Soins infirmiers d'une jéjunostomie

blog

Santé

Infirmier

Stomies

Soins infirmiers d'une jéjunostomie

Quels soins infirmiers en cas de jéjunostomie ?

|

9 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Deux types de jéjunostomies existent : la jéjunostomie d’alimentation ou de dérivation. Une jéjunostomie d’alimentation, par exemple, permet de placer une sonde pour assurer une alimentation entérale sur le moyen ou le long terme. Après la pose de la sonde par endoscopie, des soins sont nécessaires pour changer les pansements, vérifier et nettoyer la sonde. Focus sur les soins infirmiers d’une jéjunostomie, grâce aux informations issues de la formation Stomie de Walter Santé.

Sommaire

  • Qu'est-ce que la jéjunostomie ?
  • Deux types de jéjunostomie
  • Comment poser une sonde de jéjunostomie ?
  • Les soins de jéjunostomie
  • Téléchargez le programme de la formation Stomies en PDF

Programme formation Stomies

+ de 1500 téléchargements

Partager sur :

Qu'est-ce que la jéjunostomie ?

La jéjunostomie correspond à la mise à la peau du jéjunum, de manière directe ou par l’intermédiaire d’une sonde. Le jéjunum a un rôle dans le processus de digestion : il permet de réabsorber les nutriments pour qu’ils puissent passer dans la circulation sanguine. À ce moment-là, le contenu du jéjunum est très liquide et abondant (3 à 5 litres par jour). 

 

Schéma extrait de notre formation Stomies

Important

Ce liquide est très agressif pour la peau péristomiale qui est autour de la stomie. Cela est dû à son pH très alcalin, chargé par les enzymes provenant du pancréas et de la bile déversés dans le duodénum.

La jéjunostomie peut être de deux types :

  • une jéjunostomie d’alimentation qui permet d’administrer une alimentation entérale hypercalorique ;
  • une jéjunostomie de dérivation, réalisée en cas de maladies graves ou de résections intestinales.
img test
Prenez en charge les patients stomisés

Suivi des patients, éducation thérapeutique et rôle de l'IDE dans la surveillance des personnes stomisées.

Découvrir la formation

Deux types de jéjunostomie

La jéjunostomie d’alimentation

La jéjunostomie d’alimentation est réalisée avec une sonde suffisamment longue. Elle est moins fréquente que la gastrostomie, mais elle est incontournable en cas de chirurgie lourde (lésion de l’œsophage ou de l’estomac) ou pour les patients très dénutris souffrant de la maladie de Crohn. Dans ce cas, la mise en place ou le changement d’une poche de stomie n’est pas nécessaire, seuls des soins d’entretien et de maintien de la sonde de jéjunostomie sont à réaliser.

Bon à savoir

La gastro-jéjunostomie est rarement prescrite en première intention. Elle concerne les patients qui ont besoin d’une décompression gastrique et une nutrition entérale. Cela évite d’installer deux sondes distinctes. Elle peut aussi être indiquée en cas de tube digestif haut non-fonctionnel ou en nutrition post-opératoire après une œsophagectomie, une gastrectomie totale ou une pancréatectomie.

En cas de dénutrition sévère, il convient d’utiliser l’accès gastrique pour réaliser une nutrition entérale cyclique nocturne. L’accès jéjunal reste réservé à l’administration de duodopa (généralement interrompue dans la nuit).

Les contre-indications absolues à la jéjunostomie sont les suivantes :

  • iléus (absence de péristaltisme intestinal), la pose pour alimentation n’est pas possible, mais une jéjunostomie de décharge peut être réalisée ;
  • maladie inflammatoire du tube digestif (maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique) ;
  • syndrome de l’intestin court.

Les contre-indications relatives à la jéjunostomie concernent les troubles de la coagulation, les carcinomatoses péritonéales ou les statuts post-laparotomie avec adhérence.

La jéjunostomie de dérivation

La jéjunostomie de dérivation, ou stomie fistule, est réalisée chirurgicalement de manière exceptionnelle, mais des fistules spontanées peuvent exister. Le jéjunum doit être ouvert et amarré à droite de l’abdomen. La jéjunostomie se caractérise par des effluents abondants et agressifs qui nécessitent un appareillage particulier (vidangeable et haut débit). Les protections cutanées sont donc indispensables.

Bon à savoir

Une alimentation par voie veineuse parentérale est généralement nécessaire afin de pallier le manque d’absorption des nutriments (syndrome du grêle court).

La jéjunostomie de dérivation a pour but de dériver complètement le contenu intestinal. Elle est dite de sauvetage en cas de péritonite généralisée ou de résection d’un segment intestinal malade. Elle permet ainsi d’éviter l’anastomose, mais elle est aussi réalisée dans la protection d’anastomose de mauvaises conditions.

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations continues Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Comment poser une sonde de jéjunostomie ?

La jéjunostomie chirurgicale est utilisée pour l’alimentation entérale. Il existe des kits qui permettent de poser une sonde de jéjunostomie. La mise en place est réalisée par endoscopie sous anesthésie générale (éventuellement par voie radiologique).

Rappel

Ce type de kit est composé d’une sonde de gastrostomie traditionnelle à l’intérieur de laquelle se trouve la sonde jéjunale

L’endoscopiste vient placer la sonde jéjunale dans le duodénum distal. Un raccord en Y permet la connexion aux accès gastriques et jéjunales. Il existe aussi un système bouton pour obtenir un prolongement jéjunal.

Bon à savoir

La surveillance est identique à celle d’une gastrostomie. Une attention particulière doit être apportée à la maintenance de la perméabilité du prolongement jéjunal. Il est déconseillé de l’utiliser pour l’administration de médicaments, à l’exception du duodopa. En effet, le prolongement jéjunal a tendance à se boucher à cause de son faible diamètre.

