L'arthrose de l'articulation gléno-humérale

blog

Santé

Kinésithérapeute

Épaule

L'arthrose de l'articulation gléno humérale

Diagnostiquer l'arthrose de l’articulation

|

7 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Dans le domaine de la kinésithérapie pour l’épaule, de nombreuses conditions peuvent être observées, exigeant une connaissance pointue de cette articulation multifonctionnelle. Parmi ces pathologies, l’omarthrose de l’épaule ou arthrose gléno-humérale s’avère peu fréquente, mais doit être connue. Dans cet article, nous évoquons les divers aspects de cette affection afin d’améliorer vos prises en charge ou de vous donner un peu d’avance sur un éventuel cursus de formation en kinésithérapie de l’épaule. Quelle est la définition de l’omarthrose et quels sont symptômes associés ? Quelle différence entre l’arthrose primaire et l’arthrose secondaire ? Découvrez également le CSA ou Critical Shoulder Angle, outil déterminant pour clarifier votre diagnostic.

Sommaire

  • Qu'est-ce que l'omarthrose ?
  • Symptômes de l'arthrose de l'articulation gléno-humérale
  • L'arthrose primaire
  • L'arthrose secondaire
  • Le critical shoulder angle (CSA)
  • Téléchargez le programme de la formation Épaule en PDF

Programme formation Épaule

+ de 900 téléchargements

Partager sur :

Qu'est-ce que l'omarthrose ?

L’omarthrose de l’épaule, ou arthrose gléno-humérale, se définit comme une pathologie dégénérative articulaire, affectant spécifiquement l’articulation entre l’omoplate et l’os du bras. Bien que moins fréquente que l’arthrose de la hanche ou du genou, elle peut engendrer des atteintes significatives et des déficiences fonctionnelles notables chez ceux qui en souffrent.

 

Essentiellement, l’omarthrose se caractérise par une dégradation progressive de l’articulation gléno-humérale, parfois due à des contraintes anormales générées, elles, par un dysfonctionnement de la coiffe des rotateurs. En effet, lorsque la coiffe ne remplit pas sa fonction anti-ascensionnelle, la tête humérale est exposée à une migration supérieure, ce qui modifie ses rapports mécaniques avec la glène.

 

Pour rappel, la coiffe des rotateurs contre-balance naturellement les translations excessives de muscles comme le grand dorsal, le pectoral majeur, le deltoïde moyen ou le deltoïde antérieur. Dans le cas d’une forme d’arthropathie en lien avec la coiffe des rotateurs, ces mouvements d’équilibre ne sont plus efficaces et le cartilage s’en trouve altéré.

Bon à savoir

Complétez votre lecture avec notre article sur l’anatomie de l’intervalle des rotateurs. Pour mieux comprendre les conditions pathologiques liées à l’épaule comme l’omarthrose gléno-humérale, il est conseillé de suivre une formation pour masseur-kinésithérapeute dédiée.

img test
Accompagnez le patient dans la rééducation de son épaule

Principales pathologies, principes de prévention, démarche diagnostique et thérapeutique.

Découvrir la formation

Symptômes de l'arthrose de l'articulation gléno-humérale

L’arthrose gléno-humérale affecte le cartilage articulaire, l’os sous-chondral et les tissus périarticulaires, donnant lieu à des signes cliniques spécifiques. Parmi ces signes, on note la douleur, la raideur et une amplitude articulaire limitée. Cependant, il faut souligner qu’il existe des cas d’omarthrose de l’épaule asymptomatique. Le diagnostic peut alors être complexe, mais une radiographie de face peut fournir des indices importants. Vous pouvez observer une omarthrose gléno-humérale centrée, excentrée, ou une arthropathie liée à la coiffe des rotateurs, comme illustré précédemment.

 

Parmi les patients qui présentent des douleurs à l’épaule, environ 17 % révèlent des changements dégénératifs au sein de l’articulation gléno-humérale. Le traitement de l’omarthrose peut inclure un implant anatomique, voire une arthroplastie par prothèse inversée dans le cas où la coiffe ne remplirait plus sa fonction. Retrouvez ci-dessous des exemples d'utilisation de prothèses anatomiques issues de notre formation :

 

Schémas extraits de notre formation Épaule - Walter Santé

Astuce

En parallèle, étudiez le ligament gléno-huméral ou découvrez notre programme de formation Épaule pour kiné.

L'arthrose primaire

L’arthrose primaire de l’articulation gléno-humérale constitue une forme spécifique de dégénérescence articulaire, n’impliquant pas d’éléments externes agressant la coiffe des rotateurs. Autrement dit, elle peut se manifester de manière intrinsèque, sans l’influence directe de traumatismes majeurs. Parmi les facteurs de l’omarthrose de l’épaule de type primaire, on note l’âge, avec une prévalence accrue au-delà de 50 ans. La détérioration naturelle des structures articulaires liée à l’avancée de l’âge est en effet parfois inévitable.

 

Les personnes ayant des prédispositions génétiques sont par ailleurs susceptibles de développer une arthrose primaire, tout comme les individus de sexe féminin. Outre ces éléments, l’obésité et l’hyperlipidémie sont aussi des variables à considérer.

