Test de Fagerström

blog

Santé

Infirmier

PRADO

Test de Fagerström

Test de Fagerström : à quoi sert-il et comment l'interpréter ?

|

6 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Le test de Fagerström permet de mesurer le niveau de dépendance physique au tabac chez les fumeurs et les fumeuses. Il permet donc de définir un niveau d’accoutumance à la nicotine et à la cigarette, sur un total de 10 points. La version du test de Fagerström qui comporte 6 questions définit 4 niveaux de dépendance : pas de dépendance, dépendance faible, dépendance modérée, dépendance forte. Découvrez comment évaluer l'accoutumance tabagique.

Sommaire

  • À quoi sert le test de Fargerström ?
  • À qui s'adresse ce test ?
  • Comment interpréter les résultats ?
  • Téléchargez le test de Fagerström en PDF

Test de Fagerström

+ de 100 téléchargements

Programme formation PRADO BPCO

+ de 3000 téléchargements

Partager sur :

À quoi sert le test de Fargerström ?

Le test de Fagerström sert à évaluer le niveau de dépendance tabagique d’un(e) patient(e). Ce test se révèle fiable. Le résultat obtenu à ce test de dépendance nicotinique permet de proposer le traitement adapté au niveau de dépendance de la personne. 

 

En effet, le tabac reste un désastre de santé publique sans précédent. Il tue un fumeur régulier sur deux et fait perdre entre 20 à 25 ans d’espérance de vie. Le tabac reste la première cause de mortalité évitable en France.

 

Les professionnels de santé, dont les médecins généralistes qui sont régulièrement consultés par les patients, doivent devenir des partenaires antitabac de premier plan pour les fumeurs qui veulent arrêter. 

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations continues Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

La Haute Autorité de Santé (HAS) conseille d’engager une démarche active de questionnement de la consommation tabagique, même si le/la patient(e) consulte pour une autre raison. 

 

La HAS a publié des recommandations sur l’arrêt du tabac et l’usage de la cigarette électronique. Elles présentent un point sur les méthodes de sevrage tabagique les plus efficaces. Les objectifs d’amélioration du suivi tabagique reposent sur :

 

  • le dépistage individuel de la consommation de tabac et de la dépendance en pratique médicale ;
  • la prise en charge du sevrage tabagique et du maintien de l’abstinence dans le temps.

Bon à savoir

Les maladies cardio-vasculaires représentent la deuxième cause de mortalité en France. Prévenez vos patients : suivez la formation sur les facteurs de risque cardio-vasculaires avec Walter Santé.

À qui s'adresse ce test ?

Tout le monde peut passer le test de Fagerström en auto-évaluation. Vous le trouvez aussi bien en ligne que dans de nombreuses pharmacies, notamment sur des brochures accompagnant les substituts nicotiniques. Donc n’importe quel(le) fumeur(euse) peut savoir où il/elle se situe sur l’échelle de la dépendance tabagique et évaluer sa dépendance.

Rappel

Le test SCORE peut compléter le test de Fagerström, car il permet d’évaluer le risque d’accident cardio-vasculaire dans les 10 ans à venir. Ce test peut également être passé sous forme d’auto-évaluation.

img test
Maîtrisez la surveillance PRADO BPCO

La prise en charge infirmière d’une BPCO dans le cadre du PRADO : découverte et maîtrise de l’outil.

Découvrir la formation

Comment interpréter les résultats ?

Le test de Fagerström se compose donc de 6 questions suivantes.

 

  1. Dans quel délai, après le réveil, fumez-vous votre première cigarette ?
  2. Avez-vous des difficultés à ne pas fumer dans les endroits interdits (cinéma, bibliothèque…) ?
  3. Quelle cigarette est la plus indispensable pour vous ?
  4. Combien de cigarettes fumez-vous par jour ?
  5. Fumez-vous lorsque vous êtes malade ?
  6. Fumez-vous à intervalles plus rapprochés durant les premières heures de la matinée que durant le reste de la journée ?

Il n’y a pas de consigne particulière de passation. Le test repose principalement sur de l’auto-évaluation. Il nécessite simplement que le/la fumeur(euse) reste honnête avec lui/elle-même. 

Astuce

Walter Santé propose une formation PRADO BPCO, ou Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive, maladie dégénérative incurable dont le tabac est l’une des causes principales.

