Diagnostic et traitement de l'AOMI

blog

Santé

Médecin généraliste

Facteurs RCV

Diagnostic et traitement de l'AOMI

Qu'est-ce que l'AOMI et quel est le traitement adapté ?

|

8 min

|

Par Thomas Cornet

L'Artériopathie Oblitérante des Membres Inférieurs (AOMI) est une maladie cardiovasculaire caractérisée par le rétrécissement ou l'obstruction des artères irriguant les membres inférieurs. 
Cette condition vasculaire est étudiée dans le cadre de notre formation continue pour médecins sur les facteurs de risques cardiovasculaires. Souvent associée au tabagisme et au diabète, elle présente un risque non négligeable d'événements cardiovasculaires. 

Cet article explorera en détail l'AOMI, de sa définition à ses implications médicales, les traitements possibles et ses aspects spécifiques chez les femmes.

Sommaire

  • Définition de l'AOMI
  • Quels sont les patients touchés ?
  • L'importance du sevrage tabagique
  • Les vertus de la marche
  • Les spécificités de l'AOMI chez la femme
  • Téléchargez le programme de la formation Facteurs RCV en PDF

Programme formation Facteurs RCV

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Définition de l'AOMI

Anciennement appelé Artérite, l'AOMI, ou Artériopathie Oblitérante des Membres Inférieurs, est une affection caractérisée par un rétrécissement ou une obstruction des artères qui irriguent les membres inférieurs, le plus souvent au niveau des jambes. 

 

Pour diagnostiquer l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs, vous pouvez demander :

  • un bilan sanguin standard dont la glycémie et les lipides ;
  • une épreuve de marche ;
  • un Echo-Doppler des membres inférieurs pour confirmer ce que vous suspectez. 

Rappel

Si elle n'est pas traitée rigoureusement, cette affection peut évoluer vers des situations invalidantes, voire nécessiter une amputation. Toutefois, le risque d'amputation est inférieur à 1 % par an, et la principale préoccupation réside dans le risque accru de complications cardiovasculaires, estimé à environ 4 à 5 %. 

La classification de l'AOMI permet aux professionnels de la santé d'évaluer le stade de la maladie chez un(e) patient(e) donné(e) et d'adapter la prise en charge en conséquence :

  • AOMI asymptomatique : aucune manifestation perceptible, pouvant être détectée lors d'examens médicaux de routine ou de tests spécifiques ;
  • AOMI en activité : symptômes ressentis pendant l'activité physique, tels que des douleurs ou des crampes musculaires, disparaissant au repos ;
  • AOMI à l'arrêt : symptômes se manifestant même au repos, indiquant souvent une progression plus avancée de la maladie.

Bien que l'évolution locale de l'AOMI soit généralement favorable, son impact global sur la santé est significatif, avec une mortalité de l'ordre de 10 à 15 %. Il convient de noter que l'AOMI peut être un indicateur révélateur d'autres affections vasculaires.

Astuce

Vous pourrez retrouver l’ensemble de ces pathologies dans notre formation à distance pour médecin généraliste, incluant la sténose des artères rénales et la dysplasie fibromusculaire.

img test
Maîtrisez les facteurs de risques cardiovasculaires

Notre formation DPC complète sur les facteurs de risques cardiovasculaires : de l'HTA au diabète.

Découvrir la formation

Quels sont les patients touchés ?

Les principales causes de l'AOMI sont le tabagisme et le diabète. On estime qu’il y a 800 000 patients atteints d'Artériopathie Oblitérante des Membres Inférieurs et 100 000 nouveaux patients chaque année. 

 

Cependant, ces chiffres sont à nuancer, car le profil des patients concernés est envisagé selon trois types :

  • un tiers des patients concernés consulte et est pris en charge ;
  • un deuxième tiers ne consulte pas et ne ressent pas de symptômes d’artériopathie ;
  • le dernier tiers ressent des symptômes, mais ne consulte pas.

De ce fait, en milieu clinique, seul un tiers des patients consultent. Cela souligne la nécessité de sensibiliser davantage aux symptômes de l'AOMI et à l'importance d'une prise en charge précoce.

Notre formation continue pour médecin généraliste sur les facteurs des risques cardiovasculaires vous donne des conseils pour localiser l'artère concernée. Lors de l'entretien avec vos patients, la localisation de la douleur vous permet d'identifier l'artère impliquée :

  • au niveau de la fesse, de la cuisse ou du mollet : artère iliaque commune ;
  • dans la cuisse ou le mollet : artère iliaque externe ou fémorale commune ;
  • au niveau du mollet : artère fémorale superficielle ou poplitée ;
  • au niveau du pied : artères de la jambe.

Voici un schéma détaillé des artères où peuvent se localiser la douleur de vos patients :

 

 

Extrait de notre formation Facteurs de risques cardiovasculaires

L'importance du sevrage tabagique

Le tabagisme représente un facteur de risque significatif dans le développement de l'Artériopathie Oblitérante des Membres Inférieurs. Dans la prise en charge de cette affection, la première recommandation de traitement pour les patients atteints d'AOMI est de renoncer complètement et de manière permanente à la cigarette ainsi qu'à toute autre forme de tabagisme.

 

En présence d'une ischémie critique, le tabagisme aggrave la menace pesant sur la jambe du patient. Ainsi, le sevrage tabagique devient impératif pour prévenir la progression de l'ischémie et éviter des complications graves, telles qu'une intervention chirurgicale vasculaire en urgence ou même une amputation. 

