blog

Santé

Médecin généraliste

Les TND

Les troubles neurodéveloppementaux (TND)

Hippolyte Le Dem

Fondateur de Walter

|

Les troubles du neurodéveloppement se manifestent précocement durant le développement de l’enfant, souvent avant même qu’il ne rentre à l’école primaire. La définition des troubles du neuro-développement est la suivante: "perturbation du développement cognitif ou affectif de l’enfant qui entraîne un retentissement important sur le fonctionnement adaptatif scolaire, social et familial".

 

Voici la liste des troubles neurodéveloppementaux :

  • trouble développemental de la coordination ;
  • trouble de l’attention ;
  • trouble du langage ;
  • trouble spécifique des apprentissages (troubles “dys”) ;
  • trouble du spectre de l’autisme (TSA).

L’ensemble de ces troubles neuro développementaux sont approfondis dans notre formation Walter Santé.

Le trouble développemental de la coordination

Le trouble développemental de la coordination (TDC) fait partie des troubles du neurodéveloppement (TND). Ce trouble se traduit par une maladresse anormale caractérisée par des difficultés d’apprentissage de la motricité globale ou fine. Les répercussions du TDC chez les enfants sont des limitations d’activité dans la vie quotidienne et une déficience fonctionnelle de la performance scolaire.

 

On parle encore très fréquemment de dyspraxie développementale, car ce terme parle à beaucoup de monde, notamment aux enseignants. Cependant, le terme correct à employer aujourd’hui avec vos patients est bien celui de trouble développemental de la coordination.

Cependant, ces deux termes peuvent encore tout à fait apparaître dans des comptes rendus (notamment dans des comptes rendus psychomoteurs) puisqu'au niveau de la CIM 10 (Classification Internationale), on s’accorde à reconnaître ces deux termes comme équivalents.

Les troubles de l'attention (TDA)

Le trouble déficitaire de l’attention (TDA) est un trouble neurodéveloppemental. Il se caractérise par l’expression de symptômes d’impulsivité, d'inattention et/ou d’hyperactivité.

 

Le diagnostic des troubles de l’attention est clinique, mais il doit également être éclairé par d’autres investigations. Il faut estimer dans quelles mesures les difficultés de l’enfant vont atteindre sa vie personnelle, sa vie scolaire, mais également son entourage. Il faut également prendre en compte une approche métrique des performances pour pouvoir situer l’enfant par rapport à un groupe d’enfants d’une même classe d’âge. Cela permet d'appréhender des retards éventuels ou des difficultés qui auront des répercussions plus importantes. Enfin, pour diagnostiquer des troubles de l’attention, il faut également observer leur durée (minimum 6 mois) et leur fréquence.

 

Une fois le diagnostic posé, la prise en charge de l'enfant présentant un TDA est pluridisciplinaire (psychologue, orthophoniste, psychomotricien…).

 

En suivant notre formation DPC en ligne, vous apprendrez à diagnostiquer ces troubles, mais également les différentes formes de prise en charge qui existent pour accompagner vos patients atteints de TDAH.

Maîtrisez les troubles du neurodéveloppement

Notre formation complète sur les TND de l’enfant : développement cognitif, facteurs de risques, méthodes de communication, stratégies d’accompagnement et guidance parentale.

Découvrir la formation
img test

Les troubles du langage

Les troubles du langage oral ne sont pas rares chez les enfants. Ils peuvent se traduire par un trouble de l'articulation, un retard de parole ou de langage, par un bégaiement ou encore une dysphasie.
Ces troubles peuvent être responsables par la suite de difficultés d’apprentissage chez l’enfant.

 

Il existe deux types de troubles du langage différents :

  • Les troubles simples du langage oral. Ceux-ci régressent après une rééducation précoce et adaptée. Ils peuvent se traduire par des troubles de l'articulation, un bégaiement ou un retard de parole et de langage.
  • La dysphasie, quant à elle, est un trouble du développement cognitif, durable et pour lequel le traitement est plus difficile.

Afin de pouvoir les diagnostiquer correctement, puis de les traiter, il est important de connaître dans un premier temps ce qu’est le développement sain du langage. À partir de cela, vous pourrez distinguer d'une part le retard de l’apprentissage, et d’autre part le trouble de langage. Puis, vous pourrez différencier les différents troubles du langage observables.

 

Anne-Claire Bourgeois, orthophoniste spécialisée dans les troubles des apprentissages, vous apportera la formation nécessaire pour pouvoir diagnostiquer correctement les troubles du langage chez vos patients au travers de la formation Walter Santé sur les troubles du neurodéveloppement.

Les troubles "dys"

Les troubles spécifiques des apprentissages ou troubles “dys” sont des troubles cognitifs qui regroupent plusieurs troubles :

  • dysphasie ;
  • dyslexie ;
  • dysorthographie ;
  • dysgraphie ;
  • dyspraxie ;
  • dyscalculie.

