Anticancéreux : fiche IDE

blog

Santé

Infirmier

Cancérologie

Anticancéreux : fiche IDE

Propriétés et risques des traitements anticancéreux

|

8 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Les antimitotiques sont une classe de médicaments anticancéreux qui agissent directement sur les cellules normales en division, entraînant plusieurs conséquences indésirables. 

Dans cette fiche IDE dédiée aux anticancéreux, nous explorerons les aspects essentiels de ces médicaments, pour une prise en charge efficace et sécurisée de vos patients traités avec des antimitotiques.

Sommaire

  • Propriétés générales des antimitotiques
  • Classes et agents antimitotiques
  • Polychimiothérapie
  • Risques liés à la préparation d'anticancéreux
  • Circuit des anticancéreux
  • Mesures de prévention
  • Préparation et conservation
  • Administration et contrôle
  • Téléchargez la fiche IDE sur les anticancéreux

Catalogue de formations DPC infirmier

+ de 6000 téléchargements

Partager sur :

Propriétés générales des antimitotiques

Les antimitotiques sont des médicaments anticancéreux qui agissent directement sur les cellules normales en division et entraînent plusieurs conséquences indésirables :

  • la myélotoxicité ;
  • la toxicité gastro-intestinale ;
  • la toxicité gonadique masculine ;
  • les problèmes de cicatrisation ;
  • l'alopécie ;
  • la tératogénicité ;
  • le potentiel cancérigène ;
  • des nausées et vomissements sévères.

Bon à savoir

En général, l'efficacité des antimitotiques ne peut être obtenue qu'en administrant la dose maximale efficace, qui est proche ou supérieure à la dose maximale tolérée.

Walter Santé propose une formation aux soins en cancérologie fournissant les connaissances essentielles pour comprendre les mécanismes de la formation de cancer ainsi que les traitements anticancéreux appropriés à mettre en place en cas de diagnostic de cancer. Grâce à notre formation infirmière à distance, vous pourrez étudier à votre propre rythme, en adaptant votre emploi du temps à vos engagements professionnels et personnels.

img test
Maîtrisez les soins infirmiers en cancérologie

Maîtrise des principaux protocoles en chimiothérapie et recommandations sur le soin à domicile.

Découvrir la formation

Classes et agents antimitotiques

Cyclophosphamide (Endoxan)

  • agent alkylant ;
  • voie IV ou orale ;
  • métabolisme hépatique.

Effets indésirables de ce traitement anticancéreux :

  • cystites hémorragiques ;
  • effet antidiurétique / intox à l’eau ;
  • myélosuppression ;
  • nausées et vomissements ;
  • alopécies + mélanodermies ;
  • nécrose hémorragique myocardique aiguë ;
  • risque leucémogène à long terme.

Doxorubicine

  • agent intercalant ;
  • administration en IV stricte ;
  • métabolisme hépatique.

Effets indésirables de cet anticancéreux :

  • cardiotoxicité (trouble de la conduction) ;
  • causticité (nécrose cutanée par extravasation veineuse) ;
  • mucites ;
  • nausées et vomissements ;
  • myélosuppression ;
  • alopécie.

Bleomycine

  • agent scindant ;
  • mode d’action: cassures ADN ;
  • pas de métabolisme, élimination rénale.

Intérêt thérapeutique : non myélosuppresseur, pas de vomissement, pas d’alopécie.

 

Effets indésirables de ce médicament anticancéreux :

  • toxicité pulmonaire (fibrose irréversible) ;
  • toxicité cutanée (mélanodermie) ;
  • risque environnemental.

Méthotrexate

  • antimétabolite ;
  • inhibe la synthèse des bases purines et pyrimidines ;
  • administration orale ou IV ;
  • élimination et toxicité rénale.

Effets indésirables :

  • nécrose tubulaire ;
  • pneumopathie interstitielle immuno-allergique ;
  • mucite ;
  • fibrose hépatique ;
  • toxicité neurologique.

