L'hémostase secondaire, qu'est-ce que c'est ?

blog

Santé

Infirmier

Anticoagulants

L'hémostase secondaire

Étapes et rôle de l'hémostase secondaire

|

7 min

|

Par Alphonse Doutriaux

L’hémostase est un processus physiologique qui se divise en trois étapes : l’hémostase primaire, l’hémostase secondaire et la fibrinolyse. L’hémostase secondaire correspond à la coagulation proprement dite, qui renforce le travail réalisé par l’hémostase primaire et qui permet la formation du caillot sanguin.
Dans cet article, découvrez le déroulement de l’hémostase secondaire, avec ses facteurs de coagulation et ses inhibiteurs, et approfondissez le sujet avec notre formation infirmier Anticoagulants ! Cette formation pour infirmière peut être financée par le DPC et le FIF PL.

Sommaire

  • Définition de l'hémostase
  • À quoi sert l'hémostase secondaire ?
  • Les facteurs de coagulation
  • Les inhibiteurs de la coagulation
  • Qu'apprendre dans la formation Anticoagulants de Walter Santé ?
  • Téléchargez le programme de la formation Anticoagulants en PDF

Programme formation Anticoagulants

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Définition de l'hémostase

L’hémostase est un subtil équilibre entre le processus de coagulation et le processus de fibrinolyse. Hémostase et coagulation ne sont pas exactement la même chose : l’hémostase est un processus général, tandis que la coagulation est une étape qui intervient avant la fibrinolyse. Ces deux mécanismes physiologiques sont régulés par des activateurs et des inhibiteurs. Lorsqu’il y a un dérèglement ou un trouble qui perturbe cet équilibre chez un patient, il y a un risque d'hémorragie ou un risque de thrombose.

 

L'hémostase est donc divisée en trois phases :

 

  1. l’hémostase primaire : c’est le moment de la formation du clou plaquettaire ;
  2. l’hémostase secondaire : c’est la coagulation sanguine en tant que telle, elle permet la formation du caillot de fibrine insoluble ;
  3. la fibrinolyse : cette troisième étape dissout le caillot pour que la circulation sanguine redevienne normale.

Bon à savoir

Le rôle de l’hémostase primaire est de diminuer le flux sanguin afin d’éviter de perdre trop de sang, en favorisant l’accumulation des plaquettes sanguines et des facteurs de coagulation. La seconde étape de l’hémostase primaire consiste à former le clou plaquettaire. Lorsque la brèche vasculaire est obturée, l’étape suivante est celle de l’hémostase secondaire.

img test
Accompagnez les patients sous anticoagulants

Appareil cardiovasculaire, méthodes de fluidification du sang, rôle de l'infirmier et complications possibles.

Découvrir la formation

À quoi sert l'hémostase secondaire ?

L’hémostase secondaire est une étape indispensable dans le processus de coagulation. Une fois la formation du clou plaquettaire terminée, dans la phase de l’hémostase primaire, il est nécessaire de le renforcer pour aboutir à la formation d’un caillot insoluble.

Bon à savoir

On parle de cascade de coagulation pour réaliser la formation de fibrine. Cette expression est employée pour désigner l’activation en chaîne de facteurs de coagulation et la polymérisation de filaments de fibrine (avec, en plus, le renforcement des globules blancs et des globules rouges aux filaments de fibrine). Cette cascade est composée de deux voies : une voie endogène et une voie exogène.

Située entre l'hémostase primaire et la fibrinolyse, l’hémostase secondaire permet de renforcer le premier maillage obtenu dans l’hémostase primaire, afin de le rendre plus résistant, et de créer le caillot sanguin, qui participe à la cicatrisation du vaisseau endommagé. C’est une étape complexe qui dure entre trois et six minutes.

Les facteurs de coagulation

Les facteurs de coagulation participent activement à la coagulation sanguine. Ils sont désignés par des chiffres romains, de I à XIII (en ajoutant le facteur de Willebrand), et sont suivis de la lettre “a” minuscule pour préciser lorsque la forme est activée. Ces facteurs correspondent à des molécules qui circulent dans le sang (à l’exception du facteur III, le facteur tissulaire) et qui sont produites, pour la plupart, dans le foie, et peuvent être dépendantes de la vitamine K.

 

Il y a 14 facteurs de coagulation :

  • facteur I  : fibrinogène, fibrine I activée ;
  • facteur II : prothrombine, thrombine II activée ;
  • facteur III : facteur tissulaire ;
  • facteur IV : calcium ;
  • facteur V : proaccélérine ;
  • facteur VI : accélérine (ex-facteur Va) ;
  • facteur VII : proconvertine ;
  • facteur VIII : facteur antihémophile A ;
  • facteur IX : facteur Christmas ou antihémophile B ;
  • facteur X : facteur Stuart Prower ;
  • facteur XI : facteur Rosenthal ;
  • facteur XII : facteur Hageman ;
  • facteur XIII : facteur fibrin stabilizing ;
  • facteur de Willebrand.

Rappel

La vitamine K a un rôle dans la synthèse de plusieurs facteurs de coagulation (II, VII, IX et X). Les traitements anti-vitamine K inhibent la synthèse de ces facteurs vitamine K dépendants dans le but d’éviter les thromboses.

Comme nous l’avons dit, la cascade de coagulation est formée de deux voies, en plus de la voie commune.

