Traitement de la dysplasie fibromusculaire

blog

Santé

Médecin généraliste

Facteurs RCV

Traitement de la dysplasie fibromusculaire

Qu'est-ce que la dysplasie fibromusculaire et comment la traiter ?

|

7 min

|

Par Thomas Cornet

Dans le domaine des facteurs de risque cardiovasculaire (RCV), la dysplasie fibromusculaire (DFM) se caractérise par un épaississement inhabituel des parois des artères.

Notre formation pour médecin généraliste sur les facteurs RCV se penche sur les symptômes de la dysplasie fibromusculaire, et aborde ses traitements pour vous permettre d'accompagner au mieux vos patients atteints de cette affection cardiovasculaire.

Programme formation Facteurs RCV

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Qu'est-ce que la dysplasie fibromusculaire (DFM) ?

La dysplasie fibromusculaire est une maladie vasculaire qui provoque un rétrécissement ou un blocage des artères. Elle se caractérise par un épaississement anormal de la paroi des artères qui diffère de l'athérosclérose et de l'inflammation. 

 

Bien que les artères rénales soient souvent touchées, la dysplasie peut affecter d'autres artères, notamment celles irriguant le cerveau (artères carotides et intra-crâniennes), l'estomac et l'intestin (artères intra-abdominales telles que les artères cœliaque et mésentériques), ou celles se ramifiant depuis la partie inférieure de l'aorte pour fournir du sang aux jambes (artères iliaques externes). 

 

La dysplasie fibromusculaire est généralement asymptomatique, mais elle peut provoquer des rétrécissements et des blocages dans les voies vasculaires, entraînant ainsi divers symptômes qui varient en fonction de la localisation spécifique de l'affection : 

  • dans les artères carotides, cela peut se manifester par des symptômes d'accident ischémique transitoire ou d'accident vasculaire cérébral, tels que des troubles de l'élocution, une faiblesse musculaire, une paralysie d'un côté du corps et des problèmes de vision ;
  • pour les artères intra-abdominales, les symptômes sont généralement rares, mais peuvent inclure des vomissements ou des douleurs abdominales ;
  • dans les artères intra-crâniennes, les symptômes peuvent être similaires à ceux d'un anévrisme cérébral, comprenant des maux de tête, des douleurs au-dessus et derrière les yeux, un engourdissement, une faiblesse, une paralysie d'un côté du corps et des troubles de la vision ;
  • les artères des jambes peuvent causer des douleurs, des maux, des crampes, une sensation de fatigue dans les muscles des jambes (claudication), des bruits inhabituels audibles au stéthoscope dus à la circulation sanguine forcée dans l'artère rétrécie (bruits) et une diminution du pouls dans la veine fémorale ;
  • quant aux artères rénales, elles sont souvent associées à une hypertension artérielle.

Le diagnostic de la dysplasie fibromusculaire peut être suggéré par l'échographie, mais il est généralement confirmé par une angiographie. 

Bon à savoir

Un diagnostic précis et un suivi médical spécialisé sont essentiels pour évaluer avec précision les symptômes, déterminer la localisation de la DFM et élaborer une stratégie de traitement adaptée à chaque cas de cette condition vasculaire.

img test
Maîtrisez les facteurs de risques cardiovasculaires

Notre formation DPC complète sur les facteurs de risques cardiovasculaires : de l'HTA au diabète.

Découvrir la formation

Qui est touché par la DFM ?

La dysplasie fibromusculaire affecte principalement les jeunes femmes. Bien que la cause exacte de la DFM reste inconnue, des facteurs génétiques et le tabagisme sont identifiés comme des éléments influents dans la dysplasie fibromusculaire. 

 

Lors de notre formation continue pour médecin sur les risques cardiovasculaire, vous découvrirez que cette condition vasculaire est également associée à certaines anomalies du tissu conjonctif, telles que :

  • le syndrome d’Ehlers-Danlos ;
  • la médianécrose kystique (une affection impliquant la dégénérescence des parois de l’aorte) ;
  • la néphrite héréditaire ;
  • la neurofibromatose.

Une maladie idiopathique

La dysplasie fibromusculaire est une maladie idiopathique, ce qui signifie que sa cause précise demeure inconnue. Elle se présente sous deux formes principales :

  • la forme multifocale, qui représente environ 90 % des cas ;
  • la forme unifocale, observée dans environ 10 % des cas. 

Retrouvez les représentations de ces deux formes issues de notre formation RCV :

 

 

 

Bon à savoir

Dans la variante multifocale, la DFM peut affecter plusieurs artères à travers le système vasculaire, tandis que dans la variante unifocale, elle se limite à une seule artère.

img test
Formations Médecins Généralistes

Découvrez les formations DPC Médecins Généralistes en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Facteur aggravant de la dysplasie fibromusculaire

Bien que la cause précise de la dysplasie fibromusculaire reste inconnue, plusieurs facteurs peuvent être associés à son développement et à son aggravation. Parmi ces facteurs, le tabagisme est souvent identifié comme un élément potentiellement aggravant, exerçant des effets néfastes sur la santé vasculaire en général. Il est généralement considéré comme un facteur de risque de la DFM.

