La prise en charge du cancer du sein chez l'homme

blog

Santé

Médecin généraliste

Cancer du sein

Le cancer du sein chez l'homme

Comment traiter le cancer du sein chez l'homme ?

|

7 min

|

Par Thomas Cornet

Le cancer du sein chez l’homme est une réalité méconnue et souvent négligée. En effet, bien que cette pathologie soit principalement associée aux femmes, les hommes peuvent également être touchés. Il s’agit d’un aspect important de la maladie abordé dans toute formation pour médecins généralistes axée sur le sujet. Dans cet article, nous évoquons en premier lieu les caractéristiques spécifiques du cancer du sein masculin et les facteurs de risque. Nous verrons ensuite les défis diagnostiques auxquels les professionnels de santé doivent faire face dans le cas d’un cancer du sein chez un homme, ainsi que la question de la prise en charge.

Programme formation Cancer du sein

+ de 450 téléchargements

Partager sur :

Les caractéristiques du cancer du sein chez les hommes

Bien que la pathologie soit rare, la tumeur du sein chez l’homme existe. Les centres spécialisés dénombrent un à deux cas par an. Le bilan d’imagerie et la biopsie sont indiqués dès lors qu’une tuméfaction périmamelonnaire ou mamelonnaire est relevée. En effet, il s’agit là de critères pouvant induire un cancer du sein masculin. La difficulté est basiquement de penser à la possibilité de la présence de cette maladie chez l’homme.

 

La glande mammaire n’étant évidemment quasiment pas développée, il peut être aisé de négliger la potentialité du cancer du sein chez les hommes. Or, celle-ci est bien réelle, bien que les cas avérés représentent moins de 1 % de tous les cancers diagnostiqués chaque année. Enfin, il est important de souligner que l’identification de cette pathologie chez l’homme induira nécessairement un bilan prostatique, au regard du risque associé de cancer de la prostate.

Bon à savoir

Optez pour une formation continue dédiée aux médecins pour accompagner vos patients au mieux sur le sujet du cancer du sein chez les hommes.

img test
Dépistage, diagnostic et suivi du cancer du sein

Maîtrisez le parcours de soin de la patiente atteinte d'un cancer du sein.

Découvrir la formation

Les facteurs de risques

Les recherches montrent que plusieurs éléments peuvent être à l’origine du développement d’une tumeur du sein chez l’homme. Parmi les facteurs de risque, on peut noter une exposition à des radiations ou encore des antécédents familiaux de cancer du sein. Les hormones peuvent aussi influer sur l’apparition de la maladie, et plus particulièrement si le patient présente un faible taux d’androgène et un taux élevé d’œstrogène. Les mutations génétiques font également partie des facteurs de risque, et notamment BRCA1 ou BRCA2, CHEK2, et PALB2.

 

Le cancer pectoral chez l’homme peut par ailleurs survenir dans les cas suivants :

  • développement excessif des glandes mammaires (gynécomastie) ;
  • présence du syndrome de Klinefelter (le patient est porteur de deux chromosomes X au lieu d’un seul) ;
  • état d’obésité ;
  • anomalie testiculaire ;
  • maladie chronique du foie (cirrhose).

Notez enfin que les hommes noirs semblent être plus exposés et que le risque augmente avec l’âge. L’observation d’un ou plusieurs facteurs de risque ne signifie pas nécessairement qu’un cancer du sein masculin est à prévoir. De la même façon, l’absence de ces facteurs de risque chez un patient ne le protège pas d’une atteinte mamelonnaire. Il s’agit de connaître les critères pouvant engendre un cancer du sein chez l’homme afin d’optimiser autant que possible le dépistage. 

Bon à savoir

Consultez en parallèle notre article sur les facteurs de risque du cancer du sein chez la femme.

Le diagnostic

Le cancer du sein chez les hommes se développe de la même façon que chez les femmes. Il touche le plus souvent des individus âgés de 60 à 70 ans, sans exclure les adultes hors de cette tranche d’âge. Parmi les principaux symptômes pouvant évoquer un cancer du téton chez l’homme, on observe :

  • des ulcères cutanés ;
  • une masse non douloureuse au niveau du sein ;
  • des ganglions enflés ;
  • des saignements du mamelon, une inversion ou un léger écoulement.

Bon à savoir

Cependant, il est important de souligner que la présence de l’un de ces signes peut aussi être liée à autre chose, et n’est pas synonyme de cancer du sein masculin. En cas de diagnostic avéré, le patient devra se soumettre à une enquête génétique, car une mutation BRCA1 ou BRCA2 est probable.

En ce qui concernant les sous-types de cancer du sein chez l’homme, le plus fréquent est le carcinome ductal invasif, se formant dans les canaux mammaires. Comme les hommes présentent rarement des lobules, les carcinomes lobulaires restent exceptionnels et ne constituent que 1 à 2 % des cas. D’autres cancers rares sont parfois observés, tels que le cancer papillaire et le cancer mucineux.

 

De manière générale, les cancers du sein chez l’homme expriment les récepteurs hormonaux ER et AR (liés aux androgènes). Il est intéressant de noter que les mutations analysées dans les cellules cancéreuses diffèrent de celles retrouvées chez la femme. Si ces dernières portent des mutations des gènes 16q, PI3KCA et TP53, les hommes revêtent des altérations de gènes impliqués dans la répartition de l’ADN.

