blog

Santé

Infirmier

Classification GOLD BPCO

La classification GOLD BPCO et ses stades

Hippolyte Le Dem

Fondateur de Walter

|

La BPCO, ou bronchopneumopathie chronique obstructive, est une inflammation respiratoire grave et dégénérescente. Pour la prévenir, l'arrêt du tabac est le meilleur conseil à donner au patient. D'autres changements d'habitude peuvent entrer en jeu pour éviter une nouvelle hospitalisation ou une aggravation trop rapide de l'état du malade. Mais quels sont les stades de cette maladie ? Découvrez une partie importante de la formation PRADO BPCO de Walter santé ou la classification GOLD BPCO.

Les critères de sévérité de la BPCO

Différentes grilles ont existé avant qu’une seule soit reconnue au niveau mondial. Pour créer cette grille d'analyse, il a d'abord fallu connaître parfaitement la maladie et classifier tous ses symptômes. 

 

Les critères pris en compte dans la classification GOLD BPCO sont les suivants :

 

  • le degré d'obstruction bronchique ou rapport entre la VEMS du patient et la VEMS théorique ;
  • l'intensité des symptômes tels que dyspnée et gêne occasionnée ;
  • la survenue d'exacerbations, avec la récurrence des hospitalisations ;
  • la présence de comorbidités, entraînant un risque létal pour le patient BPCO.

Grâce à ce travail sur les symptômes de la bronchopneumopathie chronique obstructive, les professionnels ont établi la grille GOLD (pour global initiative for chronic obstructive lung disease).

Bon à savoir

Le premier critère de classification de gravité est l'indice de Tiffeneau, calculé en divisant le volume expiratoire moyen par la capacité vitale fonctionnelle (donc VEMS/CVF). Si le résultat est inférieur à 70 %, on parle de BPCO. Quatre stades GOLD découlent des différents indices. Vous allez les découvrir dans le déroulé de notre article.

 En suivant la formation PRADO BPCO infirmier de Walter Santé, vous améliorez vos compétences pour reconnaître les maladies respiratoires chroniques et suivre au mieux les bénéficiaires de soins, à domicile et au quotidien.

 

Le problème de cette grille est le manque de corrélation entre VEMS et qualité de vie quotidienne du patient. L'échelle mMRC (pour modified medical research council) a donc été mise en place pour analyser le quotidien des malades. Leur essoufflement est mesuré puis les dyspnées sont classées de 0 à 4.

Maîtrisez la surveillance PRADO BPCO

Notre formation complète sur la prise en charge infirmière d’une Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive dans le cadre du PRADO : découverte et maîtrise de l’outil.

Découvrir la formation
img test

Le test de CAT

L'échelle de mesure mMRC a ensuite été couplée au test CAT. Ce dernier permet de mesurer l'impact de la BPCO sur la vie quotidienne du patient de manière plus détaillée. Ainsi, au-delà de l’essoufflement, le professionnel de santé va analyser les critères suivants :

 

  • la toux ;
  • l'énergie générale ;
  • la qualité de sommeil ;
  • l'oppression de la poitrine ;
  • l'essoufflement ;
  • etc.

Pour connaître tous les facteurs aggravants et les critères d’évaluation de la bronchopneumopathie chronique obstructive, suivez la formation PRADO en ligne proposée par Walter Santé

 

Cette analyse approfondie constitue le test CAT. Il consiste en un questionnaire rapide, de plusieurs questions, auxquelles le patient doit répondre par un chiffre entre 0 et 5 (0 représentant le moins important). La somme des différents points (le maximum étant 40) permet d'évaluer l'état du patient BPCO. Ainsi :

Score CATStade de BPCO
Inférieur à 10 points🟢 BPCO légère
Entre 10 et 20 points🟡 BPCO modérée
Supérieur à 20 points🟠 BPCO élevée
Supérieur à 30 points🔴 BPCO très élevée

 

Infirmiers libéraux, vous vous demandez comment facturer un PRADO BPCO ? Nous vous suggérons la lecture de notre article sur le sujet.

La grille GOLD

La grille GOLD permet de définir la sévérité d'une BPCO. Les mesure de VEMS sont toujours réalisées après que le malade ait inhalé ses bronchodilatateurs.

La grille GOLD de 2011

En 2011, les chercheurs ont développé une nouvelle grille GOLD pour reprendre au mieux les différents critères de classification et mieux définir les stades GOLD BPCO. Cette grille reprend 3 dimensions :

 

  • la spirométrie, basée sur la VEMS ;
  • les exacerbations, en lien avec l'échelle mMRC ;
  • les symptômes, avec le test CAT. 

