Comment réaliser un cone beam mandibulaire ?

blog

Santé

Chirurgien dentiste

Cone beam

Comment réaliser un cone beam mandibulaire ?

Les précautions pour réaliser un cone beam mandibulaire

|

5 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Les examens de radiologie tels le cone beam revêtent une grande importance pour les interventions de chirurgie dentaire. Réaliser un cone beam maxillaire est un examen courant, de même qu’un CBCT mandibulaire. Ils révèlent en effet avec précision les structures anatomiques sur lesquelles opérer, notamment celles qui sont des zones à risque vital. Une formation au cone beam à destination des dentistes permet de maîtriser cet outil pour optimiser sa pratique chirurgicale.

Programme formation Cone beam

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Anatomie de la mandibule

La mandibule contient les éléments anatomiques suivants :

  • le canal mandibulaire ;
  • la ligne oblique interne ;
  • le foramen mentonnier ;
  • le canal incisif ;
  • la fosse sublinguale ;
  • le foramen lingual.

Cette connaissance anatomique des mâchoires que sont la mandibule et la maxillaire fait partie intégrante des formations validantes au cone beam.

Bon à savoir

Walter Santé propose une formation Cone beam en ligne. Renseignez-vous auprès de nos conseillers pour tout savoir sur le programme pédagogique et le financement de la formation, mais également sur les spécificités du cone beam et ses différences avec le scanner dentaire.

img test
Maîtrisez l'utilisation de l’imagerie Cone beam

Modalités d'utilisation, précautions, recommandations officielles, interprétation des résultats.

Découvrir la formation

La mandibule comme zone à risque

La mandibule est le seul os où il existe 2 zones à risque vital : la ligne oblique interne et le foramen lingual. Lors d’une chirurgie, extraction d’une dent ou pose d’un implant, il s’agit d’être très vigilant(e) pour ne pas perforer une petite artère passant dans ces zones.

 

Les gestes dans ces deux endroits sont d’autant plus risqués que l’hémorragie causée agit à bas bruit ; il y a risque de mort par étouffement.

Bon à savoir

Dans ces cas, réaliser un cone beam mandibulaire est une étape cruciale. Les formations CBCT validantes en ligne en explicitent la méthodologie.

Qu'est-ce que le canal mandibulaire ?

Il existe de nombreuses variations anatomiques du canal mandibulaire : il passe différemment chez chaque patient. C’est pourquoi il faut varier les coupes pour bien le percevoir.

 

Le canal mandibulaire est notamment susceptible de présenter les variantes suivantes :

  • un dédoublement, que l’on observe en coupe sagittale ;
  • le canal rétromolaire, qui intéresse 25% des patients : une extraction de dent de sagesse peut l’affecter, il faut donc informer le patient du risque de douleur ou de perte de sensibilité post-opératoire ;
  • une innervation venant d’en haut : l’anesthésie doit s’envisager différemment ;
  • une invisibilité générale, qui rend la pose d’un implant très délicate.

Une formation au CBCT est l’opportunité d’apprendre à repérer ces particularités du canal mandibulaire.

img test
Formations Dentistes

Découvrez les formations Dentistes DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé, conçues par des experts et réalisées par des professionnels.

Découvrir les formations

La ligne oblique interne, zone à risque vital

Le cone beam permet aussi l’étude de la ligne oblique interne. Cette structure anatomique de la mandibule délimite l’insertion du muscle mylo-hyoïdien. C’est une ligne très en relief. C’est une zone vasculo-nerveuse très importante car les interventions y présentent un risque vital.

 

Image anatomique issue de la formation Cone beam - Walter Santé

 

Un implant qui traverse cette ligne peut provoquer une hémorragie à bas bruit, envahir le plancher de la bouche et étouffer le patient. L’observation minutieuse des images issues d’un cone beam mandibulaire est donc indispensable.

Les risques liés au foramen lingual

Le CBCT mandibulaire sert aussi à l’étude scrupuleuse du foramen lingual. Ce dernier présente des formes extrêmement variées ; il peut être simple ou double. 

 

C’est une autre zone à risque. En effet, le foramen lingual peut contenir le prolongement des artères submentale et sublinguale représentées sur l'illustration ci-dessous :

 

Extrait de la formation Cone Beam

 

En cas de perforation, il y a à nouveau risque d’une hémorragie à bas bruit au niveau du plancher de la langue.

Important

La préconisation pour le chirurgien-dentiste est de ne pas quitter le patient sans avoir observé le résultat, c’est-à-dire avoir passé un instrument sur la zone pour constater que l’implant ne dépasse pas de l’os.

Téléchargez le programme de la formation Cone beam en PDF

Programme formation Cone beam

Programme formation Cone beam

+ de 1000 téléchargements

Programme formation Cone beam

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Comment faire l'examen d'une imagerie cone beam ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

2 Février 2024

Examiner les images natives issues d’une imagerie cone beam suppose de vérifier s’il n’y a pas d’artefact métallique ou cinétique ou d’erreur de cadrage. Pour analyser les images issues d’un CBCT dentaire, il s’agit aussi de passer par diverses étapes qui permettent d’obtenir la meilleure image possible et de gagner du temps. Une , à destination des dentistes, est souvent indispensable pour maîtriser ces étapes.

Lire l'article

Avantages et inconvénients du scanner dentaire et du cone beam

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

2 Février 2024

Cone beam ou scanner ? Les deux techniques de visualisations des tissus ont coexisté quelque temps. Toutefois le scanner dentaire est un outil d’imagerie qui tombe aujourd’hui en désuétude en raison de l’existence d’une technologie plus performante : le cone beam. Moins irradiant et plus précis que le scanner, le cone beam dentaire est plébiscité par les dentistes et chirurgiens-dentistes. Toute formation de dentiste devrait inclure un apprentissage du cone beam.

Lire l'article

Les précautions pour réaliser un cone beam maxillaire

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

2 Février 2024

Le cone beam maxillaire permet d’observer l’anatomie de l’os maxillaire et des artères et veines qui l’entourent. Tout comme le , ces études permettent de pratiquer des actes chirurgicaux plus précis et plus sécures. Contrairement à une radio, le cone beam est un outil d’imagerie 3D qui rend possible des actes de chirurgie maxillaire très minutieux.

Lire l'article

Les précautions pour réaliser un cone beam mandibulaire

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

2 Février 2024

Les examens de radiologie tels le cone beam revêtent une grande importance pour les interventions de chirurgie dentaire. est un examen courant, de même qu’un CBCT mandibulaire. Ils révèlent en effet avec précision les structures anatomiques sur lesquelles opérer, notamment celles qui sont des zones à risque vital. Une à destination des dentistes permet de maîtriser cet outil pour optimiser sa pratique chirurgicale.

Lire l'article