post-partum. De plus, depuis le 31 mars 2013, certaines pilules estroprogestatives qui étaient auparavant remboursées ne le sont plus.

Interactions médicamenteuses avec des traitements en cours

Maintenant, évoquons les interactions médicamenteuses. Les contraceptifs oraux, quelle que soit leur forme, peuvent interagir avec certains inducteurs enzymatiques, entraînant une diminution de leur efficacité contraceptive pendant le traitement et jusqu'à un cycle après son arrêt. Ces inducteurs enzymatiques incluent le millepertuis (disponible sans ordonnance), certains antiépileptiques tels que la phénytoïne, la carbamazépine, le phénobarbital, la primidone, l'oxcarbazépine, le rufinamide et le topiramate, certains antibiotiques antituberculeux tels que la rifabutine et la rifampicine, la griséofulvine, le bosentan, le modafinil, le vémurafénib et les antirétroviraux. 

 

Il est donc recommandé d'utiliser une méthode de contraception non hormonale pendant cette période d'interaction, ainsi que pendant un cycle suivant. Pour réduire le risque de grossesse, il est possible d'associer un préservatif à la contraception hormonale ou de la remplacer par un dispositif intra-utérin en cuivre. Ces recommandations sont issues du Thésaurus des interactions médicamenteuses de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

img test
Maîtrisez le droit de prescription infirmier

La prescription infirmière : cadre réglementaire, dispositifs médicaux concernés et cas particuliers.

Découvrir la formation

Les questions à poser aux patientes

Avant de faire le renouvellement d’une pilule, l'IDEL doit nécessairement mener un interrogatoire détaillé sur les antécédents médicaux de la patiente. Il n’existe pas de trame définie ou de recommandation pour mener à bien cet interrogatoire dans le cadre d’un renouvellement d’une ordonnance de pilule par l’infirmière. Il faut faire appel à son bon sens, ainsi qu’aux principes de surveillance clinique. 

 

Cependant, voici les questions qu’il semble essentiel de poser

  • Existe-t-il des facteurs de risques de maladies thromboemboliques veineuses ou artérielles ?
  • Avez-vous déjà subi une thrombose profonde ou une thrombose superficielle ? 
  • Avez-vous des antécédents de phlébite ou paraphlébite ? 
  • Fumez-vous ? À quelle fréquence ? Depuis combien de temps ?
  • Avez-vous des risques de surpoids ? Avez-vous un IMC important ou risquant de l’être ? Avez-vous du cholestérol ? 
  • Prenez-vous un nouveau traitement ? Quelle est votre situation médicale actuelle ? À t-elle changé récemment ?

Selon les réponses apportées, le renouvellement de contraception par une infirmière scolaire ou autre, pourra être décidé en pleine conscience. 

Bon à savoir

Envie d’en savoir plus sur la prescription IDEL ? Lisez nos articles suivants : un exemple d'ordonnance pour soins infirmiers, et l’ordonnancier infirmier.

Les modalités de renouvellement

Le renouvellement d’une pilule par un IDEL doit se faire impérativement sur l'original de l'ordonnance médicale, présentée par la patiente, avec les indications suivantes :

  • votre identification complète : nom, prénom et numéro d'identification ;
  • la mention « Renouvellement contraception infirmier » ;
  • la durée de ce renouvellement, exprimée en mois et qui ne peut pas excéder six mois ;
  • la date à laquelle vous effectuez ce renouvellement.

 

Vous devez ensuite remettre cet original à la patiente. Les modalités pratiques de facturation du renouvellement de pilule par l'infirmière sont identiques à celles d'un renouvellement classique d'ordonnance.

Téléchargez votre PDF sur la prescription IDEL

Prescription infirmière

Prescription infirmière

+ de 100 téléchargements

Méthodes contraceptives

Méthodes contraceptives

+ de 100 téléchargements

Guide installation libérale infirmière

Guide installation libérale infirmière

+ de 3000 téléchargements

Programme formation Prescription infirmière

Programme formation Prescription infirmière

+ de 500 téléchargements

Sources

img test
Que connaissez-vous de la prescription infirmière ?

10 questions pour évaluer vos compétences.

Je fais le test

Prescription infirmière

+ de 100 téléchargements

Programme formation Prescription infirmière

+ de 500 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Quel droit de prescription de renouvellement de contraception pour l'infirmier ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

9 Mai 2023

L’infirmier(e) peut prescrire et renouveler une ordonnance de contraceptif oral. Cependant, que ce soit pour la prescription ou le renouvellement, la pratique est encadrée. Découvrez quel est le droit au renouvellement de contraception par l’infirmier(e). 

Lire l'article

Modèle d'ordonnance pour soins infirmiers

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

9 Mai 2023

Vous souhaitez devenir infirmier(e) prescripteur(trice) ? Pour cela, nous vous recommandons de suivre une formation prescription infirmier qui vous apprendra tout ce que vous devez savoir sur le droit à la prescription d’un(e) infirmier(e). En attendant, voici un exemple d’ordonnance pour soins infirmiers, ainsi que les informations à mentionner sur une ordonnance. 

Lire l'article

Le droit de prescription pour les infirmiers libéraux

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

9 Mai 2023

Est-ce qu’un(e) infirmier(e) peut prescrire des dispositifs médicaux, au même titre que les médecins ? Oui, ils en ont le droit depuis 2007. Cependant, cette autorisation est encadrée par la loi. Voici un tour d’horizon sur le droit à la prescription pour les IDEL. 

Lire l'article

Que peut prescrire un infirmier ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

1 Mars 2022

Les articles L.5211-1 et L.4311-1 du Code de la santé publique (CSP) définissent ce qu'est un dispositif médical et ce que l'infirmier a droit de prescrire. Il est essentiel de connaître le cadre du droit de prescription infirmière et les catégories de dispositifs médicaux que l'infirmier(ère) peut prescrire à domicile. Pour cela, il est recommandé de suivre une formation à la prescription infirmière dans le but de maîtriser toutes les bonnes pratiques et de connaître les limites des compétences de l'IDE.

Lire l'article