blog

Santé

Infirmier

NGAP

Les nouveautés de la NGAP en 2023 pour les infirmiers

NGAP 2023 : quelles sont les nouveautés pour les infirmiers ?

Alphonse Doutriaux

Co-fondateur de Walter

|

L’année 2022 a apporté son lot de nouveautés à la nomenclature générale des actes de soins infirmiers. Pour être certain(e) de vous y retrouver en 2023, découvrez comment sont pris en charge les pansements lourds et complexes, les mises à jour des avenants 6 et 8 de la NGAP et enfin, ce qu’implique la signature de l’avenant numéro 9. 

img test
Maîtrisez la nomenclature IDEL 2023

Notre formation actualisée sur la maîtrise de la NGAP : droits et devoirs de l'IDEL, maîtrise de la cotation adaptée, modifications des avenants 6 et 8 et obligations réglementaires.

Découvrir la formation

De nouveaux pansements lourds et complexes

La NGAP infirmière a évolué à la suite des modifications apportées par l'UNCAM et parues au Journal officiel du 18 mars 2022.

 

Grâce aux changements apportés à la NGAP en 2022, les pansements à base de TPN, ou traitement des plaies par pression négative, peuvent être pris en charge par les IDEL hors du parcours d’hospitalisation, autrement nommé HAD.

 

Cependant, ils restent facturables uniquement sur prescription médicale, alors que deux cotations ont été créées : 

 

  • la cotation AMI 4,6 ;
  • la cotation AMI 2,6.

La cotation AMI 4,6

L’AMI 4,6 représente :

 

  • la pose de systèmes de traitement par pression négative à usage unique, impliquant console et pansement, avec un pansement faisant office de réservoir, type VPN ;
  • une prescription hospitalière pour 30 jours, qui peut être renouvelée une fois au maximum, sans être prescrite par un médecin traitant.

La cotation AMI 4,6 implique un suivi hebdomadaire de l’évolution de la plaie et de l’état général du/de la patient(e). Ce suivi doit être effectué par le prescripteur initial. Ainsi IDEL et médecin généraliste ou hospitalier doivent coordonner leurs actions, communiquer et travailler ensemble.

 

Attention, cela ne concerne pas la totalité des TPN, mais seulement le système SMITH & NEPHEW PICO 7. Ce système à usage unique concerne les plaies suivantes : 

 

  • plaies chroniques ;
  • plaies aiguës ;
  • plaies traumatiques ;
  • plaies subaiguës et déhiscence de plaies ;
  • brûlures du deuxième degré ;
  • les ulcères ;
  • les escarres ;
  • les lambeaux et greffes ;
  • les sites d’incision chirurgicalement fermés.

Dans tous les cas, reportez-vous aux recommandations de la HAS, ou Haute Autorité de Santé. Enfin, assurez-vous que le soin apporté répond à une prescription hospitalière dans le cas de plaies chroniques :

 

  •  les ulcères de jambe veineux ou mixtes à prédominance veineuse ;
  •  les plaies du patient diabétique. 
  • Un nouveau système est posé dès que le premier est saturé, et dans tous les cas au 7e jour de traitement.

La cotation AMI 2,1

La cotation AMI 2,1 concerne les actes suivants : 

 

  • la mise en place d’un pansement additionnel, sans changement de console, dans le cadre d’un TPN à usage unique avec pansement faisant office de réservoir ;
  • les indications médicales répondant aux recommandations de la HAS.

Les pansements concernés par la cotation AMI 2,1 et AMI 4,6 sont tous deux lourds et complexes. Ils peuvent être associés à la MCI, ou majoration coordination infirmière. Enfin, ils sont cotables à taux plein en AMX, ou actes externalisés.

Bon à savoir

Pour que la NGAP n’ait plus de secrets pour vous, inscrivez-vous à la formation NGAP en ligne proposée par Walter Santé.

img test
Récapitulatif de l'avenant 6 en PDF

Tous les changements et nouveautés apportés par l'avenant 6 de la NGAP.

TÉLÉCHARGER LE PDF

Les nouveautés de l'avenant 6

Les articles suivants ont été modifiés pour permettre une meilleure lecture de certains actes et certaines dérogations mises en place par l’avenant 6

 

  • l’article 23, concernant les dispositions générales ;
  • l’article 2, concernant les pansements courants ;
  • l’article 3, concernant les pansements lourds et complexes. 

Ainsi, au sujet des dispositions générales, il s’agit de : 

 

  • la reprise des forfaits de soins infirmiers, autrement dit BSA, BSB et BSC ;
  • les forfaits journaliers de soins pour les patients dépendants sont déclarés uniquement s’ils sont réalisés par vous-même ;
  • l’algorithme de calcul des forfaits est défini en annexe 1 de la NGAP. 

Concernant l’article 2, les modifications sont les suivantes.

 

  • « Dans le cadre de la chirurgie mammaire et en cas de bilatéralité, deux actes peuvent être facturés, le deuxième à 50 % de son coefficient en application de l’article 11B des Dispositions générales » ;
  • « Quelle que soit la localisation des plaies (sur un seul membre ou sur les 2 membres), deux actes au plus peuvent être facturés », dans les suivis post-opératoires d’exérèses multiples de varices et de ligatures multiples de veines perforantes, avec ou sans stripping. 

