La coagulation du sang : fiche infirmier

blog

Santé

Infirmier

Anticoagulants

La coagulation du sang

Fonctionnement de la coagulation du sang

|

6 min

|

Par Alphonse Doutriaux

La coagulation du sang est un processus complexe et régulé par de nombreux facteurs. Des problèmes dans l’une ou l’autre de ces étapes peuvent entraîner des troubles de la coagulation, tels que des saignements excessifs ou des risques d’apparition de caillots sanguins indésirables. 

Cet article constitue une fiche d’aide pour comprendre les mécanismes de coagulation sanguine et les facteurs de coagulation du sang, mais ne se substitue en aucun cas à une formation infirmier.

Pour s’informer des procédures à respecter lors de thromboses ou de risques cardiovasculaires, il est recommandé de suivre une formation continue infirmier sur l’administration de traitement par anticoagulants.

Sommaire

  • Équilibre entre coagulation et fibrinolyse
  • La cascade de coagulation
  • Se former à la surveillance des patients sous anticoagulants
  • Téléchargez notre fiche mémo sur la coagulation du sang en PDF

Programme formation Anticoagulants

+ de 1000 téléchargements

La coagulation du sang

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

Équilibre entre coagulation et fibrinolyse

Rappel

Le corps humain est régi par un principe très simple : celui de l’équilibre constant entre la coagulation du sang et la fibrinolyse. En définitive, l’organisme ne doit être ni thrombosé ni saigné. L’organisme détient deux grands dispositifs, celui de la coagulation sanguine qui évite les hémorragies, et un autre système, la fibrinolyse, qui empêche la formation des caillots.

Néanmoins, le mécanisme peut parfois être sollicité, lors de blessures ou d’accidents internes. Dans cette situation, on peut observer le lancement du système de l’hémostase primaire, ou bien ce que l’on appelle communément les étapes de la coagulation du sang.

 

  1. Lors de la formation d’une plaie vasculaire, on pourra constater ensuite la création de l’agrégation plaquettaire réversible, dite le clou plaquettaire : les plaquettes adhèrent à la paroi endommagée et forment un amas nommé clou plaquettaire.
  2. En second lieu, on assiste à l’activation des facteurs de coagulation du sang : les plaquettes libèrent des substances qui déclenchent une cascade de réactions chimiques. Ces réactions activent les facteurs de coagulation, qui sont des protéines présentes dans le sang.
  3. Par la suite, intervient la formation de la thrombine : l’activation des facteurs de coagulation conduit à la production d’une enzyme appelée thrombine. La thrombine joue un rôle clé dans la coagulation en convertissant le fibrinogène (une protéine soluble) en fibrine (une protéine insoluble).
  4. Et pour finir, on obtient la formation de l’agrégation plaquettaire irréversible, nommée le caillot : la fibrine insoluble constitue une sorte de filet qui piège les plaquettes, les globules rouges et d’autres cellules sanguines pour créer un caillot. C’est le mélange du clou et de la fibrine qui vont entraîner la fondation d’une barrière pour tenter de combler la plaie vasculaire.
img test
Accompagnez les patients sous anticoagulants

Appareil cardiovasculaire, méthodes de fluidification du sang, rôle de l'infirmier et complications possibles.

Découvrir la formation

La cascade de coagulation

La cascade de coagulation fait référence à une séquence complexe de comportements biochimiques qui se produisent lors de la coagulation du sang. Elle implique l’activation séquentielle de nombreux facteurs de coagulation qui interopèrent entre eux pour former un réseau de réactions en cascade. 

 

La cascade de la coagulation est divisée en deux voies principales : la voie extrinsèque et la voie intrinsèque. La voie extrinsèque est déclenchée par des lésions tissulaires externes, tandis que la voie intrinsèque est activée par des facteurs dans le sang.

 

La voie intrinsèque répond à une lésion de la paroi. Dans le sang, des facteurs de coagulation présents en permanence (facteurs XII, XI, IX, VIII) interagissent les uns avec les autres, entraînant une série de réactions en cascade. Ces réactions aboutissent à l’activation du facteur X.

 

La voie extrinsèque regroupe les cellules endommagées qui libèrent une substance appelée facteur tissulaire ou facteur III. Le facteur tissulaire se lie en second lieu au facteur VII pour composer un complexe d’activation. Ce complexe stimule ensuite le facteur X.

 

On voit aussi apparaître des éléments de modulation et d’activation que sont la protéine C, la protéine S, et l’antithrombine. Leur déficit constitue des thrombophilies. 

Bon à savoir

Tout ce système de facteurs de coagulation va former le caillot, mais il est important de noter que les actions ne sont pas simultanées. En réalité, la cascade de coagulation est un ensemble d’actions consécutives et de synchronisation qui vont aboutir à la création de ce caillot de sang.

