Le mal perforant plantaire chez le patient diabétique

blog

Santé

Infirmier

Diabète

Le mal perforant plantaire chez le patient diabétique

Qu'est-ce que le mal perforant plantaire chez le patient diabétique ?

|

7 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Les diabétiques sont plus susceptibles de souffrir d'une complication de la voûte plantaire appelée mal perforant plantaire. Dans cet article, nous allons définir le mal perforant plantaire et vous expliquez comment le prévenir et le soigner.

Sommaire

  • Qu'est-ce qu'un mal perforant plantaire ?
  • L'évolution du mal perforant plantaire
  • Prévenir le mal perforant plantaire chez le patient diabétique
  • Le traitement du mal perforant plantaire
  • Téléchargez le programme de la formation Diabète en PDF
  • Sources

Programme formation Diabète

+ de 1500 téléchargements

Partager sur :

img test
Quiz diabète

10 questions sur l'accompagnement du patient diabétique.

Je fais le test

Qu'est-ce qu'un mal perforant plantaire ?

Le mal perforant plantaire est en définition une complication grave qui survient sur les pieds diabétiques. Un diabète mal régulé peut engendrer bon nombre de complications comme l’apparition d’une neuropathie. La neuropathie est source de douleur dans le bas du corps plus précisément dans les jambes et les pieds. Elle fausse la sensation de douleur et de ce fait certains patients diabétiques ne sentent pas leurs pieds. Ainsi, si une plaie venait à apparaître, ils ne pourraient pas s’en rendre compte.

 

Le mal perforant plantaire est souvent dû au frottement exagéré et répété dans la chaussure. Ce frottement va entraîner une hyperkératose (durillon). Le durillon ou l’excès de corne peut causer une plaie qui peut s’intensifier en profondeur avec le temps et même atteindre l’os. Le mal perforant plantaire entraîne une mauvaise cicatrisation. Une mauvaise irrigation des pieds engendre des dommages aux vaisseaux sanguins et ralentit  le processus de guérison en raison d’un manque d'oxygène et de nutriments essentiels. Le mal plantaire diabétique est une complication grave qui touche fréquemment les patients diabétiques. Si le mal perforant plantaire reste sans traitement adéquat, elle peut conduire à une amputation due à des complications associées. Une formation Diabète vous permettra de connaître le point de vigilance pour une  surveillance stricte des pieds des patients diabétiques pour éviter les maux perforants plantaires.

L'évolution du mal perforant plantaire

Comment le mal perforant plantaire évolue-t-il ? Le mal perforant plantaire en définition évolue par une hyperpression sur les points d’appui. Ensuite, des troubles morphostatiques apparaissent, la personne diabétique a du mal à se positionner et va par conséquent mal se tenir et enfin, elle se met à ressentir des troubles sensitifs. 

 

Le mécanisme d’évolution du mal perforant sur un orteil en griffe fait qu’une poche va se former sous la voûte plantaire. La personne diabétique ne sentira sans doute rien. Elle continue à marcher et accentue l’hyperpression sur le mal perforant plantaire entraînant des complications. Le point d'appui devient rouge. Au-dessus de la première poche, à l’intérieur du pied, une deuxième poche commence à se former. Cette deuxième poche grossit et se rapproche des deux métatarses. Une inflammation va alors apparaître. Si ce mal plantaire diabétique n’est pas pris en charge alors la deuxième poche va s’évacuer. C’est à ce moment que la personne diabétique est alertée. Un mal perforant plantaire qui a percé est grave si on ne le prend pas en charge immédiatement, il peut se transformer en ostéite. L’ostéite est extrêmement difficile à soigner. Pour éviter d’arriver à cette extrémité et que le mal perforant plantaire n’atteigne ni l'orteil ni aucune autre zone du pied, il faut faire de la prévention. Une formation sur le diabète vous permet d’avoir toutes les connaissances nécessaires pour faire cette prévention auprès de votre patientèle.

img test
Accompagnez les patients diabétiques de type 2

Rappels physio-pathologiques, accompagnement du patient et EPP.

DÉCOUVRIR LA FORMATION

Prévenir le mal perforant plantaire chez le patient diabétique

La première chose à faire pour prévenir le mal plantaire diabétique est une autosurveillance glycémique. Une bonne régulation de son diabète est primordiale dans la prévention du mal perforant plantaire. Une visite régulière chez le podologue, au minimum une fois par an, permet de prévenir le mal perforant plantaire. Il n’est pas préconisé de faire les soins du pied seul, car on n’a pas forcément les outils adaptés. C’est au podologue d'effectuer les soins des pieds, mais également de prescrire une orthèse ou de fabriquer une semelle si le besoin se présente. Dans la prévention du mal perforant plantaire en définition, il faut être très vigilant sur les talons et la plante des pieds des patients, mais surtout avoir une attention particulière pour les orteils. De petites plaies peuvent se former au niveau des plis des orteils et peuvent entraîner une infection, un orteil qui tombe ou une amputation surtout si le diabète est mal équilibré. Il faut donc être très vigilant. 

