Lovenox et surveillance des plaquettes

blog

Santé

Infirmier

Anticoagulants

Lovenox et surveillance des plaquettes

Prescription de Lovenox et surveillance des plaquettes

|

8 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Parmi les anticoagulants, les héparines de bas poids moléculaires (HBPM) sont composés de quatre médicaments : la Fragmine, la Fraxiparine, l’Innohep et le Lovenox. Les HBPM inhibent le facteur Xa et la thrombine. L’injection de Lovenox doit être réalisée en sous-cutanée et il est souvent utilisé en ambulatoire.
Vous avez des questions concernant les modalités du traitement Lovenox et la surveillance des patients sous Lovenox (plaquettes et anti-Xa) ? Retrouvez les informations essentielles, issues de notre formation pour infirmière, dans cet article.

Sommaire

  • La prescription de Lovenox
  • Les contre-indications et effets indésirables
  • Quelles sont les contre-indications à la prescription du Lovenox ?
  • L'importance des analyses de sang
  • Quels patients nécessitent une surveillance particulière ?
  • Se former à la surveillance des patients sous anticoagulants
  • Téléchargez le programme de la formation Anticoagulants en PDF

Programme formation Anticoagulants

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

La prescription de Lovenox

Le Lovenox est un anticoagulant qui fait partie de la famille des héparines de bas poids moléculaire (HBPM). Il est prescrit aux patients afin d’éviter la formation de caillot ou son extension dans les vaisseaux sanguins, notamment dans deux situations :

  • en traitement préventif des maladies thromboemboliques (à faible dose), par exemple pour les patients récemment opérées, les personnes alitées ou immobilisées dans le cas d’une maladie aiguë ;
  • en traitement curatif des maladies thromboemboliques (forte dose), telle la phlébite ou l’embolie pulmonaire, et associé à l’aspirine dans le traitement de l’infarctus du myocarde et du syndrome coronarien aigu.

Bon à savoir

Ainsi, le Lovenox est prescrit pour les thromboses veineuses et les embolies pulmonaires, les cardiopathies emboligènes, les événements thrombotiques artériels, la fibrillation artérielle et la prothèse mécanique.

La posologie est différente selon le traitement :

  • traitement préventif : 4 000 ui/j (risque élevé) ou 2 000 ui/j (risque faible) ;
  • traitement curatif :
    • SCA (syndrome coronarien aigu) et STEMI : bolus de 50 ui/kg en ATL primaire, 3 000 ui en intraveineuse et 1 000 ui/kg/12h 15 min après pour les thrombolyses (jusqu’à revascularisation ou sortie de l’hôpital) ;
    • NSTEMI : 100 ui/kg/12h avec un bolus de 30 ui/kg au cours de l’ATL (angioplastie artérielle transluminale) ;
    • hors SCA : 100 ui/kg/12h.

Important

Il est indispensable de respecter la posologie et la durée de traitement recommandée pour chaque patient(e).

img test
Accompagnez les patients sous anticoagulants

Appareil cardiovasculaire, méthodes de fluidification du sang, rôle de l'infirmier et complications possibles.

Découvrir la formation

Les contre-indications et effets indésirables

Avant de prescrire du Lovenox à un patient, en traitement préventif ou curatif, il convient de respecter les étapes de la prise en charge :

 

  1. rechercher les contre-indications et prendre en compte les effets indésirables ;
  2. réaliser un bilan avant traitement ;
  3. évaluer le rapport bénéfices-risques ;
  4. prescrire ou non le Lovenox au patient.

Rappel

Si les bénéfices sont supérieurs aux risques (et si le bilan avant traitement le recommande), il est possible de prescrire du Lovenox au patient. À l’inverse, si les risques sont supérieurs aux bénéfices, il est déconseillé de prescrire du Lovenox, tout en cherchant une autre solution thérapeutique pour le patient.

Quelles sont les contre-indications à la prescription du Lovenox ?

