Ménopause et contraception

blog

Santé

Sages femmes

Contraception

Ménopause et contraception

Adapter la contraception à l'approche de la ménopause

|

7 min

|

Par Alphonse Doutriaux

La ménopause et la contraception sont des sujets importants dans la vie des femmes, en particulier pendant la période de transition vers la ménopause, appelée périménopause. Cette phase, généralement entamée vers la quarantaine, est marquée par des changements hormonaux et une diminution progressive de la fertilité, posant ainsi des questions importantes en matière de contraception. Cet article explore la contraception dans le contexte de la périménopause et du passage à la ménopause.

Sommaire

  • Définition de la périménopause
  • La contraception en périménopause
  • Passage de la périménopause à la ménopause
  • Quand arrêter la contraception ?
  • Téléchargez le programme de la formation Contraception en PDF

Programme formation Contraception

+ de 1500 téléchargements

Partager sur :

Définition de la périménopause

La périménopause est une étape importante de la vie d’une femme, souvent abordée lorsque l’on discute de la contraception chez les femmes de plus de quarante ans. Cette période de transition vers la ménopause commence généralement trois à cinq ans avant l’arrêt définitif des règles. Pendant la périménopause, bien que l’ovaire fonctionne encore, il y a des changements hormonaux et une diminution de la fertilité, ce qui soulève la question de la contraception.

 

Extrait de la formation Contraception

Rappel

L’âge moyen de la ménopause se situe entre 50 et 51 ans, mais il existe des cas de ménopause précoce, entre 40 et 45 ans, ainsi que des cas tardifs, vers 55 ans. Avant 40 ans, une cessation précoce des règles est considérée comme une insuffisance ovarienne prématurée, une condition pathologique. Environ 7 % des femmes atteignent la ménopause entre 40 et 44 ans, 33 % entre 45 et 49 ans, et 83 % entre 50 et 54 ans.

img test
Maîtrisez les méthodes contraceptives

Notre formation complète pour conseiller et accompagner vos patient(e)s dans le choix de leur contraception.

Découvrir la formation

La contraception en périménopause

Dans la période de la vie appelée périménopause, qui débute généralement autour de la quarantaine, il est important de comprendre la définition de la ménopause. La ménopause est définie par une absence de règles pendant un an. Les experts estiment qu’un arrêt des règles d’une durée de plus d’un an vers l’âge de 50 ans, ou de plus de deux ans avant l’âge de 50 ans, permet d’envisager l’arrêt de la contraception. Au-delà de 55 ans, le risque de grossesse est considéré comme très faible, bien que jamais nul en pratique médicale. 

Important

Le dosage de la FSH pour déterminer le moment optimal pour arrêter la contraception n’est pas recommandé par les experts, car les niveaux hormonaux peuvent fluctuer considérablement pendant la périménopause, rendant les prévisions peu fiables.

La quarantaine est une période où les questions de fertilité sont fréquentes, car certaines femmes souhaitent encore concevoir, tandis que d’autres préfèrent ne plus avoir d’enfants. Cependant, la fertilité varie considérablement d’une femme à l’autre et diminue avec l’âge. La probabilité de concevoir diminue, passant de 75 % à 25 ans à seulement 44 % à 40 ans. Le taux de fécondité chez les femmes de plus de 35 ans est également faible, avec entre 35 et 51 naissances pour 1000 femmes par an.

 

Informations issues de la formation Contraception - Walter Santé

 

La sexualité chez les femmes en périménopause est souvent différente de celle des femmes plus jeunes. Bien que la sexualité soit plus active qu’auparavant, avec plus de nouveaux partenaires, elle est également marquée par des périodes d’activité intermittente. Il se pose alors la question de l'utilisation de la pilule contraceptive durant la périménopause.

 

Environ 53 % des femmes en couple ont des rapports sexuels dans les 12 derniers mois à partir de la quarantaine, par rapport à 90 % en 2009. Cela s’accompagne d’une augmentation du risque de grossesse non désirée, avec 4,5 % des femmes de plus de 45 ans ayant eu plus de deux partenaires sexuels au cours de l’année précédente.

Bon à savoir

Walter Santé propose une formation à distance aux sages-femmes qui souhaitent mettre à jour leurs connaissances sur le sujet.

Passage de la périménopause à la ménopause

Le passage de la périménopause à la ménopause marque une transition importante dans la vie d’une femme, notamment en ce qui concerne la contraception. Pendant la périménopause, les changements hormonaux commencent à se manifester, entraînant une diminution progressive de la fertilité. 

 

En ce qui concerne la contraception pendant cette transition, il est crucial de prendre en compte l’âge et les risques potentiels associés. Les contraceptifs hormonaux présentent des risques cardiovasculaires accrus, surtout avec l’âge. Il est donc recommandé de réévaluer régulièrement leur utilisation, en tenant compte des facteurs de risque individuels, tels que le tabagisme et les antécédents médicaux.

