Sténose des artères rénales et hypertension

blog

Santé

Médecin généraliste

Facteurs RCV

Sténose des artères rénales et hypertension

Quel lien entre la sténose des artères rénales et l'hypertension ?

|

7 min

|

Par Thomas Cornet

Dans le domaine des problèmes cardiaques, la sténose des artères rénales peut avoir un impact important, influant sur la santé des reins et la pression artérielle. Cette condition joue un rôle clé dans le développement de l'hypertension, complexifiant davantage les enjeux de la santé vasculaire. 

Dans cet article, nous explorerons les fondements de la sténose des artères rénales, abordant sa définition, son étiologie, les symptômes d’une sténose artère rénale, les étapes du diagnostic, et les différentes options de traitement. 
L’objectif est de vous fournir une compréhension approfondie de cette condition pour une gestion optimale des risques cardiovasculaires chez vos patients.

Programme formation Facteurs RCV

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Définition de la sténose de l'artère rénale

La sténose de l'artère rénale est un rétrécissement anormal d'une ou des deux artères principales qui alimentent les reins en sang. Ce resserrement peut limiter le flux sanguin vers les reins, entraînant diverses conséquences sur la santé rénale et la pression artérielle.

 

Lors de notre formation continue pour médecin généraliste dédiée aux facteurs de risques cardiovasculaires, vous apprendrez que la sténose de l'artère rénale, en plus d'être associée au développement de l'hypertension, peut également conduire à des complications graves comme l'infarctus rénal. Ce dernier résulte d'une interruption totale du flux sanguin dans une ou les deux artères rénales principales ou leurs branches.

img test
Maîtrisez les facteurs de risques cardiovasculaires

Notre formation DPC complète sur les facteurs de risques cardiovasculaires : de l'HTA au diabète.

Découvrir la formation

Étiologie

La sténose de l'artère rénale a généralement deux principales causes, examinées lors de notre formation médicale continue sur les facteurs RCV pour médecin généraliste. Ces causes présentent des différences marquées dans les manifestations cliniques.

L’athérome (90% des cas)

Cette forme de sténose, habituellement bilatérale, touche principalement l'orifice aortique ou le segment proximal de l'artère rénale. Elle se développe chez les patients de plus de 40 ans, principalement chez les hommes, et est associée à des facteurs de risque cardiovasculaires. 

Bon à savoir

Elle se manifeste sur le début de l’artère rénale, provoquant une hypertension résistante et une insuffisance rénale.

Cette sténose devient habituellement évidente après environ 10 ans d'athérosclérose, entraînant une atrophie rénale et une insuffisance rénale chronique.

La dysplasie fibromusculaire (10% des cas)

Cette forme de sténose, caractérisée par un épaississement pathologique de la paroi artérielle, se situe souvent dans la partie distale de l'artère rénale principale ou des branches intrarénales. 

Bon à savoir

Elle concerne habituellement des femmes âgées de plus de 40 ans, ne présentant aucun autre facteur de risque cardiovasculaire que le tabagisme, et n'ayant pas d'antécédents cardiovasculaires. Dans ce cas, l'hypertension est apparue récemment, avec une faible incidence d'insuffisance rénale. 

De plus, la sténose associée à cette condition se localise principalement au niveau du tronc de l'artère, se manifestant de manière tronculaire et multifocale, créant ainsi une structure en forme de collier de perles.

 

Retrouvez un récapitulatif des caractéristiques de ces deux causes ci-dessous :

 

 

Quels sont les symptômes de la sténose artérielle rénale ?

Les symptômes de la sténose et de l'occlusion de l'artère rénale varient en fonction de la rapidité d'apparition, de la localisation unilatérale ou bilatérale, et de la durée de l'hypoperfusion rénale. La sténose d'une artère rénale peut souvent être asymptomatique pendant une période prolongée.

 

En cas d'occlusion complète et aiguë d'une ou des deux artères rénales, les symptômes peuvent inclure :

  • une douleur constante et pénible dans le flanc ;
  • des douleurs abdominales ;
  • de la fièvre ;
  • des nausées et des vomissements. 

Des signes tels qu'une oligurie, une hématurie macroscopique ou une anurie peuvent se manifester, l'hypertension artérielle est rare dans ce contexte. Après 24 heures, des symptômes de maladie rénale aiguë peuvent se développer. 

 

En cas de cause thrombo-embolique, des signes d'accidents thrombo-emboliques à d'autres endroits (par exemple, orteils bleus, livédo réticulé, lésions rétiniennes lors de l'examen du fond de l'œil) peuvent également être présents.

 

La sténose artère rénale progressive chronique peut donner lieu à une hypertension artérielle débutant à des âges atypiques, par exemple avant l'âge de 30 ans ou après 50 ans. 

Important

Cette hypertension peut être réfractaire au traitement malgré l'utilisation de multiples traitements antihypertenseurs.

img test
Formations Médecins Généralistes

Découvrez les formations DPC Médecins Généralistes en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Étapes du diagnostic

Le diagnostic de la sténose de l'artère rénale passe par plusieurs étapes, et une intervention précoce est cruciale pour une prise en charge appropriée.

