blog

Santé

Infirmier

Les 14 besoins de Virginia Henderson

Les 14 besoins de Virginia Henderson

Hippolyte Le Dem

Fondateur de Walter

|

À partir de 1947, l’infirmière américaine Virginia Henderson théorise les besoins fondamentaux (besoins vitaux, interdépendance, satisfactions…) à partir de sa propre pratique des soins infirmiers.

Depuis, le concept des 14 besoins fondamentaux est enseigné dans les études de soins infirmiers et s’articule avec le BSI (Bilan de Soins Infirmiers), afin de comprendre quels sont les besoins indispensables à une bonne qualité de vie.

Les 14 besoins de Virginia Henderson et le BSI

Le concept des 14 besoins fondamentaux de Virginia Henderson est important pour le diagnostic infirmier et pour la mise en place d'une démarche de soins. Il aide à comprendre la situation d’un patient et à déterminer le niveau de dépendance.

 

Il permet également d’améliorer le confort et la qualité de vie du patient, en procédant étape par étape. En effet, les 14 besoins fondamentaux fonctionnent comme une pyramide, où il est nécessaire de valider et de satisfaire un besoin afin de pouvoir passer au suivant. En pratique, il est nécessaire d’analyser si chaque besoin est satisfait ou s’il y a un obstacle à la satisfaction. On parle alors de capacité, pour vérifier s’il y a dépendance et pour définir son degré. Les 14 besoins de Virginia Henderson sont donc liés au BSI infirmier et à la mise en place d’un schéma de soins pour les personnes dépendantes. Pensez à consulter notre article pour savoir comment remplir un BSI infirmier.

Maîtrisez le Bilan de Soin Infirmier

Notre formation complète sur le BSI : compréhension de la logique de l’outil, maîtrise pratique, formalisation d’une démarche et d’un plan de soins infirmiers.

Découvrir la formation
img test

1. Besoin de respirer

Dans le tableau des 14 besoins fondamentaux, le besoin de respirer est en première place. Ce besoin conditionne la vie des personnes (son environnement, sa qualité et son accomplissement). En effet, un patient avec un problème respiratoire ne peut pas vivre confortablement : il ne peut plus (ou presque plus) sortir de chez lui, ne peut pas se mouvoir convenablement, ni réaliser certains mouvements, etc.

 

On évalue ce besoin selon les critères suivants :

  1. aucune gêne ;
  2. dyspnée ;
  3. nécessité d’aide technique (comme un aérosol) ;
  4. assistance ventilatoire.

2. Besoin de boire et manger

Dans la pyramide Henderson, le besoin de boire et de manger est en deuxième position. C’est un besoin vital, indispensable pour bien vivre, qui peut être plus ou moins bien réalisé par les patients malades. Une mauvaise alimentation peut avoir de nombreuses causes : problèmes financiers, dépression, perte d’énergie, perte d'appétit, alimentation déséquilibrée, etc.

 

Pour faire un BSI infirmier, il est important de vérifier l’équilibre alimentaire du patient et l’accomplissement de ce besoin.

3. Besoin d'éliminer

Troisième besoin indispensable pour vivre confortablement : le besoin d’éliminer. Si ce besoin n’est pas satisfait complètement, il peut entraîner des problèmes urinaires, des constipations plus ou moins importantes et des occlusions.

 

Les 4 niveaux d'évaluation de ce besoin sont :

  1. pas de problème (continence) ;
  2. un besoin d’aide (urinal, bassin…) ;
  3. une incontinence le jour ou la nuit ;
  4. une incontinence pendant le jour et pendant la nuit.

4. Besoin de se mouvoir et de maintenir une bonne posture

Ce besoin est lié à l’appareil locomoteur du patient et traduit une interdépendance avec d’autres besoins, comme le besoin de respirer (si le patient respire mal, ses mouvements et ses postures ne sont généralement pas bons) ou le besoin d’éliminer. Cela permet de mieux comprendre la notion de pyramide d'Henderson.

 

Ce besoin est important pour la vie sociale du patient (faire des courses, aller au travail, sortir…). S’il fait défaut, la vie sociale du patient est impactée et cela peut entraîner l’isolement.

5. Besoin de dormir et de se reposer

Le sommeil est indispensable pour avoir une bonne qualité de vie et pour se sentir bien. Ce besoin a un impact sur le corps (énergie, santé, récupération), mais aussi sur l’aspect psychologique. Il est important d’analyser la qualité de sommeil des patients, de savoir s’ils consomment des somnifères (et pourquoi) et de les interroger sur leurs ressentis.

6. Besoin de se vêtir et de se dévêtir

La capacité de se vêtir et de se dévêtir n’est pas anodine. Elle aide à analyser le niveau de dépendance du patient pour un bilan de soins infirmiers. Les personnes âgées, par exemple, sont limitées dans leurs mouvements et ont souvent besoin d’aide pour satisfaire ce besoin.

 

Dans votre pratique de soins infirmiers, il est important de maintenir le maximum d’autonomie du patient, pour faire avec lui, plutôt que de faire pour lui.

Maîtrisez le Bilan de Soin Infirmier

Notre formation complète sur le BSI : compréhension de la logique de l’outil, maîtrise pratique, formalisation d’une démarche et d’un plan de soins infirmiers.

