L'érythème et l'exanthème en dermatologie

blog

Santé

Médecin généraliste

Diagnostic dermatologique

L'érythème et l'exanthème en dermatologie

Diagnostic de l'érythème et de l'exanthème

|

7 min

|

Par Thomas Cornet

Il existe peu de lésions élémentaires en dermatologie, mais de nombreuses dermatoses les associent, rendant le diagnostic parfois complexe. En tant que médecin généraliste, il peut s’avérer pertinent de se former via un cursus DPC e-learning approprié, afin d’identifier plus rapidement la cause des maladies cutanées et ainsi agir efficacement. Il a été établi que 80 % du diagnostic repose sur l’interrogatoire, d’où la nécessité de se familiariser avec les diverses conditions dermatologiques pour poser les bonnes questions et accélérer la prise en charge. Dans cet article, nous vous proposons d’explorer l’érythème polymorphe et l’exanthème, pour vous donner un avant-goût des formations DPC médecine sur la dermatologie. Découvrez les signes cutanés et les différences entre ces deux notions essentielles.

Sommaire

  • Définition de l'érythème
  • Signes cutanés
  • Qu'est-ce que l'exanthème ?
  • Classification de l'exanthème
  • Quelle différence entre l'exanthème et l'érythème ?
  • Se former au diagnostic des erythèmes et exanthèmes
  • Téléchargez le programme de la formation Diagnostic dermatologique en PDF

Programme formation Diagnostic dermatologique

+ de 900 téléchargements

Partager sur :

Définition de l'érythème

L’érythème ou érythème polymorphe est une manifestation cutanée, pouvant être localisée ou diffuse. Elle peut s’avérer paroxystique ou continue, et être l’expression d’une condition médicale sous-jacente.

 

Parmi les causes des érythèmes polymorphes, on note par exemple les pathologies suivantes :

  • l’érysipèle, souvent accompagné de fièvre ;
  • la toxidermie ;
  • la cyanose, associée à une hypoxie, une hypoesthésie et une vasoconstriction, notamment chez les personnes atteintes de diabète ou sous immunosuppresseurs.
img test
Maîtrisez le diagnostic d'une pathologie dermatologique

Lésions élémentaires, dermatoses, tumeurs.

Découvrir la formation

Signes cutanés

L’érythème polymorphe majeur ou mineur se caractérise par des rougeurs pouvant aller du rose pâle au violet. En fonction du moment de la journée et de la température corporelle du patient, cette coloration peut évoluer. Lors de l’examen clinique, vous noterez que les lésions érythémateuses disparaissent à la vitropression. Certaines sont réticulées, laissant apparaître des mailles violacées : il s’agira alors d’un livedo.

 

 

L’érythrodermie fait référence à un érythème diffus et qui se prolonge dans la durée. Les érythèmes polymorphes peuvent donner lieu à des lésions palpables ou non palpables, maculeuses ou papuleuses, et certaines entrent dans le cadre des exanthèmes.

Bon à savoir

Vous souhaitez vous faire accompagner pour les diagnostics dermatologiques ? Rejoignez un cursus DPC en e-learning sur le sujet et développez vos compétences.

Qu'est-ce que l'exanthème ?

L’exanthème correspond à une éruption d’apparition brutale, qui se généralise en seulement quelques jours. Elle peut guérir tout aussi vite, ou s’étendre sur quelques semaines maximum. Si l’exanthème peut faire émerger des lésions érythémato-maculeuses, il n’exclut pas pour autant toutes les autres lésions élémentaires dermatologiques.

 

Dans ce contexte, vous pouvez observer des papules, des plaques, des vésicules, un purpura ou même une nécrose. Comme pour les causes de l’érythème polymorphe, l’exanthème peut être d’origine médicamenteuse.

 

Cependant, il est majoritairement dû à des causes infectieuses. Ainsi, il peut être associé au VIH (primo-infection), à la syphilis, à une hépatite aigüe, à la rougeole, la scarlatine ou encore la mononucléose infectieuse. L’étiologie de l’exanthème regroupe aussi certains virus exotiques tels que la dengue ou la fièvre jaune. L’aspect des lésions pourra varier selon la nature de la contamination. 

Astuce

Pour en savoir plus sur les atteintes cutanées, complétez votre lecture en découvrant comment diagnostiquer les chéilites.

img test
Formations Médecins Généralistes

Découvrez les formations DPC Médecins Généralistes en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

Classification de l'exanthème

Pour aider les professionnels de santé à identifier la cause des exanthèmes, ceux-ci ont été classés dans trois catégories distinctes. Ainsi, selon l’apparence des lésions, il vous est possible d’orienter votre diagnostic.

  • Le premier groupe correspond aux exanthèmes morbilliformes, rattachés à la rougeole, au VIH, à des causes bactériennes ou à une toxidermie. Il s’agit des plus fréquents. Dans ce cadre, vous noterez lors de l’examen clinique des macro-papules rouges confluentes, séparées par des intervalles de peau saine.
  • Les exanthèmes roséoliformes, représentant le deuxième groupe, peuvent être évocateurs de la rubéole, du VIH, de la syphilis ou de la maladie de Still. Ils prennent la forme de petites macules rosées, souvent pâles, de moins de 2 cm de diamètre. Ces éruptions sont bien individualisées et séparées par des espaces de peau saine.
  • Enfin, le dernier groupe rassemble les exanthèmes scarlatiniformes. Dans cette situation, le patient présentera des plaques diffuses rouge vif, touchant aussi les plis de la peau. Elles peuvent être légèrement granitées et chaudes.