Vincristine

  • poison du fuseau ;
  • ode d’action: fixation irréversible à la tubuline, blocage fuseau mitotique ;
  • IV stricte, rinçage veineux ;
  • élimination biliaire.

Intérêt thérapeutique : peu myélotoxique.

 

Effets indésirables de cet anticancéreux :

  • neurotoxiques ;
  • causticité ;
  • alopécie.

Polychimiothérapie

La polychimiothérapie vise à optimiser l'index thérapeutique en augmentant l'efficacité tout en réduisant les effets indésirables associés aux traitements anticancéreux. 

 

Elle repose sur les principes suivants :

  • majorer l'efficacité ;
  • minorer les effets indésirables ;
  • optimiser l’index thérapeutique

Indications de la polychimiothérapie :

  • chimiothérapie à visée curative : utilisée dans des cas tels que la leucémie aiguë, les lymphomes ;
  • chimiothérapie adjuvante : utilisée en combinaison avec la radiothérapie ou la chirurgie, par exemple dans le cancer du sein ou le cancer de l'ovaire ;
  • chimiothérapie néoadjuvante : administrée avant la chirurgie, généralement pour traiter des cancers spécifiques tels que l'ostéosarcome ou l'adénosarcome bronchique ;
  • traitement palliatif : utilisé pour soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie des patients atteints de cancer en phase avancée.

Stratégie théorique de la polychimiothérapie :

  • éradication du processus tumoral ;
  • prévention récidive ;
  • traitement palliatif.
img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations continues Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Risques liés à la préparation d'anticancéreux

Notre fiche IDE détaille les risques associés à la manipulation des anticancéreux. À savoir qu’ils dépendent de plusieurs facteurs, tels que :

  • la nature du produit ;
  • sa concentration en substances à risque et sa toxicité intrinsèque ;
  • la quantité de produit en contact direct avec l'environnement ;
  • la dispersion du produit dans l'air ;
  • la durée d'exposition.

Important

L'exposition aux produits à risque peut se produire par contact direct avec la peau, par ingestion, par inhalation de vapeurs ou par aérosolisation.

Effets toxiques aigus : locaux et généraux.

 

Effets toxiques retardés : propriétés mutagènes, carcinogènes et tératogènes.

Circuit des anticancéreux

Le circuit des produits anticancéreux comprend les étapes suivantes :

  • prescription informatisée ;
  • validation pharmaceutique ;
  • préparation et contrôles ;
  • libération pharmaceutique ;
  • dispensation ;
  • administration et traçabilité.

Mesures de prévention

Les mesures de prévention sont essentielles lors de la réception et du stockage des anticancéreux, elles comprennent :

  • la réception des anticancéreux : vérifier les logos indiquant leur cytotoxicité, signalant ainsi leur potentiel toxique ;
  • le stockage des anticancéreux : dans un lieu spécifiquement dédié, avec un volume de stockage limité, afin de garantir leur sécurité ;
  • l’utilisation de locaux spécifiques à la préparation des anticancéreux ;
  • un équipement de protection collective, dédié, dans une zone à atmosphère contrôlée (ZAC), d’accès limité ;
  • un équipement de protection individuelle (EPI) tel que deux paires de gants stériles, un masque, des lunettes, une blouse à manches longues et poignets serrés, charlotte, surchaussures ;
  • un traitement d’air permettant le confinement des produits à risques toxiques CMR, préparation en milieu stérile.

Bon à savoir

Notre formation Soins infirmiers en cancérologie vous donnera toutes les mesures de prévention à prendre avec les traitements anticancéreux.

Préparation et conservation

Les préparations contenant des substances dangereuses sont fournies prêtes à l'emploi, ce qui signifie qu'elles sont déjà connectées au perfuseur ou au dispositif d'administration. Elles sont également purgées avec le solvant de dilution approprié et clampées, de sorte que le personnel infirmier puisse les administrer en toute sécurité.

 

Toutes les mesures nécessaires sont prises en compte pour adapter les matériels et les procédures aux risques encourus, notamment en ce qui concerne le risque de contact cytotoxique.

