Le stérilet chez les patientes nullipares

blog

Santé

Sages femmes

Contraception

Le stérilet chez les patientes nullipares

Utilisation du stérilet chez les patientes nullipares

|

9 min

|

Par Alphonse Doutriaux

L’utilisation du DIU chez les femmes nullipares a longtemps été entourée d’idées reçues, contribuant à une sous-utilisation de cette méthode contraceptive. Cependant, des recherches approfondies ont démystifié ces croyances erronées et démontré que le DIU est sûr et efficace, même chez les femmes n’ayant pas encore eu d’enfants. Cet article traite de l’utilisation du stérilet chez les patientes nullipares et présente les différents types de DIU présents sur le marché.

Sommaire

  • Idées reçues sur le DIU pour les nullipares
  • Les différents types de stérilet
  • Bien informer les patientes nullipares sur le DIU
  • Se former à la contraception avec Walter Santé
  • Téléchargez le programme de la formation Contraception en PDF

Programme formation Contraception

+ de 1500 téléchargements

Partager sur :

Idées reçues sur le DIU pour les nullipares

L’idée reçue selon laquelle le DIU était contre-indiqué chez les femmes nullipares et pouvait entraîner la stérilité, largement répandue dans les années 90 et 2000, a été démystifiée. Les études menées dès 1994 ont clairement démontré que cette assertion était fausse, constituant ainsi une forme de désinformation. Les recherches récentes ont clairement établi que la nulliparité n’est pas une contre-indication à l’utilisation du DIU, contredisant ainsi les croyances erronées qui persistaient auparavant. 

Bon à savoir

Les sociétés savantes nationales et internationales s’accordent à dire que la nulliparité n’est pas une contre-indication à l’insertion d’un DIU, et aucune corrélation n’a été trouvée entre la nulliparité et les risques infectieux ou les conséquences sur la fertilité.

Des études longitudinales menées sur de nombreuses femmes américaines ont confirmé que la tolérance au stérilet au cuivre était aussi bonne chez les nullipares que chez les femmes ayant déjà eu des enfants. Il en est de même pour le stérilet au lévonorgestrel.

img test
Maîtrisez les méthodes contraceptives

Notre formation complète pour conseiller et accompagner vos patient(e)s dans le choix de leur contraception.

Découvrir la formation

Les différents types de stérilet

Il existe plusieurs types de DIU disponibles sur le marché, chacun ayant ses propres caractéristiques et avantages. Le premier type est le DIU au cuivre, qui se présente sous différentes formes telles que la forme en Y ou en T. Malgré ces variations, tous les DIU au cuivre offrent une tolérance et une efficacité similaires.

 

Illustrations issues de la formation Contraception

Pour résumer

Ainsi, le choix entre les différents modèles repose souvent sur les préférences et l’habitude du praticien, bien que des différences puissent exister dans le système de pose. 

En ce qui concerne la durée d’action, la plupart des DIU au cuivre ont une autorisation de mise sur le marché pour une période de cinq ans, bien qu’il existe une version pouvant être utilisée jusqu’à dix ans.

En revanche, les DIU au lévonorgestrel, comme le Mirena et le Jaydess, agissent différemment. Ces dispositifs sont également insérés dans la cavité utérine et offrent une contraception à long terme réversible. Le Mirena contient une dose plus élevée de lévonorgestrel que le Jaydess. Leur mode d’action principal repose sur l’épaississement de la glaire cervicale pour empêcher le passage des spermatozoïdes et sur l’effet local sur l’endomètre pour prévenir sa prolifération.

 

Concernant la durée d’efficacité, les DIU au lévonorgestrel ont une durée maximale variant de trois à cinq ans.

 

Récapitulatif extrait de notre formation sur la contraception

Important

Les DIU au lévonorgestrel sont généralement recommandés en deuxième intention, après les DIU au cuivre, selon les recommandations officielles.

Quant au choix du type de DIU à proposer aux nullipares ou aux femmes ayant eu des enfants, il revient aussi à la préférence de la femme, en lui expliquant les caractéristiques de chaque option. Le DIU au cuivre peut entraîner des règles plus abondantes et potentiellement plus douloureuses, tandis que le DIU au lévonorgestrel peut offrir la possibilité d’avoir des règles moins abondantes voire de les supprimer. En ce qui concerne les DIU en cuivre, il existe des modèles mini et standard en France.

 

La différence entre les deux en termes de pose et de douleur reste minime, et certains praticiens préfèrent utiliser les modèles standards pour leur durabilité. Pour les DIU au lévonorgestrel, bien que le Jaydess ait une durée d’utilisation de trois ans et le Kyleena et le Mirena de cinq ans, la préférence est souvent donnée à ce dernier pour sa durée plus longue, bien que la procédure d’insertion soit similaire pour les deux.

Astuce

Une formation continue pour les sages-femmes permet de réactualiser les connaissances sur les différents types de stérilets disponibles sur le marché.

img test
Formations Sages-femmes

Découvrez nos formations Sages-femmes conçues par des experts et réalisées par des professionnels. 