 

Les troubles dys ont une origine neurodéveloppementale qui limite les capacités pour apprendre. Un enfant atteint de troubles spécifiques des apprentissages aura donc du mal à acquérir la lecture, l’écriture ou encore l'arithmétique, ce qui peut donc l'empêcher d’évoluer correctement dans les autres apprentissages scolaires.

 

Le terme de "troubles dys" regroupe tous les troubles cognitifs spécifiques et les troubles des apprentissages qu’ils provoquent.


Les troubles spécifiques des apprentissages sont des troubles cognitifs spécifiques durables (au moins 6 mois), qui comprennent les dysfonctionnements des fonctions cognitives relatives :

  • au langage (oral ou écrit) ;
  • au calcul ;
  • à la gestuelle ;
  • et à l'attention.

Pour poser un diagnostic de troubles spécifiques des apprentissages, il faut d’abord écarter d’autres troubles qui pourraient causer ces symptômes : une déficience intellectuelle, ou une acuité auditive ou visuelle non corrigée par exemple.

 

Les résultats doivent être significativement en dessous de ceux attendus pour l’âge de l’enfant. Les critères des troubles spécifiques d’apprentissage doivent être spécifiques, sévères et durables.

Les troubles du spectre de l'autisme (TSA)

Le trouble du spectre de l’autisme (TSA) est un trouble du neurodéveloppement. Le TSA affecte le développement de l’enfant dans :

 

  • sa communication (le langage, la compréhension, les contacts visuels…) ;
  • ses interactions sociales (la perception et la compréhension des émotions, les relations sociales...) ;
  • son comportement (gestes stéréotypés, intérêts et activités spécifiques et restreints, mise en place de routines).

Bon à savoir

On considère que le TSA est un trouble de la communication des neurones. Des études montrent une sur-connexion dans certaines parties du cerveau et des sous-connexions dans d’autres zones. 

De nombreuses causes au TSA sont avancées :

 

  • Une prédisposition génétique : en effet, la présence d’un trouble du neurodéveloppement chez l’un des parents ou dans la fratrie est un facteur de risque connu dans le TSA.
  • Des facteurs environnementaux tels que l’exposition au pesticide, des complications pendant la grossesse (exposition importante au stress, hypertension, diabète gestationnel ou des infections), ou encore des complications pendant l’accouchement sont avancés.

Cependant, il existe beaucoup de controverse sur les facteurs environnementaux, car il est très difficile d'effectuer des études sur ces facteurs et il y a peu d'études à ce jour qui évaluent l'interaction entre les gènes et les facteurs de l’environnement.

 

Apprenez à repérer et diagnostiquer les troubles du spectre de l'autisme dans la formation sur les troubles neurdéveloppementaux de Walter Santé, dispensée par des experts et finançable via votre DPC.

Maîtrisez les troubles du neurodéveloppement

Notre formation complète sur les TND de l’enfant : développement cognitif, facteurs de risques, méthodes de communication, stratégies d’accompagnement et guidance parentale.

Découvrir la formation
img test

 

Sur le même thème

Comment diagnostiquer une syncope en médecine générale ?

Hippolyte Le Dem

|

27 Juin 2022

En consultation de médecine générale ou aux urgences à l’hôpital, il n’est pas rare de recevoir des patients victimes d’une syncope ou de lipothymie. Il s’agit même d’un symptôme assez fréquent ! Pourtant, sachant qu’il existe différentes formes et origines de syncopes, il n’est pas toujours aisé de poser le diagnostic adéquat. Suivre une formation sur les pertes de connaissance peut améliorer votre démarche diagnostique en tant que médecin généraliste. Dans cet article, vous apprendrez comment diagnostiquer une syncope. 

Lire l'article

Les troubles cognitifs liés à la maladie d'Alzheimer

Hippolyte Le Dem

|

16 Mai 2022

La maladie d’Alzheimer peut provoquer des troubles cognitifs sévères chez le patient. Ces troubles cognitifs atteignent tout particulièrement la mémoire. Les différents types de mémoire sont touchés selon un degré variable qu’il convient de tester.

Lire l'article

Les troubles du rythme cardiaque

Hippolyte Le Dem

|

20 Juin 2022

Un rythme cardiaque irrégulier peut avoir plusieurs sources, pathologiques ou non. Il peut s’agir de facteurs physiques ou physiologiques, tels que les émotions. L’interprétation d’un électrocardiogramme doit prendre en compte ces éléments, les évaluer, puis les éliminer le cas échéant. Grâce à une formation ECG pour médecins généralistes, mettez à jour vos connaissances sur le sujet et devenez incollable sur la pratique et l’interprétation des électrocardiogrammes.

 

Découvrez ici les différents troubles du rythme cardiaque.

Lire l'article

Le papillomavirus humain (HPV) : définition et risques

Hippolyte Le Dem

|

18 Juin 2021

Les virus HPV sont des virus à ADN qui se transmettent de façon interhumaine par voie sexuelle (possiblement par voie indirecte par objets). On recense jusqu’à 150 HPV différents classés en deux familles : bas et haut risque. Cet article est tiré de notre formation HPV, dispensée par le Professeur Carcopino. Formation à destination des médecins généralistes.

 

Lire l'article