 

Le premier dépistage s'effectue à l'aide de l'écho-doppler, une technique d'imagerie combinant images et sons en couleurs. Cela permet d'obtenir des informations détaillées sur le flux sanguin dans les artères rénales.

 

Pour une évaluation plus approfondie, il est recommandé de procéder à un angioscanner. Cette technique offre une reconstruction en image précise, fournissant des informations pour évaluer la nature et l'étendue de la sténose. Ces données deviennent particulièrement utiles si une intervention est envisagée.

Bon à savoir

Notre formation destinée aux généralistes, axée sur les risques cardiovasculaires, met en évidence l'importance d'intervenir de manière précoce dans le processus diagnostique. Cela permet une identification rapide de la sténose du rein, offrant ainsi la possibilité d'initier rapidement les mesures thérapeutiques nécessaires pour minimiser les risques et améliorer les résultats cliniques.

Quels traitements appliquer ?

Dans notre formation Facteurs de risques cardiovasculaires, nous examinerons les traitements de la sténose des artères rénales et de l'hypertension. Vous découvrirez des approches pour gérer de nombreuses pathologies cardiovasculaires, telles que le traitement d'un taux de triglycérides élevé.

 

En cas de sténose modérée de l'artère rénale, le traitement peut inclure l'aspirine et l'arrêt du tabac. On peut également envisager l'utilisation d'un inhibiteur de l'enzyme de conversion (IEC) ou d'un antagoniste des récepteurs de l'angiotensine II (ARA2).

 

En cas d'inefficacité de ces mesures, des solutions plus avancées telles que la dilatation ou la pose de prothèse, communément appelée stent, peuvent être envisagées. Ces options seront abordées de manière approfondie lors de notre formation continue sur les facteurs RCV destinée aux médecins. 

img test
Une question sur le DPC ?

Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

Le succès de cette opération dépend du stade d'intervention :

  • stade précoce : hypertension élevée, mais le rein est relativement sain. L'évaluation de l'index de résistance avec un échodoppler peut être réalisée (plus la sténose est importante, plus la résistance le sera) ;
  • stade intermédiaire : les reins sont en souffrance, et la maîtrise de la sténose devient plus difficile ;
  • stade tardif : le rein est détruit, et l'intervention n’apportera pas d'avantages significatifs.

Téléchargez le programme de la formation Facteurs de risques cardiovasculaires en PDF

Programme formation Facteurs RCV

Programme formation Facteurs RCV

+ de 1000 téléchargements

Programme formation Facteurs RCV

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Qu'est-ce que la dysplasie fibromusculaire et comment la traiter ?

Walter Learning

Thomas Cornet

|

18 Janvier 2024

Dans le domaine des facteurs de risque cardiovasculaire (RCV), la dysplasie fibromusculaire (DFM) se caractérise par un épaississement inhabituel des parois des artères.

Notre f sur les facteurs RCV se penche sur les symptômes de la dysplasie fibromusculaire, et aborde ses traitements pour vous permettre d'accompagner au mieux vos patients atteints de cette affection cardiovasculaire.

Lire l'article

Recommandations en cas de dyslipidémie chez le patient à risque cardiovasculaire

Walter Learning

Thomas Cornet

|

3 Juillet 2023

Dans cet article, nous abordons le sujet de la dyslipidémie dans le cadre de la cardiologie, et plus particulièrement chez la personne identifiée comme étant à haut risque cardiovasculaire. Découvrez la prise en charge de cette spécificité et quels conseils prodiguer à vos patients en tant que professionnel de santé. Nous évoquons le traitement de la dyslipidémie, et dévoilons les seuils arrêtés par les organisations médicales pour un suivi efficace. Prenez connaissance des recommandations établies pour la dyslipidémie afin de prévenir les complications et de continuer à promouvoir la santé cardiaque.

Lire l'article

Mesure de la pression artérielle : techniques et recommandations

Walter Learning

Thomas Cornet

|

31 Juillet 2023

La pression artérielle peut être mesurée à l’aide de différents appareils : manomètre anéroïde ou manomètre oscillométrique pour le médecin, MAPA ou automesure pour le patient, à domicile. Ces mesures sont indispensables dans le dans le but d’évaluer le risque cardiovasculaire, mettre en place un traitement et un suivi, voire déterminer un pronostic.

Lisez notre article pour savoir comment mesurer la pression artérielle : les appareils, la mesure ambulatoire et les recommandations de la société française d’hypertension artérielle.

Lire l'article

Comment traiter les dyslipidémies des patients RCV ?

Walter Learning

Thomas Cornet

|

14 Août 2023

Le traitement des dyslipidémies passe par deux voies : le mode de vie, dont l’alimentation, et les médicaments. Traiter la dyslipidémie consiste à réduire les facteurs de risques cardiovasculaires (tabagisme, surpoids ou obésité, mauvaises habitudes alimentaires, sédentarité), et notamment à réduire le taux de cholestérol dans le sang, avant même de prescrire des médicaments hypolipémiants.
Les informations de cet article sont issues de notre , une formation sur les facteurs de risques cardiovasculaire, en ligne et qui peut être financée par le DPC.

Lire l'article