Traitement de l'angiodermite nécrotique

blog

Santé

Infirmier

Plaies et cicatrisation

Traitement de l'angiodermite nécrotique

Étapes du traitement de l'angiodermite nécrotique

|

8 min

|

Par Alphonse Doutriaux

L'angiodermite nécrotique est une pathologie cutanée à la fois complexe et douloureuse, nécessitant une compréhension approfondie pour un traitement efficace. Nous allons vous donner une vue d'ensemble exhaustive sur le sujet, en commençant par expliquer ce que représente l'angiodermite nécrotique, en détaillant ses causes et ses symptômes, en examinant les méthodes de diagnostic, et en concluant par les stratégies de prise en charge. Nous vous offrons ainsi un aperçu complet et informatif pour mieux comprendre et traiter l'angiodermite nécrotique.

Sommaire

  • Qu'est-ce que l'angiodermite nécrotique ?
  • Causes et symptômes
  • Comment le diagnostiquer ?
  • Prise en charge de l'angiodermite nécrotique
  • Téléchargez le programme de la formation Plaies et cicatrisation en PDF

Programme formations Plaies & cicatrisation

+ de 3000 téléchargements

Partager sur :

img test
Quiz Plaies et cicatrisation

Débutant, intermédiaire, avancé ? Passez le test pour connaître votre niveau de compétences !

Je fais le test

Qu'est-ce que l'angiodermite nécrotique ?

L'angiodermite nécrotique, aussi appelée ulcère de Martorell, est une forme particulière d'ulcère ischémique affectant la jambe. Elle se manifeste initialement par une lésion cutanée violette qui évolue rapidement vers une ulcération, puis une nécrose, formant une croûte noire.

Malgré sa nature superficielle, cette plaie provoque des douleurs significatives. Ces ulcères, souvent localisés sur la jambe, sont caractérisés par leur incapacité à guérir pendant plus d'un mois, pouvant entraver la mobilité et nécessiter des soins spécialisés, parfois hospitaliers.

L'impact sur la qualité de vie des patients est notable, avec parfois la nécessité d'un soutien psychologique. La prévention des récidives, particulièrement pour les ulcères veineux, repose sur l'utilisation régulière de bas ou chaussettes de contention adaptés, ainsi que le maintien d'une activité physique, encouragée par la marche et l'accompagnement de kinésithérapeutes. 

Rappel

Il est également essentiel d'éviter tout traumatisme aux jambes et de soigner rapidement les petites plaies pour prévenir l'aggravation.

Causes et symptômes

L’angiodermite nécrotique est une affection cutanée qui émerge habituellement après un choc ou un traumatisme, bien que cela ne soit pas toujours le cas. L'angiodermite nécrotique survient plus fréquemment chez les femmes de plus de 65 ans, souvent en présence d'une hypertension artérielle ancienne ou chez les patients diabétiques, surtout de type 2.

 

Il est important de noter que les patients peuvent également présenter une insuffisance veineuse associée ou une artérite des membres inférieurs, bien que ces conditions ne soient pas suffisamment sévères pour expliquer à elles seules la présence de l'angiodermite nécrotique.

 

Une formation Plaies et cicatrisation vous permettra d’apprendre que cette lésion se situe couramment sur le côté antéro-externe de la jambe, en dessous du genou et jamais au pied. Autour de l’angiodermite nécrotique, la peau présente un aspect purpurique ou inflammatoire. L’angiodermite nécrotique entraîne une douleur qui n’est pas soulagée par le repos ou l'élévation des jambes. 

Astuce

Une formation en soins de plaies en ligne vous fera comprendre que la douleur associée à ces ulcères est souvent disproportionnée par rapport à la taille de la lésion. 

img test
Maîtrisez la prise en charge des plaies

Évaluation des plaies, maîtrise des différents types de pansements, prescription, surveillance et cicatrisation.

Découvrir la formation

Il existe également des complications liées à ces ulcères. Parmi les complications potentielles de l'angiodermite nécrotique, on peut observer divers problèmes.

  1. L'eczéma de contact peut survenir en réaction aux différents types de pansements. Bien que la présence de bactéries sur les ulcères soit normale, ces derniers peuvent devenir des points d'entrée pour des infections cutanées plus sérieuses, entraînant une augmentation de la douleur, de l'inflammation, et parfois de la fièvre.
  2. L'ostéite, une infection osseuse, est une complication fréquente, en particulier avec les ulcères artériels creusants.
  3. Une raideur articulaire, ou ankylose de la cheville, peut aussi se développer. Dans le cas des ulcères veineux, il y a un risque d'hémorragie, en particulier si la plaie affecte une varice.
  4. De plus, les plaies chroniques peuvent subir une dégénérescence et se transformer en cancer de la peau.

Comment le diagnostiquer ?

