blog

Santé

Infirmier

Chimio à domicile & surveillance infirmière

Surveillance infirmière en chimio à domicile

Hippolyte Le Dem

Fondateur de Walter

|

Il y a différentes manières de recevoir un traitement par chimiothérapie. Certains cancers, comme le cancer du sein ou celui du poumon, peuvent être traités à domicile grâce à une équipe de soignants et une surveillance infirmière. Découvrez la pratique de la chimiothérapie à domicile.

Les cancers rencontrés à domicile 

Les cancers qu’on rencontre le plus aujourd’hui, sont : 

 

  • le cancer du sein ; 
  • les cancers digestifs, notamment le cancer colorectal ; 
  • le cancer du poumon. 

Ce sont aussi des cancers qui font l’objet de grandes campagnes préventives. 

Protocole de chimiothérapie 

Rappels et recommandations 

Les protocoles de chimiothérapie à domicile sont définis selon les caractéristiques du patient et de son cancer. Les soignants alternent selon deux phases : 

 

  1. les phases d’administration des cures ; 
  2. les phases de repos afin de permettre à l’organisme de récupérer. L’intervalle de repos entre chaque administration de médicament, qui peut aller de 1 à 4 semaines. 

Le choix d’une chimiothérapie se base sur différents critères : 

 

  • le type de cancer ; 
  • le stade d’évolution du cancer ; 
  • la localisation de la tumeur ; 
  • l'âge du(e) (la) patient(e) ; 
  • L’état de santé du(e) (la) patient(e) ; 
  • les antécédents médicaux du(e) (la) patient(e) ; 
  • etc. 

L’équipe médicale prend en compte ces nombreux critères pour proposer un programme personnalisé de soins (PPS). La période totale du traitement par chimiothérapie varie, selon les protocoles, entre 3 et 6 mois. 

Bon à savoir

Le nombre de cures de chimiothérapie dépend du protocole. Par ailleurs, il est possible que le traitement doive être changé en cours de prise en charge. Par exemple, le changement des prises peut porter sur l’espacement des cures ou encore, le changement de molécule, au vu de son efficacité et/ou de l’évolution de l’état de santé du (de la) patient(e).

Durant la première cure de chimiothérapie, une courte période de surveillance en hospitalisation peut être nécessaire, afin de surveiller les possibles réactions aux produits. Cette cure se fait alors majoritairement en ambulatoire. Le(a) patient(e) se rend à l’hôpital ou à la clinique pour se voir administrer son traitement de chimiothérapie, puis rentre chez lui(elle) le jour même.

 

Le protocole de chimiothérapie délivré par l’infirmier(e) peut être administré de différentes manières : 

 

  • par voie orale, via des médicaments anticancéreux
  • par injection intramusculaire ou sous cutanée ; 
  • par intraveineuse. Ce mode d’administration est le plus courant. Il s’agit d’une pose d’une chambre à cathéter implantable. 

Les produits de chimiothérapie sont préparés dans une unité centralisée de préparation pharmaceutique hospitalière. Toutefois, ces produits sont aussi préparés pour les hospitalisations à domicile. Une fois préparés à l'hôpital, les produits de chimiothérapie sont acheminés par transport réfrigéré au domicile.

 

Les préparation de cytologiques pour les chimiothérapies est effectuée en hôpital, dans une unité centralisée sous égide de l'INCA. Dans le cadre d'une hospitalisation à domicile (HAD), elles sont délivrées via des taxis au domicile du patient et confiées aux soignants de l'HAD. Il est primordial de garder une traçabilité précise des produits.

Maîtrisez les soins infirmiers en cancérologie

Notre formation complète sur les traitements et protocoles de chimiothérapie : enjeux de santé publique, maîtrise des principaux protocoles et recommandation sur le soin à domicile, ajustement de ses pratiques.

Découvrir la formation
img test

Calcul de doses de chimiothérapie

La préparation des cytologiques pour la chimiothérapie à domicile se fait en unité spécialisée. Le dosage du médicament doit impérativement être exact. Il peut être facilement calculé à l’aide du produit en croix. Il est important d’avoir à l’esprit que le débit diffère selon l’âge de la personne atteinte d’un cancer. 

 

En France, la pratique de la chimiothérapie est en constante augmentation. Il est donc essentiel de connaître tous les principes de base du traitement ainsi que les nombreux effets secondaires de la chimiothérapie

Le rôle du personnel soignant 

Dans le cadre d’une hospitalisation à domicile pour chimiothérapie, le personnel soignant se compose de nombreux acteurs : 

 

  • l’équipe hospitalière ;
  • le médecin généraliste habituel ;
  • le(a) pharmacien(ne) d’officine habituel ;
  • un(e) infirmier(e) oncologie diplômé(e) d’état (IDE) ;
  • tout professionnel de santé dont le(a) patient(e) va avoir besoin (kinésithérapeute, nutritionniste...) au cours du traitement.

