Échelle Algoplus

blog

Santé

Infirmier

Soins palliatifs

Échelle Algoplus

Qu'est-ce que l'échelle Algoplus et comment l'utiliser ?

|

6 min

|

Par Alphonse Doutriaux

L’échelle de la douleur Algoplus permet d’évaluer les douleurs aiguës chez les patients âgés dans l’incapacité d’autoévaluer leur douleur, et présentant notamment des troubles de l’expression verbale. Cette échelle est conçue pour être passée régulièrement et de ce fait, elle est très rapide. Elle nécessite un temps d’observation du patient avant la cotation des 5 items. Découvrez dans quels cas utiliser l’échelle Algoplus et comment interpréter les résultats.

Sommaire

  • À quoi sert l'échelle Algoplus ?
  • À qui s'adresse cette échelle ?
  • Comment interpréter les résultats ?
  • Échelle Algoplus à télécharger
  • Téléchargez le programme de la formation Soins palliatifs en PDF

Programme formation Soins palliatifs

+ de 2000 téléchargements

Partager sur :

À quoi sert l'échelle Algoplus ?

L’échelle d’évaluation Algoplus permet de coter la douleur aiguë chez les personnes âgées présentant des troubles de la communication verbale.

 

Elle est particulièrement recommandée pour dépister ou évaluer les douleurs suivantes : 

 

  • les pathologies douloureuses aiguës telles que des fractures, ischémie, lumbago, zona, rétentions urinaires, en période postopératoire, etc. ; 
  • les accès douloureux transitoires, comme les névralgies faciales, les poussées douloureuses sur cancer, etc. ;
  • les douleurs provoquées par les soins ou les actes médicaux diagnostiques.

Bon à savoir

Découvrez ou approfondissez vos connaissances sur la fin de vie en suivant la formation Soins palliatifs proposée par Walter Santé. Avec le vieillissement de la population, il devient essentiel que les IDEL se forment à un accompagnement qualitatif et respectueux des droits des patients, notamment concernant le suivi à domicile.

img test
Maîtrisez l'accompagnement de fin de vie

Outils, caring, prise en charge de la douleur, accompagnement et évolutions législatives.

Découvrir la formation

À qui s'adresse cette échelle ?

L’échelle Algoplus s’adresse aux personnes soignantes ou accompagnantes des personnes âgées présentant un trouble de l’expression orale. Elle peut être utilisée par les professionnels suivants :

 

  • un médecin ; 
  • une IDEL ; 
  • une assistante sociale.

Rappel

L’échelle Algoplus demande un temps d’observation du/de la patient(e) avant de passer à la cotation. Les comportements ne doivent pas être inventés ou exacerbés et la cotation des items doit se faire sur une base étiologique.

Contrairement à l’échelle Doloplus, également proposée aux personnes âgées présentant des troubles de l’expression verbale, Algoplus ne peut jamais être passée en auto-évaluation. Elle s’adresse spécifiquement aux patients incapables d’évaluer leur douleur.

 

Ainsi, l’échelle de cotation de la douleur Algoplus peut être utilisée pour gérer la douleur des patients en soins palliatifs. En effet, les soins apportés en fin de vie sont particuliers et l’état des patients peut empêcher l’auto-évaluation ou la transmission verbale de ses ressentis.

 

Vous avez un rôle important à jouer auprès des patients aussi bien que de leur famille.

 

Certaines pathologies peuvent aussi influencer les résultats de la cotation. Une étude menée sur 171 patients classés dans les 4 catégories suivantes : 

 

  • les personnes démentes non dépressives ; 
  • les personnes démentes et dépressives ; 
  • les patients dépressifs, mais non déments ; 
  • les patients non dépressifs et non déments. 

L’échelle Algoplus conserve sa pertinence auprès des patients déments, dépressifs ou non. Elle autorise donc l’administration de thérapeutiques antalgiques auprès des patients concernés.

Bon à savoir

L’étude montre également que la dépression influence négativement la détection de la douleur autant que la cotation des items. Seuls deux items diffèrent entre les patients dépressifs douloureux et les dépressifs non douloureux.

Comment interpréter les résultats ?

Composition de l’échelle Algoplus

C’est une échelle courte, car elle doit être présentée rapidement aux patients concernés. Elle prend moins d’une minute à compléter et se compose des 5 postes d’observation suivants :

 

  • le visage : froncement des sourcils, grimaces, crispation, mâchoires serrées, visage figé ; 
  • le regard : regard inattentif, fixe, lointain ou suppliant, pleurs, yeux fermés ; 
  • les plaintes : « aïe », « ouille », « j’ai mal », gémissements, cris ; 
  • les positions du corps ; 
  • les comportements. 

