Traitement de la leucoplasie de la bouche

blog

Santé

Chirurgien dentiste

Dermatologie buccale

Traitement de la leucoplasie de la bouche

Diagnostic et traitement de la leucoplasie de la bouche

|

8 min

|

Par Alphonse Doutriaux

La leucoplasie de la bouche est une affection souvent en lien avec le tabagisme, dont le traitement doit être pris au sérieux pour la qualité de vie orale des patients et la réduction du risque de cancer. On distingue la leucoplasie tabagique homogène de la forme inhomogène. Pour chaque cas, un traitement adapté doit être entrepris systématiquement.

Sommaire

  • Qu'est-ce que la leucoplasie tabagique ?
  • La leucoplasie tabagique homogène
  • La leucoplasie tabagique inhomogène
  • Quels sont les risques de la leucoplasie tabagique ?
  • Le traitement adapté
  • Téléchargez le programme de la formation Dermatologie buccale en PDF

Programme formation Dermato buccale

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Qu'est-ce que la leucoplasie tabagique ?

La leucoplasie consiste en une réaction buccale à une irritation persistante des muqueuses à l’intérieur de la bouche. Sa prévalence est de 3 et 4% d’une population. Il existe divers agents irritants qui peuvent déclencher la leucoplasie.

Bon à savoir

La leucoplasie tabagique est la forme de l’affection causée par le fait de fumer ou de chiquer du tabac ; c‘est la cause la plus courante de ces lésions.

Les cas légers de leucoplasie ne sont pas dangereux et peuvent disparaître spontanément ou en changeant d’habitudes.

Les formes plus sévères de leucoplasie sont toutefois considérées comme des lésions précancéreuses.

 

Définition de la leucoplasie tabagique extraite de la formation Dermatologie buccale - Walter Santé

 

Les symptômes de la leucoplasie buccale varient toutefois en fonction de ce qu’elle est homogène ou inhomogène. L’identification de la leucoplasie tabagique est moins technique que le diagnostic du syndrôme de Gougerot-Sjögren.

img test
Apprenez à diagnostiquer les pathologies buccales

Prise en charge des pathologies buccales, évaluations et bilan, diagnostic et rééducation.

Découvrir la formation

La leucoplasie tabagique homogène

La leucoplasie tabagique homogène se signale par la présence des symptômes suivants :

  • plaque blanchâtre dont les bords sont nets, qui fait corps avec la muqueuse ;
  • surélévation minime de la lésion ;
  • surface hyperkératosique souvent en forme de mosaïque, parfois légèrement fissurée ;
  • épithélium lisse ou légèrement cartonné, sans induration sous-jacente ;
  • couleur qui varie du jaune au brunâtre en passant par le grisâtre, en fonction de l’ancienneté de la consommation tabagique ;
  • lésions résistantes au grattage ;
  • effacement des sillons de la muqueuse.

En outre, les lésions de leucoplasie tabagique homogène sont indolores, sans inflammation péri-lésionnelle.

Bon à savoir

La découverte de la leucoplasie tabagique homogène est souvent fortuite mais il existe aussi, dans de rares cas, des dysplasies révélées lors d’un examen histologique.

Les modifications histologiques et cytologiques de l’épithélium sont légères si elles intéressent le tiers basal supérieur de l’épithélium ; elles sont modérées entre ⅓ et ⅔ et sévères au-delà de ⅔ de l’épaisseur de l’épithélium.

Il existe une classification des lésions tabagiques homogènes qui analyse la néoplasie orale intra épithéliale (OIN) :

  • OIN 1 : la dysplasie est légère, les atypies cellulaires sont discrètes et les mitoses sont normales ;
  • OIN 2 : les atypies sont modérées et les mitoses sont normales ou anormales ;
  • OIN 3 : la dysplasie est sévère, les mitoses sont souvent anormales, les atypies très marquées et il existe une aplasie cellulaire.

 

Extrait de notre formation Dermatologie buccale - Walter Santé

 

Depuis 2017 l’OMS a préféré faire une classification binaire, à intégrer au développement professionnel continu, qui accorde des scores aux changements architecturaux et aux changements cytologiques des leucoplasies buccales :

  • si le score des changements architecturaux est inférieur à 4 et celui des changements cytologiques est inférieur à 5, nous sommes en présence d’une lésion à bas risque ;
  • si ces scores sont respectivement supérieurs à 4 et 5, les lésions sont à haut risque.
img test
Formations Dentistes

Découvrez les formations Dentistes DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé, conçues par des experts et réalisées par des professionnels.

Découvrir les formations

La leucoplasie tabagique inhomogène

La leucoplasie tabagique inhomogène correspond à une prolifération exophytique, parfois associée à des fissures ou des leucoplasies nodulaires surélevées.

Parmi les symptômes de leucoplasie tabagique inhomogène, il faut noter une surface des lésions irrégulière, qui peut prendre un aspect verruqueux associé à des plages érythémateuses. L’association kératose / érythème / ulcération est caractéristique.

