Le carcinome canalaire infiltrant

blog

Santé

Médecin généraliste

Cancer du sein

Le carcinome canalaire infiltrant

Carcinome canalaire infiltrant : diagnostic et prise en charge

|

8 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Dans le domaine de la santé, la détection précoce et la gestion efficace des affections oncologiques sont d’une importance primordiale. Parmi les types de cancer du sein les plus fréquents, le carcinome canalaire infiltrant occupe une place significative. Cet article explore en détail ce cancer invasif, aborde sa définition, ses caractéristiques distinctives, le diagnostic et les options de prise en charge. Nous évoquons dans un dernier temps les possibilités de formations pour les médecins sur le sujet. Grâce à une compréhension approfondie des aspects du carcinome infiltrant de type non spécifique, les professionnels de santé peuvent améliorer leur collaboration avec les patientes, et ainsi mieux appréhender et lutter contre cette maladie dévastatrice.

Programme formation Cancer du sein

+ de 450 téléchargements

Partager sur :

Le carcinome canalaire infiltrant : définition

Les spécialistes et intervenants de formation sur le cancer du sein définissent le carcinome canalaire infiltrant comme une tumeur dont les cellules se sont propagées à l’extérieur des canaux mammaires. Les canaux galactophoriques sont atteints et les cellules s’emploient à envahir les tissus voisins. Aussi appelée carcinome canalaire invasif, le carcinome infiltrant de type non spécifique est la forme histologique de cancer du sein la plus fréquente. Elle représente en effet 80 % des cancers du sein diagnostiqués en France.

 

Le carcinome infiltrant prend l’apparence d’une masse ou d’un épaississement du sein. Il est à dissocier d’un carcinome lobulaire infiltrant, qui lui va concerner les lobules de la glande mammaire, et des tumeurs bénignes, banales et sans gravité, telles que les fibroadénomes, les papillomes ou la cytostéatonécrose.

Bon à savoir

Pour développer vos compétences dans le domaine, il est possible d’entamer un cursus de formation pour médecin généraliste en ligne.

img test
Dépistage, diagnostic et suivi du cancer du sein

Maîtrisez le parcours de soin de la patiente atteinte d'un cancer du sein.

Découvrir la formation

Quelles sont ses caractéristiques ?

Le carcinome infiltrant de forme glandulaire fait apparaître à l’imagerie une lésion caractéristique stellaire ; avec ses prolongements périphériques, elle évoque une étoile. Elle est plutôt indurée et rétractile. Ce type de cancer comporte un risque d’atteinte progressive au niveau ganglionnaire, et peut s’avérer métastatique. Vous pouvez en effet localiser des lésions secondaires à distance du foyer initial de la tumeur.

 

Les trois principaux sites observés sont l’os, le foie et le poumon. Plusieurs aspects existent pour les cellules cancéreuses du carcinome infiltrant de type non spécifique, identifiables au cours de l’analyse en laboratoire anatomopathologique. Elles peuvent ainsi être de nature papillaire, mucineuse ou médullaire, et évolueront lentement. Elles seront dans ces cas-là généralement diagnostiquées avant une possible invasion des ganglions lymphatiques.

Bon à savoir

Le carcinome canalaire infiltrant peut également être squirrheux, impliquant une extension assez rapide, ou tubulaire, aspect pour lequel on note peu de risques de récidive.

Les étapes du diagnostic

La première étape du diagnostic d’un carcinome infiltrant correspond à l’examen clinique minutieux en consultation. En parallèle de l’observation de l’aspect du sein, le médecin procède à un interrogatoire pour lister les éventuels antécédents médicaux et familiaux de la patiente, et identifier de potentiels symptômes évocateurs d’un carcinome canalaire infiltrant.

 

En cas de doute, il vous faudra en second lieu diriger la patiente vers des examens complémentaires, de type mammographie et échographie mammaire. Cela permettra de confirmer ou d’infirmer la présence de lésions inquiétantes. Si les résultats confortent votre observation, une biopsie mammaire devra être planifiée. Lors de cette étape, la patiente se verra prélever un échantillon de tissu de la masse suspecte pour analyse.