 

Par ailleurs, des composants génétiques peuvent, eux aussi, jouer un rôle dans cette affection cardiovasculaire. Les personnes présentant certaines anomalies du tissu conjonctif, celles ayant des antécédents familiaux de DFM, ou celles atteintes de certaines affections connexes peuvent être plus susceptibles de développer ou d'aggraver la dysplasie fibromusculaire.

Bon à savoir

En suivant notre formation continue pour médecin généraliste, vous découvrirez que chaque cas de dysplasie fibromusculaire est unique. Comprendre les facteurs spécifiques est crucial pour évaluer précisément et mettre en place des stratégies adaptées à chaque patient.

Comment traiter la DFM ?

Le traitement de la dysplasie fibromusculaire dépend de la localisation de la maladie. Les options de traitement de la DFM comprennent :

  • l'angioplastie, une procédure visant à élargir les artères ;
  • la chirurgie de pontage pour contourner les zones affectées ;
  • la réparation d'anévrismes le cas échéant. 

Important

Pour améliorer les résultats du traitement, il est crucial que vos patients atteints de dysplasie fibromusculaire adoptent un mode de vie sain, notamment en cessant de fumer. 

img test
Une question sur le DPC ?

Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

Étant donné que l'athérosclérose peut également causer des obstructions artérielles, les individus présentant une dysplasie fibromusculaire et des facteurs de risque associés à l'athérosclérose, tels que l'hypertension artérielle, des taux élevés de cholestérol sanguin et le diabète, peuvent également nécessiter un traitement pour ces problèmes.

 

Notre formation aux facteurs RCV en ligne vous donne les clés pour traiter la dysplasie fibromusculaire et évaluer les risques de vos patients. Vous assimilerez les principaux facteurs, maîtriserez leur diagnostic, et définirez la prise en charge adaptée, y compris les examens nécessaires. Vous serez en mesure d'identifier les cas nécessitant des examens complémentaires. 

Bon à savoir

La formation continue pour médecin généraliste de Walter Santé aborde également le rôle du médecin généraliste dans l'évaluation des risques cardiovasculaires tels que l'hypertension et la sténose des artères rénales et le taux élevé de triglycérides.

Téléchargez le programme de la formation Facteurs de risques cardiovasculaires en PDF

Programme formation Facteurs RCV

Programme formation Facteurs RCV

+ de 1000 téléchargements

Programme formation Facteurs RCV

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Qu'est-ce que l'AOMI et quel est le traitement adapté ?

Walter Learning

Thomas Cornet

|

18 Janvier 2024

L'Artériopathie Oblitérante des Membres Inférieurs (AOMI) est une maladie cardiovasculaire caractérisée par le rétrécissement ou l'obstruction des artères irriguant les membres inférieurs. 
Cette condition vasculaire est étudiée dans le cadre de notre sur les facteurs de risques cardiovasculaires. Souvent associée au tabagisme et au diabète, elle présente un risque non négligeable d'événements cardiovasculaires. 

Cet article explorera en détail l'AOMI, de sa définition à ses implications médicales, les traitements possibles et ses aspects spécifiques chez les femmes.

Lire l'article

Exemples de 3 cas cliniques en cardiologie

Walter Learning

Thomas Cornet

|

3 Juillet 2023

Vous envisagez de vous former sur les facteurs de risques cardiovasculaires ou d’intégrer une formation continue en cardiologie ? Incontournables des cursus, les cas cliniques sont très utiles pour comprendre comment accompagner vos patients au mieux, et vous permettent de vous projeter concrètement. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir plusieurs exemples réels à consulter autant de fois que nécessaire. Plus besoin de rechercher des cas cliniques de cardiologie en PDF, nous avons rassemblé sur cette page deux situations en lien avec le risque cardiovasculaire, et une dans un contexte de PRADO cardio, pour une vision globale.

Lire l'article

Recommandations en cas de dyslipidémie chez le patient à risque cardiovasculaire

Walter Learning

Thomas Cornet

|

3 Juillet 2023

Dans cet article, nous abordons le sujet de la dyslipidémie dans le cadre de la cardiologie, et plus particulièrement chez la personne identifiée comme étant à haut risque cardiovasculaire. Découvrez la prise en charge de cette spécificité et quels conseils prodiguer à vos patients en tant que professionnel de santé. Nous évoquons le traitement de la dyslipidémie, et dévoilons les seuils arrêtés par les organisations médicales pour un suivi efficace. Prenez connaissance des recommandations établies pour la dyslipidémie afin de prévenir les complications et de continuer à promouvoir la santé cardiaque.

Lire l'article

Comment traiter les dyslipidémies des patients RCV ?

Walter Learning

Thomas Cornet

|

14 Août 2023

Le traitement des dyslipidémies passe par deux voies : le mode de vie, dont l’alimentation, et les médicaments. Traiter la dyslipidémie consiste à réduire les facteurs de risques cardiovasculaires (tabagisme, surpoids ou obésité, mauvaises habitudes alimentaires, sédentarité), et notamment à réduire le taux de cholestérol dans le sang, avant même de prescrire des médicaments hypolipémiants.
Les informations de cet article sont issues de notre , une formation sur les facteurs de risques cardiovasculaire, en ligne et qui peut être financée par le DPC.

Lire l'article