Se former à la surveillance des patients sous anticoagulants

Pour faire face aux thromboses et prévenir les risques cardiovasculaires, l’utilisation de traitement par anticoagulants est systématique. Néanmoins, on peut noter des effets secondaires chez les anticoagulants et des contre-indications d’où la nécessité d’une surveillance importante. De ce fait, une formation continue pour les infirmiers est essentielle afin de poursuivre un enrichissement de leurs connaissances sur le sujet et éveiller une attention particulière aux dangers du traitement de coagulation du sang.

 

Les anticoagulants sont regroupés sous trois catégories :

Astuce

Walter Santé propose une formation infirmière à distance sur les anticoagulants afin de permettre aux professionnels d’améliorer l’accompagnement de leurs patients grâce au développement de leurs compétences.

La formation aux anticoagulants vous apporte un enseignement complémentaire afin de : 

  • maîtriser les aspects anatomiques et physiologiques de l’appareil cardiovasculaire ;
  • revoir les principes de l’hémostase et de la coagulation du sang, ainsi que la fonction des anticoagulants ;
  • approfondir les méthodes de fluidification du sang ;
  • faire un focus sur le rôle de l’infirmier, au niveau de la surveillance du traitement et du suivi du patient ;
  • s’informer sur les symptômes de la coagulation du sang et sur les risques d’un traitement par anticoagulants.

Le but d’une formation continue infirmière en ligne est de vous sensibiliser aux risques et aux procédures de traitement de coagulation du sang. Les formations infirmiers consistent à actualiser vos connaissances et à vous transmettre des indications spécifiques sur un sujet donné, ici la coagulation sanguine et l’administration de traitement d’anticoagulants.

Maîtrisez-vous le suivi des patients sous anticoagulants ?

Au cours d'un traitement anticoagulant, quelle est la complication la plus redoutée ?

A

L'embolie pulmonaire

B

La thrombose veineuse

C

L'accident hémorragique

Téléchargez notre fiche mémo sur la coagulation du sang en PDF

La coagulation du sang

La coagulation du sang

+ de 1000 téléchargements

Programme formation Anticoagulants

+ de 1000 téléchargements

La coagulation du sang

+ de 1000 téléchargements

Maîtrisez-vous le suivi des patients sous anticoagulants ?

Au cours d'un traitement anticoagulant, quelle est la complication la plus redoutée ?

A

L'embolie pulmonaire

B

La thrombose veineuse

C

L'accident hémorragique

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Fiches infirmier sur les traitements anticoagulants

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

5 Juin 2023

Les anticoagulants sont des traitements efficaces, mais qui nécessitent une prise en charge et un suivi régulier. Sous le nom d’anticoagulants, différents médicaments sont regroupés (AVK, AOD, aspirine, héparine, etc.). Retrouvez toutes les informations essentielles sur les anticoagulants : liste de recommandations, fiches IDE, fonctionnement, suivi et risques associés.

Lire l'article

Fiche IDE sur les héparines de bas poids moléculaire (HBPM)

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

26 Juin 2023

Les héparines de bas poids moléculaires (HBPM) font partie des médicaments anticoagulants et de la famille des héparines (aux côtés de l’héparine calcique et de l’héparine sodique). Administrées par voies sous-cutanées ou en intraveineuse, elles ont un délai d’action rapide et efficace en cas de pathologies thromboemboliques. 
Retrouvez toutes les informations essentielles sur les HBPM (fiche IDE), issues de la formation Walter Santé Anticoagulants (cours infirmier en ligne), pour optimiser la prise en charge infirmière des patients sous anticoagulants et améliorer votre pratique.

Lire l'article

Qu'est-ce que l'héparine non fractionnée ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

31 Juillet 2023

L’héparine non fractionnée est l’un des anticoagulants utilisés pour agir contre les troubles et les pathologies liées à la coagulation sanguine. On retrouve les anticoagulants oraux comme les AVK et les AOD, mais aussi tous les anticoagulants de la famille de l’héparine. On distingue l’héparine à bas poids moléculaire (HBPM) et l’héparine non fractionnée (HNF).

Cette fiche IDE sur l’héparine non fractionnée repose sur les enseignements de la proposée par Walter Santé. Cette formation infirmier a pour but d’améliorer la prise en charge de vos patients et d’actualiser vos connaissances sur le sujet des anticoagulants.

Lire l'article

Étapes et rôle de l'hémostase secondaire

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

17 Juillet 2023

L’hémostase est un processus physiologique qui se divise en trois étapes : l’hémostase primaire, l’hémostase secondaire et la fibrinolyse. L’hémostase secondaire correspond à la coagulation proprement dite, qui renforce le travail réalisé par l’hémostase primaire et qui permet la formation du caillot sanguin.
Dans cet article, découvrez le déroulement de l’hémostase secondaire, avec ses facteurs de coagulation et ses inhibiteurs, et approfondissez le sujet avec notre formation infirmier Anticoagulants ! Cette formation pour infirmière peut être financée par le DPC et le FIF PL.

Lire l'article