Traiter l'inversion de cheville en kinésithérapie

blog

Santé

Kinésithérapeute

Cheville

Traiter l'inversion de cheville

Inversion de cheville : quel traitement kinésithérapique ?

|

8 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Comment traiter l'inversion de cheville en kinésithérapie ? l’entorse de la cheville est la pathologie articulaire qui touche le plus de personnes en France. Un kiné doit savoir prendre en charge une entorse de cheville efficacement. L’inversion de cheville, et son pendant, l’éversion. Moins courante, elle est tout aussi douloureuse et demande aussi une prise en charge kinésithérapique. Découvrez comment les différencier et comment les prendre en charge.

Sommaire

  • Qu'est-ce que l'inversion de cheville ?
  • Comment la diagnostiquer ?
  • Quelle est la prise en charge adaptée pour l'inversion de cheville ?
  • Quelle différence entre l'inversion et l'éversion ?
  • Téléchargez le programme de la formation Cheville en PDF

Programme formation Cheville et autonomisation

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Qu'est-ce que l'inversion de cheville ?

L’inversion de cheville est définie par l’association de mouvements simultanés impliquant  : 

 

  • un mouvement de la face plantaire en médial, soit vers l’intérieur ;
  • un soulèvement du bord médial du pied. 

En tant que kiné, vous savez qu’une inversion entraîne fréquemment une entorse de la cheville.

La flexion plantaire

L’inversion de la cheville est très fréquemment liée à une flexion plantaire. En effet, le mécanisme lésionnel le plus fréquent lors d’une première entorse est une inversion de cheville plus ou moins placée en flexion plantaire. La cheville peut présenter différents types de lésions ligamentaires ou une certaine laxité. Il est donc possible d’avoir un bloc sous-talien intact et une lésion atteignant uniquement les ligaments tibio-fibulo-talien.

 

Bon à savoir

Dans ce cadre, et hors d’une pratique sportive, l’escalier est la première cause d’accident domestique donnant lieu à des lésions de la cheville. Dans 80 % des cas, il y a une flexion plantaire. Cette flexion touche généralement le ligament cervical en complément du ligament tibio-fibulo antérieur. 

img test
Maîtrisez la prise en charge kiné de l'entorse

Parcours de soin, diagnostic et analyse de la stabilité de la cheville.

Découvrir la formation

La flexion dorsale

Dans des cas plus rares, il peut y avoir une flexion dorsale associée. Cette lésion impacte plus le ligament calcanéo-fibulaire, soit le faisceau moyen.

 

Le faisceau calcanéo-fibulaire est un élément de transition entre l’articulation talo fibulo talienne et l’articulation sub-talaire, soit l’articulation talo-calcaléenne. Il peut être intact et que la cheville présente une laxité sous-talienne. Il y a parfois des lésions complexes isolées du complexe sous-talien, mais il y a souvent une collusion entre ces différentes lésions ligamentaires.

 

C’est pourquoi il est difficile de dissocier les lésions de la cheville de celles de la région sous-talienne. Les articulations tibio-fibulo-talienne et sub-talienne font partie d’un complexe fonctionnel indissociable.

La progression lésionnelle

En inversion, une progression lésionnelle est souvent constatée. En inversion, ça va surtout être en avant et en bas. C’est-à-dire que ça touche le LTFA et les ligaments de la sous-talienne. 


S’il y a une flexion dorsale, les lésions vont apparaître plutôt en bas et en arrière, impactant le ligament calcanéo-fibulaire. 

Inversion de cheville
Pour recevoir une formation complète sur les lésions et traitements des chevilles, suivez la formation pour kinés en ligne « Cheville, de l’entorse à l’instabilité chronique ».

Comment la diagnostiquer ?

Voici les étapes qui vous permettent de diagnostiquer une inversion de la cheville en kinésithérapie

 

  1. si les lésions le permettent, le (la) patient(e) est observé(e) en train de marcher ; 
  2. des lésions visibles à l’œil nu ou sous la palpation (entraînant douleur, chaleur, etc.) sont recherchées dans la zone de la cheville ;
  3. l’amplitude des mouvements passifs est testée en dorsiflexion, flexion plantaire, éversion et inversion.

La palpation

Au niveau latéral, la palpation comprend la malléole latérale, le péroné et les trois ligaments suivants :

 

  • talo fibulaire antérieur ;
  • talo fibulaire extérieur ;
  • fibulo calcanéen.

Le dôme de l’astragale est également palpé si la cheville du (de la) patient(e) est extrêmement gonflée. 

Important

Au niveau médial, la palpation comprend l’extrémité de la malléole médiale, le tibia et l’os naviculaire, ainsi que le complexe ligamentaire deltoïdien médial. 

La recherche des lésions ligamentaires

On pratique le test de recherche d’un tiroir antérieur pour évaluer l'instabilité de la cheville après une entorse, notamment dans le cas d'une entorse latérale. Pour faire passer ce test, le kiné doit stabiliser la jambe du (de la) patient(e) d’une main et recouvrir le talon avec son autre main. Il tire ensuite le talon vers l’avant du pied. Cela permet d’évaluer la laxité. Elle doit être nulle si les ligaments sont intacts. 


Pour vérifier les lésions du tendon d’Achille, le kiné pratique le test de Thompson. Pour effectuer ce test, le kiné serre les muscles du mollet du (de la) patient(e) alors qu’il (elle) est en décubitus ventral. En cas d’absence de flexion plantaire normale lors de cette manœuvre, le professionnel peut diagnostiquer une déchirure complète ou significative du tendon d’Achille.