Astuce

Consultez notre article sur le déroulement de la biopsie mammaire pour accompagner vos patientes de manière optimale.

Les programmes de formation continue pour médecins rappellent que le diagnostic d’un carcinome infiltrant de type non spécifique suit les mêmes étapes que pour tout cancer du sein. Par ailleurs, des examens supplémentaires peuvent être requis par le/la gynécologue oncologue, dans le but de contrôler l’étendue des lésions dans le corps et la présence éventuelle de métastases. Selon les caractéristiques de chaque cas, il peut s’agir d’un Tep Scanner, d’une IRM, d’une scintigraphie osseuse, etc.

Bon à savoir

Complétez votre lecture en découvrant notre article sur le diagnostic du carcinome in situ mammaire. Il est vivement recommandé de suivre une formation médicale continue dédiée aux médecins généralistes pour vous spécialiser sur le sujet.

img test
Formations Médecins Généralistes

Découvrez les formations DPC Médecins Généralistes en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

La prise en charge du CCI

Parmi les éléments abordés lors de formations pour médecins dédiées, vous trouverez évidemment la prise en charge des patientes en fonction de la tumeur qu’elles présentent. Sans la présence de métastases, tous les types de carcinomes canalaires infiltrants suivent les mêmes recommandations en termes de prise en charge. La chirurgie mammaire se pose comme le traitement principal, avec plusieurs options selon le profil de la tumeur : la tumorectomie, correspondant à une mastectomie partielle, le ganglion sentinelle ou le curage ganglionnaire, ou la mastectomie totale avec ganglion sentinelle et potentiellement un curage ganglionnaire.

Rappel

Rappelons que dans le cadre du traitement d’un carcinome infiltrant, l’acte de curage ganglionnaire ne constitue pas une chirurgie conservatrice du sein.

Suite au geste chirurgical, une radiothérapie externe est généralement prescrite. Une irradiation du sein ou de la paroi thoracique a pour but d’éradiquer toute cellule cancéreuse restante du carcinome canalaire infiltrant. Cette action permet aussi de diminuer le risque de rechute. Dans cette optique de réduction du risque de rechute, un traitement complémentaire est parfois conseillé pour maximiser les chances de guérison. Celui-ci sera étudié au regard de la tumeur à traiter, de l’âge de la patiente, ou encore des antécédents médicaux.

 

La prise en charge d’un carcinome infiltrant de type non spécifique peut en outre inclure une hormonothérapie, notamment chez les patientes atteintes d’un cancer du sein hormono-dépendant. Notez enfin que la chimiothérapie n’est pas systématique. Elle peut être indiquée avant l’acte chirurgical pour réduire la taille de la tumeur, ou après. Le recours à cette option dépendra de la situation et des risques évalués de rechute.

Astuce

Pour déterminer la pertinence de ce traitement, vous pouvez présenter le test Oncotype ; celui-ci fournit le score de récurrence génétique de la patiente afin de prédire les risques de récidive du cancer.

Si vous faites face à un carcinome métastatique, les traitements seront identiques, mais peuvent être associés à des thérapies ciblées, une immunothérapie, et une chirurgie ou radiothérapie des métastases. En tant que médecin généraliste ayant suivi une formation sur le cancer du sein, vous pourrez proposer dans ces cas de figure une recherche de mutation génétique pour identifier l’origine de la maladie, et ainsi adapter la prise en charge.

Maîtriser le traitement du CCI avec la formation Cancer du sein

Pour vous aider à accompagner sereinement vos patientes dans le traitement d’un carcinome infiltrant, des cursus de formation pour les médecins sont accessibles. Chez Walter Santé, nous proposons un programme de 11 h, finançable par le DPC, découpé en trois volets. Le premier traite de la détection des symptômes et du diagnostic, le second de la prise en charge du cancer du sein, tandis que le dernier aborde l’aspect essentiel du suivi de la patiente.

 

Grâce à un cursus ciblé, vous vous familiariserez avec le rôle des professionnels de santé dans un contexte de lutte contre le cancer du sein, et engagerez un travail de réflexion sur votre posture et pratique professionnelle dans ce même cadre. Vous apprendrez à mener un diagnostic complet, en identifiant précisément ses étapes et ses aspects, et travaillerez sur l’échange avec vos patientes, notamment pour l’annonce dudit diagnostic.

