blog

Santé

Infirmier

Diabète

Neuropathie diabétique

Qu'est-ce que la neuropathie diabétique ?

Alphonse Doutriaux

Co-fondateur de Walter

|

La neuropathie diabétique est une des complications les plus fréquentes chez les patients diabétiques en hyperglycémie chronique. Il est difficile de détecter les symptômes de la neuropathie diabétique, car elle est ignorée des patients diabétiques parce que silencieuse. Si vous suivez une formation en diabétologie pour infirmière et pour infirmier, vous vous demandez peut-être ce qu’est la neuropathie diabétique en général, ainsi que la neuropathie diabétique périphérique et la neuropathie diabétique autonome. Cet article va vous aider à mieux appréhender ces questionnements.

img test
Accompagnez les patients diabétiques de type 2

Rappels physio-pathologiques, accompagnement du patient et EPP.

DÉCOUVRIR LA FORMATION

Qu'est-ce que la neuropathie diabétique ?

La neuropathie diabétique est une maladie due à un taux élevé de sucre dans le sang. On peut constater cette hyperglycémie grâce à la mesure de l’HbA1c. L’hyperglycémie apporte des modifications chimiques dans l’organisme détériorant les nerfs et déséquilibrant leur fonctionnement. Les nerfs qui assurent la liaison entre le cerveau, la moelle épinière et les organes sont faits de fibres. Ces fibres ou les parois des vaisseaux qui les irriguent peuvent être endommagées si le taux d’HbA1c est anormalement élevé sur le long terme. Selon le type de nerfs atteint, on parle de neuropathie diabétique de périphérique ou de neuropathie diabétique autonome.

 

La neuropathie diabétique a des symptômes variés selon les nerfs qui sont touchés. Ces troubles peuvent être douloureux ou non et parfois nocturnes. Elle peut provoquer une polyneuropathie diabétique quand les nerfs des membres inférieurs sont atteints, mais aussi des altérations au niveau de l’appareil digestif et du système urinaire. La neuropathie diabétique provoque également des troubles du rythme cardiaque et de la pression artérielle (hypotension orthostatique) ainsi que des perturbations de l’activité sexuelle. La présence de la neuropathie diabétique, et même son évolution peut ne pas être détectée, car elle est parfois silencieuse. La sensibilité à la douleur est déséquilibrée avec la neuropathique diabétique. Elle peut soit augmenter sa sensibilité au point que les contacts les plus légers peuvent devenir une douleur insoutenable, soit rendre la personne diabétique totalement insensible à la douleur ou, à l’inverse de la polynévrite diabétique, au point de ne pas sentir une blessure au pied.

 

La neuropathie diabétique peut même rendre imperceptible le sentiment de transpiration ou encore l’accélération du rythme cardiaque. La formation Diabète de Walter Santé vous permet d’accompagner les patients diabétiques dans la prévention. Vous serez également plus alerte si des symptômes de la neuropathie diabétique apparaissent ou dans le traitement de la neuropathie diabétique.

 

 

La neuropathie diabétique périphérique

La neuropathie diabétique périphérique indique une détérioration du système nerveux périphérique qui commande les mouvements volontaires des muscles. Les nerfs périphériques sont les nerfs sensitifs permettant d’amener l’information des organes des sens et des nerfs moteurs à la moelle épinière puis au cerveau transmettant aux muscles les mouvements commandés par celui-ci. Les nerfs périphériques permettent également de pouvoir situer son corps dans l’espace qui l’entoure ainsi que de reconnaître les sensations de douleurs, de chaud et de froid. L’altération du tissu de ces nerfs périphériques peut se distinguer de plusieurs façons.

Polyneuropathie diabétique ou polynévrite

La polyneuropathie diabétique apparaît graduellement durant plusieurs mois ou même plusieurs années. Elle se caractérise par une atteinte des nerfs des membres inférieurs en commençant par les pieds pour remonter progressivement vers les jambes (en chaussette). On parle alors de polyneuropathie diabétique symétrique.

 

Les patients diabétiques peuvent ressentir :

 

  • des fourmillements,
  • un engourdissement,
  • une sensation de cuisson ou de peau cartonnée,
  • une faiblesse ou encore des crampes sans cause réelle.

La polyneuropathie diabétique provoque également un affaiblissement ou une désensibilisation au contact de la chaleur favorisant l’émergence de plaies particulièrement au niveau des pieds. En conséquence, il est important de veiller à la santé des pieds des patients diabétiques. La formation Diabète vous permet de connaître tous les points de vigilance et comment les prévenir auprès de votre patientèle diabétique. Le test au monofilament est réalisé tous les ans par le médecin traitant des patients diabétiques pour évaluer les risques de lésions des pieds. Le médecin peut alors proposer le cas échéant des semelles ou des chaussures orthopédiques ou demander à la personne diabétique de consulter un pédicure-podologue.

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé, conçues par des experts et réalisées par des professionnels.

