Les caractéristiques de l'arbre bronchique

blog

Santé

Kinésithérapeute

BPCO kiné

Les caractéristiques de l'arbre bronchique

De quoi est composé l'arbre bronchique ?

|

6 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Le système respiratoire est un élément essentiel du corps. Débutant au niveau du nez ou de la bouche, l’air passe par les voies respiratoires (constituées de la gorge, du larynx et de la trachée) avant d'atteindre les poumons, les bronches et les alvéoles. L’arbre bronchique correspond à la partie du système respiratoire composé des bronches, à partir de la fin de la trachée. Il est nommé ainsi en rapport avec sa forme caractéristique qui ressemble à un arbre inversé.
Dans cet article, découvrez les caractéristiques de l’arbre bronchique, sa composition et ses particularités. Vous pouvez suivre notre formation kiné BPCO pour en apprendre plus sur l’arbre trachéo-bronchique.

Sommaire

  • Qu'est-ce que l'arbre bronchique ?
  • La division dichotomique
  • Le calibre des bronches filles et bronches mères
  • La protection cartilagineuse des bronches
  • Téléchargez le programme de la formation BPCO kiné en PDF

Programme formation Kiné BPCO

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Qu'est-ce que l'arbre bronchique ?

Les poumons correspondent à un ensemble d'éléments constitués des poumons, des bronches, d’un réseau lymphatique et d’un double réseau vasculaire (un réseau vasculaire fonctionnel et nourricier). Le poumon est le seul organe du corps qui possède une double vascularisation.

 

L’arbre trachéo-bronchique a une anatomie qui débute au niveau de la trachée qui se subdivise en deux bronches souches (cette division se nomme la carène) : la bronche souche gauche et la bronche souche droite. Ces deux bronches donnent naissance aux bronches lobaires qui sont au nombre de trois à droite (la bronche lobaire supérieure, moyenne et inférieure) et de deux à gauche (bronche lobaire supérieure et inférieure). Ces bronches lobaires correspondent aux principaux lobes du poumon. Après les bronches lobaires, les bronches continuent à se diviser au sein de l’arbre bronchique.

 

L’arbre bronchique peut être divisé en deux parties :

  • une partie d’échange où l’air circule ;
  • une partie terminale où s’effectuent les échanges gazeux.

Il possède 24 à 25 divisions bronchiques. Cela signifie que l’air met un certain temps pour descendre dans les petites voies aériennes, jusqu’aux alvéoles. Si ce temps n’est pas respecté, il n’y a pas de renouvellement gazeux dans l’alvéole, mais une altération des échanges gazeux. 

Bon à savoir

Lorsque le kinésithérapeute observe un(e) patient(e) qui respire de très nombreuses fois en une minute (fréquence ventilatoire élevée), c’est un signe clinique qui révèle que l’air n’a pas le temps de descendre dans l’alvéole avant qu’un nouveau cycle de respiration ne reprenne. Le kinésithérapeute peut procéder à un test de spirométrie pour contrôler la fonction pulmonaire de ses patients.

img test
Maîtrisez la prise en charge du patient BPCO

La BPCO en kinésithérapie : identification du déconditionnement à l’effort, évaluation de la dyspnée, mise en place d’un programme de réentraînement et renforcement musculaire.

Découvrir la formation

La division dichotomique

La structure des bronches ressemble à un arbre dont la division est dichotomique. Après les bronches souches, puis les bronches lobaires, les bronches se divisent de manière dichotomique, c’est-à-dire que chaque bronche mère donne naissance à deux bronches filles

Important

Les bronches filles ont toujours un diamètre plus petit que le diamètre de la bronche mère, ce qui entraîne une diminution progressive et harmonieuse du calibre de l’arbre bronchique. Dans le cas contraire, on parle de cas pathologiques, telles les bronchectasies, qui peuvent être observées en kinésithérapie chez les patients BPCO.

Le calibre des bronches filles et bronches mères

Le calibre des bronches filles est toujours plus petit que celui des bronches mères. De plus, la somme du calibre des bronches filles est toujours supérieure au diamètre de la bronche mère. Ceci explique la forme de l’arbre bronchique qui ressemble à un entonnoir à l’envers (ou un arbre inversé). Plus on descend, plus le calibre de l’arbre bronchique augmente.

