Diabète : fiche mémo pour les infirmiers

blog

Santé

Infirmier

Diabète

Diabète

Fiche IDE : le diabète

|

8 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Le diabète est une maladie chronique caractérisée par un taux de sucre dans le sang excessif. Cette fiche infirmier au sujet du diabète propose un tour d’horizon des trois types de diabète ainsi que de la surveillance des patients.

Sommaire

  • Définition : qu'est-ce que le diabète ?
  • Diabète de type 1
  • Diabète de type 2
  • Diabète gestationnel
  • La surveillance des patients
  • Les complications du diabète
  • Sources
  • Téléchargez la fiche IDE sur le diabète en PDF

Programme formation Diabète

+ de 1500 téléchargements

Le diabète

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

img test
Quiz diabète

10 questions sur l'accompagnement du patient diabétique.

Je fais le test

Définition : qu'est-ce que le diabète ?

Le diabète correspond à une hyperglycémie chronique, soit un excès prolongé de sucre dans le sang. Ce dérèglement est directement lié à l’insuline. En effet, c’est une hormone fabriquée par le pancréas qui régule la glycémie : elle la maintient à environ 1g/L (ici notre fiche sur la conversion du taux de glycémie en g/L et mmol/L) malgré d’importants apports de sucre par l’alimentation. L'insuline permet également aux cellules de capter le sucre et de le transformer en énergie. Enfin, elle contribue au stockage du sucre non utilisé à court terme, dans le foie ou les cellules graisseuses.

Diabète de type 1

Il correspond aux patients chez qui le pancréas n’est plus capable de fabriquer suffisamment d’insuline. Il survient le plus souvent chez l’enfant ou l’adolescent.

Physiopathologie

L’insuline est produite par les cellules ß des îlots de Langerhans, dans le pancréas. Dans le cas d’un diabète de type 1, les lymphocytes T dysfonctionnent et identifient ces cellules ß comme étant étrangères à l’organisme et à éliminer.

Détection du DT1

Il existe trois stades d’évolution :

  1. Le patient est asymptomatique, c’est la présence d’autoanticorps dans le sang qui révèle le diabète ;
  2. Il n’y a toujours pas de symptômes mais des tests métaboliques fins peuvent montrer une altération de la fonction pancréatique.
  3. Les symptômes apparaissent mais un nombre critique de cellules ß a déjà été détruit. Parmi ces symptômes tardifs, on trouve des épisodes d’hyperglycémie, associés à de la fatigue, une soif intense, une augmentation de la fréquence de l’envie d’uriner mais aussi du volume des urines, et/ou une perte de poids

Rappel

Si la glycémie dépasse 1,26 g/l lors de deux dosages successifs, le diabète est déclaré.

Traitement

Le traitement de référence est l’insulinothérapie à vie : elle consiste en des injections sous-cutanées d’insuline, plusieurs fois par jour. Lorsque l’immunothérapie ne parvient plus à équilibrer le diabète, il est possible de procéder à une greffe d’îlots de Langerhans dans le foie, où elles se mettent à produire de l’insuline. La greffe de pancréas n’est envisagée qu’en ultime recours.

img test
Accompagnez les patients diabétiques de type 2

Rappels physio-pathologiques, accompagnement du patient et EPP.

DÉCOUVRIR LA FORMATION

Diabète de type 2

C’est le diabète le plus courant; il survient le plus souvent après l’âge de 20 ans.

Physiopathologie

Le développement se fait en 3 étapes

  1. l’insulinorésistance : les cellules de l’organisme deviennent résistantes à l’insuline et une hyperglycémie s’installe progressivement ;
  2. en réaction, le pancréas augmente la production d’insuline : c’est l’hyperinsulinisme ;
  3. après 10 à 20 ans, l’insulinodéficience : le pancréas s’épuise et ne sécrète plus assez d’insuline pour réguler la glycémie.

Diagnostic

Les premières années, la maladie évolue en silence et le plus souvent, le diagnostic est fait par hasard, lors d’une analyse de sang, d’un dépistage organisé, ou lorsqu’une complication se manifeste en premier.

 

Il existe parfois des symptômes :

  • augmentation du besoin d’uriner ;
  • exacerbation de la soif ;
  • diminution du poids alors que l’appétit croît ;
  • fatigue ;
  • démangeaisons au niveau des organes génitaux ;
  • cicatrisation très lente ;
  • vision trouble ;
  • fréquence plus importante des infections.

 

Le diagnostic est affirmé par une prise de sang à jeun. Le diabète de type 2 est déclaré quand la glycémie est égale ou supérieure à 1,26 g/l et est constatée à 2 reprises.

Traitement

Le contrôle de l’alimentation et l’activité physique sont deux pistes intéressantes.
Quand elles ne suffisent pas, un médicament antidiabétique (dont le mode d’action est très différent de ceux des antalgiques) est prescrit. Il est recommandé de débuter par de la metformine, ou en cas d'intolérance ou contre-indication, par un sulfamide hypoglycémiant. Si les résultats sont insuffisants, deux ou trois antidiabétiques sont associés. Certains patients ne parviennent pas à maintenir leur glycémie sous contrôle malgré les traitements. Dans de tels cas, ces personnes doivent recourir à l'insulinothérapie.

