La prévention de l'escarre

blog

Santé

Infirmier

Plaies et cicatrisation

La prévention de l'escarre

La prévention et l'évaluation de l'escarre

|

9 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Les escarres, ces lésions cutanées douloureuses et souvent graves, peuvent avoir un impact significatif sur la qualité de vie des patients. Heureusement, de nombreuses stratégies efficaces existent pour prévenir leur apparition. Nous allons vous expliquer ce qu’est l’escarre avant de vous donner des méthodes pour le prévenir et de reconnaître ses différents stades.

Sommaire

  • Définition de l'escarre
  • Comment le prévenir ?
  • Les différents stades de l'escarre
  • L'échelle de Norton
  • Téléchargez le programme de la formation Plaies et cicatrisation en PDF

Échelle de Norton

+ de 200 téléchargements

Escarres

+ de 100 téléchargements

Programme formations Plaies & cicatrisation

+ de 3000 téléchargements

Partager sur :

img test
Quiz Plaies et cicatrisation

Débutant, intermédiaire, avancé ? Passez le test pour connaître votre niveau de compétences !

Je fais le test

Définition de l'escarre

L'escarre est une lésion cutanée résultant d'une ischémie, c'est-à-dire d'une réduction de l'apport en sang, souvent due à une compression prolongée des tissus mous entre un plan dur et une proéminence osseuse. Cette compression entrave la circulation sanguine, ce qui limite l'oxygénation des tissus et peut entraîner leur dégradation, aboutissant à la formation de l'escarre.

 

Une formation infirmière en soins de plaies vous apprend à reconnaître les zones corporelles les plus susceptibles de développer des escarres, en voici un résumé :

  • la zone occipitale, représentant environ 10 % des cas d'escarres ;
  • les omoplates, concernées dans environ 5 % des cas ;
  • la zone sacrée et fessière, où se forment près de la moitié des escarres ;
  • les zones talonnières, responsables d'environ 35 % des escarres ;
  • les coudes, les espaces entre les orteils, les chevilles et les hanches, bien que moins fréquents.

 

Illustration extraite de notre formation Plaies et cicatrisation - Walter Santé

Le mécanisme de formation de l'escarre est relativement simple. La pression continue ou le cisaillement, comme lors du redressement du patient ou du changement de position dans le lit, comprime les vaisseaux sanguins du derme, comme illustré dans notre formation :

 

 

Cette compression empêche une oxygénation adéquate des tissus. La diminution ou l'absence d'oxygène provoque la dégradation des tissus et conduit à la formation de l'escarre.

Comment le prévenir ?

Il y a six mesures principales qui sont recommandées, pour prévenir les escarres de manière efficace. Celles-ci sont étudiées dans une formation au pansement pour IDE et axées sur le soin des escarres. Voici les six mesures.

  1. Évaluation des risques : identifier les facteurs de risque dès l'admission du patient, tant en milieu hospitalier qu'à domicile, et les remplir dans un dossier de soins infirmiers. Utiliser un jugement clinique et des échelles validées pour évaluer les risques.
  2. Utilisation de supports adaptés : employer des supports spécifiques tels que matelas et coussins de siège adaptés aux besoins du patient, essentiels dans le traitement des escarres.
  3. Surveillance de l'état cutané et des zones à risque : observer régulièrement l'état de la peau et des zones à risque. Ceci inclut la palpation de la peau pour détecter tout signe précoce d'escarres.
  4. Maintien d'une bonne hygiène de la peau : assurer une hygiène cutanée quotidienne pour prévenir la macération. Pour le soin des escarres, éviter les massages et frictions sur les zones à risque.
  5. Assurer un équilibre nutritionnel : évaluer et, si nécessaire, mettre en place une prise en charge nutritionnelle spécifique.
  6. Favoriser la participation du patient et de l'entourage : informer le patient et son entourage et mettre en place des actions éducatives adaptées.

Important

Les massages, frictions, applications de glaçons ou d'air chaud sont interdits sur les zones à risque, car ils peuvent aggraver le risque d'escarres au lieu de le diminuer. Ces mesures préventives sont fondamentales dans la formation et la pratique des soins infirmiers pour le soin des escarres et son traitement.

img test
Maîtrisez la prise en charge des plaies

Évaluation des plaies, maîtrise des différents types de pansements, prescription, surveillance et cicatrisation.

Découvrir la formation

Les différents stades de l'escarre

Une formation infirmière en soins des plaies vous apprendra les différents stades de l’escarre. Les escarres sont des lésions de la peau et des tissus sous-jacents qui peuvent être classifiées en quatre stades distincts :

 

Schéma issu de la formation Plaies et cicatrisation

Stade 1 - Rougeur

C'est la phase initiale de l'escarre. La peau présente une rougeur persistante, ne disparaissant pas à la pression. Cette zone peut être dure, chaude, douloureuse, ou démangeante. Chez les personnes à peau pigmentée, l'escarre peut apparaître bleue ou violacée.