  • La voie endogène sollicite les facteurs de coagulation dissous dans le sang. Moins importante que la voie exogène, le risque hémorragique est moins grave ici.
  • La voie exogène est indispensable pour initier le processus de coagulation. Elle entraîne une grande quantité de thrombine. Le facteur tissulaire intervient à ce moment-là pour activer le facteur X (avec le facteur VIIa).
  • La voie commune correspond à la suite de la cascade : le facteur Xa permet d’activer le facteur II (prothrombine en thrombine) afin de polariser le fibrinogène (facteur I) et de créer des filaments de fibrine insoluble. Ces derniers activent le facteur XIII qui est indispensable pour stabiliser le caillot sanguin.

Les inhibiteurs de la coagulation

Il y a deux processus en équilibre dans l’hémostase : la coagulation et la fibrinolyse. Si la coagulation est essentielle, la fibrinolyse ne l’est pas moins. Les inhibiteurs de la coagulation sont très importants, car ils permettent de réguler l’extension du caillot.

Il y a plusieurs inhibiteurs de la coagulation :

  • l’anti-thrombine ;
  • la protéine C ;
  • la protéine S ;
  • le TFPI (Tissue Factor Pathway Inhibitor).

Important

En cas de déficit d’inhibiteurs de coagulation chez un(e) patient(e), le processus de coagulation devient majeur, l’équilibre est rompu, et le risque thrombotique augmente. Le risque de maladies thromboemboliques est majoré.

Après l’hémostase intervient la fibrinolyse. C’est la dernière étape, la fibrine est dégradée par l’action de la plasmine, puis elle est dissoute.

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations continues Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Qu'apprendre dans la formation Anticoagulants de Walter Santé ?

La formation continue pour infirmiers de Walter Santé vous permet de développer vos compétences et vos connaissances sur la surveillance de vos patients sous anticoagulants.

 

Vous pouvez suivre cette formation infirmier pour actualiser vos connaissances ou au moment de votre installation en cabinet IDEL. Une fois la formation continue IDE terminée, vous maîtriserez les aspects techniques et théoriques reliés aux traitements anticoagulants :

  • l'anatomie et la physiologie de l’appareil cardiovasculaire ;
  • la traçabilité du dossier des patients et la prise en charge interdisciplinaire ;
  • la sensibilisation des patients aux risques hémorragiques ;
  • les traitements anticoagulants et les risques qui sont associés ;
  • les pathologies nécessitant la prescription d’anticoagulants.

Bon à savoir

Cette formation pour infirmier(ère) peut être financée par le DPC, le FIF PL, Pôle Emploi (AIF), l’employeur et son OPCO ou un financement personnel.

Maîtrisez-vous le suivi des patients sous anticoagulants ?

Au cours d'un traitement anticoagulant, quelle est la complication la plus redoutée ?

A

L'embolie pulmonaire

B

La thrombose veineuse

C

L'accident hémorragique

Téléchargez le programme de la formation Anticoagulants en PDF

Programme formation Anticoagulants

Programme formation Anticoagulants

+ de 1000 téléchargements

Programme formation Anticoagulants

+ de 1000 téléchargements

Maîtrisez-vous le suivi des patients sous anticoagulants ?

Au cours d'un traitement anticoagulant, quelle est la complication la plus redoutée ?

A

L'embolie pulmonaire

B

La thrombose veineuse

C

L'accident hémorragique

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Prescription de Lovenox et surveillance des plaquettes

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

17 Juillet 2023

Parmi les anticoagulants, les héparines de bas poids moléculaires (HBPM) sont composés de quatre médicaments : la Fragmine, la Fraxiparine, l’Innohep et le Lovenox. Les HBPM inhibent le facteur Xa et la thrombine. L’injection de Lovenox doit être réalisée en sous-cutanée et il est souvent utilisé en ambulatoire.
Vous avez des questions concernant les modalités du traitement Lovenox et la surveillance des patients sous Lovenox (plaquettes et anti-Xa) ? Retrouvez les informations essentielles, issues de notre formation pour infirmière, dans cet article.

Lire l'article

TP & INR : normes et calcul

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

26 Juin 2023

Le TP (taux de prothrombine) et l’INR (International Normalized Ratio) sont les deux examens de référence à réaliser pour les patients sous antivitamine K (AVK). Les AOD, quant à eux, ne requièrent pas la mesure du TP ou de l’INR, et sont plus simples à surveiller. Fonctionnement du TP et de l'INR, norme, calcul, surveillance des AVK, etc. Toutes les informations utiles sont ici !

Lire l'article

Qu'est-ce que l'héparine non fractionnée ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

31 Juillet 2023

L’héparine non fractionnée est l’un des anticoagulants utilisés pour agir contre les troubles et les pathologies liées à la coagulation sanguine. On retrouve les anticoagulants oraux comme les AVK et les AOD, mais aussi tous les anticoagulants de la famille de l’héparine. On distingue l’héparine à bas poids moléculaire (HBPM) et l’héparine non fractionnée (HNF).

Cette fiche IDE sur l’héparine non fractionnée repose sur les enseignements de la proposée par Walter Santé. Cette formation infirmier a pour but d’améliorer la prise en charge de vos patients et d’actualiser vos connaissances sur le sujet des anticoagulants.

Lire l'article

Liste des effets secondaires des anticoagulants

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

31 Juillet 2023

Les traitements par anticoagulants sont indispensables pour toutes pathologies rencontrant une forte , néanmoins, ils n’en restent pas moins des traitements qui nécessitent une haute surveillance. 

Les effets secondaires des anticoagulants sont nombreux et différents pour chaque molécule. Une formation infirmier sur les risques, comme la , est essentielle pour améliorer la prise en charge de vos patients.

Retrouvez l’ensemble des effets indésirables des anticoagulants dans cette fiche IDE.

Lire l'article