Important

Grâce au regroupement de ces critères, les professionnels de santé obtiennent 4 stades possibles de la maladie, de A à D. A étant le plus léger. Mais cette classification s’est révélée difficile à exploiter. La grille a donc connu une nouvelle version 6 ans plus tard.

La grille GOLD de 2017 : classification GOLD simplifiée

En 2017, une nouvelle classification a vu le jour. Commençons avec ce résumé : la grille GOLD de 2017 est une version simplifiée de celle de 2011, et elle est basée uniquement sur l'analyse des symptômes cliniques. 

 

Ainsi, si une personne a un indice de Tiffeneau inférieur à 70 % et une exacerbation BPCO par an, sans hospitalisation et avec un CAT inférieur à 10 %, sa maladie sera d'un score GOLD BPCO de classe A. Si la personne présente les mêmes symptômes mais avec un CAT supérieur à 10 %, il s’agira d’une BPCO de classe B. 

 

Si le patient présente 2 ou plus, exacerbations annuelles, avec hospitalisation et un CAT inférieur à 10, il s’agit d'un stade C. Enfin, avec les mêmes symptômes mais un CAT supérieur à 10, l’état du patient est classé D.

Le score BODE

Si vous décidez de suivre la formation PRADO BPCO proposée par Walter Santé, vous découvrirez le score BODE. Il est utilisé au moment du diagnostic, pour évaluer le taux de mortalité dans les 4 ans et le risque de mortalité dans les 3 ans. Son calcul est basé sur l'étude couplée de :

 

  • l'IMC du patient ;
  • la VEMS ;
  • un test de marche ;
  • un score mMRC de dyspnée.

Le score BODE est évoqué seulement si le pronostic vital du patient est compromis.

Recap : le suivi du BPCO

Ainsi, le diagnostic de BPCO, autant que le PRADO qui en découle, comprend une suite d'étapes précises et non remplaçables. Selon l'avancée de la maladie chez le patient, les médecins définissent un protocole PRADO BPCO personnalisé, que les infirmier(ère) et kinésithérapeute mettront en œuvre au quotidien. Attention cependant à bien faire la différence entre asthme et BPCO. Si ce sont 2 maladies inflammatoires des voies respiratoires, elles n’ont ni la même origine ni la même gravité. L'une est dégénérescente quand l'autre reste réversible. 

 

Pour diagnostiquer une BPCO, les professionnels de santé se basent sur :

 

  • l'analyse des signes cliniques ;
  • la recherche d'un trouble respiratoire obstructif ;
  • l'analyse des symptômes pour classifier le stade de la maladie ;
  • le diagnostic BODE pour les situations les plus alarmantes.

Maîtrisez la surveillance PRADO BPCO

Notre formation complète sur la prise en charge infirmière d’une Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive dans le cadre du PRADO : découverte et maîtrise de l’outil.

Découvrir la formation
img test

Sur le même thème

Quels traitements contre le cancer ?

Hippolyte Le Dem

|

1 Août 2022

Il existe différents traitements pour soigner un cancer : chirurgie, radiofréquence, radiothérapie, curiethérapie, hormonothérapie, immunothérapie, chimiothérapie… Zoom sur les traitements du cancer.

Lire l'article

L'accompagnement de la famille en soins palliatifs

Hippolyte Le Dem

|

28 Mars 2022

La prise en charge d’un patient n’englobe jamais uniquement l’individu qu’il représente. Un patient apporte son histoire, ses croyances, ses peurs, mais aussi son entourage. Accompagner un patient en soins palliatifs dans le respect le plus total, c’est aussi accompagner ses proches. Comment assurer un accompagnement familial optimal ? Nous évoquons trois aspects essentiels.

Lire l'article

Quel est le rôle de la peau dans la cicatrisation des plaies ?

Hippolyte Le Dem

|

7 Juin 2021

La peau est composée de trois couches tissulaires, nourries par des vaisseaux : l'épiderme, le derme et l'hypoderme. Quels sont les rôles joués par cet organe prépondérant dans la cicatrisation des plaies ? 

Lire l'article

Le traitement infirmier des escarres

Hippolyte Le Dem

|

2 Mars 2022

L'escarre est une plaie profonde qui, classée en quatre stades, peut être traitée différemment en fonction de la gravité de l'atteinte du tissu. Elle survient principalement chez les personnes âgées, que ce soit accidentellement, dans le cadre d'une maladie neurologique ou d'une pathologie en phase terminale. Elle fait partie des plaies auxquelles vous pouvez être confronté.e en tant qu'infirmier.ère.

Découvrez les spécificités du traitement infirmier des escarres.

Lire l'article