blog

Santé

Infirmier

Gestion de cabinet infirmier

Comptabilité du cabinet infirmier

Gérer la comptabilité de son cabinet infirmier

Alphonse Doutriaux

Co-fondateur de Walter

|

En installant votre activité d’infirmier(ère) libéral(e), vous allez pratiquer un grand nombre d’actes médicaux, faire de l’éducation thérapeutique, mais vous devez aussi apprendre à gérer l’administration de votre cabinet. Qu’il s’agisse de la gestion de personnel si vous embauchez ou de la gestion financière, vous devez vous former pour ne pas vous tromper. Découvrons ensemble comment gérer la comptabilité de son cabinet infirmier lorsqu’on est IDEL.

img test
Développez votre activité libérale

Notre formation complète sur la gestion de cabinet infirmier : installation, matériel, comptabilité, aides et réglementation.

Découvrir la formation

Les obligations comptables d'un infirmier libéral

Le regime micro-BNC

Lors d'une formation infirmier(ère) sur la gestion de cabinet infirmier, vous apprendrez que dès votre installation, vous devez choisir entre deux régimes libéraux : le statut de micro-BNC ou le BNC. Lequel est fait pour vous ? Cela dépend de votre situation.


Le micro BNC est un régime simplifié qui peut être intéressant lors de vos premières années d’installation. En effet, vous n’avez pas à effectuer la déclaration 2035. Le régime de micro BNC est accessible seulement si vous déclarez un chiffre d’affaires annuel inférieur ou égal à 72 600 €. Les paliers évoluant régulièrement, pensez à vérifier ceux qui sont en vigueur au moment où vous vous installez. En micro-BNC, vos charges sont calculées forfaitairement à 34 % de vos recettes. Les impôts sont, quant à eux, calculés forfaitairement à 66 % de votre chiffre d’affaires. 


En tant qu’IDEL, vous pouvez choisir d’adhérer à la convention nationale des infirmiers. Cette dernière est signée par les 4 principaux syndicats des infirmiers libéraux et l’UNCAM, ou caisse des assurances maladie. Découvrez en quoi l’adhésion à la CNI vous est utile.

Le régime BNC (régime de la déclaration contrôlée)

Concernant le statut BNC, ou bénéfices non commerciaux, vous devez notifier toutes vos recettes et vos dépenses dans un cahier de compte, quel que soit le moyen de paiement. Vos dépenses doivent systématiquement être accompagnées des factures. En effet, vous êtes chef(fe) d’entreprise et vous avez les obligations administratives et légales inhérentes à votre statut. En BNC, la déclaration 2035 vous donne un chiffre d’affaires et des bénéfices. Vous êtes imposé(e) sur les bénéfices.


Pour votre comptabilité, vous devez répartir vos dépenses en fonction de leur nature, avec les bons codes comptables. Retenez également que chercher à diminuer vos charges au maximum n’est pas forcément un bon calcul, car vous paierez plus d’impôts. La meilleure solution est de vous faire conseiller par vos collègues déjà installés ou par un expert-comptable. Enfin, au-delà d'un certain montant de bénéfices et votre niveau de vie, il peut être intéressant financièrement de changer de statut d'entreprise. Attention cependant aux lourdeurs administratives.

IDEL : le rôle des comptables et experts comptables

Les différences majeures entre un comptable et un expert-comptable peuvent se résumer à leurs :

 

  • formation ;
  • responsabilité ;
  • frais engagés par l’entreprise.
img test
Formez-vous avec Sylvie Danton

Installation et gestion du cabinet infirmier libéral

Découvrir le programme

Travailler avec un comptable

Le comptable est un professionnel diplômé en comptabilité, avec un niveau entre BAC+2 à BAC+5. Il peut vous aider à gérer vos recettes et vos dépenses. Il enregistre donc vos opérations comptables et fait vos déclarations fiscales. Il est aussi susceptible de préparer votre bilan comptable. Un comptable n’engage pas sa responsabilité propre, car il agit au nom de la société qui l’emploie ou de son cabinet s’il exerce en libéral.

 

Un comptable peut gérer pour vous les opérations suivantes :

 

  • classement des dossiers ;
  • enregistrements comptables ;
  • gestion des comptes courants clients ;
  • établissements de fiches de paie ;
  • déclarations sociales ;
  • déclarations fiscales.


Pour installer votre cabinet infirmier libéral dans les meilleures conditions, notre article sur le zonage infirmier vous permet de comprendre comment est créé ce zonage et quels peuvent être vos bénéfices en fonction de votre lieu d’installation. 

Choisir un expert-comptable

Ils sont également diplômés, mais à un niveau BAC+8, et reconnu par l’État et l’administration fiscale. En effet, pour devenir expert-comptable, il est nécessaire d’obtenir un diplôme supérieur de comptabilité et gestion de niveau BAC+5, suivi d’un stage de 3 ans. Enfin, un expert-comptable doit être inscrit au tableau de l’ordre des experts-comptables avant de pouvoir proposer ses services aux entreprises.