L’échelle comporte donc ces cinq domaines comportementaux d’observation. La présence d’un seul comportement dans chacun des items suffit pour coter « oui » l’item considéré. La simple observation d’un comportement doit impliquer sa cotation, quelles que soient les interprétations étiologiques éventuelles de sa préexistence.

Exemple

Par exemple, l’item « plaintes » est coté « non » parce que le cri du patient est attribué à la démence ou parce que le patient crie depuis longtemps. De même, l’item « comportements » est coté « non » parce que l’agrippement à la barrière de protection est attribué à la peur de tomber alors que l’item doit être coté « oui » quel que soit le support d’agrippement.

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations continues Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Déroulement de la passation

En pratique, pour remplir la grille, les personnels soignants doivent observer, dans l’ordre : 

 

  • les expressions du visage ;
  • celles du regard ;
  • les plaintes émises par le/la patient(e) ;
  • ses attitudes corporelles : retrait ou protection d’une zone, refus de mobilisation, attitudes figées ;
  • son comportement général : agitation ou agressivité, agrippement.

Chaque item doit être coté « oui » si un seul de ces comportements est observé. Chaque item positif compte alors comme un point et la somme des points attribués à chaque item permet d’obtenir un score total sur cinq.

 

Un score supérieur ou égal à deux confirme la présence d’une douleur aiguë, avec une sensibilité de 87 % et une spécificité de 80 %. Cela permet donc d’instaurer de façon fiable une prise en charge thérapeutique par antalgiques.

 

Ensuite, de nouvelles cotations doivent être pratiquées régulièrement pour vérifier l’efficacité du traitement antalgique administré. La prise en charge est considérée comme satisfaisante quand le score redevient strictement inférieur à deux dans la durée.

Échelle Algoplus à télécharger

L'échelle Algoplus est un outil idéal pour mesurer la douleur des patients présentant des troubles de l'expression verbale car elle est fiable et simple d'utilisation. En effet, il n'est pas nécessaire de connaître les comportements antérieurs du patient pour coter les items de l'échelle. Pour connaître les rubriques de l'échelle Algoplus et utiliser cet outil dans votre activité quotidienne, vous pouvez vous rendre sur le site de la SFETD (Société Française d'Étude et de Traitement de la Douleur).

Maîtrisez-vous la prise en charge des patients en soins palliatifs ?

Les composantes de la douleur peuvent être :

A

Émotionnelle

B

Sensorielle

C

Intellectuelle

Téléchargez le programme de la formation Soins palliatifs en PDF

Programme formation Soins palliatifs

Programme formation Soins palliatifs

+ de 2000 téléchargements

Programme formation Soins palliatifs

+ de 2000 téléchargements

Maîtrisez-vous la prise en charge des patients en soins palliatifs ?

Les composantes de la douleur peuvent être :

A

Émotionnelle

B

Sensorielle

C

Intellectuelle

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

La prise en charge du patient en soins palliatifs à domicile

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

1 Avril 2022

Afin que la prise en charge palliative à domicile soit possible, professionnels de santé, aidants et ressources spécialisées sont amenés à intervenir auprès du patient, et donc, à se coordonner. Quels sont les acteurs impliqués ? Quel est le rôle de chacun dans la mise en place des soins palliatifs à domicile ? Dans cet article, nous revenons sur les éléments parfois indispensables à une bonne application du protocole de soins palliatifs à domicile.

Lire l'article

Évaluer les besoins du patient en soins palliatifs

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

31 Mars 2022

En 1979, l’infirmière américaine Jean Watson expose le concept du « caring », ou théorie des besoins de la personne soignée, devenu le fondement de la démarche soignante. Le besoin est une notion fondamentale des soins palliatifs. Pour une prise en charge optimale du patient, le soignant doit pouvoir évaluer les besoins de celui-ci pour adapter au mieux ses actes de soin. À cette fin, il peut s’appuyer sur la théorie de Jean Watson.

Lire l'article

L'échelle Doloplus : qu'est-ce que c'est et comment l'utiliser ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

28 Avril 2023

L’échelle Doloplus permet aux personnes âgées souffrant de troubles de l’expression orale d’exprimer malgré tout la douleur ressentie. Cette échelle peut être utilisée dans différents contextes, au domicile comme en établissement de soins. Il peut également être proposé par un professionnel ou devenir un autotest, dans la mesure du possible. Découvrez les items de l’échelle Doloplus et les consignes de passation pour une réelle prise en compte de la douleur dans les soins.

Lire l'article

Fiche IDE : les antalgiques

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

22 Juin 2023

Cette fiche IDE a pour vocation de synthétiser les connaissances en matière d’antalgiques. Les antalgiques sont les médicaments les plus fréquemment employés dans le traitement de la douleur. Ils interrompent le circuit de la douleur. Ils sont classés en 3 catégories.

Lire l'article