 

Notre formation sur le cancer du sein approfondit bien sûr les différents traitements des carcinomes canalaires infiltrants, de l’irradiation ganglionnaire à la mastectomie, en passant par la chimiothérapie. En maîtrisant l’ensemble des thérapeutiques existantes, vous pourrez vous positionner sans difficulté dans le parcours de soins de votre patiente et vous appuyer sur les recommandations actuelles de la HAS. Enfin, choisir une formation sur le cancer du sein, c’est également être en mesure d’accompagner les patientes après le traitement à proprement parler : cela signifie assurer la surveillance de l’évolution de la maladie et anticiper toute récidive.

Bon à savoir

Pour en savoir plus sur notre cursus de formation pour médecin généraliste, rapprochez-vous de nos conseillers.

Téléchargez le catalogue de la formation Cancer du sein en PDF

Programme formation Cancer du sein

Programme formation Cancer du sein

+ de 450 téléchargements

Programme formation Cancer du sein

+ de 450 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Carcinome canalaire infiltrant : diagnostic et prise en charge

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

25 Juillet 2023

Dans le domaine de la santé, la détection précoce et la gestion efficace des affections oncologiques sont d’une importance primordiale. Parmi les types de cancer du sein les plus fréquents, le carcinome canalaire infiltrant occupe une place significative. Cet article explore en détail ce cancer invasif, aborde sa définition, ses caractéristiques distinctives, le diagnostic et les options de prise en charge. Nous évoquons dans un dernier temps les possibilités de formations pour les médecins sur le sujet. Grâce à une compréhension approfondie des aspects du carcinome infiltrant de type non spécifique, les professionnels de santé peuvent améliorer leur collaboration avec les patientes, et ainsi mieux appréhender et lutter contre cette maladie dévastatrice.

Lire l'article

Les facteurs de risque du cancer du sein

Walter Learning

Thomas Cornet

|

22 Août 2023

Dans la lutte contre le cancer du sein, la dissection et l’étude des facteurs de risque sont primordiales dans le dépistage et la prise en charge des patientes. Dans cet article, nous faisons un tour d’horizon sur les divers facteurs favorisant le cancer du sein. Facteurs hormonaux, familiaux, histologiques et environnementaux : améliorez l’accompagnement des femmes en développant vos connaissances en tant que professionnel de santé. La sur le sujet s’avère également être un élément essentiel pour un parcours de soin optimisé. Si vous envisagez un cursus dans le domaine, prenez de l’avance avec les points incontournables de cet article sur les facteurs de risques de cancer du sein.

Lire l'article

Cancer du sein : comment se déroule la chimiothérapie ?

Walter Learning

Thomas Cornet

|

22 Août 2023

Le cancer du sein demeure l’une des principales causes de décès chez les femmes à travers le monde. Face à ce défi majeur de santé publique, la chimiothérapie se révèle être une approche thérapeutique fondamentale dans la prise en charge de cette maladie. Cet article se propose d’explorer les aspects clés de la thérapeutique par chimiothérapie du cancer du sein, en abordant notamment son objectif et les situations qui l’induisent. Nous développons également les protocoles de chimiothérapie de cancer du sein, les complications potentielles qui en découlent, ainsi que la possibilité d’une chimiothérapie néoadjuvante.

Lire l'article

Les étapes de calcul du score d'Eisinger

Walter Learning

Thomas Cornet

|

18 Janvier 2024

La consultation d’oncogénétique est un atout non négligeable dans la prévention contre le cancer du sein. Il n’est cependant pas pertinent de l’envisager pour toutes les femmes atteintes par la maladie. Quand prescrire un test oncogénétique ? Quel est le rôle du calcul du score d’Eisinger dans votre prise de décision ? Comment lire ses résultats ? Dans cet article, nous répondons à vos questions en explorant la définition et les clés d’interprétation du score d’Eisinger. Nous abordons également les conditions pour un entretien en oncogénétique, et vous donnons, en fin d’article, un aperçu de notre formation sur le cancer du sein.

Lire l'article