Découvrez aussi à quoi sert et comment pratiquer le test Y balance dans notre article dédié.

img test
Formations Kinés

Découvrez les formations Kinés DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé, conçues par des experts et réalisées par des professionnels.

Découvrir les formations

Quelle est la prise en charge adaptée pour l'inversion de cheville ?

La prise en charge classique pour une inversion de cheville se résume ainsi : 

 

  • PRICE : protection, rest, ice, compression, elevation, soit : protection, repos, glace, compression et élévation ;
  • une mobilisation précoce pour les entorses les moins graves ;
  • une immobilisation totale associée à une chirurgie dans le cas d’entorses sévères.

Bon à savoir

La plupart des entorses impliquant l’inversion de cheville évoluent favorablement avec un traitement minime et une mobilisation précoce. Les attelles peuvent soulager la douleur, mais n’influencent pas la réparation des tissus ligamentaires. Des béquilles sont utilisées pour toutes les entorses jusqu’à ce que la marche soit normale.

Au-delà de cette prise en charge classique, le traitement dépend de la gravité de l’entorse. Ainsi :

 

  • dans le cas d’une entorse légère, le kiné applique la méthode PRICE et favorise la mobilisation dès que le (la) patient(e) le tolère, avec des exercices de kinésithérapie spécifiques aux entorses de cheville ;
  • si l’entorse est modérée, elle est traitée par PRICE avec immobilisation de la cheville en position neutre au moyen d’une attelle postérieure, suivie de séances de mobilisation et d’une rééducation par kinésithérapie ;
  • une entorse grave implique une immobilisation totale, voire la pose d’un plâtre et, éventuellement, une réparation chirurgicale avant les séances de kinésithérapie. C’est le cas, par exemple, des entorses péronéo-tibiales.

Quelle différence entre l'inversion et l'éversion ?

L’inversion de la cheville associe une rotation médiale de l’articulation transverse du tarse à une adduction de l’articulation sub-talaire. Ainsi, le bord latéral extérieur du pied est dirigé vers le sol, tandis que la partie latérale du pied est soulevée du sol. L’inversion de cheville implique :

 

  • l’articulation subtalaire ;
  • l’articulation talo-naviculaire ;
  • l’articulation calcanéo-cuboïdienne. 

L’éversion de la cheville associe un mouvement de rotation latérale de l’articulation transverse du tarse, durant laquelle la face plantaire latérale vers le sol et une abduction de l’articulation subtalaire. La partie latérale externe du pied est soulevée du sol. Elle implique donc les articulations suivantes : 

 

  • subtalaire ;
  • talonaviculaire ;
  • calcanéo- cuboïdienne. 

Ce mouvement de torsion externe est à l’inverse de celui de l’inversion. L’éversion associe une flexion dorsale et le valgus du pied. 


En tant que kiné, vous souhaitez suivre une formation à l’instabilité de la cheville ? Découvrez la formation cheville pour kinés proposée en ligne par Walter Learning.

Testez vos connaissances sur l'instabilité de la cheville

Quel test permet de déterminer le niveau d’atteinte des ligaments lors d’une instabilité de cheville ?

A

Le squeeze test

B

Le Y balance test

Téléchargez le programme de la formation Cheville en PDF

Programme formation Cheville et autonomisation

Programme formation Cheville et autonomisation

+ de 1000 téléchargements

Programme formation Cheville et autonomisation

+ de 1000 téléchargements

Testez vos connaissances sur l'instabilité de la cheville

Quel test permet de déterminer le niveau d’atteinte des ligaments lors d’une instabilité de cheville ?

A

Le squeeze test

B

Le Y balance test

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Étapes de la rééducation de la cheville

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

14 Mars 2024

La rééducation de l’entorse de la cheville consiste à générer des mouvements spécifiques de la cheville lésée. La formation professionnelle des kinésithérapeutes passe nécessairement par cet apprentissage fondamental. Parmi les exercices de kiné en lien avec une entorse de la cheville, la rééducation de la fonction musculaire est centrale. Il s’agit toutefois de s’assurer de l’assiduité du patient au-delà des séances.

Lire l'article

Comment réaliser un squeeze test de cheville en kinésithérapie ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

20 Février 2023

Le Squeeze test de cheville en kinésithérapie est utile au praticien pour faire la différence entre une entorse classique et une syndesmose ligamentaire. En effet, cette atteinte est rare, mais profonde et peut fréquemment être confondue avec une entorse latérale de la cheville. Découvrez comment le kiné doit examiner la cheville afin de poser le bon diagnostic, notamment en effectuant le squeeze-test, autrement nommé le test de Hopkinson. 

Lire l'article

Entorse de cheville : quels sont les différents types ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

17 Août 2022

L’entorse de la cheville représente un des motifs les plus fréquents de consultation en médecine générale, en traumatologie et en kinésithérapie. Cet article se propose d’aborder les différents types d’entorse sous un spectre anatomique, leurs causes ainsi que leur degré de gravité : entorse bénigne, entorse moyenne ou entorse sévère.

Lire l'article

Les lésions ligamentaires de la cheville en kinésithérapie

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

20 Février 2023

La cheville est une articulation composée de 3 os et de deux ligaments principaux. Les lésions ligamentaires de la cheville représentent 6000 consultations journalières en France. Une entorse peut avoir plusieurs niveaux d’atteinte des ligaments et sa prise en charge dépend du niveau de lésion. En effet, certaines entorses nécessitent une rééducation quand d’autres demandent une immobilisation totale et une chirurgie. Voyons quand et comment se déroule une ligamentoplastie. 

Lire l'article