Rappel

Pour les femmes qui tolèrent bien les contraceptifs œstroprogestatifs et qui n’ont pas de facteurs de risque cardiovasculaires, il est généralement acceptable de les utiliser jusqu’à l’âge de 45 ans. Au-delà de cet âge, il est préférable de considérer d’autres méthodes contraceptives, telles que les progestatifs, qui présentent moins de risques cardiovasculaires.

img test
Formations Sages-femmes

Découvrez nos formations Sages-femmes conçues par des experts et réalisées par des professionnels. 

Découvrir les formations

Quand arrêter la contraception ?

Rappel

Arrêter la contraception à un certain âge peut être délicat, car les signes de la ménopause peuvent être masqués par les contraceptifs hormonaux, pilule ou DIU. Une fenêtre thérapeutique peut être envisagée pour permettre aux femmes d’observer les changements dans leur cycle menstruel après avoir arrêté la contraception pendant un certain temps.

Pour celles utilisant des dispositifs intra-utérins (DIU), les options varient en fonction du type de DIU. Les DIU au cuivre peuvent généralement être laissés en place jusqu’à un an après l’arrêt des règles, tandis que les DIU contenant du lévonorgestrel peuvent être utilisés jusqu’à l’âge de 52 à 55 ans.

 

Enfin, pour les couples envisageant une contraception à long terme, la stérilisation peut être une option. Il est important d’en discuter avec un professionnel de la santé pour déterminer la meilleure approche en fonction des besoins individuels et des préférences du couple.

Cette phase de périménopause suscite des interrogations essentielles sur la contraception. Alors que la périménopause marque une période de changements hormonaux et de diminution de la fertilité, il est nécessaire d’adapter les choix contraceptifs en fonction de l’âge et des risques individuels. Une compréhension claire de la périménopause et des options contraceptives disponibles est essentielle pour accompagner au mieux les femmes dans cette transition. 

Bon à savoir

Walter Santé propose une formation en ligne sur la contraception pour les sages-femmes et les professionnels de la santé qui souhaitent réactualiser leurs connaissances sur le sujet. La formation aborde, entre autres, les cas de DIU expulsé et la stérilisation chirurgicale.

img test
Une question sur le DPC ?

Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

Téléchargez le programme de la formation Contraception en PDF

Programme formation Contraception

Programme formation Contraception

+ de 1500 téléchargements

Programme formation Contraception

+ de 1500 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

La prescription des sages-femmes en matière de contraception

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

12 Juin 2023

En matière de contraception, la profession de sages-femmes joue un rôle essentiel, que ce soit dans l’accompagnement ou le suivi gynécologique des femmes. Leur expertise, combinée à leur relation de confiance avec les patientes, en fait des actrices clés de la santé reproductive.

Cet article aborde la prescription de contraception des sages-femmes, ainsi que le suivi gynécologique associé. Quelle place occupent-elles auprès des patientes ? Est-il possible pour une sage-femme de délivrer une ordonnance pour une pilule ? Nous répondons à vos questions et vous proposons de découvrir notre formation sur la contraception pour les sages-femmes, qui a pour but de permettre une approche individualisée et éclairée.

Lire l'article

Orienter une patiente sur les options de contraception post-partum

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

12 Juin 2023

L’importance d’une contraception post-accouchement adéquate ne peut être sous-estimée. En tant que sages-femmes, vous vous devez de fournir aux femmes des informations claires et complètes sur les différentes options contraceptives disponibles en post-partum. Cet article évoque chacune des possibilités dont il faut avoir connaissance, ainsi que leurs conditions d’application partagées dans toute formation sur la contraception. Aidez vos patientes à faire des choix éclairés pour leur santé reproductive après l’accouchement.

Lire l'article

Appliquer la méthode BERCER en consultation de contraception

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

9 Mai 2023

Une consultation pour la mise en place d’un moyen de contraception suit un déroulement précis qui permet de proposer un accompagnement qualitatif et personnalisé. Comment utiliser la méthode BERCER dans le cadre d’une consultation de contraception ?

Lire l'article

Quelle contraception prescrire après une IVG ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

14 Mai 2024

Après avoir pris la décision d’interrompre une grossesse, il est essentiel de rétablir rapidement une contraception adaptée pour éviter une nouvelle grossesse non désirée. Le choix de la méthode contraceptive après une IVG peut varier en fonction des besoins individuels de chaque femme et de son contexte médical. Cet article aborde les différentes options contraceptives disponibles après une IVG, ainsi que l’importance de l’accompagnement des patientes dans ce processus pour garantir des soins de qualité et respectueux de leurs besoins.

Lire l'article