Stade 2 - Phlyctène

À ce stade, une plaie se forme, souvent par abrasion ou frottement, et ressemble à une bulle ou une cloque. Cela indique que l'épiderme et potentiellement le derme sont atteints.

Stade 3 - Nécrose

L'escarre s'aggrave avec l'atteinte du derme, de l'épiderme, et de l'hypoderme. Les tissus deviennent noirs et se nécrosent, formant des croûtes. Cette nécrose peut s'étendre jusqu'au fascia, mais sans le dépasser.

Stade 4 - Plaie profonde

À ce dernier stade, l'escarre est profonde et atteint les muscles. Il peut y avoir exposition des muscles, des tendons, et parfois des os. Des fistules et un envahissement tissulaire plus profond peuvent également être observés.

Rappel

Il est important de connaître chaque stade des escarres pour un bon traitement. Cela nécessite une identification et une intervention rapides pour limiter les dégâts et favoriser le soin des escarres. Une formation infirmière en plaie et cicatrisation vous aidera à la compréhension de ces stades est essentielle pour les professionnels de santé dans la gestion et le traitement des escarres.

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations continues Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé.

Découvrir les formations

L'échelle de Norton

L'échelle de Norton est un outil essentiel dans la prévention d’escarre. La prévention d'escarre dans les soins infirmiers est une notion qui est particulièrement pertinente pour la prévention des escarres chez les personnes âgées. Elle permet d'évaluer le risque de développement d'escarres, y compris le risque d'angiodermite nécrotique, une complication grave des escarres. 

 

Une formation Plaies et cicatrisation vous apprendra que l'échelle de Norton se divise en cinq catégories, notées de 1 à 4, où 4 indique un état bon et 1, un état très mauvais :

 

Tableau extrait de la formation Plaies et cicatrisation - Walter Santé

Le score total aide à évaluer le risque et faire de la prévention anti-escarres.

  • un score entre 20 et 16 implique un risque nul d'escarre ;
  • entre 16 et 14 un risque faible ;
  • entre 14 et 12 un risque moyen ;
  • un score de 12 à 5 indique un risque élevé de développement d'escarres. 

Important

L'emploi de l'échelle de Norton est essentielle car elle permet d’anticiper et d’appliquer une prévention de l’escarre efficace pour éviter le soin des escarres qui peut être long et contraignant pour les malades.

img test
Une question sur le DPC ?

Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

Téléchargez le programme de la formation Plaies et cicatrisation en PDF

Programme formations Plaies & cicatrisation

Programme formations Plaies & cicatrisation

+ de 3000 téléchargements

Échelle de Norton

+ de 200 téléchargements

Escarres

+ de 100 téléchargements

Programme formations Plaies & cicatrisation

+ de 3000 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

La plaie nécrotique : définition et soins infirmiers

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

22 Novembre 2022

Une plaie nécrotique désigne la mort des cellules. La nécrose est rapidement évolutive, c’est pourquoi il est important d’agir vite. Par ailleurs, il existe différents types de nécroses (nécrose sèche et nécrose humide) ne nécessitant pas la même prise en charge. Zoom sur la plaie nécrotique. 

Lire l'article

Le traitement de l'ulcère artériel par l'infirmier(ère)

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

3 Mars 2022

L'ulcère artériel, avec l'ulcère veineux ou variqueux, est une grande pathologie des membres inférieurs. Il faut savoir que 6 à 10% des ulcères sont des ulcères artériels. Quel est le traitement adapté à l'ulcère artériel ? Quel est le rôle de l'IDEL dans sa prise en charge ?

Découvrez les spécificités du traitement de l'ulcère artériel par l'infirmier(ère).

Lire l'article

Modalités de prescription d'un pansement infirmier

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

23 Février 2024

Les pansements jouent un rôle essentiel dans le domaine des soins de santé. La réglementation d’une prescription de pansement est très stricte. Il est important de respecter les modalités de prescription et de délivrance mais surtout de ne rien omettre dans les mentions légales. Nous allons vous expliquer les réglementations associées à la prescription de pansements.

Lire l'article

Le bilan initial de plaie

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

7 Novembre 2023

En 2020, le « Bilan de première prise en charge d’une plaie nécessitant un pansement lourd et complexe » a été introduit par l’Avenant 6 de la NGAP. Aussi appelé bilan initial de plaie, il permet aux infirmier.e.s exerçant en libéral de facturer les pansements de certaines plaies particulièrement lourdes mais aussi le bilan précédant le soin.

Lire l'article