 

Au niveau des petites voies aériennes, l’arbre bronchique dispose d’un calibre très important, mais ses résistances sont vraiment faibles. Les petites voies aériennes ne représentent que 20 % des résistances au passage du flux d’air. Ceci peut être observé lorsque l’on essaie de respirer avec une paille (et le nez pincé). Le calibre bronchique est diminué et on ressent une difficulté pour respirer. Ce test permet d’avoir une idée des difficultés des patients ayant une atteinte structurelle de l’arbre bronchique.

Bon à savoir

Vous pouvez aussi consulter notre article sur l’auscultation pulmonaire.

img test
Formations Kinés

Découvrez les formations Kinés DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé, conçues par des experts et réalisées par des professionnels.

Découvrir les formations

La protection cartilagineuse des bronches

Il y a une protection cartilagineuse presque complète dans l’arbre trachéo-bronchique, jusqu’à la troisième division bronchique (ce qui entraîne peu de variations de calibre). De la troisième à la septième division, la protection cartilagineuse disparaît progressivement. À ce niveau, le calibre des bronches peut varier. Enfin, à partir de la huitième division bronchique, il n’y a plus de protection cartilagineuse. La bronche est dite membraneuse et elle est collabable.

 

Il y a une conséquence pour le kinésithérapeute : celui-ci ne doit pas écraser le thorax d’une personne en effectuant une pression au niveau des bronches, au risque de fermer les petites voies aériennes. Le kinésithérapeute doit appuyer suffisamment, sans écraser les bronches et en étant vigilant au volume pulmonaire du patient BPCO.

Astuce

Vous avez besoin de plus d’informations sur le sujet de la division de l’arbre bronchique, de l’anatomie des poumons ou de la prise en charge d’un(e) patient(e) BPCO en kinésithérapie ? La formation kiné BPCO de Walter Santé vous aide à identifier les signes de la BPCO, à réaliser un bilan respiratoire et à mettre en place une rééducation adaptée pour chaque patient. Cette formation DPC kiné est divisée en deux parties (l’arbre bronchique avec schéma et anatomie, et la BPCO). Elle s’adresse aux masseurs-kinésithérapeutes et peut être financée par le DPC kiné, le FIF PL, Pôle Emploi, l'employeur ou un financement personnel.

Téléchargez le programme de la formation BPCO kiné en PDF

Programme formation Kiné BPCO

Programme formation Kiné BPCO

+ de 1000 téléchargements

Programme formation Kiné BPCO

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

La spirométrie du patient BPCO

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

22 Août 2022

Un examen spirométrique peut être prescrit par le médecin traitant ou le pneumologue, à un patient présentant des difficultés respiratoires. La spirométrie mesure les volumes d’air inspirés et expirés. Elle permet également de réaliser le tracé d’un graphique à partir duquel de nombreuses analyses sont possibles pour les soignants. Notamment les débits expiratoires, forcés ou non. Mais prescrire un examen spirométrique à un patient BPCO est-il judicieux ? Découvrons-le tout de suite. 

Lire l'article

Connaître la mesure des volumes pulmonaires du patient BPCO

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

16 Octobre 2023

Lors de l’, il est important de mesurer les différents volumes pulmonaires. Ces mesures permettent d’évaluer l’atteinte pulmonaire et la capacité respiratoire du patient. Dans cet article, découvrez la signification et le lien entre chaque volume respiratoire : la capacité vitale (CV), la capacité pulmonaire totale (CPT) et la capacité résiduelle fonctionnelle (CRF).

Lire l'article

Le rôle du kiné dans la prise en charge du patient BPCO

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

22 Août 2022

Le rôle du kinésithérapeute dans la prise en charge du patient BPCO ne se résume pas à des exercices de kiné respiratoire. Il s’agit pour lui de mener aussi des actions d’éducation à la santé et de favoriser le renforcement musculaire de son patient. L’objectif principal est de maintenir une qualité de vie supportable pour le malade. Vous vous destinez au métier de kiné ? Vous voulez approfondir vos connaissances sur le suivi BPCO ? On vous dit tout.

Lire l'article

Kiné : comment évaluer la dyspnée du patient BPCO ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

22 Août 2022

Pour les patients atteints de difficultés respiratoires, et particulièrement les malades BPCO, la dyspnée peut être quotidienne. Elle se définit par un essoufflement ressenti à différents stades de l’effort. La respiration devient difficile et le geste inconfortable. Elle peut avoir différents stades et dépend de l’état de santé de la personne suivie. Vous souhaitez accompagner au mieux vos patients ? Découvrez la définition de la dyspnée et les outils pour l’évaluer lors d’un accompagnement en kiné respiratoire.

Lire l'article