Les contre-indications pour prescrire du Lovenox à votre patient(e) sont les suivantes :

  • une baisse des plaquettes sanguines à une précédente utilisation du Lovenox ou d’une héparine ;
  • une hémorragie ou le risque de saignement d’un organe (comme un ulcère de l’estomac ou duodénum, un chirurgie récente de l'œil, du cerveau, etc.) ;
  • une insuffisance rénale sévère (DFG inférieur à 30) ;
  • une hypersensibilité à l'énoxaparine.

Bon à savoir

Si le DFG est inférieur à 30, il est possible de prescrire un HBPM, comme le Lovenox, s’il n’y a pas d’autre solution thérapeutique, à condition de surveiller le patient.

Le Lovenox peut avoir des interactions avec d’autres substances :

  • les médicaments contenant de l’aspirine ;
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens ;
  • le Dextran 40.

L’antidote du Lovenox est le sulfate de protamine. En cas d’hémorragie grave, il est conseillé d’associer sulfate de protamine et plasma frais congelé.

 

Les effets indésirables du Lovenox sont les mêmes que ceux des HBPM en général :

  • les hémorragies ;
  • l'endocardite infectieuse aiguë ;
  • l'insuffisance rénale ;
  • les antécédents de thrombopénie à l’héparine (TIH précoce et TIH de type II) ;
  • l'AVC hémorragique ;
  • l'ostéoporose.

Bon à savoir

Lisez aussi notre article sur le rôle de l’hémostase secondaire, pour tout comprendre de la coagulation sanguine et de la cascade de coagulation.

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations continues Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

L'importance des analyses de sang

La surveillance des HBPM et du Lovenox consiste essentiellement à contrôler les plaquettes sanguines et l’activité anti-Xa. Dans un contexte chirurgical ou traumatique récent, il est conseillé de mesurer le taux de plaquettes :

  • avant le début du traitement ;
  • 2 fois par semaine le premier mois de traitement ;
  • 1 fois par semaine à partir du 2ème mois et jusqu’à l’arrêt du traitement.

Astuce

S’il n’y a pas de modification anormale sous Lovenox des plaquettes, le traitement peut être continué sans modification.

En dehors d’un contexte traumatique récent ou chirurgical, ces mesures sont nécessaires pour les patients ayant eu un antécédent d’exposition à l’héparine non fractionnée ou aux HBPM dans les 6 derniers mois et pour les patients ayant des comorbidités importantes.

 

La surveillance anti-Xa, quant à elle, permet surtout de mieux gérer le risque hémorragique, notamment en cas de surdosage. Avant de prescrire un traitement d’HBPM, il peut être nécessaire de faire un bilan d’hémostase, surtout pour les patients à risque.

Quels patients nécessitent une surveillance particulière ?

Certains patients sont considérés comme étant à risque et nécessitent une surveillance accrue :

  • les patients âgés (lié à la détérioration de la fonction rénale) ;
  • les patients ayant une insuffisance rénale (la limite est le DFG inférieur à 30) ;
  • les patients de moins de 40 kg ;
  • les patients qui ont un traitement prolongé (au-delà de 10 jours) ;
  • en cas de non respect des règles thérapeutiques conseillées ;
  • en cas d’association avec des médicaments pouvant créer des interactions.

Les HBPM peuvent être utilisés pendant la grossesse et l’allaitement. Cependant, il est recommandé de consulter le médecin traitant avant de prescrire du Lovenox dans ces situations. Le dentiste doit être prévenu de l’administration de ce médicament en cas d’acte dentaire. Il est déconseillé d’exercer un sport violent ou une activité dangereuse au cours du traitement sous Lovenox.

img test
Formations Santé

Découvrez nos formations DPC à destination des professionnels de santé.

Découvrir les formations

Se former à la surveillance des patients sous anticoagulants

La surveillance des patients sous anticoagulants doit être précise et encadrée. Pour chaque type d’anticoagulant (AOD, AVK, HBPM…), des modalités de surveillance sont recommandées. Notre formation infirmière à distance revient sur les notions clés qui gravitent autour des traitements anticoagulants : l’appareil cardiovasculaire, les maladies thromboemboliques, le risque hémorragique, la coagulation sanguine, etc.