L’activité des experts-comptables est contrôlée par l’administration et, s’ils le souhaitent, ils peuvent poursuivre leurs études afin de se spécialiser dans un domaine et d’offrir une réelle plus-value à leurs clients. Il est donc possible que vous vous adressiez à un expert en comptabilité spécialisé dans le domaine de la santé. Ainsi, un expert-comptable peut faire des déclarations complexes.

 

Il vous accompagne dès l’installation de votre activité libérale, notamment pour vous aider dans les démarches suivantes :

 

  • votre inscription à l’Urssaf ;
  • votre inscription à la Carpimko ;
  • votre organisation administrative. 

Cette dernière comprend des mises en relation avec les banques, les AGA ou les assurances.


Votre responsabilité n’est pas directement engagée si vous travaillez avec un expert-comptable, car ses actions pour votre cabinet infirmier sont couvertes par sa responsabilité civile.


L’expert-comptable vous accompagne dans la réalisation des opérations suivantes : 

 

  • vérification des comptes de l’entreprise ;
  • les déclarations fiscales ;
  • contrôle fiscal ;
  • conseils juridiques et fiscaux.
img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé, conçues par des experts et réalisées par des professionnels.

Découvrir les formations

Les Associations de Gestion Agréée (AGA)

Ce sont des associations agréées en matière de gestion et de fiscalité, qui se donnent pour mission de vous accompagner dans le suivi administratif de votre entreprise.

Les avantages d’adhérer à une AGA

Vous n’êtes pas obligés d’adhérer à une AGA, mais cela vous est recommandé, surtout si vous ne faites pas appel à un expert-comptable. L’AGA représente en effet un intermédiaire utile pour vos déclarations fiscales. 


Si vous choisissez d’adhérer à une AGA, cette dernière est obligée de tenir :

 

  • le journal de vos recettes ;
  • le journal de trésorerie ;
  • le registre des immobilisations.


Afin de maîtriser la globalité de la gestion de votre cabinet infirmier, découvrez dans notre article dédié, les diverses cotisations URSSAF qui vous sont demandées, en fonction de votre statut.

Le fonctionnement des AGA

Les AGA ont une mission d’information, de formation et de prévention. Elles vous renseignent par le biais d’infolettres, et vous forment grâce à des webinaires de formation. Elles assurent donc des démarches d’assistance et de suivi de dossiers auprès des cabinets infirmiers libéraux. Votre inscription doit intervenir dans les 5 mois suivant votre installation officielle en libéral, que vous ayez créé un cabinet ou que vous le repreniez, ou avant le 31 mai de l’année en cours. Si vous souhaitez changer d’association de gestion agréée, vous devez le faire dans les 30 jours suivant votre départ de la précédente.

img test
Formations Santé

Découvrez nos formations DPC à destination des professionnels : Infirmiers(ères), Médecins Généralistes, Masseurs-kinésithérapeutes et Chirurgiens-dentistes.

Découvrir les formations

Sur le même thème

Que faire en cas d'accident d'exposition au sang en tant qu'IDEL ?

Alphonse Doutriaux

|

12 Decembre 2022

Lors de votre pratique infirmière quotidienne, vous rencontrez de nombreuses situations présentant des risques d’accident d’exposition au sang. Il existe des recommandations de base à respecter pour minimiser les risques et, le cas échéant, la transmission de maladies infectieuses. Découvrez en détail la définition d'un AES et, en tant qu’IDEL, les gestes de premiers secours dans un cas d’accident d’exposition au sang. 

Lire l'article

Qu'est-ce que le zonage infirmier ?

Alphonse Doutriaux

|

12 Decembre 2022

Lorsque vous installez votre cabinet infirmier, il est utile de vous renseigner en amont sur le zonage défini par l’ARS. En effet, certaines zones sont sur-dotées quand d’autres sont très sous-dotées. La conséquence du zonage infirmier est qu’il est possible que vous ne puissiez pas vous installer dans certains endroits mais que, au contraire, vous bénéficiez d’aides financières conséquentes dans d’autres zones. Découvrez comment sont définies ces différentes zones infirmières et où il est judicieux de vous installer en libéral.

Lire l'article

Les cotisations URSSAF de l’infirmier installé en libéral

Alphonse Doutriaux

|

12 Decembre 2022

Lorsque vous installez votre activité d’infirmier(ère) en libéral, vous devez comprendre le monde de l’entrepreneuriat. Pour vous aider, l'Urssaf met en ligne tous les documents qui vous permettent de comprendre les différentes cotisations et de connaître les différentes échéances. Que vous soyez infirmier(ère) employeur ou non, découvrez les informations de base essentielles à l’établissement de votre activité, dont les cotisations Urssaf de l’infirmier libéral.

Lire l'article

Le matériel nécessaire à l'ouverture d'un cabinet infirmier libéral

Alphonse Doutriaux

|

15 Novembre 2022

Un cabinet médical demande un équipement spécifique qui doit permettre d’accueillir sa patientèle dans un environnement professionnel respectant les conditions de sécurité et d’hygiène exigées par l’ARS. Du mobilier au matériel informatique en passant par la mallette de soins pour les tournées, nous vous présentons, dans cet article, le matériel essentiel pour ouvrir son cabinet infirmier.

Lire l'article