Calculer le SCORE cardiovasculaire du patient

blog

Santé

Médecin généraliste

Facteurs RCV

Calculer le SCORE cardiovasculaire du patient

Table SCORE cardiovasculaire : comment l'utiliser ?

|

6 min

|

Par Thomas Cornet

Calculer le SCORE cardiovasculaire d’un patient permet d’évaluer son risque d’accident cardiovasculaire possible dans les 10 années à venir. Le SCORE dont l’utilisation est recommandée par la haute Autorité de santé, ou HAS, est basé sur l’étude de la population européenne. Il permet de situer un niveau de risque en fonction de plusieurs critères tels que : le genre, l’âge, la consommation tabagique, le taux de cholestérol global et la tension artérielle. Découvrez dans quels cas et comment utiliser le calcul du SCORE cardiovasculaire. 

Sommaire

  • À quoi sert le SCORE de risque cardiovasculaire ?
  • Quand utiliser la table SCORE ?
  • Comment lire la table ?
  • Téléchargez le tableau SCORE en PDF

Tableau SCORE

+ de 100 téléchargements

Partager sur :

À quoi sert le SCORE de risque cardiovasculaire ?

L’outil d’évaluation des risques cardiovasculaires à 10 ans SCORE est européen et est à privilégier, sur les recommandations de la HAS. Ce choix s’explique par le fait que le SCORE permet une évaluation du risque globale, et non risque par risque. 

 

SCORE signifie : Systematic Coronary Risk Estimation et la version initiale date de 2003. Son utilisation est recommandée, car l’échelle d’évaluation est adaptée aux caractéristiques générales générées à la suite des évaluations menées sur les populations européennes à moindre risque et celles à risque élevé. Le test Framingham a quant à lui été conçu à partir de l’observation de la population américaine d’une ville du Massachusetts. 

Bon à savoir

Suivez la formation continue sur les facteurs de risques cardiovasculaires proposée par Walter Santé, pour approfondir vos connaissances et le suivi de vos patients diabétiques et en hypertension artérielle.

Quand utiliser la table SCORE ?

Les patients cibles du SCORE

Le SCORE peut être utilisé en prévention primaire, pour les patients strictement âgés de 40 à 65 ans. En effet, d'autres tests sont utilisés en fonction de l'âge des patients :

 

  • avant 40 ans, un test spécifique existe ; 
  • après 65 ans, l’évaluation est personnalisée.

Il permet d’évaluer le risque de décès d’origine cardiovasculaire à 10 ans, en lien direct avec les critères suivants : 

 

  • le genre du/de la patient(e) ;
  • son âge ; 
  • le tabagisme ; 
  • le taux de cholestérol ; 
  • la tension artérielle. 

Les tableaux sont différents pour les femmes et pour les hommes. 

Bon à savoir

Pour assurer un suivi qualitatif à domicile, Walter Santé vous propose une formation PRADO Cardio pour les infirmiers. Renseignez-vous en ligne.

Pathologies dans lesquelles le SCORE ne peut pas être utilisé

Cependant, certaines situations médicales particulières empêchent l’utilisation du SCORE : 

 

  • une maladie cardiovasculaire diagnostiquée, telle que coronaropathie, AVC ou artériopathie distale ;
  • diabète de type 2 ou de type 1 ;
  • certains facteurs de risques très élevés, comme un PAS > 180 mmHg ou un ratio cholestérol total/HDL > 7.

Rappel

Découvrez les traitements médicamenteux recommandés contre les troubles cardiaques, notamment la classification de Vaughan Williams.

img test
Formations Médecins Généralistes

Découvrez les formations DPC Médecins Généralistes en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Comment lire la table ?

Se repérer dans la table de SCORE

La table du SCORE se présente comme un tableau à multiples entrées. Vous retrouvez les éléments suivants : 

 

  • la pression artérielle systolique (en mmHg) sur une échelle de 120 à 180 ; 
  • le ratio cholestérol total/HDL-chol, pour un SCORE situé entre 3 et 7 mmol/l de sang. Il est reporté 2 fois, pour les non-fumeurs ou les patients fumeurs ;
  • les tranches d’âge ; 
  • la consommation de tabac. 

Le risque de survenue d’un accident cardiovasculaire fatal est évalué en croisant toutes les données. Cela vous permet de cibler la case de la table SCORE qui correspond le mieux aux caractéristiques du/de la patient(e). 

 

Les couleurs des cases permettent une lecture rapide : 

 

  • vert foncé pour un risque inférieur à 1, soit un SCORE faible ; 
  • vert clair pour un risque faible également, équivalent à 1 ; 
  • jaune pour un risque modéré ou une pathologie avérée de diabète chez un patient de moins de 40 ans ;
  • orange pour un risque situé entre 3 et 4 % ;
  • rouge clair pour un risque élevé, compris entre 5 et 9 % ou pour un(e) patient(e) de moins de 40 ans présentant un facteur de RCV ou de maladie coronarienne ou chez un(e) patient(e) souffrant d’insuffisance rénale chronique ;
  • rouge foncé pour un risque très élevé, situé entre 10 et 14 % ou pour un(e) patient(e) diabétique de plus de 40 ans ou souffrant d’une insuffisance rénale chronique sévère ou d’une maladie cardiovasculaire avérée ;
  • bordeaux pour le risque maximum, supérieur ou égal à 15 %, ou des patients présentant des pathologies identiques au niveau inférieur.

