Les contraceptions chirurgicales

blog

Santé

Sages femmes

Contraception

Les contraceptions chirurgicales

La contraception chirurgicale : modalités de la stérilisation

|

8 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Les contraceptions chirurgicales, qu'elles soient masculines ou féminines, offrent une option contraceptive permanente. Cet article offre un aperçu des différentes considérations et des procédures associées à la stérilisation chirurgicale, mettant en lumière l’importance de l’avis éclairé des patients dans le processus de prise de décision.

Sommaire

  • Définition de la stérilisation chirurgicale
  • L'importance de l'avis éclairé des patients
  • Peut-on refuser de réaliser une stérilisation ?
  • Étapes de la vasectomie
  • Techniques de stérilisation tubaire
  • Téléchargez le programme de la formation Contraception en PDF

Programme formation Contraception

+ de 1500 téléchargements

Partager sur :

Définition de la stérilisation chirurgicale

La stérilisation chirurgicale, qu’elle soit masculine ou féminine, est un procédé qui vise à empêcher de façon permanente la possibilité de procréer. La vasectomie masculine ne requiert aucune condition quant au nombre d’enfants. La stérilisation féminine est également ouverte à toutes les femmes, quels que soient leur âge, leur état de santé ou leurs ressources financières.

Bon à savoir

Historiquement, la stérilisation féminine a été entachée de controverses, notamment en raison de pratiques initiales sans le consentement éclairé des patientes. Toutefois, des évolutions légales ont encadré cette procédure, la dépénalisant et la plaçant sous un cadre strict de pratiques médicales.

La demande de stérilisation féminine nécessite un processus rigoureux. La patiente doit être informée de manière exhaustive sur la technique utilisée, son caractère irréversible et les risques associés.

img test
Maîtrisez les méthodes contraceptives

Notre formation complète pour conseiller et accompagner vos patient(e)s dans le choix de leur contraception.

Découvrir la formation

L'importance de l'avis éclairé des patients

Il est crucial que le chirurgien chargé de l’intervention explique clairement à la patiente les implications, les modalités et les risques de la procédure elle-même. Il est essentiel que la patiente comprenne pleinement que cette intervention est définitive. De plus, un délai de réflexion de quatre mois est requis avant que la stérilisation puisse être effectuée, conformément au cadre légal strict. L’objectif est de garantir que la patiente ne regrette pas sa décision et comprenne pleinement les conséquences de l’acte.

Important

Toute femme, quels que soient son âge, son état de santé ou ses ressources, a le droit de demander une stérilisation. 

Cette intervention est généralement prise en charge par l’assurance maladie et est souvent réalisée en bloc opératoire, le plus souvent lors d’une cœlioscopie. Cette procédure implique de petites incisions dans l’abdomen pour accéder aux trompes, où des clips ou d’autres méthodes sont utilisés pour bloquer ou retirer partiellement les trompes, rendant ainsi la procédure irréversible.

Bon à savoir

L’âge de la patiente reste un facteur déterminant. Plus une patiente est jeune lorsqu’elle demande une stérilisation, plus le risque qu’elle regrette sa décision ultérieurement est important. De plus, si la patiente n’a pas de contre-indication à une autre méthode contraceptive efficace, il peut sembler inutile de procéder à une stérilisation tubaire.

Peut-on refuser de réaliser une stérilisation ?

Les médecins ont le droit de refuser de réaliser une stérilisation chirurgicale. Contrairement à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), où le médecin peut refuser, mais doit ensuite orienter la patiente vers un autre professionnel, dans le cas de la stérilisation, le médecin peut décider de refuser l’intervention sans être obligé de diriger la patiente vers un autre praticien. 

 

Le chirurgien a également le droit de refuser une vasectomie, notamment chez les hommes jeunes sans enfants.

Rappel

Dans certains cas, une conservation de sperme peut être proposée avant l’intervention.

Enfin, il est recommandé d’orienter les patients vers des ressources d’information supplémentaires, telles que l’Association française d’urologie, pour les aider dans leur choix de contraception masculine ou de méthode de stérilisation.

img test
Formations Sages-femmes

Découvrez nos formations Sages-femmes conçues par des experts et réalisées par des professionnels. 

Découvrir les formations

Étapes de la vasectomie

Ces dernières années, de plus en plus de jeunes adultes se présentent en consultation pour demander une vasectomie. La vasectomie n’est pas une méthode chirurgicale de contraception, mais une méthode de stérilisation permanente. Bien qu’une vasectomie puisse être réversible par une chirurgie ultérieure, le taux de succès de cette réversibilité est variable, avec des études rapportant des taux entre 30 et 60 % dans les trois premières années après l’intervention.

 

Cette demande croissante de vasectomie en France est notable, avec près de 20 000 interventions réalisées chaque année. Sur le plan juridique et médico-légal, la vasectomie est encadrée par la loi du 4 juillet 2001, qui stipule un délai de réflexion de quatre mois pour tout homme demandant une vasectomie. Lors de la première consultation, l’urologue doit expliquer toutes les alternatives à la vasectomie ainsi que toutes les contraceptions disponibles pour l’homme. Par la suite, le patient signe un consentement qui atteste qu’il a bien été informé des implications de la vasectomie et de ses alternatives. Après ces quatre mois de réflexion, la vasectomie peut être programmée.