Bon à savoir

Les formations DPC pour dentiste abordent aussi la fibrose buccale sous épithéliale due à la chique de bétel, qui rend la muqueuse brunâtre avec parfois des ulcérations et une kératose. Dans ce cas, la muqueuse va surtout perdre de son élasticité et devenir scléro-atrophique à la longue.

Quels sont les risques de la leucoplasie tabagique ?

Les consommateurs réguliers de produits à base de tabac sont six fois plus susceptibles de développer une leucoplasie buccale. Or un cancer de la bouche survient chez environ 5 % des personnes vivant avec une leucoplasie. 

 

Le risque de transformation maligne dépend du type de leucoplasie buccale : il est plus élevé lorsque les lésions sont inhomogènes et même majeur en cas de lésions nodulaires ou verruqueuses. Ce risque dépend de la présence de dysplasies histologiques : il est multiplié par 15 si on est face à une dysplasie sévère. 

Pour résumer

Ainsi que développé dans les formations dentaires en ligne, la transformation maligne dépend aussi de l’ancienneté et de la topographie de la lésion (le risque est plus important au niveau du plancher oral ou de la face ventrale de la langue). Les cellules malignes impliquées dans la leucémie myéloïde aigüe sont liées à d’autres phénomènes.

img test
Une question sur le DPC ?

Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

Le traitement adapté

Les formations en dermatologie buccale développent plus précisément le traitement de la leucoplasie tabagique. Il est toutefois de notoriété publique qu'en cas de leucoplasie tabagique, la première mesure à mettre en place est bien sûr la suppression du tabac. Il est possible que la leucoplasie s’atténue progressivement jusqu’à disparaître environ six semaines après l’arrêt de la cigarette chez un jeune adulte en bonne santé.

 

Ensuite, parce que le traitement de la leucoplasie dans la bouche touche à la qualité de vie des patients, il s’agit de songer à la remise en état de la cavité orale. A cet effet il est nécessaire d’instaurer de nouvelles règles d’hygiène plus strictes (brossage régulier, l’utilisation de fil dentaire, et des bains de bouche) et d’éliminer tout ce qui est irritant.

Les formations en ligne à destination des dentistes expliquent que si une plaque homogène persiste 3 mois après l’arrêt du tabac, il faut procéder à une biopsie qui va expliciter le type de dysplasie.

  • Si elle est modérée ou sévère, il y aura exérèse carcinologique (en bloc, en périphérie et en profondeur jusqu'au plan musculaire) ;
  • S’il n’y a pas de dysplasie ou qu’elle est légère, on va faire des essais thérapeutiques médicamenteux contrôlés. En raison du risque de surinfection candidosique, il y a application locale d’un actinomycosique (rétinoïdes, hormones stéroïdiennes, certains kératolytiques, bléomycine).

Voici un récapitulatif de ces différents cas :

 

Schéma issu de la formation Dermatologie buccale

 

En revanche sont contre-indiquées dans le traitement de la leucoplasie buccale :

  • l’électrocoagulation déconseillée car elle génère des cicatrices rétractiles et douloureuses ;
  • la vitamine A et les rétinoïdes par voie générale car les résultats sont décevants et la toxicité importante ;
  • la radiothérapie.

Important

Parce que le taux de récidive après exérèse ou destruction de la leucoplasie de la bouche est entre 10 et 35%, il faut instaurer une surveillance semestrielle ou a minima annuelle.

Téléchargez le programme de la formation Dermatologie buccale en PDF

Programme formation Dermato buccale

Programme formation Dermato buccale

+ de 1000 téléchargements

Programme formation Dermato buccale

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Diagnostic et traitement du carcinome épidermoïde

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

4 Mars 2024

Le carcinome épidermoïde est un cancer de la peau. La variété des cas cliniques démontre la complexité du sujet, y compris pour des spécialistes. Ces cas révèlent aussi la nécessité de choisir un traitement au cas par cas.

Lire l'article

Étapes du traitement de la leucémie aiguë myéloïde (LMA)

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

4 Mars 2024

La leucémie aigüe myéloïde est une affection sévère qui peut prendre des formes buccales. Ses symptômes sont nombreux et il existe une classification de la maladie. Elle suppose un traitement lourd et des soins de supports sérieux.

Lire l'article

Étapes du diagnostic du syndrome de Gougerot-Sjögren

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

4 Mars 2024

Le diagnostic du syndrome de Gougerot-Sjögren est complexe et nécessite l’intervention de multiples spécialités médicales. Son origine reste inconnue mais plusieurs facteurs de risque ont été relevées. Le diagnostic se fait par étapes sucessives.

Lire l'article

Quelles sont les causes et le traitement de l'aphte buccal ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

30 Octobre 2023

L’aphte dans la cavité buccale est une lésion douloureuse, plus ou moins étendue, qui est susceptible d’entacher la qualité de vie des patients. Les causes, les symptômes et la classification des aphtes sont autant de points développés en formation DPC continue et qui donnent des éléments clés au sujet de ces lésions.

Lire l'article