Recommandations HAS sur la RAAC

blog

Santé

Infirmier

RAAC

Recommandations HAS sur la RAAC

Appliquer les recommandations HAS sur la RAAC

|

7 min

|

Par Alphonse Doutriaux

En 2016, la Haute Autorité de Santé (HAS) a établi un rapport d’orientation concernant les programmes de récupération améliorée après chirurgie (RAAC). Ce rapport de la HAS définit les bonnes pratiques pour mettre en place la RAAC, quelle que soit la spécialité médicale, en définissant le protocole, les objectifs, les étapes, l’organisation et les points clés du programme RAAC. Focus sur les recommandations HAS sur la RAAC en chirurgie.

Sommaire

  • Définition du programme RAAC
  • Quels sont ses objectifs ?
  • Points clés des programmes RAAC
  • Téléchargez le programme de la formation RAAC en PDF

Programme formation RAAC

+ de 600 téléchargements

Partager sur :

Définition du programme RAAC

Développée dans les années 1990 par le Pr. Henrik Kehlet et son équipe, la récupération améliorée après chirurgie, appelée RAAC, est aujourd’hui largement répandue dans de nombreux services chirurgicaux. Dans la littérature anglo-saxonne, le terme de “réhabilitation améliorée” est fréquemment utilisé pour définir la RAAC.

Bon à savoir

En quelques années, l’intérêt et le nombre d’expériences de RAAC ont augmenté rapidement sur le sol français. En 2016, la Haute Autorité de Santé (HAS) a donc élaboré un rapport d’orientation qui définit les recommandations des bonnes pratiques sur ce thème.

La RAAC se définit comme une prise en charge complète du patient dans le but d’améliorer son rétablissement après une chirurgie. Le protocole RAAC suite à une chirurgie ne concerne pas seulement la période post-chirurgicale.

Rappel

Le programme RAAC se divise en 3 phases : avant, pendant et après la chirurgie. Dans ce protocole, le patient a un rôle actif et les proches (un aidant ou une personne de confiance) peuvent être impliqués dès la phase préopératoire du programme.

Pour les équipes médicales, comme les infirmières, la mise en place du programme RAAC représente une amélioration qualitative des pratiques. Elle nécessite une réorganisation et le respect des étapes du protocole, en impliquant l’ensemble de l’équipe autour du patient et en favorisant une approche pluridisciplinaire.

img test
Maîtrisez le parcours de soins en RAAC

Suivi des patients, éducation thérapeutique et rôle de l'IDE dans le parcours de récupération post-opératoire.

Découvrir la formation

Quels sont ses objectifs ?

Les spécialités concernées

Aujourd’hui, le programme RAAC est appliqué dans certains services de chirurgie, mais il devrait, à terme, concerner l’ensemble des spécialités. À ses débuts, la RAAC était destinée à la chirurgie colorectale, dans le but de favoriser le rétablissement des patients opérés. Désormais, plusieurs spécialités sont concernées par le protocole RAAC en chirurgie :

  • la chirurgie digestive : colorectale, pancréatique, gastrectomie, bariatrique, hépatique ;
  • l’urologie : néphrectomie, cystectomie, prostatectomie ;
  • la chirurgie cardio-vasculaire et thoracique ;
  • l’orthopédie : prothèses totales de la hanche et du genou ;
  • la chirurgie du rachis ;
  • la gynécologie : césarienne, ovariectomie, hystérectomie.

Dans les services qui appliquent la RAAC en chirurgie, un livret patient (appelé aussi “passeport patient”) est remis au patient pour une auto-évaluation et pour transmettre les bonnes informations.

Les objectifs du programme RAAC

Comme précisé par le rapport de recommandation de la Haute Autorité de Santé, le programme RAAC est mis en place dans le but d’améliorer la satisfaction des patients, en facilitant la récupération rapide après chirurgie. Il vise à réduire les complications postopératoires, ainsi que la durée des séjours hospitaliers.

 

Les objectifs du programme RAAC selon la HAS visent à lutter contre les facteurs qui retardent la récupération :

  • les douleurs, nausées et vomissements ;
  • le stress métabolique, physique et/ou psychique ;
  • le retard de reprise du transit et l’immobilisation ;
  • l’hypoxie, l’hypothermie, la perturbation du sommeil et la fatigue ;
  • l’utilisation des sondes (nasogastriques et urinaires) et drains ;
  • la dénutrition et le jeûne prolongé.

Afin d'œuvrer au développement et à la bonne organisation du RAAC, la HAS oriente les professionnels et les accompagne dans leurs évaluations. Elle met à leur disposition un socle de connaissances issues de données publiées et favorise la construction d’outils dédiés aux professionnels de santé, notamment pour la surveillance infirmière. Enfin, elle les informe sur les enjeux et actualités de la RAAC en collectant les données des expériences en France et à l’international. 

