Réaliser un bilan proprioceptif

blog

Santé

Kinésithérapeute

Cheville

Le bilan proprioceptif

Le bilan proprioceptif dans le traitement de la cheville instable

|

8 min

|

Par Alphonse Doutriaux

L’instabilité chronique de la cheville nécessite une prise en charge multidirectionnelle, notamment un bilan proprioceptif, mais aussi un bilan pré-thérapeutique ainsi que des examens clinique et radiographique. Ce n’est qu’à l’issue de ces étapes successives et minutieuses qu’un traitement pourra être décidé : le médecin pourra opter pour un traitement de l’ensemble des lésions et une rééducation proprioceptive de la cheville.

Sommaire

  • Le bilan pré-thérapeutique de la cheville
  • L'examen clinique
  • L'examen radiographique
  • Le rôle du bilan proprioceptif
  • Les étapes du traitement de la cheville instable
  • Téléchargez le programme de la formation Cheville en PDF

Programme formation Cheville et autonomisation

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Le bilan pré-thérapeutique de la cheville

La première étape du bilan pré-thérapeutique consiste à analyser de façon très précise l’histoire du/de la patient(e). Le profil des patients est souvent celui de personnes qui ont souffert d’une entorse aiguë grave ou d’un incident d’instabilité lors d’un footing, qui a évolué vers de nombreuses récidives. 

 

Parmi les expressions cliniques qui reviennent sans cesse lors de l’interrogatoire, on trouve une insécurité parfois douloureuse et des entorses à répétition. Le plus souvent il n’y a jamais vraiment eu de rééducation de l’entorse qui est pourtant aussi un moyen de prévenir les récidives et l’instabilité chronique de la cheville. Le traitement de l’entorse à la cheville, s’il est isolé, n’est pas toujours suffisant.

 

Lors de l'évaluation pré-thérapeutique du patient, l'examen du patient en décubitus ventral est fortement conseillé pour :

  • évaluer le morphotype du pied, notamment le varus, mais aussi le valgus ;
  • évaluer les amplitudes articulaires (rétraction des jumeaux par le test de Silfverskiöld, flexion dorsale, flexion plantaire) ;
  • évaluer la laxité globale (de la cheville mais aussi la laxité sous-talienne).
img test
Maîtrisez la prise en charge kiné de l'entorse

Parcours de soin, diagnostic et analyse de la stabilité de la cheville.

Découvrir la formation

Le bilan pré-thérapeutique consiste aussi à palper les points douloureux au niveau de la cheville :

  • le point tibio-fibulaire antérieur ;
  • le ligament calcanéo-fibulaire ;
  • les ligaments de la syndesmose ;
  • le sinus du tarse ;
  • le ligament cervical.

Bon à savoir

Les formations pour kinésithérapeutes comprennent des modules consacrés à la détection de ces algies localisées.

Si le médecin ressent des faiblesses, par exemple des mouvements en tiroir, il peut s’agir d’une lésion d’un ligament.

 

À l’issue de cet interrogatoire complet et du bilan le plus exhaustif, il faut des preuves plus objectives : c’est l’examen clinique.

L'examen clinique

L’examen paraclinique de la cheville instable sert à :

  • confirmer le diagnostic ;
  • préciser la topographie lésionnelle, surtout si la laxité de l’articulation évolue depuis longtemps ;
  • évaluer les lésions associées comme les troubles laxes tels le varus et le valgus.

Les formations professionnelles pour kinésithérapeutes approfondissent cet examen clinique de la cheville instable qui peut s’avérer complexe.

img test
Formations Kinés

Découvrez les formations Kinés DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé, conçues par des experts et réalisées par des professionnels.

Découvrir les formations

L'examen radiographique

L’examen radiographique de la cheville instable est fondamental en première intention car l’IRM et l’échographie ne donnent pas d’informations sur la posture. Or la posture, soit de façon acquise ou congénitale, peut intervenir dans l’instabilité de la cheville.

 

Ces examens radiographiques doivent être :

  • idéalement comparatives, sur le plus d’années possible ;
  • obligatoirement en charge.

Retrouvez ci-dessous un exemple de télémétrie des membres inférieurs :

 

Extrait de la formation Cheville - Walter Santé

Rappel

Il est intéressant de noter qu’un test de Telos négatif ne signifie pas qu'il n'y a pas de lésion ligamentaire. 

La radio permet d’apprécier les aspects dégénératifs, notamment la laxité médiale qui est particulièrement arthrogène et plus rapidement arthrogène que la laxité latérale. Les formations complémentaires à destination des kinés analysent de nombreux examens radiographiques pour en révéler les lésions.

 

Il est en outre possible de réaliser des clichés quand le/la patient(e) n’est pas en charge afin d’apprécier la flexion plantaire forcée et l’extension dorsale. Cela est utile afin de juger du degré d’ankylose de la cheville.

 

L’imagerie sophistiquée au niveau de la cheville va montrer directement les lésions ligamentaires et éventuellement les séquelles de ces lésions. L’artho-scanner, notamment, est incontournable : il montre par exemple les fissures (passage de liquide de contraste dans le cartilage), ou l’arrachement d’un petit morceau de gaine des tendons fibulaires, signe indirect de rupture du ligament calcanéo-fibulaire.