Comment comprendre les résultats de Fagerström ? 

La question la plus importante est celle qui concerne le délai entre le réveil et la première cigarette. Cette durée est particulièrement significative de la dépendance tabagique. Plus le délai se raccourcit, plus les fumeurs sont dépendants. La dépendance signifie que de nombreux récepteurs nicotiniques se sont développés dans le corps des personnes dépendantes. 

Bon à savoir

Les fumeurs capables de stopper leur consommation de tabac quand ils sont malades ou qui n’y pensent pas particulièrement quand ils ne peuvent pas fumer sont victimes d’une dépendance dite psychocomportementale.

Ainsi, plus le résultat au test de Fagerström est élevé, plus la personne dépendante aura de difficultés à arrêter sans aide. Le test peut atteindre 10 points au maximum.

 

Pour un résultat compris entre 0 et 2 points, les spécialistes considèrent que : 

 

  • le/la patient(e) n’est pas dépendant(e) à la nicotine ;
  • il/elle peut arrêter seul(e) ;
  • la personne peut éventuellement demander des conseils en pharmacie. 
  • Un résultat compris entre 3 et 4 traduit une dépendance faible à la nicotine. 
  • Un score compris entre 5 et 6 points montre une dépendance moyenne. Dans ce cas, les tabacologues conseillent de : 
  • d’utiliser des substituts nicotiniques ; 
  • demander conseil auprès d’un médecin traitant ou en pharmacie pour choisir le substitut le mieux adapté.

Enfin, un score compris entre 7 et 10 points traduit une dépendance forte ou très forte. Dans ce cas, les patients ne peuvent arrêter sans : 

 

  • substituts à la nicotine ;
  • le traitement doit être adapté et suffisant ;
  • les conseils d’un spécialiste de la santé.

Téléchargez le test de Fagerström en PDF

Test de Fagerström

Test de Fagerström

+ de 100 téléchargements

Test de Fagerström

+ de 100 téléchargements

Programme formation PRADO BPCO

+ de 3000 téléchargements

Maîtrisez-vous le retour à domicile des patients BPCO ?

Quelle est la première cause de BPCO dans le monde ?

A

La pollution

B

Le tabagisme

C

L'exposition au plomb

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Le rôle de surveillance et de coordination de l'infirmier dans le PRADO cardio

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

5 Decembre 2022

L’infirmier(ère) joue un rôle essentiel dans le cadre du PRADO cardio. En effet, il est capable de prévenir d’un épisode décompensatoire, mais aussi de le prendre en charge et de faire la surveillance régulière du/de la patient(e) après son retour de l'hôpital. Nous revenons dans cet article sur le rôle de l'infirmier(ère) dans le PRADO cardio. 

Lire l'article

L'insuffisance cardiaque : définition, classification et rôle de l'IDEL

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

24 Octobre 2022

Comprendre l’insuffisance cardiaque vous permet d’appréhender le PRADO insuffisance cardiaque dans sa globalité. Vous pouvez alors reconnaître les symptômes de la maladie, effectuer son suivi à domicile de manière optimale, mais aussi participer à l’éducation thérapeutique de vos patients. Découvrez les différents stades et les diverses formes de l’insuffisance cardiaque. 

Lire l'article

La surveillance infirmière d'un patient BPCO

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

18 Juillet 2022

Vous êtes infirmier(ère) libéral(e) ? Le retour à domicile d’un patient atteint d’une broncho-pneumopathie chronique obstructive, ou PRADO BPCO, réclame toute votre attention. Votre rôle infirmier est d’assurer une surveillance du patient en suivant les étapes précises du protocole, que vous découvrirez dans cet article. Pour aller plus loin, renseignez-vous sur une formation PRADO avec Walter Santé.

Lire l'article

Différencier BPCO et Asthme

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

18 Juillet 2022

La BPCO est une maladie chronique qui peut être confondue avec l’asthme. Comment différencier ces deux insuffisances respiratoires ? Est-ce que l’asthme est un symptôme aggravant de la BPCO ? Découvrez tout de suite les différences entre asthme et BPCO, approfondissez le sujet et devenez incollable sur les pathologies respiratoires chroniques en suivant la formation e-learning de Walter Santé. C’est parti.

Lire l'article