Rappel

Notre formation continue infirmière en ligne revient sur les objectifs du programme RAAC et sur les bonnes pratiques définies par la HAS.

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations continues Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Points clés des programmes RAAC

L’application du programme RAAC est possible grâce à l’implication de chaque acteur de santé et de chaque membre de l’équipe autour d’un patient. Elle doit s’inscrire dans le projet de l’établissement et suivre un chemin clinique composé de 3 étapes distinctes : avant, pendant et après la chirurgie.

 

Les recommandations de la HAS rappellent les points clés qui permettent d’intégrer un programme RAAC au sein d’un établissement médical et, plus particulièrement, d’une équipe de soin :

  • informer le patient et le former à cette démarche ;
  • anticiper les soins et la sortie du patient en fonction de sa situation et du réseau hôpital-ville-domicile ;
  • réduire les conséquences du stress chirurgical ;
  • contrôler la douleur à toutes les étapes ;
  • favoriser l’autonomie du patient.

Le rapport de la HAS de 2016 reprend les concepts et les données disponibles afin d'apporter les informations essentielles aux professionnels de santé :

  • les principes et la définition de la RAAC ;
  • les données disponibles de la littérature ;
  • les données des expériences nationales et internationales ;
  • l’organisation et la mise en place de la RAAC ;
  • les freins et les leviers au développement de la RAAC ;
  • les impacts économiques et les enjeux.

Les données récupérées sur la RAAC par la HAS montrent l’élévation progressive du niveau de preuves des études. D'après ces données, la RAAC est une prise en charge sûre pour les patients : les durées de séjours peuvent être réduites (ce qui implique une réduction du coût) et les taux de complications sont équivalents ou réduits comparés à une prise en charge hospitalière conventionnelle.

Bon à savoir

La formation RAAC en ligne de Walter Santé vous apporte le socle de connaissances nécessaires pour comprendre le rôle de l’infirmier dans le programme RAAC et participer à sa mise en place en appliquant les bonnes pratiques et les recommandations de la HAS. Cette formation continue infirmière en ligne reprend les paramètres clés de la RAAC (pour chacune des trois phases) afin de former les infirmières à ce protocole.
Cette formation continue en soins infirmiers est 100 % en ligne et peut être financée grâce à Pôle Emploi, un employeur ou un financement personnel.

Téléchargez le programme de la formation RAAC en PDF

Programme formation RAAC

Programme formation RAAC

+ de 600 téléchargements

Programme formation RAAC

+ de 600 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Appliquer les recommandations HAS sur la RAAC

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

19 Avril 2024

En 2016, la Haute Autorité de Santé (HAS) a établi un rapport d’orientation concernant les programmes de récupération améliorée après chirurgie (RAAC). Ce rapport de la HAS définit les bonnes pratiques pour mettre en place la RAAC, quelle que soit la spécialité médicale, en définissant le protocole, les objectifs, les étapes, l’organisation et les points clés du programme RAAC. Focus sur les recommandations HAS sur la RAAC en chirurgie.

Lire l'article

Comment appliquer le protocole RAAC en chirurgie digestive ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

19 Avril 2024

Le protocole RAAC en chirurgie digestive permet au patient de retrouver rapidement son autonomie après une intervention chirurgicale. Elle accélère le processus de récupération et favorise la sortie du bloc opératoire, plus rapidement qu’une prise en charge traditionnelle, sans augmenter les risques ou les complications. Cette réhabilitation améliorée est possible grâce à un acteur indispensable : le patient lui-même.
Découvrons le principe et les étapes du protocole RAAC en chirurgie digestive d’après notre .

Lire l'article

Étapes du protocole RAAC en chirurgie

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

19 Avril 2024

Le programme de récupération améliorée après chirurgie (RAAC) est composé de différentes mesures et règles de bonne pratique qui visent à faciliter et accélérer la réhabilitation des patients après un acte chirurgical. La Haute Autorité de Santé (HAS) a établi des recommandations et définit les différentes étapes du protocole RAAC en chirurgie. Quelles sont ces étapes et qui est concerné par le programme RAAC ?

Lire l'article

Modalités de la surveillance infirmière en RAAC

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

19 Avril 2024

Depuis 2021, la nomenclature NGAP comporte les actes de surveillance infirmière post-opératoire à domicile. En effet, l’IDEL intervient dans le parcours post-opératoire des patients, et notamment dans le cadre du protocole RAAC (réhabilitation améliorée après chirurgie). Il dispense les soins nécessaires et surveille le rétablissement du patient après une intervention chirurgicale.
Vous cherchez des informations sur la surveillance infirmière RAAC ? On répond à vos questions dans cet article et dans notre .

Lire l'article