Bon à savoir

Votre formation infirmière Plaies et cicatrisation vous permettra de guider les patients pour un meilleur diagnostic. En effet, le diagnostic de l'angiodermite nécrotique repose principalement sur une évaluation clinique, complétée par des examens spécifiques.

Pour confirmer le diagnostic, des tests tels que l'écho-Doppler artériel des membres inférieurs sont réalisés pour analyser la circulation sanguine. Ceux-ci peuvent être accompagnés de la mesure de l’indice de pression systolique. Dans certains cas, un doppler veineux peut également être effectué. Une biopsie cutanée peut être envisagée pour distinguer l'angiodermite nécrotique d'autres pathologies similaires.

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations continues Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Il est important de noter en général mais aussi dans le dossier de soins infirmiers qu’elle peut souvent être résistante aux traitements locaux standards. Par conséquent, l'angiodermite nécrotique dans sa prise en charge nécessite une approche globale incluant :

  • le contrôle de la douleur ;
  • la gestion de l'hypertension artérielle ;
  • et des soins spécifiques tels que la détersion mécanique ou chirurgicale, pouvant aller jusqu'à une greffe de peau si nécessaire.

Retrouvez ici une image d'angiodermite nécrotique après détersion :

 

Image extraite de la formation Plaies et cicatrisation - Walter Santé

 

De plus, un prélèvement bactériologique peut être recommandé dans les cas où une surinfection est suspectée.

Prise en charge de l'angiodermite nécrotique

L’angiodermite nécrotique a une prise en charge qui implique plusieurs étapes clés. D'abord, le repos et une gestion approfondie de la douleur sont souvent nécessaires, pouvant requérir une hospitalisation. Les soins locaux sont axés sur la prévention de l'aggravation de l'ulcère, la réduction de la douleur et la promotion de la cicatrisation.

 

L'emploi de dermocorticoïdes puissants peut être bénéfique pour maîtriser les lésions inflammatoires. Une greffe de peau, réalisée après un nettoyage complet de la plaie, est fréquemment utilisée en raison de son efficacité pour soulager la douleur et accélérer la cicatrisation.

 

Une formation en pansement pour IDE vous aidera à continuer les soins indispensables à cet ulcère. En effet, le traitement implique des soins locaux appropriés, réalisés par un(e) infirmier(ère) compétent(e). l’angiodermite nécrotique à besoin de pansements adaptés aux différents stades de cicatrisation de la plaie. En cas de troubles veineux, l'utilisation de bandes de contention est nécessaire. Vous serez donc en charge d’une prescription du pansement infirmier ainsi que de bas pour soigner le patient. 

Important

Il est important également de faire le suivi et la gestion des facteurs de risque cardiovasculaires, tels que l'hypertension et le diabète, sont également essentiels. L'utilisation d'antalgiques, y compris ceux destinés aux douleurs neuropathiques, est souvent nécessaire pour améliorer le confort du patient.

img test
Une question sur le DPC ?

Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

Téléchargez le programme de la formation Plaies et cicatrisation en PDF

Programme formations Plaies & cicatrisation

Programme formations Plaies & cicatrisation

+ de 3000 téléchargements

Programme formations Plaies & cicatrisation

+ de 3000 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Le traitement par pression négative (TPN)

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

12 Septembre 2022

En tant qu’infirmier(ère) il est important de connaître et de maîtriser l’ensemble des pansements qu’il est possible de réaliser pour traiter une plaie. En effet, il existe de nombreux pansements différents selon l’état de la plaie que vous devez soigner. Notre formation plaies et cicatrisation 2022 vous forme par exemple aux pour soigner des humides, aux pansements hydrocellulaires, aux pansements hydrogel, mais également au traitement par pression négative. Cette thérapie, non invasive, permet de traiter des plaies chroniques et/ou aiguës par application locale d’une pression négative continue 24 heures sur 24.

Lire l'article

Plaie tumorale : définition et soins infirmiers

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

22 Novembre 2022

Une plaie tumorale est une plaie dite chronique qui survient à cause de la présence d’une tumeur cancéreuse. Découvrez en détail la typologie de la plaie tumorale, mais également la meilleure façon de la soigner. 

Lire l'article

Fiche IDE sur les plaies et le processus de cicatrisation

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

16 Mai 2023

Les plaies sont des lésions de la peau et des tissus sous-jacents qui peuvent être causées par une variété de facteurs : blessures, brûlures, infections ou encore maladies chroniques. Cette fiche IDE plaie et cicatrisation fournira un guide pratique pour les IDE sur les et leur cicatrisation pour assurer une guérison efficace.

Lire l'article

Combien de temps dure la cicatrisation d’une plaie ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

18 Juin 2021

Nous allons ici vous expliquer les différentes phases du processus de cicatrisation. Quel est le temps de cicatrisation d'une plaie ? Comment traiter les patients et favoriser la cicatrisation des plaies, qu’elles résultent d’une blessure ou d’une intervention chirurgicale ? On vous explique tout en détail. 

Lire l'article