Bon à savoir

Il est intéressant de connaître les facteurs associés à l’arthrose gléno-humérale primaire, car en plus de guider votre diagnostic, ils orienteront vos approches thérapeutiques pour améliorer la qualité de vie des patients.

img test
Formations Kinés

Découvrez les formations Kinés DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé, conçues par des experts et réalisées par des professionnels.

Découvrir les formations

L'arthrose secondaire

De type secondaire, l’omarthrose de l’épaule suppose nécessairement des agents externes qui altèrent les rapports cartilagineux et articulaires. Ça sera notamment le cas si la coiffe des rotateurs se retrouve dans l’incapacité à retenir la tête humérale ; des contraintes anormales s’imposeront sur une articulation non souffrante. Une fracture peut être à l’origine de cette dégénérescence articulaire, affaiblissant la stabilité de l’articulation gléno-humérale. De même, des antécédents de luxation ou d’instabilité peuvent mener à une arthrose gléno-humérale secondaire.

 

Contrairement à l’arthrose primaire, l’obésité, l’hyperlipidémie et les facteurs génétiques semblent avoir une influence moindre dans le contexte de l’arthrose secondaire. Par contre, les antécédents chirurgicaux et activités professionnelle et sportive, impliquant des gestes répétés, font partie des facteurs potentiels pouvant entraîner une détérioration progressive du cartilage. Notons enfin qu’une vigilance particulière est requise quant à l’usure et au changement dégénératif de la glène postérieure, souvent observés dans cette variante d’arthrose de l’épaule.

Astuce

Si vous ambitionnez d’établir des programmes sur mesure pour vos patients atteints d’omarthrose gléno-humérale, rejoignez un cursus de formation pour kinésithérapeutes spécialisé.

Le critical shoulder angle (CSA)

Le Critical Shoulder Angle (CSA) est une mesure qui permet d’évaluer l’angle entre la cavité glénoïdienne et le bord inférieur de la glène acromion, en particulier dans le contexte d’une arthrose gléno-humérale. Ce paramètre géométrique, servant à diagnostiquer les changements dégénératifs au sein de l’articulation, s’obtient en traçant deux lignes sur une radiographie de face. La première relie le point supérieur au point inférieur de la glène, tandis que la deuxième est tracée du point le plus inférieur de l’articulation gléno-humérale au point le plus bas du bord latéral de l’acromion.

 

Extrait de notre formation Épaule - Walter Santé

 

Le CSA moyen est établi à 33 degrés. Un angle inférieur pourrait indiquer une augmentation des contraintes articulaires compressives. En revanche, un angle supérieur à 36 degrés pourrait être révélateur d’une lésion de la coiffe des rotateurs limitant sa fonction anti-ascensionnelle. Un risque accru de développer une omarthrose de l’épaule serait donc associé. Une majoration franche du CSA peut par ailleurs engendrer une acétabulisation acromiale. Pour une évaluation complète de la situation clinique, cette mesure radiologique doit être observée à la lumière d’autres facteurs, comme la symptomatologie du patient.

Rappel

Vous souhaitez aller au-delà de l’arthrose gléno-humérale et acromio-claviculaire ? Entamez une formation pour kinésithérapeutes axée sur l’épaule pour monter en compétences et proposer à vos patients des soins adaptés.

Téléchargez le programme de la formation Épaule en PDF

Programme formation Épaule

Programme formation Épaule

+ de 900 téléchargements

Programme formation Épaule

+ de 900 téléchargements

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Causes et symptômes du syndrome de Parsonage-Turner

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

11 Avril 2024

Le syndrome de Parsonage-Turner, très proche de la névralgie amyotrophiante de l’épaule, est souvent mal diagnostiqué. Le tableau clinique est pourtant assez net. Le diagnostic précoce influe directement sur les chances de guérison complète, qui passent par une prise en charge de la douleur et de la kinésithérapie.

Lire l'article

Diagnostiquer et traiter la dyskinésie scapulaire en tant que kiné

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

27 Novembre 2023

Pour exercer en tant que kiné spécialiste de l’épaule, la connaissance des diverses pathologies associées est essentielle. Dans cet article, nous nous penchons sur la dyskinésie scapulaire. Comment la définir ? À quoi correspondent ses trois types et comment la traiter ? Afin de vous aider à appréhender cette condition et à proposer des soins adaptés à vos patients, nous abordons aussi l’examen clinique et le score de Morgan, outil indispensable à votre diagnostic. Découvrez notre guide complet sur la dyskinésie scapulaire, pathologie enseignée dans toute axée sur l’épaule.

Lire l'article

Repérer et soigner la tendinopathie calcifiante de l'épaule

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

11 Avril 2024

Il existe diverses affections de l’épaule, comme la ou le . La tendinopathie calcifiante est aussi l’une d’elles et consiste en la transformation de tissu tendineux en tissu osseux. Elle se décompose en trois phases. Le traitement de la tendinopathie calcifiante est crucial afin de prendre en charge l’intense douleur qu’elle provoque.

Lire l'article

SLAP lésion : définition, diagnostic et traitement

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

11 Avril 2024

Parmi les pathologies de l’épaule, on retrouve la lésion SLAP. Il s’agit d’une lésion du labrum, qui est essentiel pour le bon fonctionnement de l’épaule et la mobilité des bras. C’est pourquoi le diagnostic de cette atteinte revêt une grande importance, ainsi que son traitement.

Lire l'article