Bon à savoir

Les examens d’imageries révèlent aussi les aspects dégénératifs qui entraînent la chronicité des problèmes ligamentaires. Pour les dégâts sur le cartilage par exemple, c’est l’arthro-scanner qui reste l’examen de référence, bien qu’il soit assez invasif.

img test
Une question sur le DPC ?

Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

Le rôle du bilan proprioceptif

Le bilan proprioceptif est fondamental dans l’appréciation pré-thérapeutique de l’instabilité de la cheville. De cette étape dépend la rééducation proprioceptive de l’entorse à la cheville.

 

Il peut être réalisé grâce au chausson Myolux avec système embarqué, qui mesure la vitesse de déplacement de l'arrière du pied. Il est possible d’associer ce bilan au classique Y-balance test.

 

Image d'un chausson Myolux issue de notre formation Cheville - Walter Santé

 

Enfin, s’il est équipé, un kiné peut aussi évaluer la proprioception de la cheville avec des équipements isocinétiques.

Bon à savoir

L’instabilité de la cheville est souvent multifactorielle, c’est-à-dire qu’elle est mécanique et fonctionnelle à la fois. Elle n’est pas uniquement causée par une lésion du ligament collatéral latéral, bien que ce soit le cas le plus fréquent. La lésion du ligament collatéral latéral ou LCL est souvent provoquée par exemple par un défaut de posture ou par une faiblesse des autres ligaments.

Les étapes du traitement de la cheville instable

De l’exhaustivité du bilan à travers toutes les étapes et examens précédemment décrits dépend la bonne prise en charge médico-chirurgicale de la cheville instable. Les formations pour kinésithérapeutes consacrent plusieurs modules au traitement de la cheville instable. Voici les étapes du traitement adapté de l’instabilité de cheville :

  • traitement de la laxité latérale de la cheville ;
  • éventuellement traitement des autres laxités associées ;
  • traitement des facteurs favorisants de l’instabilité, comme un varus de l’arrière-pied ;
  • traitement des lésions causées par la chronicité, et qui sont douloureuses : lésions ostéochondrales, lésions des fibulaires. En effet traiter l’instabilité ne servira à rien si le patient ressent de la douleur à chaque mouvement ;
  • amélioration de la proprioception de la cheville, par un geste chirurgical comme une ligamentoplastie et par la kinésithérapie. Les formations pour kiné en ligne détaillent le travail proprioceptif de la cheville instable.

Pour résumer

Le point crucial est de ne plus laisser évoluer ces chevilles vers des arthroses après la lésion initiale, et pour lesquelles le seul traitement qui reste en bout de chaîne est l’arthrodèse de cheville (qui signifie blocage de l’articulation). C’est par la formation des soignants que cette prise de conscience doit passer afin de ne plus laisser des cas dégénérer.

img test
Formations Santé

Découvrez nos formations DPC à destination des professionnels de santé.

Découvrir les formations

Téléchargez le programme de la formation Cheville en PDF

Programme formation Cheville et autonomisation

Programme formation Cheville et autonomisation

+ de 1000 téléchargements

Programme formation Cheville et autonomisation

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Étapes de la rééducation de la cheville

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

14 Mars 2024

La rééducation de l’entorse de la cheville consiste à générer des mouvements spécifiques de la cheville lésée. La formation professionnelle des kinésithérapeutes passe nécessairement par cet apprentissage fondamental. Parmi les exercices de kiné en lien avec une entorse de la cheville, la rééducation de la fonction musculaire est centrale. Il s’agit toutefois de s’assurer de l’assiduité du patient au-delà des séances.

Lire l'article

Entorse de cheville : quels sont les différents types ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

17 Août 2022

L’entorse de la cheville représente un des motifs les plus fréquents de consultation en médecine générale, en traumatologie et en kinésithérapie. Cet article se propose d’aborder les différents types d’entorse sous un spectre anatomique, leurs causes ainsi que leur degré de gravité : entorse bénigne, entorse moyenne ou entorse sévère.

Lire l'article

L'instabilité chronique de la cheville

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

17 Août 2022

Il s’agit d’un phénomène malheureusement bien connu des professionnels en kinésithérapie : l’instabilité de la cheville, d’autant plus si elle possède un caractère chronique, pèse beaucoup sur la qualité de vie du patient et requiert alors un suivi adapté. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur cette affection et sur l’importance capitale de son diagnostic précis.

Lire l'article

Comment se former au traitement de la cheville instable en kiné ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

20 Février 2023

Walter Santé propose aux masseurs-kinésithérapeutes de se former au traitement de la cheville instable. En effet, les entorses de la cheville représentent la lésion la plus courante chez les Français. Une inversion de la cheville est un accident domestique courant et peut se produire simplement en marchant dans un trou ou en descendant un escalier. Kinés, découvrez les bonnes raisons et les modalités pour suivre une formation en ligne spécialisée dans l’instabilité de la cheville.

Lire l'article