blog

Santé

Infirmier

Diabète

Coma hyperosmolaire du patient diabétique

Le traitement et la prévention du coma hyperosmolaire chez le patient diabétique

Alphonse Doutriaux

Co-fondateur de Walter

|

Les patients diabétiques âgés peuvent être sujets à différentes complications liées à une régulation de leur diabète. Ces complications peuvent avoir de graves conséquences et parfois être mortelles. Il est donc très important de surveiller avec attention les patients diabétiques. Parmi les complications graves, il y a le coma hyperosmolaire. Cet article vous aidera à connaître la définition du coma hyperosmolaire, mais également son traitement et comment prévenir cette complication.

img test
Accompagnez les patients diabétiques de type 2

Rappels physio-pathologiques, accompagnement du patient et EPP.

DÉCOUVRIR LA FORMATION

Qu'est-ce que le coma hyperosmolaire ?

Le coma hyperosmolaire peut aussi être appelé coma hyperglycémique. On peut en effet corréler un taux de glycémie élevé au coma diabétique. Le coma hyperosmolaire est lié au diabète de type 2 majoritairement présent chez les personnes âgées. Le coma hyperglycémique se déclare le plus souvent dans les périodes de forte chaleur. En effet, les personnes âgées ayant du mal à ressentir la soif ou même à exprimer ou satisfaire leur soif se déshydratent facilement. Ce sont des profils de patients dont la glycémie est supérieure à 6 gr/L.

 

La personne âgée diabétique est donc dans un état d’hyperglycémie favorisée par une infection, un traitement diurétique combiné à plusieurs autres traitements et/ou des corticoïdes. La personne âgée diabétique va entrer dans un cercle vicieux. Son rein doit faire son travail de façon efficiente, mais il est déjà fatigué à cause de l’âge et de la maladie de la personne âgée. De plus, elle va avoir du mal à s’hydrater et cela va la mener vers la déshydratation et une augmentation de l’insuffisance rénale. Le coma hyperosmolaire est une osmose dans laquelle le glucose attire de l’eau (pression osmotique), ce qui entraîne une fréquente envie d’uriner. Il est donc important que la personne âgée puisse boire beaucoup, et cela même sans soif.

La biochimie dans le coma hyperosmolaire

La biochimie dans le coma hyperosmolaire est une absence de corps cétonique puisqu’il s’agit d’un diabète de type 2 chez une personne âgée. Les mesures hyperglycémiques qui peuvent confirmer le coma hyperosmolaire ont une oscillation du taux entre 6 gr/L à 20 gr/L. Le phénomène d’osmose provoque chez les patients une forte glycosurie ainsi qu’un créa ++ qui augmente énormément et le DFG qui à l’inverse va descendre pour entraîner une insuffisance rénale. Cependant, on pourra constater dans la biochimie que le sodium et les gaz du sang restent normaux.

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé, conçues par des experts et réalisées par des professionnels.

Découvrir les formations

Le traitement mis en place par le médecin

Le coma hyperosmolaire a pour traitement un protocole mis en place par le médecin. Le médecin va essayer de chercher et surtout de traiter la cause déclenchante du coma hyperosmolaire. Il va donner une dose adéquate de potassium à la personne âgée lui permettant de se recharger. Le médecin va également cesser tous les diurétiques ou autres médicaments pour passer la personne âgée sous insuline. Aujourd’hui, en gérontodiabétologie, il est fréquent pour les personnes âgées au-delà de 80 ans de leur proposer un traitement insulinique pour prévenir le coma hyperosmolaire. Il y a tout un travail de surveillance constante à faire auprès des personnes âgées qui ont un diabète de type 2 autant dans la mesure de l’HbA1c par exemple que de la prévention pour éviter toutes complications graves.

Prévenir le coma hyperosmolaire chez le patient

Tout comme pour la neuropathie diabétique, il est important de pouvoir prévenir le coma hyperosmolaire chez les patients diabétiques. Le coma hyperosmolaire est lié au diabète, il faut donc mesurer fréquemment la glycémie pour s’assurer que le taux ne soit pas anormalement élevé. Pour éviter un coma diabétique dû à une hyperglycémie chez une personne de plus de 80 ans, il est conseillé de la passer sous insuline et d’arrêter les antidiabétiques oraux. Il est également important de s’assurer que la personne âgée diabétique ait une hydratation suffisante et cela même sans demande de sa part. Il est possible de lui proposer des boissons sans sucre, mais qu’elle apprécie. Cela peut faciliter la prise de liquide et faire boire la personne âgée diabétique sans soif.