Bon à savoir

Ces notions, une fois rappelées et acquises, permettent d’aborder les anticoagulants en détail, de les présenter un à un, de la prescription et l'administration, en passant par la surveillance infirmière. Cette formation pour infirmière Walter Santé est éligible au DPC et au FIF PL.

Maîtrisez-vous le suivi des patients sous anticoagulants ?

Au cours d'un traitement anticoagulant, quelle est la complication la plus redoutée ?

A

L'embolie pulmonaire

B

La thrombose veineuse

C

L'accident hémorragique

Téléchargez le programme de la formation Anticoagulants en PDF

Programme formation Anticoagulants

Programme formation Anticoagulants

+ de 1000 téléchargements

Programme formation Anticoagulants

+ de 1000 téléchargements

Maîtrisez-vous le suivi des patients sous anticoagulants ?

Au cours d'un traitement anticoagulant, quelle est la complication la plus redoutée ?

A

L'embolie pulmonaire

B

La thrombose veineuse

C

L'accident hémorragique

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Liste des antiagrégants plaquettaires pour les infirmiers

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

5 Juin 2023

Les antiagrégants plaquettaires sont souvent regroupés sous le terme d’anticoagulants, mais ils n’ont pas exactement la même action que ces derniers. Un traitement d’antiagrégant plaquettaire permet d'éviter qu'il n'y ait une agrégation des plaquettes dans le sang (au niveau de la circulation artérielle) et la formation d’un thrombus. L’aspirine est l’antiagrégant plaquettaire le plus connu, mais il existe d’autres médicaments (Plavix, Duoplavin, etc.).

 

L’infirmier doit obligatoirement connaître les précautions à prendre pour un antiagrégant plaquettaire : indication, effets indésirables, contre-indications, liste des médicaments et surveillance IDE.
Retrouvez toutes les informations à savoir sur le suivi d’un patient sous antiagrégant plaquettaire et la fiche IDE."

Lire l'article

Mode d'action et surveillance des anti-vitamines K

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

31 Juillet 2023

Si la coagulation sanguine est un processus naturel qui consiste à protéger le corps de diverses situations après des blessures, elle devient dangereuse lorsque la circulation sanguine ne s’établit pas correctement. Pour prévenir les risques de coagulation, l’intervention de certains anticoagulants est nécessaire :

  • ​​les anti-vitamines K (AVK), qui bloquent la fabrication des facteurs de coagulation ;
  • les anticoagulants oraux directs, qui eux, paralysent l’activation des facteurs de coagulation ;
  • l’héparine ( et HNF), qui permettent de dissoudre les caillots sanguins.

Retrouvez ici la fiche IDE constituée des informations concernant les anti-vitamines K. Quelles sont les indications pour l’administration d’anti-vitamines K ? Quelle est la posologie du traitement ? Quels sont les médicaments utilisés lors d’un traitement par AVK ? Quels facteurs peuvent entrer en interaction avec les médicaments anti-vitamines K ? 

Cet article vous propose certains éléments de réponse, à compléter avec une pour améliorer la prise en charge de vos patients au quotidien.

Lire l'article

Fiches infirmier sur les traitements anticoagulants

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

5 Juin 2023

Les anticoagulants sont des traitements efficaces, mais qui nécessitent une prise en charge et un suivi régulier. Sous le nom d’anticoagulants, différents médicaments sont regroupés (AVK, AOD, aspirine, héparine, etc.). Retrouvez toutes les informations essentielles sur les anticoagulants : liste de recommandations, fiches IDE, fonctionnement, suivi et risques associés.

Lire l'article

Surveillance infirmière des patients sous anticoagulants

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

26 Juin 2023

Les infirmiers et infirmières ont un rôle important à tenir dans la surveillance des anticoagulants. Chaque type de traitement anticoagulant nécessite une surveillance infirmière spécifique : les AVK ne doivent pas être surveillés de la même manière qu’un traitement sous héparine ou sous injectables. Cet article vous permet de retrouver les informations essentielles sur la surveillance d’un anticoagulant (fiche IDE, type de traitement, examens, etc.

Lire l'article