Exemple concret de lecture du SCORE

Pour lire la table, partons d’un exemple concret et parlant : monsieur G. a 40 ans, fumeur et présente une HTA avec une PAS à 180 mmHg et le bilan biologique suivant

 

  • cholestérol total : 2,10 g/l (5,42 mmol/l) ;
  • HDL-chol : 0,35 g/l (0,9 mmol/l) ; 
  • LDL-chol : 1,55 g/l (4,00 mmol/l) ; 
  • ratio cholestérol total/HDL-chol : 2,10/0,35 = 6.

Dans l’état actuel des choses, son risque d’accident cardiovasculaire dans les 10 ans est de 2 %. 

Rappel

Comparativement, un patient présentant un profil « idéal », c’est-à-dire non fumeur, avec un PAS = 120 mmHg et un ratio cholestérol total/HDl cholestérol = 3 présente un risque d’accident cardiovasculaire égal à 0 % dans les 10 ans à venir. 

Si monsieur G. ne fait pas évoluer ses habitudes quotidiennes de consommation tabagique ou alimentaire, à 60 ans, il sera confronté à un risque de décès par accident cardiovasculaire ou cérébral de 15 %. Ce taux est alors 7 fois plus élevé que celui du patient dit idéal.

Téléchargez le tableau SCORE en PDF

Tableau SCORE

Tableau SCORE

+ de 100 téléchargements

Tableau SCORE

+ de 100 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Comment traiter les dyslipidémies des patients RCV ?

Walter Learning

Thomas Cornet

|

14 Août 2023

Le traitement des dyslipidémies passe par deux voies : le mode de vie, dont l’alimentation, et les médicaments. Traiter la dyslipidémie consiste à réduire les facteurs de risques cardiovasculaires (tabagisme, surpoids ou obésité, mauvaises habitudes alimentaires, sédentarité), et notamment à réduire le taux de cholestérol dans le sang, avant même de prescrire des médicaments hypolipémiants.
Les informations de cet article sont issues de notre , une formation sur les facteurs de risques cardiovasculaire, en ligne et qui peut être financée par le DPC.

Lire l'article

Calculer le risque cardiovasculaire

Walter Learning

Thomas Cornet

|

3 Juillet 2023

Dans cet article, nous vous proposons un point sur le calcul du risque de maladies cardiovasculaires. Nous abordons les différents modes d’évaluation, auxquels vous pouvez être confronté en tant que professionnel de santé, de l’échelle SCORE aux tables de Framingham, en passant par l’échographie et le score calcique coronaire. Nous explorerons également l’influence croissante des outils digitaux dans ce domaine. Le calcul du risque cardiovasculaire revêt une importance cruciale dans la prise en charge préventive et curative des maladies cardiaques. Obtenez une meilleure compréhension de vos possibilités grâce à ce tour d’horizon.

Lire l'article

Quel lien entre la sténose des artères rénales et l'hypertension ?

Walter Learning

Thomas Cornet

|

18 Janvier 2024

Dans le domaine des problèmes cardiaques, la sténose des artères rénales peut avoir un impact important, influant sur la santé des reins et la pression artérielle. Cette condition joue un rôle clé dans le développement de l'hypertension, complexifiant davantage les enjeux de la santé vasculaire. 

Dans cet article, nous explorerons les fondements de la sténose des artères rénales, abordant sa définition, son étiologie, les symptômes d’une sténose artère rénale, les étapes du diagnostic, et les différentes options de traitement. 
L’objectif est de vous fournir une compréhension approfondie de cette condition pour une gestion optimale des risques cardiovasculaires chez vos patients.

Lire l'article

Comment diagnostiquer la maladie cardiovasculaire chez la femme ?

Walter Learning

Thomas Cornet

|

14 Août 2023

Longtemps, l’idée que la femme était moins sujette aux maladies cardiovasculaires a circulé, à la fois dans les milieux médicaux et du côté de la patientèle. Pourtant, c’est une théorie révolue, considérée comme fausse, qui a joué en défaveur des femmes. Aujourd’hui, les chiffres sont clairs : la maladie du cœur chez la femme est plus fréquente que chez l’homme.
Focus sur le problème cardiaque et ses symptômes chez la femme (chiffres, facteurs de risques et conséquences métaboliques) d’après les informations issues de notre , une formation pour généraliste centrée sur les maladies cardiovasculaires, les facteurs de risques et la prise en charge (financée par le DPC).

Lire l'article