Recommandations de la nutrition entérale

blog

Santé

Infirmier

Stomies

Recommandations de la nutrition entérale

Bonnes pratiques et recommandations de la nutrition entérale

|

8 min

|

Par Alphonse Doutriaux

La nutrition entérale est indiquée dans un certain nombre de cas restreints. Il existe un matériel spécifique ainsi que des produits d’alimentation entérale. Afin de faire de ce processus une réussite, il est recommandé de suivre un ensemble de bonnes pratiques lors de l’administration des soins infirmiers et de la nutrition entérale.

Sommaire

  • Indications
  • Contre-indications
  • Voies d'abord
  • Matériel nécessaire à domicile
  • Les produits de nutrition entérale
  • Modalités d'administration
  • Les bonnes pratiques indispensables
  • Téléchargez le programme de la formation Stomies en PDF

Programme formation Stomies

+ de 1500 téléchargements

Partager sur :

Indications

La nutrition entérale est indiquée pour les malades dénutris ou à risque de dénutrition, qui ont un tube digestif fonctionnel et qui sont incapables de couvrir leurs besoins énergétiques par voie orale. Plus précisément, la nutrition entérale est recommandée chez les patients qui ont :

  • une alimentation orale à risque : en cas de fistules digestives, de chirurgies ORL ou digestives hautes, de troubles de la déglutition et de fausses routes, etc. ;
  • une alimentation orale nulle ou insuffisante : lorsqu’il y a des troubles de la déglutition, une dysphagie, une anorexie (notamment chez le sujet âgé), en soins palliatifs, etc.
  • pour une optimisation de la prise en charge des patients, à titre préventif, chez les patients à haut risque de dénutrition lié au cancer.

Définition de la nutrition entérale issue de notre formation Stomies - Walter Santé

Bon à savoir

Les formations pour infirmier stomathérapeute décrivent précisément les maladies ou états tels que la myopathie, la mucoviscidose, la sténose de l’œsophage, ou encore les AVC, qui sont concernés par la nutrition entérale.

img test
Prenez en charge les patients stomisés

Suivi des patients, éducation thérapeutique et rôle de l'IDE dans la surveillance des personnes stomisées.

Découvrir la formation

Contre-indications

Il existe des contre-indications formelles à la nutrition entérale, que les formations de stomathérapeutes développent :

  • une occlusion digestive basse ;
  • le refus du patient ;
  • une pathologie digestive (fistule digestive, ischémie digestive, malabsorption grave, etc. ).

Il ne faut pas négliger les contre-indications relatives à la nutrition entérale :

  • risque d’inhalation par reflux ;
  • risque de majoration de la dyspnée ;
  • fistule oeso-trachéale ;
  • patient en stade terminal ou palliatif avancé ou en état de choc ;
  • conditions d’hygiène non réunies.

Voies d'abord

Les voies d’abord de la nutrition entérale sont choisies en fonction de la durée présumée de ce type d’alimentation.

  1. Lorsqu’il est prévu que la nutrition entérale ne dure pas plus d’un mois, c’est la sonde nasogastrique qui doit être privilégiée. Elle est de petit calibre et doit être en polyuréthane ou silicone.
  2. Lorsque la nutrition entérale s’installe pour plus d’un mois, il y a mise en place d’une alimentation entérale par stomie. 

Bon à savoir

Le site jéjunal est choisi en cas de risque élevé d’inhalation bronchique ; à défaut c’est le site gastrique qui accueille la stomie. La sonde doit être changée tous les 6 mois environ. L’éducation thérapeutique en cas de stomie est alors cruciale.

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations continues Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Matériel nécessaire à domicile

Le matériel nécessaire à la nutrition entérale, à domicile, est le suivant :

  • pompe de rechange ;
  • sonde de nutrition éventuellement ;
  • 1 tubulure pour la nutrition par jour ;
  • autres : poche à eau, sac à dos, seringues, etc.

Les produits de nutrition entérale

Les formations de stomathérapeute en ligne présentent de façon précise les produits de nutrition entérale qui sont administrés aux patients. Ces derniers contiennent :

  • des nutriments pour réaliser l’apport calorique nécessaire : ce sont des protéines (de lait, soja et pois), du sucre (sirop de glucose, amidon ou dextrine maltose) et des graisses (huile végétales et de poisson) ;
  • des fibres ;
  • les 13 vitamines essentielles ;
  • des minéraux et oligoéléments.

Rappel

Ces produits sont sans lactose et sans gluten mais il est possible qu’ils contiennent des allergènes.

Il existe de la nourriture entérale à la composition spécifique :

  • avec index glycémique bas (pour le diabète) ;
  • semi élémentaire indiquée (lorsqu’il y a insuffisance intestinale ou diarrhées aigues) ;
  • produits recomposés: lait infantile, Modulen, Ketocal, etc.

Modalités d'administration

Les formations en stomathérapie donnent d’amples détails quant aux modalités d’administration de l’alimentation entérale. Il faut savoir que les débits de nutrition entérale sont très divers, selon les patients : cela va de 20 à 300 ml/heure en continu sur 24 heures.