Bon à savoir

L’article 3 apporte des précisions sur la prise en charge de pansements lourds et complexes s’il s’agit d’une analgésie topique. Dans ce cas, cela doit être précisé dans chaque déclaration d’acte.

img test
Récapitulatif de l'avenant 8 en PDF

Tous les changements et nouveautés apportés par l'avenant 8 de la NGAP.

TÉLÉCHARGER LE PDF

Les nouveautés de l'avenant 8

Les modifications de l’avenant 8 de la NGAP sont en lien direct avec le déploiement du BSI, ou bilan de soins infirmiers. Ainsi, tout ce qui concerne la DSI, ou démarche de soins infirmiers, a été supprimé, car elle n’existe plus. Le BSI sera appliqué à l'ensemble des patients dépendants dès avril 2023.

 

Les actes existants dans ce chapitre 1, soit AIS3, AIS3,1 et AIS4, ont fait l’objet de modifications : 

 

  • un « supplément pour vaccination antigrippale » en AMX a été créé ;
  • les actes externalisables à 50 % avec un AIS3 ou un forfait BSI comprennent le supplément pour le vaccin anti-grippe. Il pourra donc se décliner en AMX ;
  • la prise de sang est maintenant cotée à taux plein en AMI, tout comme l’acte de prélèvement par ponction veineuse directe ;
  • de même, l’application de l’analgésie topique est cotée à taux plein, avec les 4 autres cotations de l’article 5Bis ;
  • les actes hors surveillance peuvent être cotés en AIS4, à 50 %.
ICONS/bullhorn Copy 2

Astuce

Restez à jour de la réglementation en vigueuer en découvrant tout ce que vous devez savoir sur la nomenclature IDEL en 2023. Lisez notre article dédié.

img test
Formations Infirmiers

Découvrez les formations Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé, conçues par des experts et réalisées par des professionnels.

Découvrir les formations

La signature de l'avenant 9

La cotation des télésoins

L’avenant 9 fait évoluer la rémunération des infirmiers en pratique avancée, ou IPA. Il apporte également des précisions sur le télésoin infirmier.

 

Les soins infirmiers suivants peuvent être réalisés en télésoin : 

 

  • l’accompagnement à la prise médicamenteuse ;
  • la surveillance clinique et la prévention à la suite d’une hospitalisation pour décompensation cardiaque ou une BPCO ;
  • la surveillance d’un(e) patient(e) insulino-traité(e) ;
  • les suivis de pansements, seulement si un premier pansement a été réalisé en présentiel.

Tous les actes de télésoin doivent être déclarés à l’aide de la cotation TMI.                

La cotation des actes de vaccination

Les actes de vaccination seront valorisés à partir du 23 mars 2023, selon les cotations suivantes :

 

  • AMI 2,4 si le patient a une prescription médicale ou si le vaccin est en délivrance libre ;
  • AMI 3,05 si le patient n’a pas de prescription et que le vaccin est à prescription obligatoire.

Découvrez le détail des outils infirmiers utiles pour vos télédéclarations, soit la NGAP et le BSI.

img test
Maîtrisez le Bilan de Soin Infirmier

Notre formation complète sur le BSI : compréhension de la logique de l’outil, maîtrise pratique, formalisation d’une démarche et d’un plan de soins infirmiers.

Découvrir la formation

Sur le même thème

La cotation des soins de jour à domicile inclus et exclus du BSI

Alphonse Doutriaux

|

22 Novembre 2022

Un(e) infirmier(ère) indépendant(e) doit facturer ses heures de travail comme tout travailleur le fait. Pour cela, il faut se référer à une cotation d’acte infirmier bien défini. Pour tout savoir sur la cotation des soins de jour à domicile d’un(e) infirmier(ère) privé(e) à domicile, suivez le guide.

Lire l'article

Quelles sont les évolutions prévues par l'avenant 6 pour les IDEL ?

Alphonse Doutriaux

|

7 Juin 2021

Publié au Journal officiel du 1er mars 2018, l’avenant n°6 pour les IDEL complète la convention nationale des infirmières et infirmiers libéraux. Quelles sont les nouvelles mesures arrêtées par cet accord ? Voici le détail des cinq grandes rubriques de l'avenant 6 prévues par la NGAP pour les IDEL.

Lire l'article

L'avenant 9 à la convention nationale infirmière : quels changements ?

Alphonse Doutriaux

|

22 Novembre 2022

Depuis le 1er avril 2022, des mesures prévues à l’avenant 9 de la convention médicale sont entrées en vigueur. Cet avenant apporte des modifications au NGAP IDEL, comme la revalorisation de certaines prestations et la création de nouveaux actes. Il favorise également le recours à la téléconsultation et fait évoluer le forfait structure. Nous vous proposons de faire un point sur les mesures phares de ce nouvel avenant.

Lire l'article

Comment sont facturés les actes infirmiers des IDEL ?

Alphonse Doutriaux

|

26 Septembre 2022

Les cotations et les règles de facturation des actes infirmiers peuvent être difficiles à comprendre. En tant qu’infirmier libéral, il est nécessaire de maîtriser l’outil du BSI et de connaître les rouages du logiciel pour comprendre votre rémunération et les forfaits de vos prises en charge. Le BSI prend en compte de nombreux paramètres : les soins techniques infirmiers (sans les soins de nursing), la lourdeur de la dépendance de votre patiente), les déplacements et les majorations éventuelles, les actes de téléconsultation, etc. Grâce à notre et notre , développez votre maîtrise du logiciel BSI et apprenez à mieux facturer vos prises en charge de patients.

Lire l'article