Se former à l'accompagnement des patients diabétiques

Il est important de se former à l’accompagnement des patients diabétiques, car vous êtes le point de repère de votre patientèle diabétique. Entreprendre une formation en diabétologie pour infirmière et infirmiers est l’opportunité de la conseiller de façon adéquate. Une formation sur le diabète vous donne toutes les clés pour avoir la vigilance nécessaire pour discerner les symptômes d’une complication due au diabète. C’est important en tant qu’infirmier(ière) de pouvoir repérer rapidement les complications et de faire intervenir les bonnes personnes. Vous êtes le pilier central entre le patient et les autres professionnels de santé.

 

Si vous décidez de suivre la formation diabète de Walter Santé, vous serez capable à la fin de votre formation diabète de :

 

  • actualiser vos connaissances physiopathologiques du diabète de type 2 : vous serez capable de distinguer les différents types de diabètes, leurs complications ainsi que les traitements qui existent ;
  • identifier les complications du diabète de type 2 : vous serez capable de présenter la bonne prise en charge en cas de complication chez vos patients diabétiques ;
  • placer l’éducation thérapeutique au cœur de la prise en charge du patient diabétique et de son entourage : vous serez capable d’améliorer votre observation des traitements et donner les conseils adéquats à vos patients ainsi que d’identifier les points critiques ;
  • avoir définir un plan d’action d’amélioration de sa propre pratique professionnelle par la méthode de l’audit clinique : vous serez capable de comparer vos pratiques avant et après la formation en vous référant à la grille d’évaluation des pratiques professionnelles ;
  • conseiller le patient sur ses comportements alimentaires et son activité physique : vous serez capable de prendre en considération les possibilités de vos patients en termes de comportement alimentaire, son niveau habituel d’activité physique et son niveau de motivation pour lui proposer un accompagnement au plus près de ses besoins.

 

Décider de suivre une formation en diabétologie c’est également vous former sur l’éducation thérapeutique des personnes diabétiques pour l’accompagner dans sa prise en charge, mais aussi à mieux vivre avec sa maladie.

img test
Appelez-nous

Vous êtes intéressé(e) par nos formations ? Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

Sur le même thème

Diabète et microalbuminurie : examen et suivi

Alphonse Doutriaux

|

9 Janvier 2023

La microalbuminurie qualifie le dosage de l’albumine dans les urines. C’est un examen souvent prescrit aux personnes diabétiques en prévention d’une possible insuffisance rénale. Il est intéressant de pouvoir se poser les questions de qu’est-ce que la microalbuminurie ? Pourquoi est-il important pour les patients diabétiques d’effectuer cet examen ? Pourquoi ne doivent-elles pas négliger son suivi ? Cet article va vous aider à répondre à toutes ces questions.

Lire l'article

Les aliments à privilégier et à éviter pour le patient diabétique

Alphonse Doutriaux

|

31 Octobre 2022

L’aspect diététique est inhérent à toute formation en diabétologie. Il est en effet important de connaître l’index glycémique des aliments lorsque l’on suit des personnes diabétiques, ainsi que l’apport glucidique dont elles ont besoin. Nous évoquons ces sujets dans cet article et vous précisons également quels aliments privilégier ou éviter.

Lire l'article

Capteur Freestyle : fonctionnement, installation et avantages

Alphonse Doutriaux

|

31 Octobre 2022

Si vous envisagez de suivre un cursus de formation sur le diabète en ligne, nous vous proposons de commencer par découvrir le glucomètre Freestyle, prescrit à de nombreux patients. Outil de mesure continue du glucose par système de flashs, le lecteur Freestyle Libre comporte des particularités pas toujours faciles à déchiffrer. Notre article vous guide pour optimiser le suivi de vos patients, et les éduquer par la même occasion. Découvrez comment mettre en place et comprendre le compte-rendu de ce capteur de glycémie, ainsi que ses modalités de prescription et d’éligibilité.

Lire l'article

Qu'est-ce que la neuropathie diabétique ?

Alphonse Doutriaux

|

9 Janvier 2023

La neuropathie diabétique est une des complications les plus fréquentes chez les patients diabétiques en hyperglycémie chronique. Il est difficile de détecter les symptômes de la neuropathie diabétique, car elle est ignorée des patients diabétiques parce que silencieuse. Si vous suivez une formation en diabétologie pour infirmière et pour infirmier, vous vous demandez peut-être ce qu’est la neuropathie diabétique en général, ainsi que la neuropathie diabétique périphérique et la neuropathie diabétique autonome. Cet article va vous aider à mieux appréhender ces questionnements.

Lire l'article