 

Le débit est plus bas dans les cas de figure suivants :

  • au début de la nutrition entérale ;
  • lorsque le patient est dénutri ou fragile ;
  • en cas de risque d’inhalation ;
  • quand le site est jéjunal.

L’augmentation de la nutrition entérale doit se faire de façon progressive.

Important

La nuit, on administre 100 ml/ heure au maximum.

img test
Une question sur le DPC ?

Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

Les bonnes pratiques indispensables

Pour résumer

Il existe un ensemble de bonnes pratiques qui entourent la mise en place d’une nutrition entérale. Elles existent pour viser le bien-être optimal du patients et éviter les effets secondaires de la nutrition entérale.

Tout d’abord, les bonnes pratiques de la fixation de la sonde naso-gastrique sont les suivantes :

  • il est recommandé d’éviter de fixer la sonde sur l’aile du nez afin d’éviter les escarres de cette zone et de gêner la déglutition ; il s’agit de fixer la sonde sur la joue ;
  • il faut effectuer un contrôle radiologique après la pose initiale de la sonde naso-gastrique. 

Rappel

Le produit et l’eau sont instillés à température ambiante.

Avant chaque pose de poche, voici les bonnes pratiques relevées par les professionnels :

  • vérifier l’intégrité du dispositif, des contenants et contenus et le bon positionnement de la sonde ;
  • mettre le patient en position semi assise à 45°.

Bon à savoir

Découvrez dans notre article les soins infirmiers d'une colostomie.

Quant à l’administration de médicaments, il est conseillé de :

  • adapter la galénique car certains médicaments ne passent pas à la sonde ;
  • piler et instiller les médicaments séparément ;
  • bien rincer la sonde avant et après le passage de médicaments (au moins 1 seringue de 50ml d’eau en instillation pulsée).

Les formations pour infirmier(ère) en ligne expliquent que les voies d’abord nécessitent un certain nombre de soins :

  • pour la sonde naso-gastrique, il s’agit de surveiller les points d’appui de la sonde et d’éventuelles escarres et de prévenir les risque d’occlusion des sondes (insister sur les rinçages) ;
  • pour la gastrostomie : il ne faut pas de pansements occlusifs ni de produits antiseptiques.

Les recommandations relatives à la nutrition entérale concernent aussi les cas où il y a des difficultés de transit. Par exemple, lorsque le patient est constipé, l’IDE vérifie si l’hydratation est suffisante et utilise éventuellement une eau riche en magnésium, incite dans la mesure du possible à l’activité physique et propose d’adapter la composition des produits avec fibre. Les laxatifs ou lavements ne sont que sur prescription.


En cas de vomissements en cours de passage de la nutrition, il faut interrompre cette dernière pendant 2 heures et reprendre après avis médical avec un débit plus faible, tout en s’assurant de la bonne position de la sonde et du patient. Les antiémétiques sont sur prescription médicale.

Téléchargez le programme de la formation Stomies en PDF

Programme formation Stomies

Programme formation Stomies

+ de 1500 téléchargements

Programme formation Stomies

+ de 1500 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Bonnes pratiques et recommandations de la nutrition entérale

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

19 Avril 2024

La nutrition entérale est indiquée dans un certain nombre de cas restreints. Il existe un matériel spécifique ainsi que des produits d’alimentation entérale. Afin de faire de ce processus une réussite, il est recommandé de suivre un ensemble de bonnes pratiques lors de l’administration des soins infirmiers et de la nutrition entérale.

Lire l'article

Modalités de la surveillance infirmière d'une stomie

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

24 Mai 2024

Avant et après une stomie, la surveillance infirmière est indispensable. Pour une stomie digestive ou une stomie urinaire, les soins infirmiers concernent l’état cutané du patient, son état général, la douleur, le changement de la poche, le nettoyage de la peau et de la stomie, etc. La de Walter Santé est une formation stomathérapeute en ligne qui reprend toutes les informations essentielles concernant le rôle de l’infirmier pour une stomie.

Lire l'article

Les risques de complication après une stomie

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

19 Avril 2024

Des complications peuvent survenir, que les stomies soient digestives ou urinaires. Toute enseigne que ces complications altèrent non seulement la bonne évolution de la stomie, entraînent des difficultés d’appareillage mais nuisent aussi au confort du patient et à sa qualité de vie. Il existe de nombreuses complications possibles : de façon précoce ou tardive, d’ordre cutané ou en lien avec un traitement anticancéreux.

Lire l'article

Composition de l'appareillage d'une stomie

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

19 Avril 2024

Lorsque les selles ou l’urine ne peuvent plus être évacuées par les voies naturelles, il faut pratiquer une stomie, soit une ouverture créée dans le côlon ou l’intestin grêle à travers l’abdomen. Les selles et l’urine sont recueillies dans une poche spéciale, collée sur le ventre, autour de la stomie. Grâce à des , les infirmiers stomathérapeutes se spécialisent dans le conseil du matériel de stomie. Il faut choisir le meilleur type d’appareillage et de poche.

Lire l'article