Le rôle du pharmacien dans la chimiothérapie cytotoxique

blog

Santé

Pharmaciens

Anticancéreux oraux

Le rôle du pharmacien dans la chimiothérapie cytotoxique

Accompagner la chimiothérapie cytotoxique en tant que pharmacien

|

7 min

|

Par Alphonse Doutriaux

La chimiothérapie orale par traitement cytotoxique se fait parfois hors de l’hôpital, grâce au concours des pharmaciens d’officine. Ces derniers jouent alors un rôle crucial dans l'accompagnement des patients souffrant de cancer : ils connaissent les mécanismes d’action de ces produits, leurs effets secondaires, les protocoles d'administration et les conseils à donner au quotidien.

Programme formation Anticancéreux oraux

+ de 500 téléchargements

Partager sur :

Mécanisme d'action des médicaments cytotoxiques

La cytotoxicité est l’action destructrice que la substance produit sur les cellules. Par définition, un traitement cytotoxique vise à éliminer toutes les cellules mais les cellules qui y sont le plus sensibles sont les cellules en phase de multiplication, au premier rang desquelles les cellules cancéreuses. Les formations DPC pour pharmaciens explicitent cette notion de cytotoxicité.

 

Le mécanisme d’action exact des médicaments cytotoxiques dépend directement du type de cytotoxique considéré :

  • les agents alkylants : sels de platine (cisplatine, carboplatine, oxaliplatine) et les moutardes à l’azote (ifosfamide, cyclophosphamide). Ils vont agir sur la guanine et la cytosine qui sont fragiles et empêcher les 2 brins d’ADN de se dérouler et de se séparer, entraînant ainsi une incapacité pour la cellule à répliquer son ADN ;
  • les agents intercalants vont modifier la structure de l’ADN par une action sur les topoisomérases, qui sont des enzymes qui interviennent dans la transcription et la réplication de l’ADN. Il existe 3 classes d’agents intercalants :
    • les inhibiteurs de la topoisomérase I (Irinotecan, Topotecan) ;
    • les inhibiteurs de la topoisomérase II : anthracyclines (doxorubicine, épirubicine) et épipodophyllotoxines (étoposide) ;
    • la bléomycine (fragmentation de l’ADN).
  • les antimétaboliques, qui inhibent la synthèse de l’ADN :
    • antipuriques (purinetol) ;
    • antipyrimidiques (5FU, Gemcitabine) ;
    • antifoliques (méthotrexate) ;
    • multicibles (permétrexed).
  • les poisons du fuseau qui ont une action antimitotique :
    • les vinca-alcaloïde : vincristine, vinblastine ;
    • les taxanes : paclitaxel, docetaxel.
img test
Prenez en charge les patients atteints de cancer

Suivi des patients, précautions en officine, rôle du pharmacien dans le parcours patient.

Découvrir la formation

Les protocoles de chimiothérapie orale

Selon divers paramètres tels que le stade, la localisation ou le pronostic de survie du cancer, l’arsenal pharmaceutique est constitué d’un seul médicament cytotoxique ou d’une association de plusieurs médicaments.

 

En cas d’association, il s’agit de privilégier les molécules avec des effets synergiques, en minimisant la toxicité et les effets indésirables. Un protocole de chimiothérapie prend en compte les éléments suivants :

  • les circonstances de prescription : le type de cancer, les contre-indications ;
  • les molécules utilisées et leur dose ;
  • le rythme d’administration ;
  • les toxicités attendues ;
  • les médicaments à associer.

Bon à savoir

Les chimiothérapies sont organisées par cycles ou cures répétées de 7, 15, 21 ou 28 jours.

Le plus souvent, les produits cytotoxiques sont administrés en IV, le patient étant hospitalisé en hôpital de jour et rentrant chez lui après la perfusion. Dans ce cas, une chambre implantable ou PAC permet un accès à une voie centrale : cela évite de piquer le patient à chaque fois et limite le risque de nécrose cutanée liée à l’injection du produit. Il faut réaliser une radio en amont de l’administration pour vérifier que le PAC n’est pas bouché : c’est le contrôle PAC.

 

Avec le 5 fluoro-uracil, il est possible d’effectuer la perfusion à domicile grâce à une pompe à perfusion continue ambulatoire appelée PCA ou pompe de chimiothérapie, sous la surveillance du médecin traitant d’une infirmière à domicile.

Rappel

Certaines chimiothérapies peuvent être administrées par voie orale. Elles sont délivrées par la PUI, pharmacie à usage interne de l’hôpital, mais certaines sont aussi disponibles en officines de ville.

Certaines chimiothérapies cytotoxiques disponibles à l’officine requièrent une surveillance étroite, par exemple la capécitabine. Le pharmacien a un rôle indispensable à jouer dans la veille de la bonne observance du traitement. C’est pourquoi la formation des pharmaciens sur ces sujets n’est pas à négliger, à l’instar du dépistage du cancer du côlon en pharmacie. Dans la plupart des cas, les effets indésirables de ces chimiothérapies orales sont moins fréquents que ceux dispensés à l’hôpital. Le fait que la chimiothérapie orale soit disponible à l’officine ne signifie pas que le cancer traité soit moins grave.

Quels conseils donner au patient en chimiothérapie cytotoxique ?