Découvrir les formations

Mononeuropathie diabétique ou mononévrite

La mononeuropathie diabétique apparaît et disparaît de façon spontanée chez les patients diabétiques. Habituellement, les patients diabétiques ressentent une douleur neuropathique diabétique aiguë et localisée (au niveau du visage, de la région lombaire, thoracique ou abdominale). Ils peuvent également ressentir une faiblesse musculaire et avoir des difficultés à bouger. Ces complications sont dues à la détérioration d’un seul nerf périphérique sur une zone donnée. Si plusieurs zones sont touchées, on appelle cela la mononeuropathie multiple. Dès les premiers signes, une consultation chez le médecin est nécessaire pour confirmer le diagnostic et avoir une prise en charge adaptée.

La neuropathie diabétique autonome

La neuropathie autonome diabétique altère les nerfs du système nerveux qui régissent certaines fonctions automatiques du corps. Ces nerfs agissent sur toutes les activités du corps qu’on ne peut pas contrôler. Ils agissent par exemple sur les battements de cœur, la régulation de la pression artérielle, la digestion ou encore la salivation et la transpiration.

 

La neuropathie diabétique autonome peut entraîner différents troubles comme :

 

  • des malaises ou des étourdissements à cause d’une brusque baisse de la tension artérielle ;
  • une accélération du rythme cardiaque ;
  • des nausées ou vomissements ou même une alternance en diarrhée et constipation pour cause de troubles digestifs ;
  • une transpiration excessive ou insuffisante ;
  • des modifications de la peau ;
  • des fuites et des infections urinaires ou des troubles de sensibilité de la vessie due à des troubles de la fonction urinaire ;
  • des troubles de l’érection.
     

Il n’y a parfois pas de douleur neuropathique diabétique autonome, car elle peut entraîner des symptômes « silencieux » comme la perte de la sensibilité à la douleur, et même camoufler les problématiques situées au niveau des artères du cœur. Pour rappel, un bon équilibre de la glycémie permet de prévenir les complications liées au diabète comme la neuropathie diabétique ou encore le coma hyperosmolaire. Une formation Diabète en ligne vous permet de connaître et reconnaitre tous les signes précurseurs d’une complication liée au diabète. Vous pourrez ainsi agir en conséquence auprès des patients diabétiques.

Sources

Les complications du diabète au niveau des nerfs - Ameli

img test
Appelez-nous

Vous êtes intéressé(e) par nos formations ? Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

Sur le même thème

Le diabète, qu'est-ce que c'est ?

Alphonse Doutriaux

|

2 Mai 2022

Le diabète est une maladie chronique touchant plusieurs centaines de millions de personnes dans le monde. Mais en quoi consiste-t-il ? Quels sont les différentes formes que le diabète peut prendre et leur traitement ? Qu'est-ce que le diabète de type 2 ? Découvrez-le avec Walter Santé.

Lire l'article

Diabète et microalbuminurie : examen et suivi

Alphonse Doutriaux

|

9 Janvier 2023

La microalbuminurie qualifie le dosage de l’albumine dans les urines. C’est un examen souvent prescrit aux personnes diabétiques en prévention d’une possible insuffisance rénale. Il est intéressant de pouvoir se poser les questions de qu’est-ce que la microalbuminurie ? Pourquoi est-il important pour les patients diabétiques d’effectuer cet examen ? Pourquoi ne doivent-elles pas négliger son suivi ? Cet article va vous aider à répondre à toutes ces questions.

Lire l'article

Diabète de type 2 et hypoglycémie

Alphonse Doutriaux

|

3 Mai 2022

L'hypoglycémie correspond à une baisse brutale du taux de glycémie ou de sucre dans le sang en deçà des objectifs glycémiques fixés par le médecin. Sur le plan physiologique, cela arrive lorsque le taux de sucre est inférieur à 0,50g/L, cependant les valeurs de 0,65 à 0,70g/L peuvent aussi être admises pour les patients diabétiques.

 

Attention, cette limite est modulable en fonction de l'âge et de la sensibilité du patient. Dans cet article, nous expliquerons quels sont les causes et symptômes de l'hypoglycémie chez le patient diabétique mais aussi les traitements possibles ainsi que les potentielles conséquences de cette situation pour le patient.

Lire l'article

Le traitement par insuline du diabète de type 2

Alphonse Doutriaux

|

6 Mai 2022

L'insuline est une hormone naturellement fabriquée par le corps humain par le pancréas, plus précisemment au niveau des cellules dans les îlots de Langerhans. Elle a pour rôle de favoriser le passage du glucose depuis le sang jusque dans les cellules. Chez le diabétique de type 1, le pancréas est dans l'incapacité de produire cette hormone et pour les patients atteints d'un diabète de type 2, le pancréas en fabrique mais de façon insuffisante ou en mauvaise qualité.

 

Comme l'insuline est une hormone nécessaire au bon fonctionnement du corps humain, il est dès lors primordial de l'injecter chez les patients diabétiques. Mais quelles sont les différentes catégories d'insuline ? Comment se conservent-elles ? Dans quelles zones peut-on injecter l'insuline ? Découvrez-le dans cet article.

Lire l'article