 

La plaie est la première complication du diabète, elle occupe 20 % des journées d’hospitalisation, mais elle est également la première cause d’amputation non traumatique. Il est important d’être attentif au chaussage et aux soins des pieds pour prévenir de manière efficace le mal perforant plantaire, mais aussi de faire des bilans vasculaires réguliers et de consulter un centre spécialisé dans les plaies et les cicatrisations en cas d’alerte.

On peut aussi prévenir le mal perforant plantaire de plusieurs manières :

  • ne pas marcher pieds nus même chez soi ;
  • faire attention au choix des chaussures ;
  • vérifier ses chaussures pour détecter des corps étrangers ;
  • faire attention à la brûlure et à la macération quand on fait des bains de pieds ;
  • ne pas toucher au matériel de pédicurie ;
  • vérifier que la vaccination antitétanique a bien été effectuée.

Rassurez-vous, un mal perforant plantaire peut avoir un traitement, s’il est pris à temps.

Le traitement du mal perforant plantaire

Le mal perforant plantaire n’a qu’un seul traitement : la mise en décharge. Tout appui est proscrit. On proposera aux patients soit des fauteuils, soit de surélever leurs jambes ou encore un chaussage adapté avec des barouks avant ou arrière selon l’endroit où est situé le mal perforant plantaire. La décharge peut également être effectuée avec des bottes plâtrées, des résines, des gouttières, etc.

 

Il faudra cependant être attentif aux escarres et veiller à une alimentation et à un diabète bien équilibrés. Les autres prises en charge sont la vaccination antitétanique et un équilibre métabolique. Dès l'apparition d’une plaie, il faut arrêter les antidiabétiques en comprimés et passer directement à un traitement par insuline. Cela permettra de mieux équilibrer le diabète le temps de la cicatrisation du mal perforant plantaire. Cependant, le meilleur traitement des maux perforants plantaires reste la prévention. La formation Diabète de Walter Learning vous permet d’apprendre à gérer les patients diabétiques et à être attentif à tous les soins dont ils ont besoin.

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations continues Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Téléchargez le programme de la formation Diabète en PDF

Programme formation Diabète

Programme formation Diabète

+ de 1500 téléchargements

Sources

Le traitement podologique du pied du patient diabétique - Haute Autorité de santé

Programme formation Diabète

+ de 1500 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Les bonnes pratiques d'autosurveillance glycémique dans le diabète

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

31 Octobre 2022

L’autosurveillance glycémique pour un diabète de type 2 sans insuline existe au même titre que celle d’un diabète de type 1 sous insuline. Il s’agit d’une prescription que vous êtes susceptible de rencontrer au cours de votre carrière, et largement abordée dans les formations en diabétologie pour infirmières. Dans cet article, nous évoquons le référentiel des bonnes pratiques d’une ASG pour un diabète et balayons pour vous les critères d’évaluation de celles-ci. Enfin, nous vous parlons du rôle du/de la soignant(e) dans le suivi d’un(e) patient(e) en autosurveillance glycémique.

Lire l'article

Le rôle de l'infirmier dans l'éducation thérapeutique du patient diabétique

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

5 Mai 2022

Étant donné que le est une maladie chronique incurable, le/la patient(e) doit apprendre à vivre avec et adapter son comportement pour en minimiser les effets. Par conséquent, son apprentissage et son éducation sont deux éléments fondamentaux pour bien gérer la maladie et ses implications. Le dans l'éducation thérapeutique du/de la patient diabétique est donc essentiel. Tour d'horizon sur l'Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) diabètique.

Lire l'article

Mesurer l’HbA1c chez un patient diabétique

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

9 Janvier 2023

Pour le patient atteint de diabète, la surveillance de HbA1c est primordiale. Elle est le guide qui permet d’évaluer le taux de diabète d’une personne et d’adapter les soins si nécessaire. Que représente l’hémoglobine glyquée pour un patient diabétique ? Pourquoi est-il si important de la mesurer ? Comment définir les objectifs HbA1c selon les profils des patients diabétiques ? Cet article répond à toutes ces questions. 

Lire l'article

Quel traitement par insuline pour un diabète de type 2 ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

6 Mai 2022

L'insuline est une hormone naturellement fabriquée par le corps humain par le pancréas, plus précisemment au niveau des cellules dans les îlots de Langerhans. Elle a pour rôle de favoriser le passage du glucose depuis le sang jusque dans les cellules. Chez le diabétique de type 1, le pancréas est dans l'incapacité de produire cette hormone et pour les patients atteints d'un diabète de type 2, le pancréas en fabrique mais de façon insuffisante ou en mauvaise qualité.

 

Comme l'insuline est une hormone nécessaire au bon fonctionnement du corps humain, il est dès lors primordial de l'injecter chez les patients diabétiques. Mais quelles sont les différents types d'insuline ? Comment se conservent-elles ? Dans quelles zones peut-on injecter l'insuline ? Le temps d'action de l'insuline est-il rapide ? Découvrez-le dans cet article.

Lire l'article