Bon à savoir

Ce délai de réflexion est propre à chaque chirurgien. 

L’intervention consiste à sectionner les canaux déférents, empêchant ainsi la migration des spermatozoïdes dans le sperme. Pour assurer l’efficacité de la vasectomie, il est recommandé de réaliser au moins quatre techniques d’occlusion des canaux déférents, avec des taux de succès supérieurs à 99 %.

 

Schéma issu de notre formation à la contraception - Walter Santé

 

Les complications de la vasectomie sont rares, mais peuvent inclure de petits hématomes ou des douleurs temporaires au niveau des testicules. Après l’intervention, un délai de trois à quatre mois est nécessaire avant de considérer la vasectomie comme efficace. Pendant cette période, le patient doit maintenir une contraception mécanique, comme le port du préservatif. 

Important

Un spermogramme doit être réalisé trois mois après 20 à 30 éjaculations pour confirmer l’efficacité de la vasectomie.

Techniques de stérilisation tubaire

Une formation pour sage-femme aborde les techniques de stérilisation tubaire. En effet, la stérilisation tubaire nécessite désormais une anesthésie générale et une petite incision abdominale à travers laquelle une caméra est insérée pour accéder aux trompes. Les techniques utilisées comprennent la pose de clips sur les trompes pour les obstruer définitivement ou une section partielle ou totale des trompes

 

Illustrations extraites de la formation Contraception

Important

Ces procédures sont irréversibles, à moins que des mesures chirurgicales ne soient prises pour rétablir la perméabilité des trompes, ce qui est souvent difficile.

Les complications sont rares, mais il existe des risques d’hémorragie et d’autres complications liées à l’anesthésie générale et à la chirurgie abdominale. De plus, il est important de souligner aux patientes qu’il existe un risque d’échec de la stérilisation tubaire, bien que celui-ci soit très faible, estimé à moins de 1 %. De plus, il est essentiel de les informer sur le fait que même si la stérilisation est réussie, elles peuvent encore éprouver des troubles du cycle menstruel en raison de l’arrêt éventuel de la contraception hormonale.

img test
Une question sur le DPC ?

Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

En ce qui concerne les suites opératoires, la procédure est généralement réalisée en ambulatoire, mais nécessite une courte période de récupération à domicile. Les patientes doivent s’attendre à une période de convalescence après l’intervention et peuvent nécessiter une semaine d’arrêt de travail pour récupérer complètement. Il est également crucial que les patientes soient informées de tous les risques et complications potentiels avant de subir une stérilisation tubaire.


 
Les contraceptions chirurgicales offrent une option contraceptive permanente, mais nécessitent une réflexion approfondie et un consentement éclairé de la part des patients. Que ce soit la stérilisation masculine par vasectomie ou la stérilisation féminine par ligature des trompes, ces procédures irréversibles doivent être abordées avec prudence et après avoir exploré toutes les alternatives contraceptives. 

Astuce

Walter Santé propose une formation pour sage-femme à distance permettant de développer et actualiser les connaissances concernant les différents types de contraception. En effet, le programme aborde la contraception au moment de la ménopause ainsi que la contraception après un avortement.

Téléchargez le programme de la formation Contraception en PDF

Programme formation Contraception

Programme formation Contraception

+ de 1500 téléchargements

Programme formation Contraception

+ de 1500 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

La contraception chirurgicale : modalités de la stérilisation

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

14 Mai 2024

Les contraceptions chirurgicales, qu'elles soient masculines ou féminines, offrent une option contraceptive permanente. Cet article offre un aperçu des différentes considérations et des procédures associées à la stérilisation chirurgicale, mettant en lumière l’importance de l’avis éclairé des patients dans le processus de prise de décision.

Lire l'article

Appliquer la méthode BERCER en consultation de contraception

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

9 Mai 2023

Une consultation pour la mise en place d’un moyen de contraception suit un déroulement précis qui permet de proposer un accompagnement qualitatif et personnalisé. Comment utiliser la méthode BERCER dans le cadre d’une consultation de contraception ?

Lire l'article

Adapter la contraception à l'approche de la ménopause

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

14 Mai 2024

La ménopause et la contraception sont des sujets importants dans la vie des femmes, en particulier pendant la période de transition vers la ménopause, appelée périménopause. Cette phase, généralement entamée vers la quarantaine, est marquée par des changements hormonaux et une diminution progressive de la fertilité, posant ainsi des questions importantes en matière de contraception. Cet article explore la contraception dans le contexte de la périménopause et du passage à la ménopause.

Lire l'article

La pose de l'implant contraceptif à une patiente

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

12 Juin 2023

En tant que sage-femme, vous pouvez être amenée à poser un implant contraceptif. Dans cet article, nous vous fournissons les informations essentielles pour vous aider à appliquer les procédures de manière efficace et sécurisée. Nous abordons tout d’abord le moment le plus opportun pour la pose d’un implant contraceptif, en fonction du cycle menstruel notamment, puis quand le retirer, de quelle façon, et quelles précautions prendre. Vous découvrirez également comment mettre un implant dans le bras d’une patiente concrètement. Nous vous guidons sur les gestes à adopter pour effectuer un travail propre et assurer un confort optimal à votre patiente.

Lire l'article