Important

La traçabilité est considérée comme une priorité absolue.

Rappel

Notre formation infirmière en ligne vous permettra d’assimiler les bonnes pratiques pour préparer et conserver les préparations contenant des substances dangereuses en toute sécurité.

img test
Formations Santé

Découvrez nos formations DPC à destination des professionnels de santé.

Découvrir les formations

Administration et contrôle

Lors de la réception de la poche contenant la chimiothérapie, il est essentiel de vérifier scrupuleusement :

  • nom et prénom du patient ;
  • principe actif de la chimiothérapie ;
  • dose administrée (pouvant être arrondie en fonction des DCI - Dénominations Communes Internationales) ;
  • solvant utilisé (nature et volume) ;
  • durée de stabilité de la préparation ;
  • mode de conservation recommandé.
  • présence d'une tubulure clampée et d'un filtre, le cas échéant.

Avant la pose de la chimiothérapie, il est important de vérifier s'il y a des contre-indications au traitement, telles que :

  • fièvre ;
  • tension artérielle anormale ;
  • paramètres biologiques perturbés ;
  • évaluation de l'état de la PAC (si applicable).

Il est également impératif de s'équiper des équipements de protection individuelle (EPI) appropriés avant la pose de la chimiothérapie.

Bon à savoir

Retrouvez l’intégralité des points de contrôle dans notre formation infirmier ainsi que sur notre fiche IDE anticancéreux. Walter Santé vous propose également d’autres ressources pour vous accompagner dans votre quotidien professionnel en tant qu’infirmier, comme notre fiche IDE sur le cancer du sein.

Téléchargez la fiche IDE sur les anticancéreux

Les anticancéreux

Les anticancéreux

+ de 1000 téléchargements

Catalogue de formations DPC infirmier

+ de 6000 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Quel est le rôle de l'infirmier en oncologie dans la prise en charge du cancer ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

18 Juin 2021

Le nombre de patients atteints par le cancer ne cesse d’augmenter mais les différents traitements évoluent considérablement diminuant ainsi le nombre de décès liés à cette maladie. La prévention est un outil fondamental servant à cette baisse du nombre de cas recensés. La prise en charge des patients atteints de cancer dans notre pays peut se faire dans des endroits spécialisés, comme les centres de lutte contre le cancer, ou dans des structures hospitalières, publiques ou privées.

Qu’il/elle exerce en milieu hospitalier ou en secteur libéral, l'infirmier(ère) en cancérologie est l'un(e) des acteurs importants de la prise en charge du patient en oncologie. Sa place est capitale tout au long du parcours du patient dans sa prise en charge, ce qui en fait alors une aide de choix pour les médecins et tous les autres acteurs de la prise en charge. Découvrez les spécificités du rôle de l’IDE en oncologie.

Lire l'article

Surveillance infirmière en chimio à domicile

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

1 Août 2022

Il y a différentes manières de recevoir un traitement par chimiothérapie. Certains cancers, comme le cancer du sein ou celui du poumon, peuvent être traités à domicile grâce à une équipe de soignants et une surveillance infirmière. Découvrez la pratique de la chimiothérapie à domicile.

Lire l'article

À quoi sert le plan cancer ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

1 Août 2022

Le plan national cancer a été créé par le gouvernement, avec pour objectifs, la lutte contre le cancer et l’amélioration de la prise en charge des malades. Au fil des années, trois plans cancers ont vu le jour, avec pour chacun, la volonté de faire mieux. Zoom sur les trois plans cancer français.

Lire l'article

Propriétés et risques des traitements anticancéreux

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

7 Août 2023

Les antimitotiques sont une classe de médicaments anticancéreux qui agissent directement sur les cellules normales en division, entraînant plusieurs conséquences indésirables. 

Dans cette fiche IDE dédiée aux anticancéreux, nous explorerons les aspects essentiels de ces médicaments, pour une prise en charge efficace et sécurisée de vos patients traités avec des antimitotiques.

Lire l'article