Quand un patient se présente à l’officine avec une ordonnance de chimiothérapie orale, il est important de discuter avec lui et d’évaluer dans un premier temps son état psychique pour apprécier si le patient sera sensible aux conseils que le pharmacien pourra lui apporter. Les formations continues pour pharmaciens détaillent l’ensemble des préconisations à apporter au patient qui prend un médicament cytotoxique. 

 

Il s’agit premièrement de conseils hygiéno-diététiques à respecter. Il est aussi important que le patient boive 1,5L à 2L d’eau par jour. La sensibilisation à une activité physique adaptée est essentielle, car celle-ci permet une meilleure efficacité du traitement et une diminution de ses effets secondaires.

 

Par ailleurs, il est important que le patient prenne son traitement à heures fixes et qu’il respecte bien la prise par rapport aux repas : certains médicaments doivent se prendre en dehors des repas car le repas diminue leur absorption, tandis que d’autres se prennent au milieu du repas pour une meilleure tolérance ou une plus grande absorption. L’entretien pharmaceutique en officine comprend plusieurs étapes utiles pour s’assurer de l’observance.

 

Le patient doit également être sensibilisé aux oublis de prise : s’il se rend compte rapidement de l’oubli on peut lui conseiller de prendre le traitement oublié ; au bout de plusieurs heures, il faut prendre la dose suivante, surtout sans jamais doubler la dose.

Important

Si le patient vomit la dose, on ne peut pas savoir quelle dose a été absorbée par l’organisme donc par principe de précaution on conseillera au patient de prendre normalement sa prise suivante sans la doubler.

Dans le cas où le patient part en vacances, il semble important de le sensibiliser aux méfaits du soleil, qui peut entraîner une photosensibilisation avec de nombreuses chimiothérapies. Le pharmacien insiste alors pour que le patient porte lunettes, chapeau et tenue vestimentaire adaptée et utilise un écran solaire indice 50.

 

Dans l’hypothèse où le patient part à l’étranger, il s’agit de lui conseiller d’emporter une ordonnance, utile en cas de perte de son traitement pour le faire remplacer facilement.

Bon à savoir

Afin de protéger son entourage, il s’agit de rappeler au patient de ranger son traitement de chimiothérapie orale dans des placards fermés et inaccessibles aux enfants.

img test
Formations Pharmaciens

Découvrez nos formations continues pour les pharmaciens. Financement FIF PL disponible.

Découvrir les formations

Se former à l'accompagnement du patient sous anticancéreux

Connaissance des effets indésirables des traitements cytotoxiques des chimiothérapies orales, liste de conseils de première importance à délivrer au bon moment, lien social : l’accompagnement en officine d’un patient souffrant d’un cancer ne s’improvise pas. Il est recommandé de suivre par exemple une formation pour pharmaciens en ligne afin d’être parfaitement prêt à contribuer au suivi de ces patients fragiles.

Téléchargez le programme de la formation Anticancéreux en PDF

Programme formation Anticancéreux oraux

Programme formation Anticancéreux oraux

+ de 500 téléchargements

Programme formation Anticancéreux oraux

+ de 500 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Accompagner la chimiothérapie cytotoxique en tant que pharmacien

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

12 Decembre 2023

La chimiothérapie orale par traitement cytotoxique se fait parfois hors de l’hôpital, grâce au concours des pharmaciens d’officine. Ces derniers jouent alors un rôle crucial dans l'accompagnement des patients souffrant de cancer : ils connaissent les mécanismes d’action de ces produits, leurs effets secondaires, les protocoles d'administration et les conseils à donner au quotidien.

Lire l'article

Les modalités de dépistage des cancers féminins

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

2 Janvier 2024

Le dépistage des cancers féminins est un enjeu de santé publique majeur. Il joue un rôle crucial dans la lutte contre ces maladies, souvent silencieuses dans leurs premiers stades. Cet article vise à éclairer sur l'importance vitale du dépistage précoce, les différentes méthodes disponibles selon les âges et les types de cancer, ainsi que sur les signes d'alerte à ne pas négliger. Notre objectif est d'offrir une compréhension claire et des conseils pratiques pour encourager chaque femme à prendre en main sa santé en se soumettant régulièrement à ces examens de dépistage salvateurs.

Lire l'article

Le rôle de la psycho-oncologie dans la prise en charge du cancer

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

2 Janvier 2024

La dimension psychologique en cancérologie joue un rôle crucial, mais est souvent sous-estimée. Pour vous montrer son importance, nous allons définir ce qu'est la psycho-oncologie et vous expliquez les enjeux qui entourent ce domaine. Nous ferons la lumière sur les circonstances dans lesquelles la psycho-oncologie devient une nécessité impérieuse dans le parcours de soin. Nous souhaitons vous fournir une compréhension approfondie de la psycho-oncologie et de son rôle indispensable dans la prise en charge du cancer.

Lire l'article

Les étapes de la prévention de la dénutrition chez les patients cancéreux

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

2 Janvier 2024

La dénutrition chez les patients atteints de cancer est une problématique majeure qui peut significativement affecter la qualité de vie et l'efficacité des traitements. Nous allons vous expliquez les facteurs qui contribuent à cette condition et vous faire comprendre l'impact de la dénutrition sur la santé et le traitement du cancer. Nous aborderons également les stratégies pratiques et efficaces pour éviter cette complication et l’aspect crucial d’une prise en charge adéquate.

Lire l'article