Différentes sondes de stomie - formation Stomies

Certains risques liés à la pose d’une sonde de jéjunostomie peuvent être prévenus :

  • vérifier le taux de coagulation avant intervention pour éviter une hémorragie ou un hématome ;
  • évaluer la douleur et administrer un antalgique pendant la pose ;
  • surveiller le transit (iléus fonctionnel) ;
  • respecter des règles d’asepsies rigoureuses pour éviter une infection ;
  • vérifier la bonne fixation de la sonde jéjunostomie, sans appliquer de pommade sur la peau ;
  • relever la graduation de la sonde et la documenter dans le dossier patient pour le délogement de la sonde ;
  • ne pas utiliser de seringue inférieure à 5 mL (cas de rupture de la sonde) ;
  • rincer la sonde avant et après son utilisation, au minimum une fois par 24h pour éviter toute obstruction ;
  • changer l’adhésif de fixation une fois par jour et varier l’emplacement de fixation pour réduire le risque d’escarre ou de lésion.
img test
Une question sur le FIF PL ?

Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

Les soins de jéjunostomie

Après la pose d’une jéjunostomie, le suivi est systématiquement réalisé par le poseur jusqu’à J+2 ou J+3. Un premier pansement de jéjunostomie doit être réalisé à ce moment-là. Le pansement de la jéjunostomie doit ensuite être changé tous les trois jours au cours de la surveillance infirmière des patients stomisés

Rappel

Tout pansement décollé, humide ou souillé doit être changé le plus rapidement possible.

Quinze jours après la pose de la sonde de jéjunostomie, un contrôle ambulatoire est réalisé.

 

Pour une jéjunostomie, les soins infirmiers quotidiens sont les suivants :

  • le changement du pansement tous les trois jours ;
  • la vérification de la perméabilité en rinçant la sonde avec de l’eau (une fois par 24h minimum, même en cas de non-utilisation, avant et après chaque passage de la nutrition entérale ou des médicaments) ;
  • le changement de la tubulure de nutrition, des seringues et des raccords une fois par 24h ;
  • le nettoyage du matériel de soin quotidien.

Le matériel nécessaire pour la jéjunostomie et les soins infirmiers se compose des éléments suivants :

  • une solution de gel hydroalcoolique ;
  • des gants non stériles ;
  • un set de désinfection ;
  • une solution aqueuse à base de chlorhexidine ou gluconate ;
  • des fioles de sérum physiologique ;
  • des compresses stériles ;
  • des pansements de film transparent et de fixations adhésives.

Bon à savoir

L'infirmier doit se laver les mains, placer le patient dans la position adéquate, se laver une seconde fois les mains et mettre ses gants. Il doit ensuite retirer le pansement en place, sans faire de traction sur la sonde, avant de vérifier son efficacité en repérant la graduation externe. Une fois les gants retirés et lavés, la sonde est nettoyée avec de l’eau minérale, puis elle est désinfectée avec des tampons imprégnés de désinfectant non-alcoolisé. Le point d’insertion de la sonde doit être surveillé, puis un nouveau pansement doit être réalisé après avoir fixé la sonde sur l’abdomen.

La reprise de l’alimentation et de l’hydratation orale peut être faite dès la pose de jéjunostomie, sauf contre-indication. Le retrait de la jéjunostomie peut se faire une semaine après la pose par le personnel médical ou un infirmier formé et ne nécessite pas de contrôle radiologique (le patient n’a pas besoin d’être à jeun).

Rappel

Apprenez-en plus sur le rôle de l’infirmier stomathérapeute dans la formation Stomies de Walter Santé. Une formation IDE stomathérapeute en ligne, 100 % financée par le FIF PL.

Téléchargez le programme de la formation Stomies en PDF

Programme formation Stomies

Programme formation Stomies

+ de 1500 téléchargements

Programme formation Stomies

+ de 1500 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Composition de l'appareillage d'une stomie

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

19 Avril 2024

Lorsque les selles ou l’urine ne peuvent plus être évacuées par les voies naturelles, il faut pratiquer une stomie, soit une ouverture créée dans le côlon ou l’intestin grêle à travers l’abdomen. Les selles et l’urine sont recueillies dans une poche spéciale, collée sur le ventre, autour de la stomie. Grâce à des , les infirmiers stomathérapeutes se spécialisent dans le conseil du matériel de stomie. Il faut choisir le meilleur type d’appareillage et de poche.

Lire l'article

Les soins infirmiers à dispenser en cas de colostomie

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

19 Avril 2024

La colostomie est l'abouchement chirurgical d'une partie mobile du côlon à la peau afin d'éliminer les matières fécales qui ne peuvent plus l’être de façon naturelle, en raison d’une maladie comme le cancer. Les soins infirmiers de cette stomie sont nombreux et nécessitent de connaître les risques et complications de cet état.

Lire l'article

Le matériel nécessaire pour pratiquer une stomie

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

24 Mai 2024

Le matériel médical à utiliser pour une stomie dépend du type de chirurgie réalisée et des besoins du patient. Diverses fournitures pour stomisés existent : système monobloc ou bibloc, poches et supports variés, accessoires de confort… Dans cet article, découvrez quel matériel de stomie utiliser, grâce à la de Walter Santé.

Lire l'article

Bonnes pratiques et recommandations de la nutrition entérale

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

19 Avril 2024

La nutrition entérale est indiquée dans un certain nombre de cas restreints. Il existe un matériel spécifique ainsi que des produits d’alimentation entérale. Afin de faire de ce processus une réussite, il est recommandé de suivre un ensemble de bonnes pratiques lors de l’administration des soins infirmiers et de la nutrition entérale.

Lire l'article