Découvrir la formation
img test

7. Besoin de maintenir la température du corps dans les limites de la normale

Les patients dépendants peuvent avoir du mal à maintenir leur température corporelle à cause d’une maladie ou d’un état de confusion (ils n’adaptent pas leurs vêtements à la température extérieure). Il est nécessaire de surveiller ce besoin quand les personnes n’ont pas de thermomètre chez eux ou, s'il en ont un, quand ils ne prennent pas leur température. Ceci est d’autant plus important pour les personnes âgées, dans le cadre du BSI infirmier, et pour les nouveau-nés.

8. Besoin d'être propre et de protéger ses téguments

L’hygiène du patient et son autonomie à faire sa toilette sont un point essentiel dans la mise en place du bilan de soins infirmiers pour les personnes dépendantes. L’infirmier doit analyser les capacités de la personne, pour pouvoir l’accompagner et réussir à s’adapter à ses besoins (aide partielle ou aide totale), afin de lui garantir une hygiène décente.

Rappel

Les téguments sont les tissus vivants qui recouvrent le corps d'un organisme vivant, autrement dit chez l'homme : la peau, les phanères (poils, cheveux, ongles) et les glandes.

9. Besoin d'éviter les dangers

Deux types de patients sont surtout concernés par ce neuvième besoin : les personnes âgées (ou qui ont un problème locomoteur important) et les personnes en dépression ou à tendance suicidaires. Dans le premier cas, il est important de savoir si les chutes sont fréquentes. Dans le second cas, il faut être vigilant et déterminer si le patient peut être un danger pour lui-même.

10. Besoin de communiquer

Le besoin de communiquer n’est pas à négliger. En cas d’incapacité à s’exprimer ou à communiquer correctement, certaines maladies peuvent s’aggraver. Les personnes dépendantes ou malades ont souvent tendance à tomber dans l’isolement social. Ici, la personnalité des patients entre en jeu, ainsi que leur capacité d’expression (bégaiement, ardoise, aphasie…).

11. Besoin de pratiquer sa religion

Ce besoin n’est pas simple à comprendre et à déterminer. Les personnes en fin de vie, par exemple, ou celles qui ont une grave maladie, peuvent se raccrocher à une croyance. Il est très important de respecter cette croyance et de ne pas entraver la pratique religieuse, si elle est présente. Il est recommandé de repérer la croyance du patient ou son rattachement à quelque chose, afin de l’aider à mieux vivre sa maladie ou sa dépendance quotidienne.

12. Besoin de s'occuper et de se réaliser 

Ce besoin ne paraît pas toujours aussi important qu’un besoin vital, et pourtant, il peut être déterminant dans la guérison de certaines maladies. En effet, lorsque c'est possible, il est conseillé de garder une ou plusieurs activités physiques, de bouger et de se dépenser, pour que le corps reste mobile et pour garder le moral. Dans le cas des personnes âgées, ce besoin est évidemment moins important, mais il n'est pas inutile.

13. Besoin de se récréer, se divertir

Le besoin de se divertir est lié au douzième besoin de Virginia Henderson. Il montre l’importance d’avoir des distractions, des amusements et des moments à soi, où le patient prend le temps de faire une activité personnelle qui le détend et lui fait du bien. Il est bon d’encourager le patient à avoir un hobby, une passion, qui lui fasse penser à autre chose et qui lui donne une perspective d’avenir.

14. Besoin d'apprendre

Même malades, les patients ont besoin d’apprendre de nouvelles choses et de ne pas rester à rien faire, en subissant et en souffrant silencieusement. Déjà, de par sa situation, le patient fait l’apprentissage de la maladie, seul, avec les soignants ou accompagné de proches aidants, pour évoluer et pour réussir à se dépasser.

Maîtrisez le Bilan de Soin Infirmier

Notre formation complète sur le BSI : compréhension de la logique de l’outil, maîtrise pratique, formalisation d’une démarche et d’un plan de soins infirmiers.

Découvrir la formation
img test

 

Sur le même thème

Le diabète, qu'est-ce que c'est ?

Hippolyte Le Dem

|

2 Mai 2022

Le diabète est une maladie chronique touchant plusieurs centaines de millions de personnes dans le monde. Mais en quoi consiste-t-il ? Quels sont les différentes formes que le diabète peut prendre et leur traitement ? Qu'est-ce que le diabète de type 2 ? Découvrez-le avec Walter Learning.

Lire l'article

Le traitement infirmier de l'ulcère veineux

Hippolyte Le Dem

|

28 Février 2022

L'ulcère veineux ou variqueux est l'ulcère le plus fréquent. Il varie en gravité, ce qui nécessite de connaître ses différentes formes et traitement associés.

Découvrez les spécificités du traitement infirmier de l'ulcère veineux.

Lire l'article

Soins palliatifs et accompagnement de fin de vie : le rôle de l'IDEL

Hippolyte Le Dem

|

18 Juin 2021

Un nombre important de patients exprime le souhait de finir leur vie chez eux, entourés de leurs proches. L’infirmier libéral se retrouve ainsi de plus en plus confronté à des prises en charge de soins palliatifs au domicile. 

Lire l'article

Comment trouver un remplacement infirmier ?

Hippolyte Le Dem

|

18 Juin 2021

Vous souhaitez suppléer un infirmier occasionnellement pendant les vacances scolaires, ou êtes à la recherche d'un remplacement plus régulier ? Découvrez tous nos conseils pour mener à bien cette expérience qui vous permettra ensuite d'évoluer vers une collaboration ou une association.

Lire l'article