Diabète gestationnel

Cette fiche infirmière au sujet du diabète ne serait pas complète sans l’étude de ce cas particulier. Ce trouble est diagnostiqué pour la première fois durant la grossesse, et disparaît après l'accouchement.

Facteurs de risque

Cette fiche diabète synthétise les divers facteurs qui accroissent le risque de développer un diabète gestationnel :

  • surpoids (IMC supérieur à 25 kg/m2) et obésité (IMC supérieur à 30 kg/m2) ;
  • âge de plus de 35 ans ;
  • antécédents de diabète gestationnel ou de diabète de type 2 chez un parent de premier degré ;
  • bébé né précédemment dont le poids était supérieur à 4 kg ; 
  • syndrome des ovaires polykystiques.
img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations continues Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Conséquences

S’agissant de la femme enceinte, le diabète gestationnel accentue le risque de :

  • hypertension artérielle gravidique ;
  • pré-éclampsie ;
  • césarienne.

Pour le bébé, le diabète de grossesse signifie :

  • macrosomie fœtale (poids de naissance supérieur à 4 kg) ;
  • accouchement difficile avec recours à des instruments et/ou une césarienne ;
  • hypoglycémies.

Dépistage

Cette fiche sur le diabète ne peut ignorer cet important enjeu. Le suivi de toute grossesse comprend systématiquement une recherche de sucre dans les urines. En présence de sucre, un dosage sanguin de la glycémie est effectué.

 

Si la femme enceinte présente au moins un des facteurs de risque, un dépistage est réalisé par :

  • la mesure de la glycémie à jeun au premier trimestre ;
  • et/ou la mesure des glycémies lors d’une hyperglycémie provoquée par voie orale entre la 24ème et la 28ème semaine d’aménorrhée. Une seule valeur égale ou supérieure aux seuils suivants suffit à diagnostiquer un diabète gestationnel : 
    • à jeun : 0,92 g/L
    • 1 heure après : 1,80 g/L
    • 2 heures après : 1,53 g/L

Traitement

Il repose essentiellement sur un régime hygiéno-diététique :

  • adopter une alimentation équilibrée ; les repas doivent privilégier les sucres lents et se faire en multiples prises ;
  • pratiquer une activité physique régulière, en l’absence de contre-indications liées à la grossesse (30 minutes par jour, 3 à 5 fois par semaine).

Si après 10 jours la glycémie n’est pas normalisée, un traitement par insuline s’avère nécessaire.

La surveillance des patients

Comme abordé lors de la formation Diabète, voici les diverses composantes de la surveillance :

  • auto-surveillance quotidienne de la glycémie ;
  • dosage de l’hémoglobine glyquée tous les 3 à 4 mois ;
  • bilan annuel approfondi ;
  • éducation thérapeutique.

Les complications du diabète

Un point important de cette fiche IDE concerne les complications du diabète : après plusieurs années d'évolution, des atteintes des artères et des nerfs peuvent apparaître.

 

Pour les patients sous insulinothérapie, en cas d’injection excessive, entre les repas, le risque d’hypoglycémie peut s’avérer grave : en l’absence de prise rapide de sucre, cela peut aller jusqu’au coma. 
​​En l’absence de glucose pour alimenter les organes, notamment le cerveau et le cœur, l’organisme utilise les graisses stockées pour produire les corps cétoniques, des substances énergétiques alternatives. Leur accumulation dans le sang est toxique : au-delà d’un certain taux, il y a acidocétose diabétique, qui cause des douleurs abdominales et peut aboutir au coma.

Sources

Téléchargez la fiche IDE sur le diabète en PDF

Le diabète

Le diabète

+ de 1000 téléchargements

Programme formation Diabète

+ de 1500 téléchargements

Le diabète

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Quels sont les antidiabétiques oraux ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

7 Août 2023

Les antidiabétiques oraux sont des médicaments couramment utilisés pour traiter le diabète et contrôler la glycémie. 

Dans cette liste, nous examinerons différentes classes d'antidiabétiques oraux, leurs effets indésirables et leurs contre-indications pour que vous puissiez assurer une prise en charge optimale de vos patients diabétiques.

Lire l'article

Qu'est-ce que le mal perforant plantaire chez le patient diabétique ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

9 Janvier 2023

Les diabétiques sont plus susceptibles de souffrir d'une complication de la voûte plantaire appelée mal perforant plantaire. Dans cet article, nous allons définir le mal perforant plantaire et vous expliquez comment le prévenir et le soigner.

Lire l'article

Le rôle de l'infirmier dans l'éducation thérapeutique du patient diabétique

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

5 Mai 2022

Étant donné que le est une maladie chronique incurable, le/la patient(e) doit apprendre à vivre avec et adapter son comportement pour en minimiser les effets. Par conséquent, son apprentissage et son éducation sont deux éléments fondamentaux pour bien gérer la maladie et ses implications. Le dans l'éducation thérapeutique du/de la patient diabétique est donc essentiel. Tour d'horizon sur l'Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) diabètique.

Lire l'article

Tableau de conversion de la glycémie en g/L et en mmol/L

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

22 Juin 2023

L’évaluation de la glycémie est un examen courant qui est susceptible de révéler des affections sérieuses. La mesure du taux de glucose dans le sang est primordiale. Pour la réaliser correctement, il est utile de savoir passer d’une unité à une autre grâce à un tableau de conversion de la glycémie de mmol/L à g/L ou inversement.

Lire l'article