Une confluence des lésions est caractéristique de ces exanthèmes, et ne laisse pas d’intervalles de peau saine. L’étiologie de cette catégorie peut être un syndrome toxinique, une épidermolyse staphylococcique ou une toxidermie. Ces trois groupes incluent des lésions non vésiculeuses, de type érythémateuses

Bon à savoir

Pour proposer à vos patients une prise en charge efficace, il est recommandé de suivre une formation DPC pour médecin généraliste axée sur les conditions cutanées.

Quelle différence entre l'exanthème et l'érythème ?

Avant d’envisager un traitement pour l’exanthème ou l’érythème, il est primordial de comprendre la différence entre ces deux notions. L’exanthème représente un type d’éruption englobant l’ensemble des érythèmes polymorphes, mais pas uniquement. Certaines de ses lésions peuvent correspondre à un purpura, des éruptions vésiculeuses ou encore de l’urticaire, conditions non comprises dans la définition de l’érythème. Si les rougeurs disparaissent à la vitropression, elles pourront être définies comme érythèmes.

 

Dans le cas contraire, il s’agira d’un autre type d’exanthèmes. On distinguera dans cette optique l’exanthème de l’érythrodermie, érythème touchant plus de 90 % de la surface corporelle et présentant un aspect induré et plissé. Cette condition peut être prolongée lorsqu’elle se maintient pour une durée supérieure ou égale à 15 jours et provoquer un retentissement non négligeable sur l’état général du patient. 

Rappel

Pour aller au-delà des exanthèmes et des érythèmes polymorphes, explorez le PNDS de la dermatomyosite ou renseignez-vous sur les programmes DPC médecine dédiés à la dermatologie.

img test
Formations Santé

Découvrez nos formations DPC à destination des professionnels de santé.

Découvrir les formations

Se former au diagnostic des erythèmes et exanthèmes

10 à 15 % des consultations en médecine générale concernent une condition cutanée. Si vous souhaitez développer vos compétences dans le domaine afin d’optimiser vos prises en charge, Walter Santé peut vous accompagner. Notre organisme propose une formation DPC en ligne sur le diagnostic dermatologique pour vous aider à naviguer entre les diverses atteintes cutanées et à préciser vos conclusions lors de la consultation. Au cours de ce programme, vous détaillerez les différents types de lésions élémentaires, avec l’objectif d’identifier une dermatose spécifique ou une situation d’urgence.

 

En étudiant la topographie et le profil de vos patients, vous serez en mesure d’affiner votre diagnostic et de soulager vos patients plus rapidement. Vous apprendrez par ailleurs à dépister et prendre en charge les tumeurs et à repérer les signes d’une maladie rare. Pour démarrer votre parcours pédagogique, consultez notre fiche de formation DPC pour médecin généraliste et contactez-nous.

Téléchargez le programme de la formation Diagnostic dermatologique en PDF

Programme formation Diagnostic dermatologique

Programme formation Diagnostic dermatologique

+ de 900 téléchargements

Programme formation Diagnostic dermatologique

+ de 900 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Diagnostic et traitement du chancre mou

Walter Learning

Thomas Cornet

|

18 Janvier 2024

Les dermatoses sont nombreuses et complexes. Pour aider les médecins généralistes à distinguer les maladies cutanées, une formation DPC de médecins généralistes sur les diagnostics dermatologiques a été mise en place par Walter Santé. 

Cet article est consacré au diagnostic et au traitement du chancre mou, maladie infectieuse à surveiller et à prendre en charge rapidement en raison de sa proximité avec les autres IST.

Lire l'article

Comment reconnaître la dermatomyosite ?

Walter Learning

Thomas Cornet

|

24 Octobre 2023

Dans cet article, nous vous invitons à découvrir le PNDS de la dermatomyosite. Quelles sont les manifestations de cette condition cutanée ? Comment aborder le diagnostic et la prise en charge ? La dermatomyosite compte parmi les nombreuses affections de la peau qui sont parfois difficiles à distinguer. En vous donnant un aperçu des programmes de dermatologie DPC en formation continue, nous souhaitons vous aider à mieux appréhender les atteintes cutanées, qui représentent près de 15 % des motifs de consultation en médecine générale. Familiarisez-vous avec les symptômes de la dermatomyosite, anticipez les complications, et prenez de l’avance sur votre cursus de formation DPC.

Lire l'article

Diagnostiquer et traiter la chéilite

Walter Learning

Thomas Cornet

|

24 Octobre 2023

De plus en plus de médecins généralistes choisissent de rejoindre une afin d’apprendre à identifier les différentes atteintes cutanées. Et pour cause, près de 15 % des consultations portent sur ce sujet. Dans cet article, nous nous penchons plus particulièrement sur la chéilite. Comment se définit-elle ? Quels sont ses causes et ses symptômes ? Nous vous proposons un tour d’horizon complet, incluant également le diagnostic et le traitement des chéilites. Obtenez ainsi un aperçu de notre cursus DPC médecine sur les diagnostics dermatologiques.

Lire l'article

Qu'est-ce que la macule en dermatologie ?

Walter Learning

Thomas Cornet

|

16 Octobre 2023

Il s’agit de distinguer, en dermatologie, les macules des papules. Elles se différencient essentiellement par leur relief : les macules sont planes, non palpables. Ce sont des taches, d’une grande variété selon les affections, qu’il est utile au médecin généraliste d’apprendre à reconnaître plus précisément, dans le cadre de la formation continue, ainsi que la , par exemple, qui affecte quant à elle la muqueuse buccale.

Lire l'article