 

Malheureusement, la tumeur du sein chez l’homme est souvent diagnostiquée à un stade et un âge plus avancés que la femme, donnant un taux de survie moins élevé. En cause, l’absence de programme de dépistage. Néanmoins, à stade égal, le taux de survie est équivalent. En tant qu’acteur de la santé, il vous faut être attentif aux symptômes et aux diagnostics possibles.

Rappel

Pour offrir une prise en charge optimale, il est recommandé de suivre une formation pour médecin généraliste axée sur le cancer du sein.

img test
Formations Médecins Généralistes

Découvrez les formations DPC Médecins Généralistes en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

La prise en charge

La prise en charge d’un cancer du sein masculin est identique à celle de la femme, mais de manière générale, la chirurgie est largement recommandée. Si la tumorectomie a démontré son efficacité, la mastectomie reste la pratique la plus utilisée. Le/la professionnel(le) de santé peut recourir à l’hormonothérapie pour une tumeur du sein chez l’homme. L’approche ne sera pas la même que pour la femme, puisque les mécanismes de production des hormones varient. Le patient se verra prescrire du Tamoxifen pendant 5 à 10 ans, en fonction du risque de récidive qu’il présente et des effets secondaires auxquels il s’expose.

 

Ce traitement contre le cancer du sein chez les hommes peut déclencher des thromboses veineuses, des dysfonctions sexuelles, des changements d’humeur ou des cataractes. Les crampes aux jambes et les bouffées de chaleur s’inscrivent aussi dans les désagréments possibles. Parallèlement, l’utilisation des inhibiteurs de l’aromatase pour faire baisser le taux d’œstrogène donne moins de résultats chez l’homme que chez la femme.

 

Il est envisageable de les coupler avec des analogues de l’hormone libérant la gonadotrophine, mais l’efficacité de cette combinaison n’est pas encore avérée. Dans le contexte d’un cancer du sein chez l’homme, on observe par ailleurs que la radiothérapie est sous-utilisée et qu’elle gagnerait à être davantage considérée.

Bon à savoir

Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez nos articles sur l’interprétation d’une mammographie et la chimiothérapie dans le traitement du cancer du sein. Pour développer vos compétences et rejoindre un cursus de formation sur le cancer du sein, contactez-nous.

Téléchargez le programme de la formation Cancer du sein en PDF

Programme formation Cancer du sein

Programme formation Cancer du sein

+ de 450 téléchargements

Programme formation Cancer du sein

+ de 450 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Déroulement de la microbiopsie et de la macrobiopsie mammaire

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

25 Juillet 2023

Le diagnostic et la prise en charge du cancer du sein constituent un enjeu crucial dans le domaine de la santé féminine et dans la lutte contre la maladie. Parmi les outils diagnostiques disponibles, la biopsie mammaire se révèle être une procédure essentielle. Dans cet article, nous explorons la définition de la macro- et microbiopsie mammaire, et abordons le déroulement de ces examens spécifiques. Nous vous parlons également de l’importance de la pose d’un clip repère, et vous expliquons comment gagner en compétences en suivant une formation sur le cancer du sein.

Lire l'article

Interprétation d'une mammographie : comment dépister un cancer du sein ?

Walter Learning

Thomas Cornet

|

22 Août 2023

Dans la quête perpétuelle de l’amélioration de la détection du cancer du sein et de sa prise en charge, la sur le sujet est cruciale. Cet article aborde l’interprétation de la mammographie, l’un des aspects essentiels du dépistage. Découvrez les différents types d’anomalies pouvant être relevées, et comment les évaluer pour une prise en charge pertinente et optimale. S’informer et se former est la clé pour une lutte plus efficace du cancer du sein.

Lire l'article

Carcinome canalaire infiltrant : diagnostic et prise en charge

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

25 Juillet 2023

Dans le domaine de la santé, la détection précoce et la gestion efficace des affections oncologiques sont d’une importance primordiale. Parmi les types de cancer du sein les plus fréquents, le carcinome canalaire infiltrant occupe une place significative. Cet article explore en détail ce cancer invasif, aborde sa définition, ses caractéristiques distinctives, le diagnostic et les options de prise en charge. Nous évoquons dans un dernier temps les possibilités de formations pour les médecins sur le sujet. Grâce à une compréhension approfondie des aspects du carcinome infiltrant de type non spécifique, les professionnels de santé peuvent améliorer leur collaboration avec les patientes, et ainsi mieux appréhender et lutter contre cette maladie dévastatrice.

Lire l'article

Les étapes de calcul du score d'Eisinger

Walter Learning

Thomas Cornet

|

18 Janvier 2024

La consultation d’oncogénétique est un atout non négligeable dans la prévention contre le cancer du sein. Il n’est cependant pas pertinent de l’envisager pour toutes les femmes atteintes par la maladie. Quand prescrire un test oncogénétique ? Quel est le rôle du calcul du score d’Eisinger dans votre prise de décision ? Comment lire ses résultats ? Dans cet article, nous répondons à vos questions en explorant la définition et les clés d’interprétation du score d’Eisinger. Nous abordons également les conditions pour un entretien en oncogénétique, et vous donnons, en fin d’article, un aperçu de notre formation sur le cancer du sein.

Lire l'article