Bon à savoir

Le rôle du personnel soignant a évolué avec les différents plans cancer. Par exemple, un médecin traitant a désormais un rôle accru dans le soin du cancer. 

 Aujourd’hui, le véritable enjeu réside dans l’augmentation de la chimiothérapie par voie orale. Celle-ci induit, le plus souvent, une chimiothérapie à domicile gérée par des infirmiers et des techniques innovantes. Face au développement de ces nouvelles techniques, il est crucial d’encourager les médecins à se former continuellement. 

 

Les infirmier(e)s oncologie doivent être en mesure de pouvoir éduquer, à leur tour, les patient(e)s sur les tenants et les aboutissants du traitement qu’ils pratiquent. La volonté d’améliorer le suivi du patient s’exprime notamment par la création du métier d’infirmier clinicien. 

Rappel

Vous souhaitez suivre une formation d’oncologie infirmier ? Chez Walter Santé, vous pouvez suivre une formation DPC infirmier pour apprendre les soins en cancérologie.

La surveillance infirmière en pratique 

En pratique, la surveillance infirmière se fait de la manière suivante : 

 

  • si le taux d’hémoglobine du patient est trop bas, le personnel médical va lui injecter des EPO. Cela va permettre de stimuler la production de globules rouges et plus d’hémoglobine dans la moelle osseuse et de remonter son taux ;
  • si les plaquettes baissent en dessous de 70 000 - 80 000, le(a) patient(e) recevra un transfusion sanguine. 

La surveillance d’une chimio à domicile passe aussi par le contrôle du taux de globule blanc est essentielle afin de décider si le(a) patient(e) est en mesure de supporter une chimiothérapie. En effet, les globules blancs représentent le niveau d’immunité du (de la) patient(e). Les polynucléaires neutrophiles sont indispensables aux défenses immunitaires. Si le(a) patient(e) en a trop peu, la chimio à domicile, ou non, ne sera pas envisageable dans l’immédiat. Il est préférable d’attendre que le taux remonte. 

 

Aujourd’hui, il y a des moyens de lutter contre cette baisse de globules blancs. Ces médicaments, administrés avant la chimiothérapie lors de la surveillance infirmière, stimulent la moelle osseuse afin qu’elle en crée davantage.  

 

Une fois le traitement réalisé, le(a) patient(e) fera l’objet d’une surveillance post-chimio. 

Maîtrisez les soins infirmiers en cancérologie

Notre formation complète sur les traitements et protocoles de chimiothérapie : enjeux de santé publique, maîtrise des principaux protocoles et recommandation sur le soin à domicile, ajustement de ses pratiques.

Découvrir la formation
img test

Sur le même thème

La classification GOLD BPCO et ses stades

Hippolyte Le Dem

|

18 Juillet 2022

La BPCO, ou bronchopneumopathie chronique obstructive, est une inflammation respiratoire grave et dégénérescente. Pour la prévenir, l'arrêt du tabac est le meilleur conseil à donner au patient. D'autres changements d'habitude peuvent entrer en jeu pour éviter une nouvelle hospitalisation ou une aggravation trop rapide de l'état du malade. Mais quels sont les stades de cette maladie ? Découvrez une partie importante de la formation PRADO BPCO de Walter santé ou la classification GOLD BPCO.

Lire l'article

Changer un pansement de cathéter central

Hippolyte Le Dem

|

25 Juillet 2022

Le changement du cathéter veineux central par l’IDE doit suivre un protocole strict qui s’adapte en fonction de la situation du patient. Pour ce faire, plusieurs méthodes sont possibles. L’infirmier doit, parmi elles, trouver celle qui lui convient le mieux pour effectuer les soins les plus adéquats. Certaines formations DPC pour infirmier sont disponibles, en ligne, sur ce sujet. 

Lire l'article

Le traitement infirmier des brûlures

Hippolyte Le Dem

|

3 Mars 2022

Les brûlures touchent plus de 300 000 personnes chaque année en France, dont 3 000 de manière grave, entraînant en moyenne 300 décès. La prise en charge infirmière de la brûlure est déterminante pour sa cicatrisation ; voici donc en détail les éléments clés du traitement infirmier de la brûlure.

Lire l'article

Quelles sont les évolutions prévues par l'avenant 6 pour les IDEL ?

Hippolyte Le Dem

|

7 Juin 2021

Publié au Journal officiel du 1er mars 2018, l’avenant n°6 complète la convention nationale des infirmières et infirmiers libéraux. Quelles sont les nouvelles mesures arrêtées par cet accord ? Voici le détail des cinq grandes rubriques de l'avenant 6 pour les IDEL.

Lire l'article