Bon à savoir

En cas de complication, une intervention chirurgicale urgente implique la réalisation d'un angioscanner et la collaboration entre urgentistes et chirurgien vasculaire.

img test
Formations Médecins Généralistes

Découvrez les formations DPC Médecins Généralistes en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Les vertus de la marche

Les directives européennes sur le traitement de l'AOMI recommandent fortement la pratique de la marche. Le patient est encouragé à marcher jusqu'à ressentir de l'inconfort, déclenchant ainsi l'ischémie, un manque d'oxygène au niveau du muscle. Cela incite le muscle à se défendre en développant des artères collatérales.

 

Dans l’idéal, les patients devraient effectuer cet exercice dans un centre de rééducation, mais cela est rarement réalisable. Cette pratique peut également être supervisée par un kinésithérapeute ou être effectuée à domicile sur un tapis roulant. Faire cela à domicile offre l'avantage au patient de pouvoir le pratiquer quotidiennement.

 

La marche fait partie intégrante du traitement de l'Artériopathie Oblitérante des Membres Inférieurs et est recommandée sous forme de prescription médicale avec un minimum de 3 mois pour voir réellement des résultats.

Les spécificités de l'AOMI chez la femme

Les maladies cardiovasculaires sont couramment sous-estimées chez les femmes, souvent perçues comme une pathologie essentiellement masculine. 

 

Cependant, la réalité est différente. L'Artériopathie Oblitérante des Membres Inférieurs ne fait pas exception, et les femmes sont généralement confrontées à un diagnostic tardif, entraînant des complications graves.
Dans la plupart des cas, les patientes atteintes d’artériopathie ne présentent aucun symptôme apparent, contrairement aux hommes qui ont souvent des douleurs réelles.

Important

Le démarrage tardif des traitements de l’AOMI chez les femmes est associé à des taux élevés de morbidité et de mortalité.

img test
Une question sur le DPC ?

Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

En ce qui concerne les pathologies aortiques, telles que l'anévrisme de l'aorte abdominale, elle est généralement plus fréquente chez les hommes (trois hommes pour une femme). Cependant, l’anévrisme croît de manière plus rapide chez les femmes, en raison de leurs artères plus petites, entraînant un risque de rupture plus élevé (quatre fois plus élevé chez les femmes). La mortalité est plus élevée chez les femmes :

 

 

Les dissections de l'aorte thoracique surviennent également principalement chez les hommes (70%), tandis que les femmes (30%) présentent un risque trois fois supérieur de subir une dissection, avec une augmentation de 40 % de la mortalité. 

 

Le délai d'intervention est habituellement plus long, probablement en raison de la symptomatologie atypique chez les femmes.

Pour résumer

Notre formation médicale continue pour médecin généraliste vous détaillera les spécificités de l’AOMI chez les femmes, fournissant des informations essentielles pour une prise en charge précoce et adaptée, contribuant ainsi à réduire les risques de complications et à améliorer la santé cardiovasculaire féminine.

Téléchargez le programme de la formation Facteurs RCV en PDF

Programme formation Facteurs RCV

Programme formation Facteurs RCV

+ de 1000 téléchargements

Programme formation Facteurs RCV

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Quel lien entre la sténose des artères rénales et l'hypertension ?

Walter Learning

Thomas Cornet

|

18 Janvier 2024

Dans le domaine des problèmes cardiaques, la sténose des artères rénales peut avoir un impact important, influant sur la santé des reins et la pression artérielle. Cette condition joue un rôle clé dans le développement de l'hypertension, complexifiant davantage les enjeux de la santé vasculaire. 

Dans cet article, nous explorerons les fondements de la sténose des artères rénales, abordant sa définition, son étiologie, les symptômes d’une sténose artère rénale, les étapes du diagnostic, et les différentes options de traitement. 
L’objectif est de vous fournir une compréhension approfondie de cette condition pour une gestion optimale des risques cardiovasculaires chez vos patients.

Lire l'article

Le Questionnaire SF36 pour évaluer la qualité de vie d'un patient

Walter Learning

Thomas Cornet

|

28 Avril 2023

Le Questionnaire SF-36 permet d’évaluer la qualité de vie des patients et de le comparer à une population source. Elle peut être en bonne santé ou être atteinte de la même pathologie que le patient évalué. Il permet également d’évaluer la dégradation de l’état de santé générale, en comparant les résultats, pour un même patient, d’une année sur l’autre. Le SF-36 ne prenant pas en considération l’âge ou le genre, il peut être proposé à tout un chacun. Découvrez le questionnaire SF-36 : les items abordés et comment le faire passer.

Lire l'article

Rôle et indications du bilan lipidique

Walter Learning

Thomas Cornet

|

14 Août 2023

Dans la prise en charge des patients présentant des risques cardiovasculaires ou ayant des antécédents, le bilan lipidique est une analyse sanguine essentielle. Il permet de connaître le taux de cholestérol total et de triglycérides. Il est d’ailleurs recommandé de réaliser une exploration d’anomalie lipidique (EAL) pour les patients à risque, afin de connaître le taux de cholestérol LDL et de cholestérol HDL.
Cet article reprend les informations contenues dans notre , une formation continue pour médecin généraliste, éligible au DPC.

Lire l'article

Comment traiter les dyslipidémies des patients RCV ?

Walter Learning

Thomas Cornet

|

14 Août 2023

Le traitement des dyslipidémies passe par deux voies : le mode de vie, dont l’alimentation, et les médicaments. Traiter la dyslipidémie consiste à réduire les facteurs de risques cardiovasculaires (tabagisme, surpoids ou obésité, mauvaises habitudes alimentaires, sédentarité), et notamment à réduire le taux de cholestérol dans le sang, avant même de prescrire des médicaments hypolipémiants.
Les informations de cet article sont issues de notre , une formation sur les facteurs de risques cardiovasculaire, en ligne et qui peut être financée par le DPC.

Lire l'article