Découvrir les formations

Bien informer les patientes nullipares sur le DIU

Il est essentiel d’informer de manière approfondie les patientes nullipares sur l’utilisation du DIU. En France, bien que les DIU aient été autorisés pour les nullipares dès 2004, seulement 3 % d’entre elles portent un stérilet, selon une enquête FECOND publiée en 2013. Cela est en partie dû à des idées fausses persistantes concernant les risques associés à cette méthode contraceptive chez les femmes n’ayant pas eu d’enfants.

 

La Haute Autorité de Santé (HAS) a précisé dans ses recommandations de 2016 que les DIU doivent être proposés à toutes les femmes, y compris les nullipares, une fois les contre-indications écartées. De plus, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a souligné que les avantages du DIU l’emportent sur les risques chez les femmes de moins de 20 ans. Malgré ces directives, les pratiques contraceptives en France restent largement influencées par une norme établie depuis longtemps, favorisant l’utilisation de la pilule après la régularisation de la vie sexuelle, puis du DIU après la maternité.

Bon à savoir

Des préoccupations subsistent concernant les infections génitales, la fertilité ultérieure et les risques de grossesse extra-utérine (GEU). Cependant, des études récentes ont remis en question ces craintes, soulignant que le DIU n’augmente pas significativement le risque de complications chez les nullipares. De plus, la douleur et les malaises vagaux lors de la pose du DIU sont souvent cités comme des obstacles potentiels.

Se former à la contraception avec Walter Santé

La formation en ligne sur la contraception proposée par Walter Santé est conçue pour tous les professionnels de santé impliqués dans le suivi gynécologique et l’orientation vers la contraception, y compris les gynécologues, les médecins généralistes et les sages-femmes. Son objectif est de fournir une mise à jour complète sur la contraception en France, en tenant compte des évolutions des besoins et des demandes des femmes et des hommes.

 

Ce programme commence par une analyse approfondie de la situation actuelle de la contraception en France, ainsi que des meilleures pratiques à suivre lors des consultations contraceptives. Ensuite, notre formation explore en détail les différentes méthodes contraceptives disponibles, leurs indications, leurs contre-indications et les avantages et inconvénients associés. Cela inclut la contraception hormonale, la contraception intra-utérine, les méthodes naturelles, les méthodes barrière et même la contraception masculine.

img test
Une question sur le DPC ?

Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

Enfin, une attention particulière est portée à la manière de répondre aux besoins des femmes de tous âges et orientations sexuelles, afin d’assurer un accompagnement complet pour tous les patients et patientes en consultation.

Bon à savoir

La formation à distance sur la contraception proposée par Walter Santé offre aux sages-femmes et aux professionnels de santé une ressource précieuse pour améliorer leurs connaissances et leur pratique dans ce domaine crucial de la santé reproductive. Il sera notamment abordé la possibilité d’expulsion de stérilet et l’arrêt de la contraception lors de la ménopause.

Téléchargez le programme de la formation Contraception en PDF

Programme formation Contraception

Programme formation Contraception

+ de 1500 téléchargements

Programme formation Contraception

+ de 1500 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

La prescription des sages-femmes en matière de contraception

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

12 Juin 2023

En matière de contraception, la profession de sages-femmes joue un rôle essentiel, que ce soit dans l’accompagnement ou le suivi gynécologique des femmes. Leur expertise, combinée à leur relation de confiance avec les patientes, en fait des actrices clés de la santé reproductive.

Cet article aborde la prescription de contraception des sages-femmes, ainsi que le suivi gynécologique associé. Quelle place occupent-elles auprès des patientes ? Est-il possible pour une sage-femme de délivrer une ordonnance pour une pilule ? Nous répondons à vos questions et vous proposons de découvrir notre formation sur la contraception pour les sages-femmes, qui a pour but de permettre une approche individualisée et éclairée.

Lire l'article

Appliquer la méthode BERCER en consultation de contraception

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

9 Mai 2023

Une consultation pour la mise en place d’un moyen de contraception suit un déroulement précis qui permet de proposer un accompagnement qualitatif et personnalisé. Comment utiliser la méthode BERCER dans le cadre d’une consultation de contraception ?

Lire l'article

Utilisation du stérilet chez les patientes nullipares

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

14 Mai 2024

L’utilisation du DIU chez les femmes nullipares a longtemps été entourée d’idées reçues, contribuant à une sous-utilisation de cette méthode contraceptive. Cependant, des recherches approfondies ont démystifié ces croyances erronées et démontré que le DIU est sûr et efficace, même chez les femmes n’ayant pas encore eu d’enfants. Cet article traite de l’utilisation du stérilet chez les patientes nullipares et présente les différents types de DIU présents sur le marché.

Lire l'article

Orienter une patiente sur les options de contraception post-partum

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

12 Juin 2023

L’importance d’une contraception post-accouchement adéquate ne peut être sous-estimée. En tant que sages-femmes, vous vous devez de fournir aux femmes des informations claires et complètes sur les différentes options contraceptives disponibles en post-partum. Cet article évoque chacune des possibilités dont il faut avoir connaissance, ainsi que leurs conditions d’application partagées dans toute formation sur la contraception. Aidez vos patientes à faire des choix éclairés pour leur santé reproductive après l’accouchement.

Lire l'article